• Recherche

Comme il m’arrive souvent d’avoir des questions sur ce sujet, j’ai pensé vous proposer quelques articles sur les suppléments pertinents et ceux à éviter durant la grossesse. Qu’il soit question de suppléments ou de médicaments, le principe de précaution s’applique avant tout. La grossesse est une période trop importante et les conséquences sont potentiellement trop graves pour consommer quelque produit que ce soit sans d’abord s’informer auprès de professionnels compétents. Certains suppléments sont cependant bénéfiques pour la femme et son bébé. Puisqu’une femme informée en vaut deux (ou peut-être trois, dans ce cas-ci 🙂 ), j’aimerais vous présenter les principes généraux qui guident l’usage des produits de santé naturels durant la grossesse. Je continuerai avec certains suppléments bénéfiques pour la mère et son enfant.

Plusieurs pistes sont utilisées pour déterminer la sécurité d’un produit durant la grossesse:

· Lorsque la plante est utilisée comme aliment habituel, on considère que le risque est mineur aux doses alimentaires (ail, persil, etc.).

· Certaines classes de substances sont habituellement à éviter:

Les plantes laxatives stimulantes contenant des anthraquinones (séné, cascara, bourdaine, etc.) sont à éviter à cause du risque potentiel d’action sur la musculature lisse de l’utérus.

Les huiles essentielles, en usage interne, sont habituellement à éviter.

Les plantes contenant des alcaloïdes (comme la belladone) et des saponines (comme le tribulus) sont à éviter.

En règle générale, les amers (hydraste, houblon, etc.) sont une classe de plantes médicinales à éviter.

Toutes les plantes qui sont traditionnellement utilisées pour leur effet hormonal (actée à grappes noires, vitex, palmier nain, etc.) ou leur effet sur les menstruations (pimbina, actée à grappes bleues, etc.) sont à proscrire.

Les plantes qui ont un effet sur le temps de saignement (ginkgo, quinquina, dong quai, etc.) sont à éviter durant la grossesse et à proscrire totalement durant le dernier trimestre.

Multivitamines

Il est vrai qu’il y a beaucoup de produits à éviter. Par contre, tout n’est pas mauvais. Certains suppléments ont des effets bénéfiques bien documentés et un risque faible, voire absent. Par exemple, les multivitamines prénatales sont les produits les plus intéressants en terme de prévention générale pour la mère et son enfant. Une étude par une équipe de chercheurs de l’hôpital Sick Children de Toronto(1) (programme Motherisk) a confirmé des effets très positifs mais méconnus de l’usage des multivitamines chez la femme enceinte. Dans cette compilation d’études (méta-analyse), les chercheurs ont notés des réductions importantes de l’incidence de certains cancers chez l’enfant :

Neuroblastome (un des cancers les plus mortels): réduction de 47%

Leucémies: réduction de 39%

Tumeurs au cerveau: réduction de 27%

Les mêmes auteurs publiaient en 2006 une autre étude (2) dans laquelle ils montrent que la consommation d’une multivitamine, et en particulier de l’acide folique, diminue le risque de certaines malformations du fœtus:

Réduction des malformations du tube neural (spina bifida)

Réduction des malformations cardiaques

Réduction des malformations des membres

Réduction des fentes palatines (bec de lièvre avec ou sans fente palatine)

Réduction des malformations urinaires

Réduction des cas d’hydrocéphalie

Durant les années 90, l’apport nutritionnel recommandé d’acide folique est passé de 220mcg par jour à 400mcg pour les hommes et les femmes adultes, à 600mcg pour les femmes enceintes et à 500mcg pour celles qui allaitent.

La vitamine D a aussi des effets bénéfiques puisqu’elle augmente de façon significative le contenu minéral osseux de l’enfant.(3) Son effet le plus singulier en serait un de prévention de la schizophrénie chez les garçons (il semble qu’un faible taux de vitamine D chez la mère soit un facteur de risque).(4) La vitamine D a également un effet sur l’immunité et la prévention du cancer. Des taux élevés de vitamine D circulante sont associés à une réduction du risque de cancers: du colon, du sein, de la prostate et des ovaires.(5) Selon les auteurs de l’étude, les données sont suffisamment importantes pour justifier un apport quotidien de 1000 UI par jour, compte tenu que la toxicité de la vitamine D est pratiquement nulle. Des chercheurs ont aussi mis en évidence un lien entre la consommation de vitamine D et la prévention de la sclérose en plaques et d’autres maladies inflammatoires.(6)

Dans un prochain article, il sera question de la pertinence des huiles de poissons et des feuilles de framboisier durant la grossesse.


Références :

1. Goh YI, Bollano E, Einarson TR, Koren G. Prenatal Multivitamin Supplementation and Rates of Pediatric Cancers: A Meta-Analysis. Clinical Pharmacology & Therapeutics Feb 21, 2007 Epub.

2. Goh YI, Bollano E, Einarson TR, Koren G. Prenatal multivitamin supplementation and rates of congenital anomalies: a meta-analysis. J Obstet Gynaecol Can. 2006 Aug;28(8):680-9.

3. Javaid MK, Crozier SR, Harvey NC, et al. Maternal vitamin D status during pregnancy and childhood bone mass at age 9 years: a longitudinal study. Lancet 2006; 367(9504): 36–43

4. McGrath J, Eyles D, Mowry B, et al. Low maternal vitamin D as a risk factor for schizophrenia: a pilot study using banked sera. Schizophr Res. 2003 Sep 1;63(1-2):73-8.

5. Garland CF Garland FC, Gorham ED, et al. The Role of Vitamin D in Cancer Prevention. Am J Public Health. 2006;96:252-261

6. Cantorna MT. Vitamin D and its role in immunology: Multiple sclerosis, and inflammatory bowel disease. Prog Biophys Mol Biol. 2006 Feb 28; [Epub ahead of print]

17 commentaires

  1. Bonjour,
    Je prends mon acide folique au sein d un complexe de vitamine B50 ( toutes les autres vitamines B à 50mg).
    Ce dosage est il secure pour la grossesse? Notamment pour la vitamine b3 que j ai lu ne pas devoir repasser 35 mg.
    J ai lu beaucoup de postes à ce sujet mais j aimerais avoir l avis d un expert. Merci d avance!!

    1. Bonjoru Jasmine
      Tout à fait sécuritaire. De plus le 35 mg de B3 est une simple mise en garde pour la niacine (pas pour les autres formes de B3). À 35 mg, vous augmentez le risque d’avoir du flushing (sensation de chaleur au niveau du visage). Dites-vous que certaines personnes prennent jusqu’à 3 000 mg de niacine sans danger.
      Santé!

  2. Bonjour

    Enceinte de 3,5 mois, puis je prendre de la maca a raison d’une gélule par jour? Je n’ai pas trouvé de contre indication sur internet… (Je prends egalement des multi vitamines de Omega 3)

    En vous remerciant d’avance de votre réponse

    1. Bonjour Fabi
      Je suis ambivalent par rapport au Maca chez la femme enceinte. d’un côté, c’est un aliment qui est utilisé dans les Andes avant d’être une plante médicinale. Donc, la poudre de maca devrait être sécuritaire puisque aucun rapport de toxicité n’est publié.
      Par contre, il n’y a pas d’étude que j’ai pu trouvé qui montre de toxicité ni d’usage thérapeutique chez la femme enceinte.
      Je sais que le maca est utilisé pour accroitre la fertilité mais est-il utilisé une fois la grossesse commencée ? je ne sais pas.
      http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1131923/
      Santé!

  3. Bonjour

    Je prévois une grossesse prochainement et j’ai lu certains articles (blog) qui parlaient d’une différence entre l’acide folique (qui serait synthétique) et le folate (qui serait de source naturelle). Selon les articles, le folate passerait mieux la barrière placentaire et serait plus bénéfique pour maman et futur bébé. L’acide folique serait potentiellement nocives aux doses recommandées (progression de cancers, masque l’anémie due à une déficience en b12), elle ne seraient pas bien transformée par notre organisme…

    Acide folique ou folate? Y a-t-il vraiment une différence?

    Dans la même veine, est-ce que je devrais rechercher une vitamine prénatale complète avec des vitamines naturelles vs synthétiques? Est-ce que le corps absorbe mieux les vitamines en capsules si elle viennent de source naturelle/alimentaire? Ou le materna synthétique est acceptable?

    Merci! Bonne journée

    1. Bonjour Stéphanie
      1- l’Acide folique est mieux absorbé que les folates.
      2- il est vrai que dans la population, principalement chez les plus âgés, l’acide folique en quantité élevé est associé à une légère augmentation du risque de cancer de l’intestin. Mais ce sujet est controversé.
      3- la possibilité de masquer une carence en B12 est vraie des 2 formes de B9.
      4- si vous trouvez une multi qui contient les formes actives des folates (méthyle folate) et de B12 (cobalamine, méthylcobalamine) alors, allez y mais ce sera beaucoup plus dispendieux et pas vraiment plus efficace.
      5- les humains métabolisent très bien l’acide folique en folate. Le problème arrive chez les personnes plus âgées, probablement dû à d’autres cofacteurs non identifiés.
      Bref, la différence n’est pas significative.
      Prenez la peine de comparer les formules vous-même au delà de la philosophie naturelle / synthétique. Assurez-vous d’avoir toutes les vitamines, 800 mcg de folate/acide folique, 30-40 mg de fer.
      Bonne chance pour votre grossesse
      En plus de la multi, SVP prenez 2000 UI par jour ou plus de vit D et 1000 mg d’oméga 3
      Santé!

  4. bjr. je suis hyper anxieuse. je suis.enceinte de 6 semaines. j ai eu la.maladresse d utiliser de l huile essentielle de romarin suite a une douleur atroce a l epaule. d habitude je le supporte mais hier j ai ressenti un leger vertige et j ai commence a chercher sur des sites. et la je suis tombee des nues. je viens d apprendre que ca peut etre toxique. mais le pb c est pas moi je m inquiete surtt pour le foetus et sur le risque de malformation. j ai vraiment la trouille.

    1. Bonjour Imane,
      Primo, ne vous en faites pas. Votre corps a réagi pour vous protéger. Si vous avez utilisé l’huile de romarin en topique (local sur la peau) il n’y a pas de danger. Si vous l’avez utilisée par la bouche une seule fois, il ne devrait pas y avoir de conséquence. Les risques apparaissent en fonction de la dose et de la durée. Il faut en prendre passablement par la bouche (plusieurs gouttes) sur bonne période (quelques jours) pour que ce soit dangereux.
      Dites-vous aussi que les huiles essentielles ont ceci d’intéressant: comme elles sont volatiles, elles sont éliminées rapidement par les poumons.
      Santé!

  5. Est-ce-que l’acide folique est bonne à prendre tous les jours pour les femmes de tout âge (69 ans) au niveau des cellules et du coeur ou est-ce inutile?

    1. Bonjour Jeannette,
      Seul, l’acide folique ne sera pas d’une grande utilité. Idéalement, un complexe B contenant l’acide folique et les autres vitamines B vous donnera de meilleurs résultats.
      Santé!

  6. Bonjour Jean-Yves,

    Je réitère mon message précédent, je comprends que vous êtes très occupé.
    Maintenant enceinte de 4 mois et demi, je commence à ressentir un peu les effets de la déprime saisonnière (insomnie, plus irritable).
    Dois-je ajouter un supplément de vitamine D alors qu’il en a 400 UI dans la materna ???
    Est-ce qu’il y a une contre-indication avec le cipralex???
    La luminothérapie peut-elle être une solution????
    Merci

    1. Bonjour Nathalie
      Oui, ajoutez la vitamine D. Les pédiatres recommandent 2000 Ui par jour. Pour connaitre la meilleure dose pour vous : 50 UI par kilo de poids corporel par jour.
      De plus, je vous suggère fortement de prendre des huiles de poisson Oméga 3. Une dose d’au moins 1000mg par jour. Idéalement plus.
      Le Cipralex n’est pas indiqué en grossesse, Il faudrait en parler à votre MD et votre pharmacien.
      La luminothérapie est une très bonne avenue surtout à ce temps-ci. Elle n’est pas incompatible avec les suppléments.
      Santé!

  7. Bonjour,

    Je suis enceinte de 3 mois. Je prends la multi-vitamine prénatal et une capsule d’oméga 3 complète de Jamieson (400mg EPA et 200 mg DHA). Dois-je ajouter de la vitamine D 1000ui alors qu’il en a 400 ui dans la multivitamine.

    Et tout ces produits sont-ils contre-indiqués à la prise de cipralex 10mg que je dois prendre contre l’anxiété (malheureusement)

    Merci à l’avance pour vos judicieuses recommandations.
    Nathalie

  8. 1000 UI de vit. D3 pendant la grossesse c’est exactement ce que je recommande, surtout lors des mois d’hiver… C’est la logique, pourquoi supplémenter les nourrissons quand on peut commencer encore plus tôt (lors de la grossesse)?

    Andréa Hamel, nutritionniste

    1. Bonjour Andréa,
      Donner de la vitamine D à la mère n’élimine pas le besoin d’en donner au nourrisson. La vitamine D aura des effets distincts. De plus, la demi-vie de la vitamine D (environ 15 jours) fait en sorte que le bébé n’aura plus de vitamine après 6 à 8 semaines.
      Donc, plus de D à maman et aussi à BB.
      🙂
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*