• Recherche

Lors de l’émission Bien dans son assiette du 3 juillet dernier à Radio-Canada, Sophie-Andrée Blondin a discuté de la réalité des guides alimentaires avec le chercheur Michel Lucas, PhD, de l’Université Laval et de Harvard.

Il est vraiment rafraichissant d’entendre un expert s’exprimer librement sur les contraintes politiques et économiques qui s’imposent dans l’élaboration des politiques alimentaires nationales. La santé des gens n’y occupe, finalement, qu’une place réduite. Les différents lobbys de l’industrie alimentaire s’y intéressent beaucoup, mais d’abord dans l’optique de mousser leur production et sa valeur commerciale. Ainsi, Dr Lucas cite la problématique de la viande rouge et montre comment les législateurs ont fait des compromis sémantiques pour tenter de transmettre le message d’en réduire la consommation sans affecter (trop) l’égo des producteurs.

Parlant lobbys, l’exemple des boissons sucrées et du lien avec l’obésité est aussi criant. Les études subventionnées ne montrent que très peu de liens entre la consommation de boissons sucrées et l’obésité, alors que les études non subventionnées montrent un lien à plus de 80%.

Connaissez-vous le guide alimentaire publié par l’Université Harvard et intitulé «L’assiette santé»? Il est fort différent de notre cher Guide alimentaire canadien.

 

Assiette santé
http://cdn1.sph.harvard.edu/wp-content/uploads/sites/30/2014/06/FRENCHhepJune14.jpg

 

L’assiette santé propose

Limitez le lait et les produits laitiers

  • Le lait ne prévient pas l’ostéoporose… Curieux n’est-ce pas? Il n’y a pas tant de bénéfices à consommer des produits laitiers chez les gens qui mangent bien. C’est pourquoi, contrairement à ce que le Guide alimentaire canadien propose, vous ne verrez pas de catégorie Lait et substituts dans ce guide.

Limitez les jus

  • Ce ne sont pas des portions de fruits, mais bien des sucres.
  • Les boissons suggérées sont l’eau, le café, le thé.

Utilisez des huiles santé (canola, olive, etc.)

  • Limitez le beurre et les gras trans.
  • Rappelez-vous que faible en gras (ou en matières grasses) n’est pas nécessairement synonyme de bon pour la santé.

Fruits et légumes: la moitié de votre assiette

  • Les légumes devraient avoir la part du lion dans votre assiette.
  • Optez pour la couleur et la variété.
  • La patate n’est pas considérée comme un légume, c’est un féculent.

Privilégiez les grains entiers

  • Les farines raffinées sont à éviter, tout comme le riz blanc et les patates…

Protéines

  • Privilégiez le poisson, le poulet, les légumineuses et les noix. Limitez les viandes rouges et évitez les charcuteries.

Prenez le temps d’aller voir l’explication complète de cette assiette santé telle que conçue par les chercheurs de Harvard et endossée par l’Université Laval (http://www.hsph.harvard.edu/nutritionsource/lassiette-sante-french-translation/). Enfin un discours neutre qui nous éclaire sur les principes d’une saine alimentation… sans les dictats de l’industrie alimentaire!

Pour écouter l’entrevue: http://ici.radio-canada.ca/emissions/bien_dans_son_assiette/2013-2014/archives.asp?date=2014/07/03&indTime=127&idmedia=7115833

Santé!

42 commentaires

  1. Bonjour,
    Je découvre aujourd’hui ce guide qui est très intéressant. Toutefois, je me pose une question : Il recommande l’huile de maïs, tournesol, arachide. Or, il m’a semblé vous entendre dire lors d’une vidéo avec Franck Nicolas que huile de maïs et tournesol étaient à éviter à cause de l’excès en omega 6. Pourriez-vous m’éclairer sur ce point svp ?
    D’autre part, que pensez-vous de l’huile d’arachide et de l’huile de colza (très faciles d’accès en France) ? Un médecin m’a conseillé d’utiliser huile de colza ou huile de noix pour mes salades car polyinsaturées, contrairement à l’huile d’olive, seulement mono-insaturée. Mais l’huile de colza est la cible d’un très gros lobbying en France, donc je préfère m’en remettre à vous.

    Merci d’avance de votre réponse !

    1. Bonjour Florian
      Les poly-instaturés sont bons. Le hic, c,est que l’alimentation usuelle occidentale contient trop d’oméga 6 par rapport aux oméga 3. C’est pourquoi je ne recommande pas les huiles de maïs et de tournesol, qui sont majoritairement des n-6. Mais en terme de nutrition, elles sont très intéressantes.
      Colza, noix sont très bien parce qu’elles contiennent des poly-insaturées. L’huile d’olive a ses avantages propres. Elle a des effets cardioprotecteurs que le colza ne peut pas atteindre. De plus, les polyphénols de l’Olive sont fascinants pour leurs effets antioxydants et antiâge. Donc au delà des poly vs mono, l’huile d’olive et son olive ont l’avantage.
      le secret est dans la variété 🙂
      Santé!

  2. Bonjour Jean Yves,
    Estce que glucosamine et chondroitine ne font qu’enlever la douleur ou peuvent ils arrêter la dégradation du cartilage dans les articulations.
    Depuis que je prends ces médecines, environ deux mois, je n’ai plus de douleurs.
    Merci Gemma.

    1. Bonjour Gemma
      Les deux sont connus comme “agent modificateur de la progression de l’arthrose”. Donc, sans être des miracles, ils peuvent ralentir la progression et aider à le cartilage à se réparer du mieux qu’il peut.
      Santé!

  3. Bonsoir Jean-Yves,
    Après avoir bu du lait d’amandes pendant plusieurs années,
    je viens de cesser d’en boire depuis deux semaines car
    j’en ai perdu le goût… J’ai découvert le lait organique ( 2% et 3.8%)
    d’une ferme biologique près de chez moi. J’en bois ( un ou 2 verres par jour) je ressens
    un grand bien à l’intérieur de mon corps et une grande satisfaction.

    Semble-t-il que le lait n’aide pas l’ostéoporose…est-ce vrai?
    Je mange bien… fruits et légumes, je cuisine beaucoup avec une bonne huile d’olive, des graines et des noix, peu de viande, des poissons gras, je bois du thé vert (matcha et sencha) pas de vin (allergie) pas de bière mais beaucoup d’eau. Je fais du taichi, de la marche nordique et du pilates avec ballon. Je prends du calcium et de la vit D…quel est votre opinion sur la consommation
    de lait organique et l’ostéoporose?
    Maryse

    1. Bonjour Maryse
      Il n’y a aucun lien entre consommation de lait et prévention de l’ostéoporose. Par contre, il y a un lien important entre santé, force physique, équilibre et coordination et ostéoporose.
      Bref, soyez heureuse et continuez à faire ce que vous faites 🙂
      Santé!

  4. bonsoir, voici un article qui a suscité l’intérêt des abonnés à ce bloque ! en effet, le guide alimentaire canadien est au moins 10 ans en arrière et protège évidemment ses investissements et ses “protégés”. Et malheureusement, un gros pourcentage de nos médecins préconisent cette fameuse pyramide…d’un temps révolu. Dernièrement, nous avons consulté une médecin à notre COOP de santé et elle avait d’afficher dans son bureau un guide semblable à celui-ci et qui incluant en plus, 1 cu. thé de curcuma / jour. C’état vraiment la première fois en 10 ans que je rencontrais une omnipraticienne informée !

    1. Bonjour Hélène
      C’est en effet une bonne nouvelle. C’est probablement l’information à propos de l’alimentation anti-infalmmatoire du Dr Weil qui était sur son affiche. Bravo.
      Santé!

    2. Bonjour, je suis content que vous vous intéressé à l’alimentation. J’ai un peu du mal à bien comprendre pourquoi vous dites que le guide canadien est 10 ans en arrière. L’assiette santé ci-desssus est Très semblable au GAC, par les recommandation:
      « Consommez au moins la moitié de vos portions de produits céréaliers sous forme
      de grains entiers.»
      «Consommez souvent des substituts de la viande comme des légumineuses ou du tofu.
      Consommez au moins deux portions du Guide alimentaire de poisson chaque semaine.*»
      Ce sont des citations provenant du GAC disponible en ligne.

      Il faut prendre en considération que le GAC se rapproche des ressources alimentaires disponibles dans le pays. Par exemple le Guide alimentaire, en Grèce va favoriser le poisson car, c’est un met plus traditionnel/abondant. Même ici , vous pouvez trouver un guide alimentaire pour première nation.

      Il faut aussi prendre en considération que la nutrition est une science nouvelle et évolutive, par exemple certains aliments ont été considéré comme nocifs mais ensuite considéré comme bénéfique. D’ailleurs le statut du lait n’est pas encore certains(date de mes cours 2013) . Par exemple, l’oeuf peut entrainer certains problème SPÉCIFIQUE à un groupe d’age et à UN TYPE de personne très PARticulières et des recherches approfondis doivent être faite avant de S’alarmer pour rien.

      D’ailleurs je suis surpris que l’assiette santé( l’image) n’aborde pas la problématique du sel comme le fait si bien le GAC. Le sel est vraiment une problématique au niveau de la santé physique, je vous laisse faire des recherches. MAIS ce même sel est parfois meilleur que certains agent de conservation MAIS aussi est moins cher ( abondant) c’est pourquoi vous pouvez Maintenant garder vous aliments frais plus longtemps. Ce n’Est donc pas une conspiration que les gens achetent un produit moins cher mais avec plus de sel sans plus s’en préocupé.( Il ne faut pas oublier que l’entreprise répond a la demande du client.)

      De plus je n’exclu pas la possibilité qu’il y est des lobby ( surtout au niveau du lait). Par contre ce lait est un aliment pas cher et tout de même nutritif…

      Autre choses, je vous pose une question : Est-ce que les médecins ont une formation en nutrition? Si je me rapelle bien, seule les nutritionniste on une formation complète que j’oserais prendre en considération. D’ailleur je ne suis pas nutritionniste alors ce texte peux être plus ou moins valide, mais je tente de validé ma connaissance avec des sources fiable= nutritionniste = pas d’Article louche écrit par quelqu’un qui n’As pas de formation officielle = spécialiste de l’alimentation (si je m’en souviens bien).

      Si vous n’avez pas ces réponses vous devez donc remettre en question votre connaissance et refonder un nouveau jugement.

      Je vous conseille de prendre un cours (Cégep) ils sont bien utiles et stimule la réflexion et c’Est sur ce cours que je me base pour ce message.

      Je suis ouvert à changer moi aussi ma pensé et mon jugement si des sources certaines viennent contesté ou nuancé ces écrits. Je cherche le mieu pour l’Humain et à comprendre votre point.

      Dans mon plus grand respect, j’espère vous avoir fait réfléchir et donner le gout de remettre en question votre connaissance et jugement critique.

      1. À Sam:
        (…) A l’heure actuelle, beaucoup de choses sont en train de changer dans le monde. Nous vivons une époque d’éveil spirituel et de désir de changement sans précédent. Beaucoup de consciences s’éveillent sur des problèmes ou pratiques dans le monde perpétuées depuis trop longtemps et qui doivent désormais changer. Beaucoup de personnes désirent prendre les rennes de leur vie en mains et sortir du schéma imposé par la société, pour atteindre le bonheur et la vie qu’ils ont vraiment envie de vivre – pas une vie dictée par la télévision, les magazines, les films, les codes sociaux et toutes de sortes de clichés dénués de sens dont bon nombre souhaitent désormais s’affranchir.

        Le monde s’éveille aussi en matière d’alimentation. De plus en plus de reportages dénoncent les scandales alimentaires actuels (du génocide animal aux produits chimiques toujours plus nombreux et à la destruction des ressources de notre planète). De plus en plus de scientifiques indépendants, journaux, blogs, particuliers, créent leurs propres groupes et supports d’information, pour faire connaître au plus grand nombre la vérité sur les différentes industries qui nous entourent et nous régissent, et proposent de nouveaux modèles inspirants. Ils contribuent tous à leur manière à ce que l’on appelle « l’éveil des consciences ».

        De l’autre côté, bon nombre de gens sont prêts à entendre ces vérités, et à être eux aussi le changement qu’ils aimeraient voir dans le monde. Leur conscience s’élargit, leurs centres d’intérêts évoluent, le sens de la vie devient soudainement pour eux différent, ils ont de nouvelles inspirations et aspirations, et le désir de changer eux-mêmes (…)

        Pour vous aider à vivre un éveil spirituel et à devenir moins dépendant de notre système, autrement dit, un élargissement de votre degré de conscience de vous-même et du monde, lire les 21 symptômes de Laura.

        http://lauramarietv.com/21-symptomes-de-leveil-spirituel/

        1. Ah! C’est différent de mes croyances, surtout qu’il parle d’un autre état( moi c’est plus une continuité) et un peu de mépris envers les autres( point 4,5)ce qui contredit le reste. Enfin, c’est un bel effort d’écriture mais qui ne touche pas l’essentiel à mon avis.

        2. Merci Christian
          le mouvement demande du temps et des gens. Chacun pousse comme il peut dans la direction… du changement.
          Comme disaient nos précurseurs : nous sommes tous sur la voie, simplement à des endroits différents.
          Au plaisir
          santé!

      2. Bonjour Sam
        Avant de me conseiller d’aller prendre un cours au CEGEP, allez lire l’onglet qui suis-je.
        De plus, je vous conseille fortement de lire les liens dans l’article comme par exemple l’explication de l’assiette santé et l’entrevue de Michel Lucas, vous y trouverez toutes les réponses à vos questions.
        Bonne démarche santé!

        1. Ahah! Je pensais m’adresser à Helene et non à vous JY D. Je voulais la conseillé d’appuyer ses connaissances avec un cours au Cegep/UNI, simplement.

    1. Bonjour Lilla
      Je sympathise avec votre douleur et votre angoisse mais pensez-vous que je puisse faire quelque chose par courriel ?
      Je vous souhaite le meilleur et que vous trouviez le meilleur conseiller.
      Santé!

    2. Lilla, beaucoup de gens sont dans la même situation que vous… mais si vous auriez une chose à faire pour débuter, c’est bien de mettre en pratique ce guide alimentaire dont on parle ici, l’assiette santé!
      Courage et rigueur!

  5. Steven:

    Si je me souviens bien, lors d’une émission du genre J.E. ou La Facture a dénoncé justement cette problématique.

    Pour ma part, j’ai appris avec le temps à ne pas faire totalement confiance aux médecins et n’allez surtout pas dire que vous avez trouvé une information via internet car ils ne font pas la différence entre les personnes qui croient entièrement tout ce qu’ils lisent et ceux qui sont capables de faire la part des choses.

    Les médecins ont de moins en moins de temps à nous accorder et ont du mal à se souvenir de nous alors encore moins de notre cas spécifiquement alors les erreurs sont fréquentes. Il faut donc demeurer alerte et ne pas toujours prendre au pied de la lettre ce qui nous est dit ou prescrit car ils passent de plus en plus par le biais de prescriptions avant de tenter toute autre chose qui pourrait les aider à solutionner notre problème de santé.

    Les médecins sont tout de même des humains….et il ne faut pas l’oublier.

      1. Bonjour Francine
        J,ai quelques réponses pour vous :
        1- à vous-même, votre ressenti. Quand vous mangez quelque chose et que vous vous sentez bien, c’est bon signe. quand vous ne vous sentez pas bien, vous le savez.
        2- les experts indépendants qui “résonnent avec vous”
        Et finalement, quand des sources indépendantes “non officielles” se complètent, alors lisez, écoutez et retenez ce qui vous va.
        Santé!

  6. Merci pour vos informations toujours pertinentes..pourquoi les médecins ne nous informent pas correctement est-ce que eux aussi sont mal informés pourtant ce serait un gain important pour leurs patients et beaucoup d’économies pour nos gouvernements …….

    1. Francine, vous dites, en parlant des médecins : « est-ce que eux aussi sont mal informés? » Je me pose la même question. J’ai entendu dire que les livres avec lesquels nos médecins sont formés sont majoritairement financées par les compagnies pharmaceutiques. Est-ce vrai??? Si le cas, je comprends pourquoi les médecins sont formés à prescrire des pilules plutôt qu’à chercher d’abord la solution dans l’alimentation et le mode de vie.

      1. Je ne peux être certaine mais un doute persiste chez moi, on voit souvent par contre des vendeurs de pharmaceutiques leur rendre visite.
        C’est aussi leur façon de soigner avec des médicaments plus ou moins nocifs pour nous.

        1. Bonjour Françine
          des représentants pharmaceutiques ? Je ne fais pas le lien. Par contre, j’ai vécu des congrès de science alimentaire où le programme était dicté par des intérêts des lobbys alimentaires, de la même façon que dans l’industrie du médicaments… Quand il y a des intérêts financiers, la vérité est difficile à trouver. Que ce soit en santé, en énergie, en écologie, etc.
          Santé!

      2. Un livre qui ne laisse aucun doute sur la question, écrit par une courageuse médecin québécoise (Ghislaine Lanctôt), a éloquemment jeté une lumière sur le sujet : Tout est dans le titre : La Mafia médicale. Je ne sais plus si son livre avait été traduit en anglais, mais lorsque Dr. Lanctôt était venue donner une causerie ici, à Vancouver, elle a eu un succès bœuf. Elle venait dire les vraies choses et le public s’était bousculé pour l’entendre. C’était il y a déjà 20 ans. Je crois savoir que ça ne lui a pas rendu la vie facile et qu’elle aura payé le prix fort. Mais son message qu’on a voulu taire, n’en reste pas moins d’actualité et a depuis été repris par d’autres de ses collègues.

        1. Bonjur Jacqueline
          Oui Dr Lanctôt (qui a perdu son droit de pratique, mais qui pour moi est une vraie Docteur) a souffert grandement. Par contre, elle a laissé un message et un héritage. D’ailleurs, sa fille Valérie Lanctôt Bédard, herboriste (entre autres) est une des fondatrices de l’école d’herboristerie Flora Médicina.
          Bref, continuons à lire entre les lignes.
          Santé!

          1. M. Dionne, en tout respect, le seul héritage que Mme Lanctôt a laissé à la société est celui de l’image d’une femme avec une névrose paranoïaque patente et un trouble délirant probable. Comment pouvez-vous la décrire comme une vraie docteure, alors qu’elle a toujours nié les bienfaits de la vaccination, une des plus grandes avancées médicales du 20e siècle… ?

          2. Bonjour Marty
            Sur d’autres plans, elles a donné une voix à certains qui ne s’exprimait pas. Je ne cautionne pas toute l’oeuvre mais une bonne partie.
            Santé!

    2. Bonjour Francine, Steven et Carole.
      Au delà de la problématique de qui finance quoi, je vais jeter un pavé dans cette mare-là. Savez-vous d’où vient la science médicale ? D’où vient notre compréhension de la physiologie ? Du mécanisme des médicaments.
      Absurde n’est-ce pas ? Pourtant c’est vrai. On comprend la physiologie, le métabolisme parce que ces processus ont été étudiés par et pour l’industrie pharmaceutique. Par exemple, on connait les endorphines parce qu’on a étudié la morphine. On connait les récepteurs à la sérotonine parce qu’on a étudié les différents médicaments qui agissent sur les différents récepteurs de ce neurotransmetteur.
      Par contre, dans les années 70, des chercheurs ont trouvé des connexions entre les neurones qui ne sont pas des synapses (donc n’utilisent pas de neurotransmetteurs) mais plutôt des connexions électriques spontanées rapides. Recherches abandonnées.
      La liste est longue mais quand on comprend que le moteur de la recherche est la compréhension du mécanisme d’action des médicaments alors on comprend pourquoi la philosophie qui sous tend la médecine aujourd’hui est si étroite…
      Santé!

      1. Très intéressant. Il en est de même pour le lait maternel qui a été abondamment étudié (et l’est encore) par les compagnies pharmaceutiques dans l’objectif de le «reproduire» synthétiquement. C’est beaucoup grâce aux compagnies qu’on comprend mieux la synergie des éléments, leurs composantes, etc. Il y a toujours bien un bon côté à ça…
        Merci pour votre blogue!

  7. Bonjour,
    Un petit hop pour le guide.
    Mercredi dernier, mon cholestérol lisait 3.3( très bas et trop bas ?)sans statine, sans pilule, ma pression 110 `à 120 le matin etc. et sans pilule et le coeur presque neuf.
    Je ne prends que des médicaments le jour et insuline le soir pour mon diabète.
    Depuis le diagnostic en 1994,je recherche toujours les produits sans OGM ( de plus en plus difficile à obtenir des fermiers québécois)
    Je ne me sers jamais d’huile canola ( 90% OGM) mais vive le bon beurre, l’huile d’olive certifiée extra vierge.
    Et évidemment, les bons oeufs, 1 douzaine par semaine, oeufs de poules en liberté et les fruits biologiques certifiés ( bananes, poires et pommes , ( pas chers chez Walmart)
    J’ai 75 ans, et toujours un chien sportif pour me forcer à marcher à chaque jour et la forêt de 1 à 2 fois par semaine.
    salutations

      1. C’est comme l’huile d’olive. Selon les études publiées aux U.S.A., 70% des l’Huile d’olive est frauduleuse. Je recherche avec le sceau de l’associaton nationale du pays producteur.
        Et encore ?

    1. Bonjour richard
      Vous êtes définitivement un exemple à suivre.
      À Claudia, si votre huile de canola est véritablement bio, alors OK. Par contre, il est vrai que le canola est en grande, très grande partie OGM.
      Santé!

  8. Et bien je suis très agréablement surprise puisque depuis près de 3 ans je suis sans le savoir exactement ce mode de vie et je m’en porte beaucoup mieux….avec un 60 lbs en moins. Je bouge plus.

    Attention, je ne dis pas que je ne me permets plus jamais des écarts mais je regarde toujours ce que j’ai absorbé afin de mieux élaborer mon prochain repas. Cela devient une routine très facile à suivre puisque c’est de logique.

    Il faut seulement être conscient de ce qu’on absorbe autant du côté liquide que solide et cela devient machinal puisque l’habitude prise, on a plus vraiment besoin de penser puisque cela se fait tout seul. On va vers le meilleur pour soi plus aisément que l’inverse.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*