S’il est une maladie qui fait peur, c’est bien l’Alzheimer, cette maladie qui demeure incurable et mystérieuse. Lorsqu’on cherche à s’informer sur le sujet, impossible d’en trouver la cause. Personne, il semble bien, n’a mis le doigt sur l’origine de cette maladie épouvantable qui entraine le déclin inexorable de la personne atteinte. Tout au plus en connaît-on certains facteurs de risque et un gène prédisposant.(1)

Facteurs de risque (2)

L’âge
Les antécédents familiaux et génétiques, notamment le gène ApoE4
Le sexe: les femmes sont plus à risque que les hommes
Les maladies cardiovasculaires
Le diabète
Les troubles cognitifs (déjà installés)
Les lésions et traumatismes à la tête
Une faible scolarité

Pour en savoir plus, consultez Prévention de l’Alzheimer

La vitamine D dans tout ça?

La carence en vitamine D peut-elle prédire le développement de la maladie d’Alzheimer?

Dans une étude française d’une durée de 7 ans, les personnes âgées (moyenne 78 ans) ayant un faible taux sanguin de vitamine D avaient un risque plus élevé de développer un démence dite sénile, mais pas l’Alzheimer comme tel.(3) Par contre, selon d’autres publications, la carence en vitamine D est associée à un risque plus élevé de développer la maladie d’Alzheimer.(4)

La vitamine D agit sur des récepteurs situés directement sur le noyau de la cellule. Elle y exerce une action neuroprotectrice et réduit l’inflammation.(5) Ce faisant, elle empêche certaines modifications génétiques de ces récepteurs qui augmentent le risque de souffrir d’Alzheimer (un peu comme pour le gène ApoE4). Pour l’instant, on peut donc dire que des taux sanguins optimaux semblent conférer une certaine protection.

Vitamine D et autres formes de déclin cognitif (autrefois nommés démences séniles)

Le lien entre la carence en vitamine D et les différentes formes de déclin cognitif semble assez généralement admis. En effet, quelques études vont dans ce sens (6), dont:

une étude italienne montrant une augmentation du risque de 60% pour les personnes dont le taux sanguin est de moins de 25 nmol/L (10ng/ml), par rapport à ceux ayant un taux suffisant de 75nmol/l (30ng/ml);

une étude chez des hommes âgés américains dont le risque est 41% plus élevé pour ceux ayant moins de 49.7 nmol/L (20ng/ml) par rapport à ceux ayant 74.4 nmol/L (30ng/ml).

Question de taux

Ce que je remarque, dans ces études, c’est que les taux les plus élevés ne sont pas très élevés… Les écarts de ces taux sanguins de vitamine D ne sont pas importants. Si on comparait des carences sévères à des taux plus proche de l’optimal, les résultats seraient-ils différents? C’est ce qu’une équipe de chercheurs européens a fait. Ils ont enrôlé 95 personnes âgées autonomes (moyenne de 71 ans) vivant dans la communauté. Ils ont mesuré leur taux sanguin de vitamine D et ont divisé les participants en 4 groupes selon les résultats: de 10 à 40 ; 41 à 59 ; 60 à 79 ; et 80 à 189 nmol/l. Ils ont ensuite évalué l’état cognitif des participants. Lorsqu’ils ont comparé l’état cognitif avec le taux de vitamine D, les résultats ont été frappants. Le risque de développer un déclin est 25 fois plus élevé (risque ajusté = 25.46, P = 0.002) pour ceux qui ont une carence importante (premier quartile) que pour ceux qui sont dans le quartile le plus élevé! Ce résultat a été ajusté pour éliminer les facteurs confondants.(7)

Bien sûr, des études d’intervention avec un supplément de vitamine D doivent être réalisées pour permettre d’établir un lien de cause à effet, mais cette étude est fort éloquente!

Pour moi, ces données renforcent mon opinion que tous devraient s’assurer d’obtenir un taux sanguin de 125 à 150nmol/l (50-60ng/ml). Sachez cependant que, pour obtenir de telles concentrations, il faut en consommer ou en produire des doses passablement élevées: entre 2000 et 5000 UI/jour, et parfois plus selon les résultats du test sanguin.

Si vous voulez en savoir plus sur le lien entre cognition et vitamine D et que la lecture technico-scientifique ne vous effraye pas, je vous suggère fortement de lire:

Constans T, Mondon K, Annweiler C, Hommet C. Vitamine D et cognition chez le sujet âgé. Psychol Neuropsychiatr Vieil. 2010 Dec;8(4):255-62. Review. French. PubMed PMID: 21147664.  (Texte gratuit en français)

Dans un prochain article, nous suivrons des pistes de recherche particulièrement intéressantes sur les causes de cette maladie.

Références:

1. Maladie d’Alzheimer: causes, symptômes et évolution http://www.douglas.qc.ca/info/alzheimer

2. http://www.alzheimer.ca/fr/About-dementia/Alzheimer-s-disease/Risk-factors

3. Annweiler C, Rolland Y, Schott AM, Blain H, Vellas B, Beauchet O. Serum vitamin D deficiency as a predictor of incident non-Alzheimer dementias: a 7-year longitudinal study. Dement Geriatr Cogn Disord. 2011;32(4):273-8. doi: 10.1159/000334944. PubMed PMID: 22261995.

4. Pogge E. Vitamin D and Alzheimer’s disease: is there a link? Consult Pharm. 2010 Jul;25(7):440-50. Review. PubMed PMID: 20601349.

5. Lehmann DJ, Refsum H, Warden DR, Medway C, Wilcock GK, Smith AD. The vitamin D receptor gene is associated with Alzheimer’s disease. Neurosci Lett. 2011 Oct 24;504(2):79-82. PubMed PMID: 21911036.

6. Dickens AP, Lang IA, Langa KM, Kos K, Llewellyn DJ. Vitamin D, cognitive dysfunction and dementia in older adults. CNS Drugs. 2011 Aug;25(8):629-39. doi:  10.2165/11593080-000000000-00000. PubMed PMID: 21790207.

7. Annweiler C, Fantino B, Schott AM, Krolak-Salmon P, Allali G, Beauchet O. Vitamin D insufficiency and mild cognitive impairment: cross-sectional association. Eur J Neurol. 2012 Feb 16. doi: 10.1111/j.1468-1331.2012.03675.x. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 22339714.

33 commentaires

  1. Bonjour Jean Yves
    je surveille depuis plusieurs années ma vitamine d,et il m’est très difficile d’atteindre la dose minimale malgrès la prise régulière d’ampoules,cette année,ma prise de sang est à 25ml mais pour la première fois,je découvre la d1,25,qui est très élevée 102 pour 60 maxi
    comment faire pour la baisser et surtout pourquoi est elle si élevée…?
    merci de me répondre je ne comprends pas cette différence

    1. Bonjour Christine
      je ne suis pas sûr de comprendre vos unités. Si la 1,25(OH)2 vitamine D est trop élevée, cessez la supplémentation. Mais sachez que si vous n’avez pas de symptôme comme des rigidités ou de la faiblesse musculaire, il n’y a pas de risque. Le corps gère très bien ce dernier métabolite. S’il est élevé, c,est qu’il y a une bonne raison.

      Il se peut aussi que les résultats soient simplement dans d’autres unités
      Santé!

  2. Bonjour Jean-Yves,

    Je viens tout juste de trouver un autre site web qui fait
    à peu près pareillement allusion mots pour mots au même
    phénomène observable, soit :

    ” Le lait ( et les produits laitiers ) apporte beaucoup de calcium, mais ce dernier a un effet réducteur sur les niveaux plasmatiques de vitamine D. ” tiré de …. :

    http://www.espritmuscle.com/supplement-vitamine-d/

    ( Où en trouver dans l’alimentation ) Deuxième paragraphe

  3. Bonjour Jean-Yves,

    http://www.psychologies.com/Beaute/Corps/Soleil/Articles-et-Dossiers/L-energie-du-soleil

    Sur ce lien web, il y est notamment mentionné ceci …. :

    Au deuxième paragraphe intitulé : ” Il nous aide à fabriquer une vitamine d’exception ” Voici ce qui y est
    écrit ….: ” En hiver, mieux vaut la prendre en gélules et réduire les produits laitiers( trop de calcium diminue le taux de vitamine D en circulation ).”

    Sachant qu’une dose de plus de 3000 UI ou 4000 UI de vitamine D nécessite une dose plus petite de calcium,
    étant donné son absorption grandement facilitée, alors,
    l’inverse, tel que mentionné dans cet article-ci,serait-il également plausible selon vos connaissances ?

    Un surplus de calcium pourrait-il faire diminuer le taux
    sanguin 25(OH)D en circulation ? Si oui, alors, je n’y comprends plus rien ! Pourriez-vous S.V.P. éclairez ma
    lanterne face à cette autre facette de la vitamine D …?

    Que d’informations contradictoires à ce sujet ….

    Bon Week-End Santé !

  4. ReBonjour Jean-Yves,

    Ah oui, j’oubliais également : Savez-vous depuis combien d’années environ, que des preuves irréfutables existent concernant les multiples découvertes de la vitamine D ?

    Je fais ici allusion aux autres, que ses bienfaits traditionnels quant à l’absorption du calcium et du phosphore, maintien squelettique et ostéoporose.

    Merci pour vos réponses, toujours grandement appréciées !

  5. Bonjour Jean-Yves,

    Devrait-on s’inquiéter que les teneurs affichées
    ( en UI ) sur les étiquettes des flacons de vitamine D, ne soient souvent pas ” fiables ” ?

    Après avoir lu l’article de la revue Protégez-Vous
    édition de décembre, et ce dernier article également
    paru sur le web :

    http://www.psychomedia.qc.ca/alimentation/2010-06-08/vitamine-d-les-teneurs-affichees-sur-les-etiquettes-ne-sont-pas-fiables

    http://www.psychomedia.qc.ca/alimentation/dossier/vitamine-d-et-sante-generale-et-mentale

    Peut-être l’insuffisance du taux 25(OH)D suite à une
    prise de 3000 ou 4000 UI, pourrait-elle en être une des conséquences ….? La dose absorbée étant moindre ….
    Je me demandais quelle était votre opinion à ce sujet?

    Bonne Journée Santé !

  6. Bonjour Jean-Yves,

    Faisant suite à mes demandes d’informations, voici une
    référence du site web suivant :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitamine_D

    Sous le sommaire, chapitre #7 SYNTHÈSE …. :

    ” Les personnes âgées et/ou à peau sombre, ou cachant leur peau sous des vêtements, ont une synthèse cutanée inférieure de vitamine D. Chez les personnes âgées, l’hydroxylation rénale est moins efficace et la production est aussi plus faible.”

    Qu’en pensez-vous ? Merci encore !

    1. Bonjour Daniel,
      C’est tout à fait vrai. On peut aussi ajouter que l’absorption varie d’une personne à l’autre. C’est pourquoi il faut ajuster la dose.
      Santé!

  7. Bonjour Jean-Yves,

    Les personnes âgées ( 60 à 70 ans et + ) synthétisent
    moins bien ( de 3 à 4 fois moins ) de vitamine D,
    en raison de leur peau plus fine et potelée.

    Mais qu’en est-il exactement de leurs capacités
    d’hydroxylation du calcifédiol ou calcidiol,
    en calcitriol, dans le foie et les reins ?

    Est-il vrai aussi, qu’en vieillissant, elles perdent
    en majeure partie, cette capacité de transformation interne de la forme inactive de cette vitamine D3,
    en une forme active ?

    Avec leur âge avancé, surtout en haut de 70 ans ?
    Donc, cela signifierait-il, que l’administration de
    suppléments vitaminiques D3, ne suffiraient plus,
    ou voire même, ne seraient réellement d’aucune
    utilité dans leurs cas …. ?

    J’aimerais bien que vous nous renseigniez à ce sujet !

    Merci pour vos réponses grandement appréciées !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel,
      Le métabolisme des personnes âgées ralentit, mais ne disparait pas. C’est la raison pour laquelle, habituellement, il faut des doses plus élevées de vitamine D malgré que la vieillesse s’accompagne trop souvent d’une diminution du volume corporel.
      La conversion de D3 en calcidiol et en calcitriol se fait en autant que l’apport est conséquent.
      Santé!

    1. Bonjour Daniel,
      L’étudiante fait référence à un livre qui spécule sur un mécanisme hypothétique. Comme la vitamine D n’a pas de mécanisme de rétro-action quotidien, comme la plupart des autres hormones, il est difficile de croire à une éventuelle dépendance ou tolérance. Au pire, le corps développera des enzymes (induction, phénomène connu qui explique pourquoi il n’y a jamais eu d’intoxication à la vitamine D solaire, peu importe l’exposition) qui empêcheront la toxicité des hautes doses graduelles. Mais de la dépendance, c’est bien mal connaitre sa physiologie…
      De plus, l’auteur du livre propose de donner plutôt de l’huile de foie de morue comme source de vitamine D… Et là, ce sera la toxicité de la vitamine A qu’il faudra redouter.
      Santé!
      P.S. Merci pour ces sources d’information auxquelles je n’ai pas accès.

  8. Bonjour Jean-Yves,

    Je vous avais déjà auparavant fait allusion à une éventuelle dépendance physiologique à la vitamine D.

    J’aimerais porter à votre attention cette référence extraite du site web suivant :

    http://www.femininbio.com/sante-et-forme/vitamines-et-oligoelements/la-vitamine-d-le-decryptage-de-le.html

    Il y est entr’autres choses écrit ceci :

    ” On peut aussi se demander si les modifications génétiques récemment
    découvertes, portant sur la perte de
    la capacité à synthétiser la vitamine D dans la peau, ne seraient pas liées à la supplémentation en vitamine de synthèse des générations précédentes.

    En effet,le corps s’adapte plus rapidement qu’on ne le croit. un peu comme lorsqu’on prend des hormones de synthèse ou des corticoïdes, et que peu à peu les glandes qui les sécrètent finissent par atrophier.

    Cette perte d’activité se traduirait par
    une diminution de capacité et une baisse du nombre des récepteurs hormonaux, qui peut de manière tout à fait logique,
    se transmettre à la descendance.

    Le principal problème de la forme
    synthétique de la vitamine D, est qu’elle entraîneraît donc une dépendance. ”

    Également citée à peu près pareillement
    à ce site web suivant :

    http://dumas.ccsd.cnrs.fr/docs/00/65/03/30/PDF/2011GRE17063_murry_elsa_1_D_.pdf

    Qu’en pensez-vous alors ?

    Merci pour votre réponse, toujours
    grandement appréciée ! Bonne Journée Santé!

  9. Bonjour Monsieur Dionne,

    Merci pour ces articles des plus intéresants. Je prends de la vitamine D depuis quelques années, mais je me demande si j’utilise un bon produit. Est-ce que toutes les marques sont bonnes. J’utilise la marque Jamieson D 1,000iu,25mcg. bid.

    Au plaisir de vous relire.

  10. Bonjour Jean-Yves,

    Étant donné que vous ne m’aviez pas répondu,
    je reformule ma question S.V.P.!

    Lorsque vous mentionnez la demi-vie de la vitamine D, est-ce que cela signifie qu’après environ 15 jours, le taux sanguin 25(OH)D
    diminue de moitié environ ?

    Un taux sanguin 25(OH)D de 100 nmol/l, comme par exemple, diminuerait à environ 50 nmol/l ?

    En tenant également compte des spécificités propres à chaque individu ( génétique et métabolisme différents d’une personne à l’autre )?

    Merci pour votre réponse! Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel,
      Oui, la demi-vie signifie qu’après 15 jours, le taux circulant baisse de moitié si vous n’avez aucun apport. 100, 50, 25, 12,5, etc.
      Par contre, il ne s’agit que d’une moyenne et non d’une certitude. Il existe, ici comme ailleurs, des variations.
      Santé!

  11. Qu`attendez-vous pour parler de la mélatonine…Si la D-3 (soleil) travaille de jour, cette hormone travaille de nuit…On peut la prendre de concert avec de la vitamine B-6…Pour corriger tout problème de santé elle me semble tout aussi importante que les suppléments de D-3…

    1. Bonjour Pierre,
      SVP faites une recherche sur le site. Vous y trouverez de nombreux sujets déjà traités, dont la mélatonine. D’ailleurs, il s’agit de l’article le plus commenté sur le site.
      Santé!

  12. Très heureux de constater que depuis quelques semaines vous donnez en référence la norme quotidienne de 5000 UI/jour…Personnellement, à l`âge de 72 ans, j`en suis rendu à 10000 UI/jour depuis plusieurs mois…et ce n`est qu`a partir de 8000 UI/jour que je constate une amélioration marqué de mes problèmes de sante: réduction de 15 battements de coeur à la minutes( j`ai un tuteur à une artère)..régression de mes problèmes de vision, diminution de 25% de mes injections d`insuline (diabète type 2), etc…Même si je suis sur que vous le connaissez, je vous réfère tout de même au site: naturalnews.com…menu: Hottopics et clic sur vitamine D…+ de 100 pages, + de 85 maladies…la norme le plus recommandée est de 8000 UI/jour, voire 10,000…effets secondaires nul en bas de 40000 etc…Aussi: nutranews, menu à droite en bas…Continuez et rappelez qu`il n`y a pas de vie sur terre sans le soleil, initiateur de la vitamine D-3…

  13. je trouve intéressant vos articles et très instructifs.

    J’ai eu un diagnostic de la SLA en decembre 2011. On m’a prescrit Rilutek, j’ai du arrêter à cause effects secondaires. Depuis avril 2011, la maladie a commencé et maintenant je ne parle plus, mais mes bras et jambes sont corrects. Avez-vous conseils et suppléemnts à recommander ? merci à vous

    1. Bonjour Françoise,
      J’ai peu à vous donner.
      1- les omégas 3 de poisson à haute dose peuvent avoir un certain effet pour réduire l’inflammation. Mais pour les lésions, je ne sais pas.
      De même, la vitamine D à haute dose (5000 à 10000 UI par jour et plus) est à suggérer.
      Le curcuma, le resvératrol et d’autres antioxydants sont prometteurs, mais je n’en sais pas plus.
      Bon courage.
      JYD

  14. Bonjour Jean-Yves,

    Pourriez-vous publier un article traitant
    du lien entre la carence en vitamine D et l’alopécie ( calvitie prononcée ), chez plusieurs hommes, même dans la vingtaine!

    À ce propos, voici d’ailleurs un site web
    fort intéressant et pertinent, y faisant notamment référence :

    http://www.centre-clauderer.com/vitamines-cheveux/vitamine_D.htm

    En aviez-vous déjà entendu parler?
    Qu’en pensez-vous ?

    Merci pour votre réponse et Joyeuses Pâques!

    1. Bonjour Daniel,
      Merci pour l’information. Je n’avais pas vu ceci. Je vais investiguer et peut-être écrire un billet si l’information en vaut la peine. Merci.
      JYD

  15. Bonjour Jean-Yves,

    Lorsque vous mentionnez la demi-vie de la vitamine D, est-ce que cela signifie qu’après
    la fin de celle-ci ( exemple environ 15 jours )le taux sanguin 25(OH)D diminue également de moitié environ ?

    Un taux sanguin 25(OH)D de 100 nmol/l, comme par exemple, diminuerait à environ 50 nmol/l ?

    En tenant également compte des spécificités propres à chaque individu ( génétique et métabolisme différents d’une personne à l’autre )?

    Merci pour votre réponse! Bonne Journée Santé !

  16. BOnjour JY , y a t-il des études similaires portant su l’Alzheimer pour comparer ou tenir comte de l’effet inflammatoire sdu surpus d’Omega 6 dans notre alimentation industrielle ( ex dans la viande) ????

    as-t’on comparé l’incidence de Lamaladi edans les pays ayant réduit les grs trans dans l’alimentqtion avec les pays sans cette réglémentation ??

  17. Bonjour JY

    Franchement, vous tombez toujours à pic pour nous entretenir de sujets dont on a souvent peu d’informations sérieuses. Merci !
    Question: 1.comme mon taux de Vit D est de 128 nmol, est-ce à dire que seule un dose d’entretien de 2000 UI par jour est suffisante pour conserver ce taux?
    2. est-ce que ce taux fluctue beaucoup au fil des mois de sorte que ce qui a été il y a plus d’un an ne serait plus valable aujourd’hui ?
    3. Est-ce important de refaire ce test périodiquement ou si une fois qu’on l’a fait c’est bon pour plusieurs années ?

    merci pour cet excellent article et bonne journée à vous et à tous les internautes !!!

    j’anticipe le plaisir de vous lire en ce qui a trait à l’Alzheimer !!!!

    1. Bonjour Hélène,
      1- si votre taux sanguin est de 128nmol/l, vous êtes sur la cible. Donc, oui une dose d’entretien est suffisante. Par contre, cette dose dépend de la dose que vous avez utilisé pour atteindre ce taux et aussi de l’exposition solaire.
      2- Le taux fluctue en fonction, principalement, de l’exposition solaire aux UVB (10h et 14h, l’été sous nos latitudes)
      3- le test est recommandé deux fois par an, au début. Après un certain temps, on peut présumer que l’habitude prise aura les même résultats année après année.
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*