• Recherche

La vitamine K, c’est important pour quoi? Les os? La coagulation? Les vitamines F et P, en avez-vous déjà entendu parlé? Et la vitamine E?

On a déjà parlé de la vitamine B et de la vitamine C:

Je ne vous parlerai pas non plus de la vitamine D, on en a aussi parlé:

Je vais d’abord vous parler des vitamines qui n’en sont pas.

Vitamine F?

Autrefois, on avait la vitamine F. C’est mes fameux acides gras essentiels, omégas 3 et omégas 6, dont j’ai absolument besoin (consultez nos articles traitant des omégas 3). C’est essentiel, mais il y a une caractéristique des vitamines que mes acides gras n’ont pas.

Une vitamine:

  1. C’est essentiel;
  2. J’en ai besoin en petite quantité;
  3. Je ne peux pas l’utiliser pour faire de l’énergie. Ce n’est pas un nutriment au sens macronutriment (que je prends pour les bruler).

Les acides gras, si essentiels soient-ils, quand j’en ai trop, je les brule et je fais de l’énergie avec. Donc, les omégas 3 et 6 ne sont plus des vitamines, d’autant plus que j’en ai besoin en grammes, pas en milligrammes. Alors la vitamine F, on la débarque des vitamines.

Vitamine P?

On a eu la vitamine P (des fois vous allez lire PP). Et là, je reviens à mon anecdote sur les Amérindiens qui ont traité le scorbut autrement qu’en donnant du jus d’orange ou des sources de vitamines C (voir: https://www.jydionne.com/les-vitamines-ca-sert-a-quoi/).

On a dit, un moment donné, que la vitamine P c’était ce qui avait un effet anti-inflammatoire et qui permettait l’intégrité des tissus. P pour polyphénol. Vous avez surement entendu ça dans les médias, Dr Béliveau parle du thé vert. C’est tout ce qu’on retrouve dans les végétaux et qui a un effet antioxydant : dans le thé vert, ce sont les catéchines; les couleurs dans le bleuet, ce sont les anthocyanes. On les appelle aussi flavonoïdes ou polyphénols.

Ce sont des molécules qui ont des effets vasotoniques, antioxydants, toniques du collagène, etc. (Voir aussi https://www.jydionne.com/flavonoides-des-ingredients-sante-aux-multiples-facettes/) Mais ce n’est pas spécifique « une molécule = une réaction ». C’est une famille, et tenez-vous bien, des polyphénols, il y en a 600 dans ma bouffe. Alors mangeons-en, mais je ne peux pas les appeler molécules essentielles parce qu’une va remplacer l’autre, et je peux me passer de polyphénols et survivre. Je ne peux pas me passer de vitamines; je vais mourir littéralement, je vais avoir une maladie grave, comme le béribéri ou des choses comme ça. On n’est pas là, on est vraiment dans le monde de l’alimentation.

Donc, ces deux-là, la vitamine F et la vitamine PP, ne sont plus des vitamines au sens de la définition de la chose. Ça n’enlève pas qu’elles sont essentielles à la vie (petit lapsus: j’aurais dû dire « bénéfiques » puisque les polyphénols ne sont pas essentiels).

Vitamine E

Parlons de la vitamine E maintenant. La vitamine E, c’est une vitamine qu’on appelle liposoluble donc, contrairement aux B qui sont dans l’eau, elle est dans l’huile (voir aussi : https://www.jydionne.com/les-vitamines-liposolubles-sont-elles-dangereuses/). C’est une vitamine que mon corps utilise à plusieurs endroits, surtout pour protéger des structures comme mon foie, ou des réactions chimiques dans mon corps.

La vitamine E se promène (on l’appelle le tocophérol [il y en a 4]), et elle a des effets un peu partout. Elle travaille en conjonction avec les acides gras. Ce n’est pas pour rien que les meilleures sources de vitamine E viennent des huiles. Alors votre huile d’olive est une bonne source; votre huile de germe de blé, encore une meilleure source. L’huile de palme bio et équitable (parce qu’on sait que c’est compliqué) est aussi une très bonne source.

Consultez aussi :

Vitamine K

Une autre vitamine liposoluble, c’est la vitamine K (voir aussi : https://www.jydionne.com/les-vitamines-liposolubles-sont-elles-dangereuses/). K pour le mot qui veut dire coagulation en Danois. Mais c’est carrément ça: c’est la vitamine essentielle à la coagulation et dont j’ai besoin parce que, si je n’en ai pas assez, je perds la capacité de coaguler comme il faut. D’ailleurs, le principal médicament anticoagulant, c’est le Coumadin (alias warfarine) qui est un anti-vitamine K.

Cette vitamine K, j’en ai 2 grandes familles, la K1 et la K2. La K1 est surtout pour la coagulation, la K2 est surtout pour le métabolisme du calcium / santé des os (mettre le calcium à la bonne place depuis les tissus mous qui raidissent – qui n’ont pas d’affaire à raidir – vers les os qu’on veut durcir). Ce sont 2 vitamines dont j’ai besoin et, chose intéressante, ce sont des vitamines que je ne peux pas surdoser. Ce n’est pas possible. Il n’y a pas d’apport maximal tolérable de vitamine K.

Mangez-en des légumes verts, mangez des trucs de fermentation. Ce sont vos meilleurs amis. Que ça s’appelle du fromage (pas du fromage industriel!) ou du kale, c’est très intéressant pour votre santé.

À la prochaine!

Une vidéo intéressante sur les multivitamine:

Image par Horst Koenemund de Pixabay

7 commentaires

  1. Bonjour Jean-Yves,

    Est-il vrai que la consommation de viandes rouges peut amener des bactéries pathogènes, et ainsi occasionner des problèmes à notre microbiote ? Merci à l’avance pour vos réponses grandement appréciées !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Pas plus la viande rouge que d’autres aliments. C’est une des raisons pour laquelle nous avons un estomac si acide par rapport aux autres primates et animaux végétariens ou herbivores. L’acide de notre estomac joue plusieurs rôles : dénaturer les protéines pour mieux les assimiler et “brûler”les bactéries et pathogènes pour leur barrer l’accès à l’intestin
      Santé!

  2. Bonjour Jean-Yves,

    Est-il vrai que la consommation de viandes rouges peut amener des bactéries pathogènes, et ainsi occasionner des problèmes à notre microbiote ? Merci à l’avance pour vos réponses grandement appréciées !

    Bonne Journée Santé !

  3. Bonjour Jean-Yves,

    J’aimerais savoir si l’efficacité des suppléments de vitamine D ne pourrait pas être remise en question après l’âge de 60 ou 65 ans, principalement en raison d’une baisse significative du métabolisme hépatique et rénal ou notre capacité à la convertir en forme active pour notre organisme ? En effet, j’avais déjà lu à ce sujet qu’on perd beaucoup à partir de ces âges ( 60-65 ans ), cette capacité de synthèse de la vitamine D au niveau cutané, mais également, celle à la transformer en la forme utilisable ou active pour les récepteurs de nos gènes. Si cela est exact ou considérant ce fait, comment expliquez-vous alors les effets bébéfiques ou salutaires de la prise de suppléments de vitamine D, surtout après ces âges plus vulnérables ? Merci à l’avance pour les informations ou vos explications à ce sujet !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Regardons l’explication à l’envers. Oui, les personnes âgées fabriquent moins et utilisent moins bien la vitamine D. Justement, cette explication doit supporter le fait d’en donner plus pour maintenir les bienfaits anti-inflammatoires et immunomodulateurs. Ce n’est certainement pas une raison de ne pas en donner
      Santé!

  4. BonjourJ Yves .
    Vous vous etes trompe sur la vitamine P versus PP . Il s agit en fait de 2 vit bien distincte .La PP etant la Prevent Pellagre ou nicotinamide .Rien
    n avoir donc avec la P pour permeabilite…Beaucoup de naturos et autres entretiennent cette confusion. Sante. Ludivine Hoesch
    Heilpraktikerine. Menbre du G E B A Montreal

    1. Bonjour Ludivine
      je n’ai pas les mêmes infos que vous. P représentait les anthocyanes et autres polyphénols. Je ne connais pas ce nom pour perméabilité… On remonte quand même aux 19e et aux années 20. Pour la PP, comme vous dites, elle se nomme maintenant B3.
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*