Plus qu’une vitamine, la vitamine D est aussi une hormone qui joue un rôle important dans la santé. C’est pourquoi on s’intéresse de plus en plus au taux sanguin de cette vitamine. Le taux sanguin de vitamine D n’est pas fonction uniquement de l’apport alimentaire. Il varie aussi selon notre exposition au soleil (durant les périodes où celui-ci nous permet de fabriquer de la vitamine D, soit, dans les pays nordiques, 6 mois par année, et seulement si notre peau y est exposée entre 10h et 14h) et notre métabolisme individuel.

Rôles de la vitamine D

De très nombreux chercheurs se sont penchés sur la vitamine D et ont démontré ses rôles dans le maintien de plusieurs aspects de la santé : système immunitaire (rhumes et grippes, maladies pulmonaires obstructives chroniques [MPOC], etc.), santé osseuse, cancer, système nerveux (troubles du langage, déclin cognitif, Alzheimer, sclérose en plaques, dépression, etc.), diabète, fibromyalgie, fausses couches, etc.

Consultez les articles suivants pour en savoir plus sur les bienfaits de la vitamine D :

Controverse sur le taux minimum de vitamine D

Le taux de 50 nmol/l, considéré comme taux minimal par Santé Canada, est de plus en plus remis en question par les experts. Ce taux est «correct» (pas optimal, mais correct) lorsqu’on prend en considération uniquement l’effet de la vitamine D sur la santé osseuse. Mais lorsqu’on parle de santé générale, la plupart s’entendent pour dire que ce taux devrait être d’un minimum de 75 à 80 nmol/l. Pour ce qui est d’un taux optimal, plusieurs proposent même des taux de 125 à 150 nmol/l. Lisez aussi https://www.jydionne.com/une-vieille-vitamine-fait-la-manchette/ , https://www.jydionne.com/vitamine-d-une-etude-canadienne/ et https://www.jydionne.com/les-canadiens-nont-pas-les-taux-sanguins-de-vitamine-d-necessaires-pour-etre-en-sante/ à ce sujet.

Il faut donc garder ces données en mémoire lorsqu’on évalue la carence dans la population. Statistique Canada base son évaluation sur le taux de 50 nmol/l, mais évidemment, plus le taux considéré comme minimal est élevé, plus la proportion de la population se retrouvant en carence est importante.

Selon Statistique Canada (1)

Statistique Canada rapporte que 32% des Canadiens n’atteignent pas le taux minimum pour le maintien de la santé osseuse, soit 50 nmol/l. Cette proportion est plus élevée en hiver qu’en été.

Une minorité de la population, soit 34%, prend un supplément contenant de la vitamine D et, de ces personnes, 85% ont des taux sanguins supérieurs à 50 nmol/l.

Nouvelles données : le taux de vitamine D plus bas que prévu

Des chercheurs du Canada et des États-Unis ont effectué une compilation des données sur les taux sanguins de vitamine D, toujours en utilisant comme référence le taux sanguin minimal de 50 nmol/l.

Les résultats montrent que la proportion de gens en carence est plus importante que celle précédemment calculée. Ainsi, dans les données antérieures, 16,4% des gens avaient des taux inférieurs à 40 nmol/l et 29 % n’atteignaient pas le taux de 50 nmol/l. Les nouveaux résultats indiquent qu’en réalité, ce sont 19,4% des gens qui sont carencés de façon importante (< 40 nmol/l) et 36,8% qui n’atteignent pas le taux minimum.(2)

Ainsi, malgré l’accroissement de l’apport nutritionnel de référence annoncé par Santé Canada en 2010 (il est passé de 400 UI à 600 UI par jour pour la majorité de la population – pour plus de détails : http://www.hc-sc.gc.ca/fn-an/nutrition/vitamin/vita-d-fra.php), plus du tiers de la population a un taux insuffisant pour maintenir sa santé osseuse. Imaginez donc la proportion de ceux qui n’ont pas le taux minimal pour la santé en général (75 nmol/l)…

Et vous?

Si vous habitez loin de l’Équateur (ou que votre peau n’est jamais exposée au soleil) et que vous ne prenez pas de supplément de vitamine D, vous pouvez considérer que votre taux sanguin de vitamine D est insuffisant, au moins durant l’hiver.

Est-ce que je recommande un supplément de vitamine D à tout le monde dans ces conditions? Oui. Je considère que tout le monde devrait prendre un supplément de vitamine D, à tout le moins durant l’hiver (entre septembre et avril). La dose recommandée par les experts est de 2000 UI par jour (voir aussi l’article suivant à ce sujet : https://www.jydionne.com/quelle-est-la-dose-ideale-de-vitamine-d/).

Bonne santé cet hiver!

Références:

  1. http://www.statcan.gc.ca/pub/82-624-x/2013001/article/11727-fra.htm
  2. Sarafin K, Durazo-Arvizu R, Tian L, Phinney KW, Tai S, Camara JE, Merkel J, Green E, Sempos CT, Brooks SP. Standardizing 25-hydroxyvitamin D values from the Canadian Health Measures Survey. Am J Clin Nutr. first published on 30 September 2015 doi:10.3945/ajcn.114.103689. http://ajcn.nutrition.org/content/early/2015/09/30/ajcn.114.103689.abstract

62 commentaires

  1. Et vous?
    Moi?
    Tout va très bien, merci. Je ne manque pas de vitamine D, je me porte à merveille, D’ailleurs pour être honnête, je ne manque plus de rien depuis que je ne mets plus les pieds dans un laboratoire d’analyse.

    Que celui qui ne s’est jamais fait rouler par l’achat d’une voiture au compteur modifié par le garagiste, me jette la première dose de vitamine D.

    La vitamine D ? Parlons-en!

    Rendez-vous très particulier avec la nature. La synthèse de vitamine D par la peau, contrairement à la voie orale, est un rendez-vous intime avec la nature, un rendez-vous avec la chaleur, avec le soleil, avec les UV, avec la vitamine D, avec les hormones, avec la sexualité. La préparation des festivités qui donne lieu à la symbiose entre la physiologie masculine et la physiologie féminine. Ce signe de la nature est perceptible, où que vous soyez sur la planète, qu’il s’agisse des hommes ou des animaux. Rassurez-vous Jean-Yves, avoir des relations sexuelles en dehors de cette saison, est tout à fait sécuritaire.

    Toutefois, je recommanderais aux femmes de procréer en Août et d’accoucher en Avril, si possible. Vous remarquerez également, que toutes nourritures naturelles et confondues, vous ne trouverez sur Terre, pas plus d’environ 35µg de vitamine D3 aux 100g, avec une moyenne se situant à 15µg(recommandation de santé canada) et qu’elle se situe principalement sous l’eau, là où l’on trouve le plus d’oméga 3, ainsi que les rares espèces qui ne sont pas nourries par l’homme.

    Si vous pensez manquer de vitamine D pendant 6 mois de l’année, c’est que vous avez probablement des symptômes durant cette période, et que vous n’avez probablement pas lorsque votre corps synthétise davantage de vitamine D. Peut-être pissez-vous votre calcium, si vous consommez des produits laitiers. Peut-être ne vous a t-on pas tout dit sur les modifications qu’entrainent ces produits.

    Mais imaginons que ces symptômes, que cette dépression saisonnière, ne soit pas la cause d’un manque de vitamine D, mais d’un manque d’autre chose. Est-ce que les voitures qui reposent en plein soleil dans des cimetières à voiture, ne fonctionnent plus parce que leur réservoir d’essence est asséché, ou pour d’autres raisons?

    Aussi, je voudrais porter votre attention sur le fait que les métabolites de la vitamine D, utilisent des récepteurs identiques à ceux utilisés par les oméga 3, et notamment les EPA et DHA. Effectivement, si vous prenez 1g d’EPA et 1g de DHA par jour, non seulement vous n’avez plus de dépression saisonnière, mais vous avez des effets santé tout aussi notables que ceux induits par la vitamine D en été. Cette dose, qui correspond à environ 1kg de poisson gras par jour, a toujours été accessible à nos ancêtres qui n’étaient pas idiots et qui savaient très bien faire d’excellentes huiles.

    Mais que faire pour les nordiques durant les 6 mois par année où le soleil ne donne pas les bonnes longueurs d’onde ?

    Pauvres Nordiques, dont les os vont s’effriter s’ils ne prennent pas de hautes doses de vitamines D.

    Attention, soyez prudent car avec les trop grandes variation d’un nutriment, une amélioration cache souvent une détérioration imminente et parfois sournoise. Rassurez-vous, vous ne risquez rien de grave. Enfin si, vous allez remettre à nouveau, un pied dans un laboratoire d’analyse et tel le poisson rouge qui tourne en rond dans son bocal, peut-être, vous demanderez-vous un jour, si on analyse vraiment ce pourquoi vous êtes venu donner votre sang.

    Autrefois, les scientifiques ce sont aperçus que la nature avait commis une grave erreur. Elle avait, figurez-vous, oublié que les vaches laitières n’étaient pas conçues pour rentabiliser la production industrielle du lait. Fort heureusement, elle n’a pas oublié de leur montrer, comment remédier à bien des oublis. Si vous pensez réellement manquer de vitamine D durant 6 mois, je vous invite, scientifiquement, à prendre quotidiennement des doses de 1000UI, de 5000UI, de 10000UI. De toute évidence, plus vous en prendrez, et plus vite vous atteindrez sagesse et vérité. Sinon? vous pouvez toujours allez à la pêche!

    La carpe, qui contient suffisamment de vitamine D, et dont la configuration biochimique n’a pas été industrialisée, est un poisson qui adore se dorer la pilule au soleil, mais pas à longueur d’année. Ce n’est pas que les poissons ne sont pas des obsédés sexuels, non. C’est surtout, que les poissons ne consomment pas de produits laitiers. Gageons que les scientifiques ne tarderont pas à leur prescrire des pilules pour corroborer leurs fallacieuses études, qui sont toutes, sans exception, des études d’orientation et de consommation. Des études qui s’exploitent, sans nous mentir. Des études qui nous exploitent, sans nous instruire.

    Alors oui, on vous dira, oui mais les poissons ça contient des métaux lourds! Vous pourrez alors répondre à ces braves, qu’ils n’en sont pas morts pour autant et que vous n’auriez de toute façon, pas assez de jours d’existence pour égaler en poisson, la dose que l’on vous a généreusement offerte dans vos amalgames dentaires, dans votre alimentation même Bio qui n’est pas épargnée, et dans toutes ces prothèses que l’on vous inflige pour ressembler à Robocop.

    Souvenez-vous!

    Les meilleurs indicateurs de la santé sont, tous les organismes biologiques vivants, non industrialisés, non alimentés par l’homme. Au pays des clones et des études à trois têtes, ceux-là, ne vous abuseront jamais! c’est notre seule référence santé.

    Santé!

  2. Bonjour Jean-Yves,

    Savez-vous pourquoi on ajoute de la vitamine D2 végétale au lieu de celle D3 animale dans les boissons végétales tel celles de soya, aux amandes, aux noix de cajou, noix de coco, riz, etc ….. si ce n’est que pour satisfaire les caprices de ceux qui sont 100 % végétariens ?

    Car sachant que la qualité d’absorption de la vitamine D2 végétale ( ergocholecalciferol ) est moindre que la vitamine D3 animale ( cholecalciferol ), tous ceux qui comme moi, préfèrent consommer de ces types de boissons afin de remplacer le lait de vache dans leur alimentation, à cause soit d’une intolérance au lactose, des hormones de croissance, de la possible présence des antibiotiques, d’une meilleure qualité des protéines végétales versus celles animales, etc …….

    Bref, nous devrions avoir pareillement droit à la vitamine D de meilleure qualité d’absorption et celle étant jugée hors de tout doute raisonnable, comme étant globalement la plus efficace et surtout, celle la plus naturelle pour les mammifères, DONT L’HOMME …… !

    Je considère cela comme étant ridicule d’ajouter de la D2 dans ces boissons, à cause du seul prétexte que celles-ci sont ” apparemment ” priorisées par des végétariens à 100 % !
    Ce fut peut-être jadis le cas il y a une bonne vingtaines d’années de cela maintenant, mais ce n’est guère dorénavant plus du tout le cas !

    Comment alors pourrions-nous faire pression auprès de toutes ces compagnies produisant tous ces types de boissons végétales pouvant très bien remplacer le lait de vache dans notre alimentation, si ce n’est sauf exceptions faites, que de leur écrire, de les contacter, communiquer avec eux, notre insatisfaction de ne pas pouvoir avoir droit au même type de vitamine D ( la D3 ), que celle ayant toujours été traditionnellement ajoutée dans le lait de vache depuis des millénaires !

    Lorsqu’on écrit à toutes ces grandes compagnies, elles nous répondent sempiternellement qu’elles prennent bien connaissance de nos commentaires et suggestions constructives, mais souvent, c’est par la suite l’Éternel Statu Quo ! Comment pourrait-on alors bien leur faire comprendre ou saisir l’importance de notre message ……. ! ?

    Un farouche et ardent défenseur de la vitamine D3 !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour farouche et ardent défenseur de la vitamine D3 !
      La D2 est mise dans les boissons de soya pour une simple raison : elle est végétale alors que la D3 est animale. Donc les végétaliens ne veulent pas de D3.
      🙂
      Santé!

  3. Bonjour Jean-Yves,

    J’aimerais apporter à votre attention cet autre lien concernant la précieuse vitamine D. :

    https://books.google.ca/books?id=qBHikj6nLwIC&pg=PA606&lpg=PA606&dq=trop+de+calcium+inhibe+vitamine+D&source=bl&ots=tMQ44TYz0Q&sig=RTw2RdOYKKpyxYllXdNMRzwd4S0&hl=fr&sa=X&ved=0ahUKEwi7u9iqxr7MAhXluoMKHd_lBG4Q6AEIGzAA#v=onepage&q=trop%20de%20calcium%20inhibe%20vitamine%20D&f=false

    Il y est entr’autres choses écrit ceci …… :

    Si la concentration du calcium dans le sérum sanguin baisse, la vitamine D est alors hydroxylée en sa forme active qui agit sur les cellules de la muqueuse intestinale afin d’accroître l’absorption du calcium. Et si inversement, la concentration du calcium sanguin devient trop élevée, la calcitonine, sécrétée par la glande thyroïde, induit l’excrétion du calcium par les reins, inhibe la décalcification des os et inhibe également le métabolisme de la vitamine D et la sécrétion de la parathormone PTH

    Cela voudrait ainsi signifier que davantage on consomme de calcium, inversement, aussi paradoxal que cela puisserait nous paraître, notre taux sanguin de vitamine D ainsi hydroxylée ( active ) diminuerait ?

    Qu’en pensez-vous ?

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      En fait, c’est le mécanisme de maintient du taux sanguin de calcium. Si le calcium est trop bas, alors la PTH et la calcitonine vont chercher ce qu’il faut dans les os. S’il est suffisant, alors la vitamine D peut faire son rôle. Il faudrait que je vous fasse un diagramme
      Santé!

  4. Bonjour Jean-Yves,

    Merci pour toutes vos réponses toujours tout autant, grandement appréciées !

    Même si la saison de la synthèse cutanée de la vitamine D est déjà débutée, voilà justement un si bel exemple d’absence de vitamine D, du moins pour ces jours-ci dans le sud du Québec, à cause justement des températures maximales diurnes qui ne grimpent guère davantage à peine au-dessus de la barre des 10 C ! Comment alors pourrions-nous nous dévêtir avec de telles températures aussi froides, même encore en plein coeur de l’après-midi ! ?

    On est donc encore bien loin des 18-20 C confortables pour risquer de s’exposer un tantinet soit peu ! Il nous faudra encore patienter un peu, même pour s’exposer sous l’heure du midi, aux ardents rayons UVB !

    Bonne Journée Santé !

  5. Bonjour Jean-Yves,

    Je vous avais écrit par erreur dans l’un de vos articles antérieurs concernant la fibromyalgie daté de mars 2014, je suis désolé ! Je lirai donc vos réponses ici ou ailleurs, selon où vous aurez alors décidé de me répondre. Merci !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Normalement vous recevez une réponse à vos commentaires, peu importe où vous l’avez mis. Par contre, SVP ne remettez pas vos commentaires 2 et 3 fois si vous n,avez pas de réponse. Vous ne recevez pas de réponse rapide parce que vos commentaires contiennent souvent des liens. Ainsi, le système demande de les approuver. je ne viens sur le site qu’une fois par semaine pour les commentaires. Il est ennuyant de revoir les mêmes commentaires plusieurs fois, surtout quand ils ne sont pas écrits exactement de la même façon. Je lis tous les commentaires et tente de répondre à chacun. Vous m’alourdissez la tâche en re-publiant. Soyez patient. Je vais finir par arriver aux vôtres.
      Santé!

    1. Bonjour Daniel
      C’est la logique même. Si la pigmentation nous protège contre les méfaits du soleil, elle le fait en bloquant la pénétration des rayons. C’est vrai pour n’importe quel UV.
      Santé!

  6. Bonjour Jean-Yves,

    Voici donc pour résumer, deux des liens relativement à la précieuse vitamine D, que J’avais auparavant tenté de vous envoyer ici sur votre site web ……. :

    http://www.topsante.com/beaute-et-soins/solaire-bronzage/protection-solaire/trop-de-soleil-bloque-la-production-de-vitamine-d-610750

    http://www.yvescassard.com/Vitamine-D-naturelle.html

    Dans le 2ème article que je viens de vous faire part ci-haut, il y est entr’autres mentionné ceci ……
    ( vers environ un peu plus bas que le milieu de la page ) :

    La consommation excessive de laitages entraîne une carence en vitamine D. En effet, l’excès de calcium peut bloquer la transformation de la vitamine D dans sa forme active au niveau des reins.
    De même, les personnes qui n’absorbent ou ne fixent pas le magnésium sont souvent carencées en vitamine D.


    La vitamine D assure la balance entre calcium et magnésium. Quand il y a une carence en magnésium, trop de calcium passe dans la cellule, ce qui aboutit à une hyperactivité, mais aussi à des spasmes des vaisseaux sanguins et de l’hypertension.

    Les produits laitiers contiennent une hormone de croissance naturelle, l’IGF 1, qui en excès, favorise le développement de certaines tumeurs. 
L’IGK 1 est un antagoniste de la vitamine D, et vice-versa.
 Dans son livre « Lait, mensonge et propagande » Thierry Souccar cite 70 études sur le lien entre IGF et cancer.

    J’ai trouvé quelques points intéressants, pour ne pas écrire pertinents, dans ce 2ème article. Voilà pourquoi j’ai tenu à vous en faire part. J’ai longtemps eu des doutes au sujet que de consommer un peu trop de calcium pouvait abaisser nos réserves de vitamine D. Serait-ce là, un début de piste de solution trouvée ……. ! ? Que pensez-vous donc de ces deux articles ?

    Je ne suis pas un adepte des bains de soleil durant une heure sous l’heure du midi, mais de là à considérablement réduire le temps d’exposition, tel que suggéré dans le premier article …….

    Après tout, la saison de synthèse de la précieuse vitamine D est tellement écourtée au Canada, que ce soit à cause du temps nuageux, des températures insuffisamment chaudes, ou de l’angle des rayons UVB nous pénétrant, pourquoi devrait-on alors s’en priver ?

    Merci encore pour toutes vos réponses !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Dans le premier article, la référence ne dit pas que l’exposition plus longue bloque la fabrication de vitamine D. Elle mentionne que malgré une exposition importante, certaines personnes n’atteignent pas des taux élevés. Il y a plusieurs explications : la pigmentation, l’heure d’exposition, les écrans solaires, le métabolisme individuel, etc.
      Pour le second, certains arguments méritent d’avoir une démonstration plus importante que la seule mention. Par exemple, l’IGF-1 est lié au cancer mais le lien avec la vitamine D n’est pas très robuste.
      De plus, la seule précaution à prendre avec le soleil est … de ne pas brûler.

      À+
      JYD

  7. Bonjour Jean-Yves,

    J’aimerais porter à votre attention ces deux liens récents suivants :

    10 à 15 % DE LA VITAMINE D SEULEMENT UTILISABLE :
    Les chercheurs ont constaté que dans l’organisme humain, seuls 10 à 15 % de la vitamine D est sous forme libre, et donc utilisable par les cellules. Les résultats indiquent aussi que la survenue d’accidents cardiovasculaires est liée aux concentrations des vitamines D.

    http://www.pourquoidocteur.fr/Articles/Question-d-actu/14964-Vitamine-D-un-faible-taux-associe-a-un-surrisque-cardiovasculaire

    http://www.topsante.com/beaute-et-soins/solaire-bronzage/protection-solaire/trop-de-soleil-bloque-la-production-de-vitamine-d-610750

    Contrairement à ce qu’il est mentionné dans le 2ème site ci-haut, je ne crois pas qu’il soit nocif de
    profiter des rayons UVB durant plus de 15 minutes pendant l’heure du midi. À moins bien évidemment, d’avoir une peau blanche comme du lait ! Loin de moi l’idée de prétendre que de s’étendre durant une heure entre 11 h et 14 h est salutaire, il y a selon moi, ce point de vue qui me semble exagéré. Qu’en pensez-vous ?

    Aussi aberrant, pourquoi n’y aurait-il que de 10 à 15 % seulement, de la vitamine D utilisable par les cellules de notre corps ?

    Merci pour vos réponses toujours grandement appréciées !

    Bonne Journée Santé !

  8. Bonjour Jean-Yves,

    Faisant suite à mon message précédent,

    On peut alors très bien mieux comprendre pourquoi ceux demeurant au sud du 35ème parrallèle, sont nettement moins sujets à avoir des carences en vitamine D. Ou du moins, avoir des carences perdurant beaucoup moins longtemps, une fois la saison hivernale terminée !

    Bien que parfois, un autre problème pour ces gens sudistes, réside dans le fait qu’ils fuient le soleil à des heures où ils devraient justement s’y exposer durant à tout le moins, un bon 10 minutes !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      J’ai vu l’article mais je garde des réserves par rapport à l’affirmation d’augmenter la production de vitamine D puisque ce sont les UVB qui la stimule. Ou la crème protège contre les UV ou elle ne protège pas. Je suis sceptique.
      Santé!

  9. Bonjour Jean-Yves,

    Je suis plus ou moins d’accord avec vous lorsque vous mentionniez dans l’un de vos articles antérieurs concernant la précieuse vitamine D, que celle-ci peut être synthétisée entre les deux équinoxes.

    Plus ou moins d’accord, car selon ce que je me suis déjà bien documenté à ce sujet, le soleil doit vraiment être à au-moins 50 degrés ou plus au-dessus de l’horizon, à tout le moins sur l’heure du midi, et la température assez douce. D’ailleurs, pas juste pour mieux la synthétiser, mais je me verrais mal simplement vêtu en tee-shirt et en shorts, ou encore moins, en maillot de bain, en plein mois d’avril ou rendu genre à la mi septembre ! Bien que parfois au Québec …… !

    Si on tient surtout compte de la hauteur du soleil et de la possibilité de se dévêtir pour la peine,
    on peut affirmer sans se tromper, que la VRAIE saison de la synthèse de la vitamine D dans le sud du Québec, ne débuterait que vers la fin avril, pour se terminer à quelque part avant la mi-sept.

    Donc, échelonnée sur un peu plus de 4 mois, en plus lorsqu’il fait évidemment soleil pour la peine !
    Le sud du Québec étant grosso modo situé entre 45 et 46 degrés de latitude, toute synthèse de vitamine est mathétiquement impossible avant environ le 10 avril à cette latitude.

    Puisqu’il faut que les rayons UVB soient en quantité suffisante, et surtout, plus nombreux et intenses que ceux UVA. Pareillement au début du mois de septembre.

    1. Bonjour Daniel
      Point reçu.
      Il faut qu’il fasse suffisamment chaud pour exposer suffisamment de peau.
      Par contre, vous n’êtes pas le premier à faire un lien entre la température et la capacité de synthétiser la vitamine D. Je n’ai pas pu valider ceci. Avez-vous quelque référence sur le sujet ? autre que la capacité de se “dénuder” …
      Santé!

      1. Bonjour Jean-Yves,

        Non rien de très précis, concret ou d’assez fiable, pour le moment. Mais tout comme vous, je recherche toujours, mais je n’ai encore rien trouvé à ce sujet. Désolé ! On fait un appel à tous(tes) ! ?

        Bonne Journée Santé !

  10. Trop de calcium ( un trop plein exercerait plutôt l’effet inverse = faire ressortir plutôt qu’entrer, le calcium osseux ) par effet de tamponnage afin de contrer l’acidification, engendrerait plutôt une acidurie, ou perte du calcium dans les urines. Beaucoup de femmes ménopausées et de personnes âgées croient bien faire, en acceptant la prescription de suppléments de calcium ( avec juste un 2000 UI de vitamine D / jour ) de leur médecin. Cela leur fait 2 foix 500 mg de calcium ” artificiel ” en pilules, en plus des 150-200 mg pris quotidiennement naturellement dans leur alimentation ……

    C’est beaucoup trop selon moi ! Mon père a déjà fait un épisode de constipation l’été dernier, lui qui était toujours en parfaite santé auparavant ( il a dû être hospitalisé d’urgence pour un bouchon fécal et 2 lavements, avec un début d’anémie en plus ! ). Les médecins devraient plutôt prescrire au-moins 4 000 UI de vitamine D3 / jour à tous leurs patients âgés, sous réserve de cependant certaines contre-indications ( interactions médicamenteuses et maladies ), et juste un 500 mg de calcium supplémentaire ( pilules ). C’est mon opinion !

  11. Bonjour Jean-Yves,

    Concernant justement la précieuse et indispensable vitamine D en hiver, savez-vous si elle permet d’augmenter la biodisponibilité ou le taux d’absorption du calcium, présent dans les produits laitiers ou tous les autres ( substituts de ceux-ci ) enrichis en calcium ?

    En Asie ( Chine, Japon, et Indes pour ne nommer que ces pays ) et dans certains pays d’Amérique Centrale et du Sud, tel le Mexique, le Nicaragua, le Costa Rica, l’Argentine et le Chili, il ne se consomme quotidiennement qu’entre 300 et 450 mg de calcium ( uniquement purement végétal ).

    Pourtant, tous ces pays précédemment énumérés ne connaissent pratiquement pas l’ostéoporose !

    L’ostéoporose serait principalement dû à notre alimentation nord américaine nettement trop acidifiante ( trop grande consommation de protéines animales : viandes, oeufs, produits laitiers ), pas assez de fruits et légumes et de produits céréaliers complets et fibres, sucres raffinés, etc ….. ),
    un manque flagrant d’exercices physiques, surtout chez les personnes plus âgées, le tabagisme, et quoi d’autres encore, et etc ……. Sans oublier la consommation non modérée d’alcool …….

    Bref, ce serait tout notre mode de vie qui serait non sain ! Le calcium est un minéral important, oui certes, mais je crois que son utilité dans notre organisme a été grandement exagéré, surtout, comparativement aux autres minéraux alcalinisants tel le potassium et le magnésium.

    En plus pour conclure, j’ai déjà lu dans les quelques lectures que j’ai déjà faites sur le web, que trop de calcium et principalement de soufre et de phosphore ( minéraux acidifiants ) présents dans les viandes, poissons, oeufs et produits laitiers, en plus de contribuer à une acidose de notre organisme nuirait ou bloquerait l’activation de la précieuse vitamine D. Serait-ce vrai …… ?

    L’acidification ( mauvais équilibre acido basique sanguin ) serait à la base du développement de la plupart de nos maux, maladies dégénératives et du cancer. Puisque le cancer ne se développe toujours que dans un milieu très acide. Bref, que pensez-vous de tout cela ?

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Autant je suis persuadé que l’équilibre acido-basique est vital, autant je ne suis pas convaincu qu’il soit la cause de tous nos maux comme le prétendent certains sites web.
      Vous avez raison, l’apport de calcium prétendu nécessaire par les nutritionnistes (1000 à 1200 mg par jour) est surévalué. En Europe, l’apport recommandé est de 800 mg. Et nous sommes du même pool génétique.
      Il est surfait parce que les lobbys laitiers ont découvert que le lait est la source la plus concentrée…
      Il faut se poser la question, comme vous le faites, quel est la raison pourquoi le fameux calcium quitte nos os. Vous avez ciblé les 2 causes majeures.
      Santé!

  12. Bonjour Jean-Yves,

    Je viens de constater que sur la liste des ingrédients du contenant de la boisson de soya que j’achète habituellement, il est inscrit phosphate calcique, et que sur la liste de d’autres marques, c’est du carbonate de calcium qui y est ajoutée. Y a-t-il une différence quant à sa biodisponibilité ou son assimilation ? Je sais par contre que les boissons de soya et autres végétales sont très moins acidifiantes que le lait de vache. Donc, sans doute moins problématique pour contrer l’ostéoporose et réduire la perte urinaire ou calciurie ? N’empêche qu’au final après en avoir bu, il ne reste pas beaucoup de calcium effectif pour nos os, lait de vache ou autres végétaux inclus …… ?

    Merci pour votre réponse !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      C’est l’autre sel de calcium. Je ne recommande pas le phosphate parce que le phosphate alimentaire est déjà trop présent. Ainsi, comme le calcium doit être en équilibre avec le phosphore, vous restez en déséquilibre.
      Santé!

  13. Bonjour Jean-Yves,

    J’aimerais savoir quel type de calcium est ajouté dans les boissons végétales tel celle de soya ? Est-ce du carbonate de calcium ? Également, est-ce un calcium végétal ? Est-il davantage biodisponible ou assimilable que celui provenant des produits laitiers, qui ne l’est apparemment juste qu’à à peine 32 % ( 96 mg / 250 ml lait de vache ). Car c’est bien beau consommer du calcium, mais s’il n’en reste que très peu ( avec en plus une quantité négligeable de vitamine D afin de mieux l’absorber …… ) pour notre organisme lorsqu’on en prend ……. Merci à l’avance pour votre réponse toujours grandement appréciée !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Sauf exception, c’est du carbonate de calcium
      Le calcium est absorbé entre 3o et 45% rarement plus.
      Il n’est pas important de rechercher des apports supplémentaires de calcium. Mieux vaut s’intéresser à la fixation du calcium dans les os. Quels sont les co-facteurs ?
      Pensez alors légumes vers (vitamine K) et alcalinité. Pensez magnésium, bore, silice, etc.
      Faites une recherche sur mon site avec le mot : ostéoporose.
      Santé!

  14. Bonjour Jean-Yves,

    Je prends 6000 UI de vitamine D en suppléments par jour d’octobre à avril. J’aimerais savoir s’il est davantage recommandé selon vous, de fractionner cette prise en 3 fois ? Ou je peux prendre 3
    comprimés ( 1000 UI chacun ) au déjeuner et les 3 autres au dîner ?

    Merci à l’avance pour votre réponse grandement appréciée !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      À ma connaissance, il n’y a pas d’avantage à fractionner la dose. Une fois par jour fonctionne bien. On peut même prendre 1 fois par semaine. 6 000 UI par jour semble beaucoup mais n’oubliez pas que 1mcg = 40 UI donc 6000 UI n’est que 1,5mg (1500 mcg)
      Santé!

  15. Bonjour Jean-Yves,

    Au sujet des divers tableaux de valeur nutritive affichés sur les aliments ou breuvages contenant de la vitamine D, il est comme par exemple écrit 45 % de la dose-valeur journalière recommandée.

    Est-ce alors 45 % des nouvelles recommandations émises par Santé Canada depuis environ 4 ans ?
    Ou encore, plutôt 45 % de celles antérieures à 2011 ? Puisque de nos jours les apports quotidiens recommandés ( AQR ) sont de 800 UI / adulte, alors qu’auparavant, ils n’étaient que de 200 UI / jour.

    Parce qu’environ 100 UI dans une tasse de lait, c’est moins que 360 UI. On ne parle alors pas des mêmes quantités, même si dans les deux cas, ce sont des quantités assez négligeables ……

    Merci à l’avance pour l’information !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      À ma connaissance, les étiquettes nutritionnelles n’ont pas été mise à jour. Un verre de lait contient entre 100 et 125 UI…
      Oui, négligeable 🙂
      Santé!

  16. Bonjour Jean-Yves,

    Est-il vrai que la vitamine D2 végétale est nettement moins bien synthétisée par notre corps que celle D3 animale. Et surtout, que la D2 pourrait même épuiser à la longue nos réserves de la D3.

    Je préfère boire de la boisson de soya au lait de vache,mais j’ai constaté que contrairement à celui- ci, elle est plutôt enrichie en vitamine D2 et non en D3, tel que le sont pourtant tous les laits de vache commercialisés dans les supermarchés.

    Merci à l’avance pour votre réponse grandement appréciée !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Désolé que vous ayez affiché votre message 3 fois. Je viens aux commentaires habituellement 1 fois par semaine, le lundi. Cette semaine j’étais pris, donc voilà
      Santé!

  17. Bonjour Jean-Yves,

    Je voudrais apporter à votre attention …… Devrait-on accorder de la crédibilité à ces liens-références suivantes, concernant la vitamine D2 végétale ergocholécalciférol :

    https://www.santenatureinnovation.com/la-vitamine-d2-vide-nos-reserves-de-vitamine-d3/

    http://www.julienvenesson.fr/la-vitamine-d2-ergocalciferol-vide-nos-reserves-de-vitamine-d3/

    Dans ces articles, surtout pour le premier de ces deux, plus récent, il est mentionné que la vitamine D2 végétale est nettement moins bien synthétisée par notre corps que celle D3 animale.
    Et surtout, que la D2 pourrait même épuiser à la longue nos réserves de la D3.

    Qu’en pensez-vous au juste ? Car je préfère boire de la boisson de soya au lait de vache, mais j’ai constaté que contrairement à celui-ci, elle est plutôt enrichie en vitamine D2 et non en D3, tel que le sont pourtant tous les laits de vache commercialisés dans les supermarchés.

    Merci à l’avance pour votre réponse grandement appréciée !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      ne vous en faites pas. Voici la réalité (enfin, ce que j’en sais)
      Oui, la D2 est moins efficace que la D3. Certains estiment environ 30% moins efficace. Quoique, il y a débat.
      On se fout un peu de l’autre étude. Dans le contexte où on donne de la D2 qui fait le travail et n’est pas transformée en D3 (elle est métabolisée en 25OH D2, etc.), Le corps va bel et bien utiliser ses réserves de D3 si elles ne sont pas compensée par le soleil ou un ajout en supplément. C’est simplement logique. par contre, il n’est pas vrai que la D2 provoque la chute de D3. À ma connaissance, il n’y a pas de stimulation de métabolisme. (vidange des réserves)
      Le fait de prendre de la D2 dans l’alimentation (Champignon ou produits végétariens enrichis) ne cause pas de chute de taux de D3 outre la perte normale (1/2 vie +/- 15 jours)
      Santé!

  18. Bonjour Jean-Yves,

    Est-ce vrai que le magnésium a un rôle essentiel en rapport avec le métabolisme de la vitamine D ?

    Point de magnésium ( ou plutôt une carence de celui-ci ), point de salut pour l’activation de vitamine D ?

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Je n’ai pas vu de lien direct. C’est possible. Ils agissent souvent ensembles mais je ne connais pas de lien au niveau du métabolisme de la vitamine D
      Santé!

  19. Bonjour Jean-Yves,

    Permettez moi une question hors sujet : Je me suis toujours demandé quel serait l’apport idéal quant à la répartition des glucides, lipides et protides dans notre alimentation au quotidien ?

    Je ne sais pas du tout si vous aviez déjà traité de ce sujet dans l’un de vos articles antérieurs, mais bon, je crois que ce sujet pourrait en intéresser plusieurs autres que moi pareillement !

    Serait-ce donc approximativement soit : 60 % glucides 20 % lipides 20 % protides ?
    Ou plutôt toute autre combinaison de ce genre ?

    Je vous remercie à l’avance pour l’information demandée.

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Vous tombez là dans un des sujets les plus controversés qui soient. Certains prônent une alimentation pauvre en glucides, d’autres pauvre en lipides, etc. Personnellement, 60% glucides est un peu élevé mais ça dépend toujours du type de glucides, ou plutôt du type d’aliments contenant des glucides. Comme je suis un tenant de “Nous mangeons des aliments pas de nutriments” j’ai tendance à me tenir loin de tels débats. Sauf peut-être pour dire que nous mangeons trop sucrés et trop de glucides, surtout en vieillissant.
      santé!

  20. Bonjour Jean-Yves,

    J’aimerais connaître votre opinion au sujet de ces deux références ….. :

    http://blog.1001pharmacies.com/les-yaourts-dangereux-pour-la-sante-pourquoi/

    ” Ce n’est qu’à partir de 3 à 4 laitages quotidiens que les risques l’emportent sur les bienfaits. En effet, la grande quantité de calcium apportée par les laitages ferait chuter le niveau de vitamine D active dans le corps, qui est notamment utile pour la prévention des cancers. ”

    http://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/les-maladies/le-cancer/les-types-de-cancers/cancer-de-la-prostate/le-yaourt-et-le-cancer.html

    ” Mais à la dose de trois à quatre laitages quotidiens, c’est-à-dire les recommandations en vigueur en France, les risques pourraient l’emporter sur les bénéfices. Les laitages apportent de grandes quantités de calcium et l’on pense que cela fait chuter le niveau de vitamine D active dans le corps, qui est l’une des armes dont dispose l’organisme pour prévenir l’apparition des cancers. ”

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Pour compléter ma première réponse, W. Willett de Harvard mentionne que plus qu’un laitage par jour est un facteur de risque de maladies chroniques, notamment de cancers, celui de la prostate entre autres.
      Bref, on se fout bien de la recommandation nationale qui n’a que l’intérêt commercial en tête.
      Santé!

  21. Bonjour Jean-Yves,

    J’aimerais apporter ces deux références à votre attention :

    http://blog.1001pharmacies.com/les-yaourts-dangereux-pour-la-sante-pourquoi/

    ” …… à partir de 3 à 4 laitages quotidiens que les risques l’emportent sur les bienfaits. En effet, la grande quantité de calcium apportée par les laitages ferait chuter le niveau de vitamine D active dans le corps, qui est notamment utile pour la prévention des cancers. ”

    http://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/les-maladies/le-cancer/les-types-de-cancers/cancer-de-la-prostate/le-yaourt-et-le-cancer.html

    ” Les laitages apportent de grandes quantités de calcium, et on pense que cela fait chuter le niveau de vitamine D active dans le corps, qui est l’une des armes dont dispose l’organisme pour prévenir l’apparition des cancers. ”

    Ce sont loin d’être les toutes premières fois que je lis que trop de calcium laitier pourrait fort probablement faire baisser le taux de vitamine D active dans notre corps ……

    Je sais que je vous en avais déjà fait allusion ou mention lors d’un autre précédent de vos articles
    ici sur votre site web, mais j’aimerais connaître votre opinion à ce sujet et / ou que vous vous informiez davantage à ce sujet S.V.P. Est-il possible pour vous, de nous tenir au courant et de nous en révéler un peu plus …… ! ? Si oui, un Gros Merci à l’avance !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      J’ai bien lu ceci. D’ailleurs, plusieurs auteurs postulent ce lien entre trop de calcium et une baisse de vitamine D. Je ne suis pas vraiment convaincu qu’il y ait une cause à effet. Par contre, l’idée de limiter les laitages très souhaitable. Voir le guide alimentaire de Harvard : https://www.jydionne.com/un-guide-alimentaire-independant/
      Qui mentionne de limiter à 1 à 2 portions.
      D’ailleurs, partout on pointe du doigt les conflit d’Intérêt comme source de biais dans la science. Je le fais régulièrement. Alors peut-on m’expliquer pourquoi on écoute le bureau laitier (producteurs laitiers au Canada) quand on sait, et ils le disent eux-mêmes, le but de cet organisme est d’augmenter la consommation de lait. C’est un lobby. Par définition, biaisé. Alors, pourquoi l’écoute-t-on ? pourquoi est-il impliqué dans des congrès scientifiques un peu partout ?
      Santé!

  22. Bonjour Jean-Yves,

    Personnellement, je considère que tout le monde sans aucune exception, devrait prendre au-moins 2000 UI de vitamine D par jour de septembre à avril inclus. Pour ma part, j’en prends 5000 UI durant ces 8 mois, où la synthèse cutanée est impossible ( juste un peu en septembre et en avril ).

    Durant la saison estivale, à moins d’avis contraire côté santé, pas besoin d’en prendre, puisqu’il est alors préférable de l’obtenir naturellement via la synthèse cutanée ( rayons UVB entre 10 h – 14 h ).

    Quant aux 10 000 UI / jour auxquelles Monsieur Phil faisait allusion ci-haut, ce pourrait même être trop, sauf pour les personnes obèses ou en carences latentes sérieuses depuis x années …… !

    5000 ou 6000 UI de vitamine D / jour durant 8 mois par années, devraient amplement suffire pour la très grande majorité des gens demeurant au Canada pendant la saison hivernale !

    Le principal problème justement ici au Canada, est la grande difficulté pour réussir à obtenir ce fameux test sanguin 25 (OH)D de la vitamine D. Les médecins ne semblent vraiment pas enthousiastes à l’idée de le faire passer à la plupart de leurs patient(e)s, prétextant souvent, les coûts y étant reliés pour le réseau de la santé publique.

    Alors que pourtant, on pourrait épargner tellement ailleurs, en faisant de la prévention …… !

    Bonne Journée Santé !

  23. Bonjour M. Dionne,

    Selon mes lectures, il ne semble pas vraiment avoir de toxicité associée à la prise de hautes doses de vitamine D (malgré le fait que c’est une vitamine (ou plutôt hormone) liposoluble. J’ai commencé ce matin avec une dose de 10000UI dans mon café avec comme objectif de continuer de la sorte pour au moins 8 semaines. Pensez-vous que c’est too much? Si oui pourquoi.

    Merci!

    1. Bonjour Phil
      C’est beaucoup. Selon
      Hathcock JN, Shao A, Vieth R, Heaney R. Risk assessment for vitamin D. Am J Clin Nutr. 2007 Jan;85(1) :6-18. Review. PubMed PMID : 17209171 http://ajcn.nutrition.org/content/85/1/6.long
      10 000 UI par jour est la dose maximale où aucun effet secondaire n’est observé. Par contre, pour la majorité des gens, c’est beaucoup trop. La majorité des gens atteindront un taux sanguin santé avec entre 2000 et 5000 UI par jour. Quelques exception (comme moi, à 7000 UI) auront besoin de plus.
      Bref, 10 000 UI ne devrait pas être dangereux mais 5 000 Ui serait plus indiqué
      Santé!

  24. Bonjour,
    Tout d’abord merci pour vos analyses et l’intégrité de votre réflexion.
    Que pensez-vous des informations ci-dessous:

    L’IOM note que certaines études ont montré une augmentation des événements indésirables (y compris la mortalité globale, certains cancers, les maladies cardiovasculaires, et de fractures et de chutes) associé avec du sérum 25- (OH) niveaux D à partir de environ 30 ng / ml à 48 ng / mL et plus élevée (75 à 120 nmol / L). Une étude de la population suivant près d’un quart de million de personnes au Danemark pendant trois ans a révélé que les niveaux de vitamine D de 20 à 24 ng / ml ont été associés avec le risque le plus faible de mourir pendant l’étude. Un taux sérique élevé (56 ng / ml) a été associée à un risque de 42% supérieur de mourir pendant l’étude que les personnes ayant un niveau de 20 ng / mL. Une analyse des taux de vitamine D de plus de 14.000 Américains âgés de 17 ans et plus a révélé que les taux de mortalité ont diminué avec l’augmentation des niveaux de vitamine D jusqu’à atteindre 39 ng / ml ( Kramer, PLoS One 2012 ). Le taux de mortalité le plus faible a été parmi ceux dans le groupe 30 à 40 ng / mL, cependant, les taux de mortalité étaient similaires à travers la gamme de 20 à 40 ng / mL. Une étude de la population suivant près d’un demi million de personnes âgées de 45 ans et plus pendant 4,5 années en Israël constaté que les personnes ayant des niveaux de vitamine D de 20 à 36 ng / ml avaient le plus faible risque de crise cardiaque ou de mort. Comparativement aux personnes de cette gamme, le risque de crise cardiaque et de décès était 91% plus élevé chez les personnes ayant des niveaux inférieurs à 10 ng / ml, 26% plus élevé chez ceux avec des niveaux de 10 à 20 ng / ml, et 13% plus élevé lorsque les niveaux étaient supérieurs à 36 ng / mL (Dror, J Endocrinol Metab 2,013). Il semblerait prudent, basé sur les dernières recommandations de l’IOM et des études récentes, de maintenir les niveaux de vitamine D dans le sang supérieur à 20 ng / mL, mais pas beaucoup plus élevé que 30 ng

    1. Merci Didier pour cette analyse.
      Un bémol à propos de l’étude danoise et des conclusions qu’en tirent IOM. C’est une étude d’observation sur une population nordique. Dans cette population qu’elle est la source principale de vitamine D ? les poissons. Tant que l’étude d’observation ne sera pas corroborée avec une étude d’intervention (où on donne de la vitamine D à une population X durant une période Y), on doit prendre ses résultats avec un certain recul. Le lien entre taux élevés de vitamine D et risque de santé peut être dû à un facteur confondant comme le taux de mercure et autres substances toxiques des poissons. Si le taux de vitamine D augmente en même temps que le taux de dioxine ou de mercure ou de n’importe quelle substance connue comme toxique dans les poissons, alors le lien de cause à effet ne tient pas la route.
      Votre dernière ligne mentionne ” mais pas beaucoup plus élevé que 30 ng” pourtant de nombreux experts considère ce 30g/ml (75nmol/l) comme le taux de base.
      Bref, il est loin d’y avoir consensus et donc, continuons à colliger l’information.
      Santé!

      1. Merci.

        Je suis avec intérêt depuis longtemps (à l’époque de réseau proteus) vos réflexions, et je salue l’intégrité et la rigueur de votre pensée, ne cédant pas à la tentation du “je sais tout et j’ai toujours raison” qui est si répandue tant dans les milieux officiels qu’alternatifs. Cela demande courage et humilité d’en rester à la recherche objective du vrai, et au delà des informations que vous partagez, vous êtes une source d’inspiration par l’exemple que vous montrez.

  25. Bonjour,

    Permettez une question hors sujet: j’aimerais avoir votre avis sur la tendinite calcifiée de l’épaule: ses causes, les traitements, la prévention de ces troubles.
    En vous remerciant
    Cordialement
    Jean Yves Le Treust Rennes France

    1. Bonjour Jean-Yves
      (Vous avez un beau prénom)
      Sujet difficile. La tendinite est une inflammation qui commence habituellement par soit un mouvement répétitif, soit par une blessure. La calcification est une tentative du corps de guérir une inflammation qui dure depuis très longtemps. Quand on est rendu là, il faut un professionnel. La calcification peut être réduite grâce à un apport important de vitamine K et d’oméga 3. Mais il faut traiter l’articulation et là, c’est un professionnel que ça prend.
      Santé!

  26. Bonjour,
    Je me demande si le fait de prendre du soleil à travers une fenêtre permet de produire de la vitamine D. Je travail face à une fenêtre très ensoleillée toute l’avant-midi. Merci

    1. Bonjour Caron Y.
      Est-ce que vous bronzez sous la fenêtre ? Probablement pas. Les fenêtres, mêmes les moins bonnes, filtrent la très grande majorité des UV. Les fenêtres isolantes haut de gamme, les filtrent complètement. Donc pas de vitamine D, même en été.
      Santé!

  27. Je me demande à quelle fréquence le taux de vitamine d doit être évalué. Par exemple si ma prise de sang indiqué 92 en été. ..combien de temps le taux reste stable? Je prends 1000 ui d octobre à avril depuis des années , je vais augmenter à 2000 et commencerai plus tôt (septembre) l’an prochain.

    1. Bonjour P Bernard
      C’est à la fois une question de disponibilité et une question de nécessité. Il n’est pas nécessaire de se faire tester souvent. Mercola affirme 2 fois par semaine. Je suis plus conservateur à ce sujet. Vous avez un test. 92 en été. Il faut donc le maintenir ou l’augmenter. La dose de 2000 UI par jour devrait faire pour al majorité. Par contre, comme la vitamine D est très sécuritaire, la dose peut être augmentée sans risque et même sans test. Par exemple, J,ai eu un test, il y a quelques années en février. Je prenais 5 000 UI par jour et le taux a été 90. J’ai donc augmenté à 7 000 UI, sauf l’été de avril/mai, moment où je peux diner dehors le midi, jusqu’à septembre.
      Je n’ai aucun risque de surdosage à ce genre de dose.
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*