Ostéoporose, la fin d’un paradigme

L’ostéoporose… Cette condition de fragilité est devenue une source d’angoisse pour de nombreuses personnes, principalement les femmes.

Vous allez casser!

Lorsque votre médecin reçoit les résultats d’une densitométrie trop faible, son premier réflexe est habituellement de vous prescrire un médicament (bisphosphonate, anticorps monoclonaux, etc.). Si, par malheur, vous n’en voulez pas, son discours risque de devenir très émotionnel: «Vous allez casser! Vous allez souffrir!» Et la peur s’installe…

Dans de rares cas, vous aurez droit à un argument factuel sur le risque réel de fracture, avec ou sans prise de médicament, et on vous proposera une autre approche au traitement, comme l’exercice ou la supplémentation.

Ostéoporose ≠ fracture

Pourquoi ces approches fort différentes au même problème? Vous serez peut-être surpris d’apprendre que le risque réel de fracture n’a que très peu de lien avec l’ostéoporose. Il est beaucoup plus lié à l’âge et à l’équilibre. D’ailleurs, la majorité des fractures dites de fragilité se produisent chez des personnes qui ne font PAS d’ostéoporose.

Un article très intéressant, accessible en ligne, a été publié sur le sujet dans le Journal of Internal Medicine par Järvinen et collaborateurs. Le titre est assez évocateur : «Ostéoporose: L’empereur n’a pas de vêtement.» (1) Voici un survol des arguments qui y sont développés par les chercheurs.

Amusons-nous un peu en regardant les chiffres

Pour bien suivre ce qui suit, je vous encourage à lire le texte http://www.jydionne.com/osteoporose-comprendre-la-reelle-signification-du-score-t/.

Selon les données retrouvées dans le National Osteoporosis Risk Assessment (NORA) sur 149 524 femmes caucasiennes ménopausées âgées de 50 à 104 ans (âge moyen 64,5), 82% des fractures rapportées sont apparues chez des femmes qui ne faisaient PAS d’ostéoporose (score T > -2,5).(2) Pour en savoir plus, consultez l’article Les fractures dites de fragilité sont-elles toujours dues à l’ostéoporose? http://www.jydionne.com/les-fractures-dites-de-fragilite-sont-elles-toujours-dues-a-losteoporose/ )

Ces résultats sont confirmés dans une autre étude qui montre que la proportion des fractures traumatiques attribuables à l’ostéoporose chez les femmes de plus de 65 ans n’est que de 15%!(3) Ou, si vous préférez, 85% des fractures ne sont pas attribuables à l’ostéoporose.

Entre les âges de 60 et de 80 ans, le risque de fracture est multiplié par 13 alors que l’augmentation du risque pouvant être attribuable à la densité osseuse n’est que de 2.(4) Selon une étude suédoise, le risque de fracture de la hanche serait multiplié par 44 entre les âges de 55 et de 85 ans. Ce risque est 11 fois plus grand que celui prédit par la densité osseuse.(5)

Alors, si l’ostéoporose n’explique pas l’augmentation du risque de fractures, qu’est-ce qui peut l’expliquer?

Question d’équilibre

Ça peut sembler absurde et évident, mais si vous ne tombez pas, vous ne vous cassez pas un os. On estime que 40% des fractures de la hanche peuvent être prédites par la simple question: avez-vous des troubles d’équilibre? (6)

Je me permets de copier ici un dessin particulièrement évocateur, publié par l’équipe de chercheurs de T.L. Järvinen:

Ostéoporose, responsable de tous les maux

© 2015 Järvinen et al. Journal of Internal Medicine published by John Wiley & Sons Ltd on behalf of The Association for the Publication of the Journal of Internal Medicine.

Traduction libre :
– Singe : « Pauvre vieux, il a glissé. »
– Premier homme : « Il semble que cette pauvre créature avait de l’ostéoporose. »
– Second homme : « Si seulement il avait pris la bonne médication. »

Prédiction des fractures

Au-delà du fameux score T, votre médecin utilisera peut-être l’outil de prédiction FRAX (http://www.osteoporosis.ca/frax-tool-now-available-in-canada/ ) pour évaluer votre risque de fracture. Cet outil est cependant loin d’être parfait, ni même exact. Sans aucune transparence (personne ne sait comment le risque est calculé), cet outil évalue que 72% des femmes de plus de 65 ans et 93% des femmes de plus de 75 ans subiront une fracture.(1) Bref, peu importe les résultats de la densité osseuse, FRAX prétend que la très grande majorité des femmes caucasiennes sont à risque. Bien évidemment, la réponse médicale à ce risque effarant est de prescrire des médicaments.

Ajouter l’insulte à l’injure

On présume que la prise de médicaments pour l’ostéoporose (qui ont pour but d’augmenter la densité osseuse) diminuera significativement le risque de fracture. Pourtant, puisque le risque est fonction de l’âge, il nous faudrait des données cliniques (études) sur la population la plus à risque, soit les plus de 80 ans, et ces données font gravement défaut. Il est donc impossible de savoir si les médicaments sont efficaces sur cette population.

De plus, au Canada, il y a une différence du simple au quadruple entre les provinces pour le taux de médication de l’ostéoporose. Paradoxalement, le nombre de fractures est similaire dans toutes les provinces.(7) On peut donc douter de l’efficacité de ces médicaments dans la vraie vie par rapport aux études «bien contrôlées». Rajoutons à cela l’insulte d’une innocuité douteuse à long terme avec l’apparition de fractures atypiques, d’ulcérations de l’œsophage et de douleurs musculaires pour les bisphosphonates, l’augmentation des risques de cancer, etc.

Les auteurs terminent en citant une publication de 1991 qui conclut que, malgré les avancements de la science et le fardeau que représente les fractures de la hanche, la meilleure façon de les prévenir est encore de cesser de fumer, manger bien et rester actif.(8)

J’encourage tous les professionnels de la santé à lire la publication de Järvinen et collaborateurs.(1) Elle met réellement les pendules à l’heure.

Prévention des fractures

La première chose à faire est de sortir du langage émotionnel et de la peur. L’angoisse est encore pire, à bien des niveaux, que la prétendue maladie.

Ensuite, certains suppléments et habitudes de vie sont utiles pour prévenir les fractures :

  • la vitamine D aide à diminuer les risques de chute et joue un rôle primordial dans le métabolisme osseux et le tonus musculaire de la personne plus âgée;
  • les minéraux, comme le magnésium et la silice, améliorent la résilience des os, leur capacité à résister aux chocs;
  • la vitamine K contenue dans les légumes verts est également indispensable au métabolisme osseux (voir http://www.jydionne.com/k-pour-koagulation/ );
  • finalement, l’activité physique est de loin le meilleur outil entre tous pour améliorer l’équilibre, le tonus musculaire et la force du squelette. Faites n’importe quelle activité physique, mais pratiquez-le régulièrement, avec une intensité qui vous oblige à respirer profondément (à la limite de la conversation).

Les articles suivants portent tous sur la santé osseuse et vous fournissent plus d’information pour conserver des os solides à tout âge:

Santé!

Références:

  1. Järvinen TL, Michaëlsson K, Aspenberg P, Sievänen H. Osteoporosis: the emperor has no clothes. J Intern Med. 2015 Jun;277(6):662-73. doi: 10.1111/joim.12366. PubMed PMID: 25809279; PubMed Central PMCID: PMC4497616. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4497616/
  2. Siris ES, Chen YT, Abbott TA, Barrett-Connor E, Miller PD, Wehren LE, Berger ML. Bone mineral density thresholds for pharmacological intervention to prevent fractures. Arch Intern Med. 2004 May 24;164(10):1108-12. PubMed PMID: 15159268. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15159268
  3. Stone KL, Seeley DG, Lui LY, Cauley JA, Ensrud K, Browner WS, Nevitt MC, Cummings SR; Osteoporotic Fractures Research Group. BMD at multiple sites and risk of fracture of multiple types: long-term results from the Study of Osteoporotic Fractures. J Bone Miner Res. 2003 Nov;18(11):1947-54. PubMed PMID: 14606506. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14606506/
  4. De Laet CE, van Hout BA, Burger H, Hofman A, Pols HA. Bone density and risk of hip fracture in men and women: cross sectional analysis. BMJ. 1997 Jul 26;315(7102):221-5. Erratum in: BMJ 1997 Oct 11;315(7113):916. PubMed PMID: 9253270; PubMed Central PMCID: PMC2127146. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/9253270/
  5. Kanis JA, Johnell O, Oden A, Jonsson B, De Laet C, Dawson A. Risk of hip fracture according to the World Health Organization criteria for osteopenia and osteoporosis. Bone. 2000 Nov;27(5):585-90. PubMed PMID: 11062343. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11062343/
  6. Wagner H, Melhus H, Gedeborg R, Pedersen NL, Michaëlsson K. Simply ask them about their balance–future fracture risk in a nationwide cohort study of twins. Am J Epidemiol. 2009 Jan 15;169(2):143-9. doi: 10.1093/aje/kwn379. PubMed PMID: 19064648; PubMed Central PMCID: PMC2727259. http://aje.oxfordjournals.org/content/169/2/143.long
  7. Crilly RG, Kloseck M, Chesworth B, Mequanint S, Sadowski E, Gilliland J. Comparison of hip fracture and osteoporosis medication prescription rates across Canadian provinces. Osteoporos Int. 2014 Jan;25(1):205-10. doi: 10.1007/s00198-013-2453-z. PubMed PMID: 23907572. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23907572/
  8. Law MR, Wald NJ, Meade TW. Strategies for prevention of osteoporosis and hip fracture. BMJ. 1991 Aug 24;303(6800):453-9. Review. PubMed PMID: 1912840; PubMed Central PMCID: PMC1670562. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/pmid/1912840/
  9. Stone KL, Seeley DG, Lui LY, Cauley JA, Ensrud K, Browner WS, Nevitt MC, Cummings SR; Osteoporotic Fractures Research Group. BMD at multiple sites and risk of fracture of multiple types: long-term results from the Study of Osteoporotic Fractures. J Bone Miner Res. 2003 Nov;18(11):1947-54. PubMed PMID: 14606506. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14606506/
  10. http://www.greenmedinfo.com/blog/why-most-doctors-are-dead-wrong-about-osteoporosis

34 réflexions au sujet de « Ostéoporose, la fin d’un paradigme »

  1. Pierre-Olivier Lemay

    Bonjour M. Dionne,

    Votre article est très intéressant. J’aimerais savoir en quoi la vitamine D aide-t-elle à diminuer le risque de chute ?

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Pierre Olivier
      à 2 niveaux chez la personne âgée. Il semble qu’elle agisse au niveau du tonus musculaire (mais pas chez les jeunes) et au niveau nerveux. Le mécanisme n’est pas complètement élucidé mais il y a quelques études à ce sujet, notamment :
      Au delà de son effet sur le métabolisme du calcium et la densité osseuse, la vitamine D semble jouer un rôle sur l’équilibre, le tonus musculaire et, par conséquent, le risque de chute.
      • 159 personnes autonomes (âge moyen 85 ans; 74% femmes) ont été évaluées pour connaitre la relation entre le taux sanguin de vitamine D, le risque de chute, les fonctions motrices et les troubles cognitifs. Le risque de chute est significativement plus élevé lorsque le taux sanguin de vitamine D est plus bas que 98 nmol/l (32,9 ng/ml). Au-dessus de ce taux, les risques de chutes sont virtuellement inexistants dans ce groupe. Les auteurs n’ont relevé aucun lien entre le taux de vitamine D et les fonctions motrices. Quant aux troubles cognitifs, ils sont plus apparents avec des taux équivalents ou inférieurs à 77,25 nmol/l (30,9 ng/ml). Des scores supérieurs au test ont été obtenus chez les participants ayant des taux moyens de 97 nmol/l (38,8 ng/ml).(20)
      20. Peterson A, Mattek N, Clemons A, Bowman GL, Buracchio T, Kaye J, Quinn J. Serum vitamin D concentrations are associated with falling and cognitive function in older adults. J Nutr Health Aging. 2012 Oct;16(10):898-901. doi: 10.1007/s12603-012-0378-4. PubMed PMID: 23208029.
      et
      on constate que si la densité osseuse semble plafonner autour de 90 nmol/l, la force des os, montrée par la réduction des fractures, continue de s’améliorer jusqu’à plus de 110 nmol/l. Cette publication est l’une de celles qui sous-tendent la cible thérapeutique de 125 nmol/l.(33)
      33. Bischoff-Ferrari HA. Optimal serum 25-hydroxyvitamin D levels for multiple health outcomes. Adv Exp Med Biol. 2008;624:55-71. doi: 10.1007/978-0-387-77574-6_5. Review. PubMed PMID: 18348447.
      Santé!

      Répondre
  2. Carole

    Pour ma part, je profite de la vie au maximum sans me soucier de l’ostéoporose autrement je ne ferais plus rien tellement j’ai mal dans le corps. On me dit fibromyalgique mais malgré le fait que je dois prendre du Tylenol arthrite pour faire mes journées, je ne m’empêche jamais de bouger. Beaucoup de gens me demandent comment je fais alors je réponds que moins je bouge et moins mon corps ne veut bouger et plus je bouge et plus mon corps me le rend bien donc j’en profite et je me soigne avec le moins de médication possible. Je ne prends aucun surplus de quoi que ce soit ni aucune vitamine d’aucune sorte par contre, je regarde plus ce qui se trouve dans mon assiette. Mon corps ne s’en porte que mieux.

    Répondre
  3. BUBEN

    Ma mère souffre d’une ostéoporose précoce et très grave et invalidante, ses os se casse au niveau de la colonne vertébrale seul sans qu’ il y a chute.
    Évidemment j’ai très peur de vivre la même chose et j’ai pris calcium/vit D en prévention et effectué de nombreuses ostéodensiometrie et me voilà à 54 ans diagnostiquer ostéoporose.
    Je fais du PILATES et de la marche nordique…. et comme vous dite si juste j’ai peur…
    Ma mère est très vouté et elle a d’énormes douleurs et doit p ex dormir assis…Je fais quoi….?
    Merci …je souhaite agir mais je ne pense pas qu’ une médication lourde soi la solution.
    Amicalement Sabine BM

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Sabine
      Commencez par faire une petite recherche sur mon site avec le mot clé ostéoporose. Vous trouverez beaucoup d’info utiles.
      Ensuite, prenez de la vitamine D à au moins 3 000 UI par jour.
      Santé!

      Répondre
  4. André

    Madame Carole,
    Je vous invite à consulter le mot-clé « fibromyalgie » sur le site de la Dre Jacqueline Lagacé, Ph.D, (www.jacquelinelagace.net ): vous y trouverez des témoignages de personnes qui, comme vous, ont regardé sérieusement leur assiette et ont eu comme résultat un soulagement spectaculaire de leur état et ce, en ayant peu ou pas recours à l’acétaminophène hépatotoxique.
    Santé!

    Répondre
  5. Annick

    Merci Jean-Yves,
    Je vais partager votre article avec ma mère qui est sous médication pour ostéoporose.
    Pour ma part, je prends les bisphosphonates (Zometa) de façon intra-veineuse à toutes les 6 semaines, suite à une fracture du fémur l’an dernier dû à des métastases aux os (secondary breast cancer/Her2+). On me dit que c’est pour prévenir des chutes futures, mais je suis réticente à les prendre sur une période prolongée. Cela fait déjà un an que je les prends.
    Je prends déjà quelques médicaments pour prévenir le cancers (sein et os/Herceptin, Perjeta & Femara).
    Idées, suggestions, ressources?
    Merci,
    Annick

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Annick
      Vous avez une des indications où les bisphosphonates sont requis.
      2 suggestions : vitamine D à haute dose (3 000 à 5 000 UI par jour) et magnésium.
      Santé!

      Répondre
  6. Gautier Alain

    Merci Jean-Yves, les os ont notamment besoin de silice et de magnésium. L’expérience de terrain me rapporte que la prêle de champs est un bon pourvoyeur de silice. A prendre en cure, selon les conseils des praticiens formés par Jean-Yves !

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Alain
      Absolument, la silice, le fixateur des autres minéraux. La prêle de loin la meilleure source.
      Santé!

      Répondre
      1. Suzanne Cloutier

        Je ne savais pas pour la prèle des champs. Je prends 3000 u de D et 1 ou 2 calcium Framewok et un magnésium par jour. Je viens de laisser tomber l’alendronate que je prenais depuis presque 3 ans, je crois que ça me causait des palpitations. La prèle serait un complément? La dose? Merci

        Répondre
        1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

          Bonjour Suzanne
          La dose : si elle est standardisée, +/-10 mg de silice. Sinon, environ 100mg d’extrait.
          le calciumFramework, 2 co est trop. 1 serait suffisant. le magnésium, assurez-vous d’avoir au moins 200 mg par jour.
          Santé!

          Répondre
  7. Alain

    Une étude qui porte sur 150 000 personnes ne peut être ignorée. Ce qui est déplorable c’est que la médecine traditionnelle n’offre aucune autre option que les bisphosphonates. Merci pour cet article!

    Répondre
  8. francine

    Merci Jean-Yves tres intéressant cette article.J’ai une question le PH joue t’il un rôle dans la résistance des os. J’ai lu que si le PH est trop acide cela peut affecter la résistance des os . Quel serait le PH recommander . Merci Santé

    Répondre
  9. Richard

    Bonjour Mr Dionne, j’ai lu à quelques reprises qu’il ne fallait pas prendre le supplément de calcium et de magnésium en même temps… l’un empêcherait le travail de l’autre… qu’en est-il exactement ?
    Merci
    Richard

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Richard
      Oui, et non.
      Il est vrai que le calcium et le magnésium passent par la même porte pour être absorbé. Donc, il peut y avoir compétition. Par contre, ces « portes » ou transporteurs sont nombreux et donc, la compétition n’est pas si importante que ça. La nourriture contient toujours plusieurs minéraux. Jamais un seul. Donc, la nature a prévu cette compétition.
      Par contre, s’ul y a état de carence connu, alors mieux prendre le minéral carencé tout seul. Par exemple, le magnésium seul le soir aide à dormir et réduire les crampes nocturnes. Le Cal-Mag sera moins efficace.
      Santé!

      Répondre
  10. DJOY

    Bonjour JYD

    Toujours très content de vous suivre, j ‘ai une question très nimportante à lkaquelle je souhaite que vs apportiez vos lumières, étant donné qu’aucun médecin digne de ce nom ds mon coin n’a su y répondre.
    Comment expliquer que suite à mes analkyses sanguines, on m’a trouvé un taux en vitamine bien trop faible (bas) alors que depuis un an j eprenais de la vitamine D3 EN LIQUIDE Tous les jours
    Vous comprenez ma surprise suite à ces résultats assez déconcertants, je sais que la vitamine d du soliel est toujour spréférable et mieux absorbable que celle venant des suppléments mais là où je vis on peut oublier le soleil sadly. Avez vous uen réponse à ce faible taux alors que j’ai pris uPENDANT n an non stop dE la vitamine D de la marque bionutrics en liquide réputée pourtant?
    merci pour votre réponse

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour DJOY
      Content de vous lire. Il y a des gens (Comme moi) qui absorbent mal la vitamine D. Je prends personnellement 7 000 UI par jour durant l’hiver. Ici à Montréal, ça veut dire de 1er octobre à avril, selon la température.
      Il y a aussi des personnes qui ont une variation génétique qui rend le absorption/métabolisme de la vitamine D 2 fois mois efficace que la norme. Donc, il faut ajuster la dose. J’ai un copain à Québec, qui prend 10 000 UI pour obtenir un taux correct. Bref, ici comme ailleurs, il faut individualiser. Une chose est sûr : La vitamine D même à ces dosages est très sécuritaire.
      Santé!

      Répondre
  11. anna maria de luca

    Bonjour JYD, j’ai eu une fracture du pied. Donc j’ai une densité osseuse faite aux trois ans. Est-il nécessaire et avantageux de vérifier notre densité osseuse.? Trop de radiography néfaste pour le corp? Bonne année et beaucoup de santé. Anna.😊

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Anna Maria
      Plus souvent qu’aux 2 ans n’est pas utile. Restez aux 3 ans. Assurez-vous de prendre une dose suffisante de vitamine D (3 000 Ui par jour ou plus), du magnésium et de la silice.
      Santé!

      Répondre
  12. Louise Thibert

    Bonjour,
    On m’a diagnostiqué de l’ostéopénie. Je prenais de la vit D3 mais j’ai ajouté 500 mg de calcium/jr. D’après vos différents articles, je comprends que je devrais aussi ajouter 200 mg de magnésium (de préférence le soir) ainsi que 10 mg de silice ou 100 mg d’extrait, en plus de bien m’assurer de consommer des légumes verts pour la vit K. C’est bien ça?
    Comme on m’a aussi diagnostiqué de l’arthrose au niveau des vertèbres lombaires et des sacroiliaques, je prends 1 500 mg de glucosamine (avec chondroïtine et MSM) mais « quelqu’un » me recommandait de prendre un produit contenant 3 822 mg de collagène bovin hydrolysé/20 mg d’acide hyaluronique (capsule du S. equi)/85 mg vit C . Leur produit pour la peau contient plutôt 4346 mg d’hydrolysat de collagène de poisson. Qu’en pensez-vous?
    Merci
    Louise

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Louise
      Je vous remercie pour votre intérêt. Veuillez noter que je réponds désormais aux questions personnelles, à propos de votre santé et/ou d’interactions entre les produits naturels et les médicaments, exclusivement sur le forum. Pour plus d’information :
      http://www.jydionne.com/forum/
      Vous pouvez aussi prendre un rendez-vous pour une consultation
      Merci de votre compréhension,
      Santé!

      Répondre
  13. KOENER ALINE

    Bonjour Jean Yves,

    Merci mille fois pour votre travail et le temps que vous nous offrez gratuitement.
    Voi mon problème :
    J’ai 59 ans. Je mène une vie a peu près saine. je me nourris comme il le faut. Je marche 3 a 4 fois par semaine 5 à 8 km.
    Pourtant, je fais de l’ostéopénie.
    TSCORE COLONNE -1,9 HANCHES -2,1
    CALCIUM 9,4 CALCIUM CORRIGE 9,6
    VIT D 42,7
    MAIS …. PARATHORMONE 96 et CROSS LAPS 651. trop élevé.
    Je prends chaque jour : VIT D NATURELLE, VIT MK7, MAGNESIUM MARIN. CURCUMA (pour mes douleurs de tendinite épaules) SILICE DE PRELES.
    Ou est l’erreur ??
    J’ai une hypotyroidie mais stabilise. Je ne prends plus d’hormones depuis 3 ans.

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour suzanne
      Comme tous les articles de ce genre dans les médias, il est incomplet et crée de la confusion. Il est vrai que la marche n’est pas suffisante pour aider l’ostéoporose. À l’autre extrême, le marathon et les sports d’endurance peuvent causer de l’ostéoporose. Par contre, la musculation et tous les exercices qui augmentent votre force aident les os. De plus, les exercices et activités physiques qui améliorent votre coordination et votre équilibre, vous aident à ne pas tomber. Donc à ne pas faire de fracture.
      Bref, bouger aide à plusieurs niveaux mais ce n’est pas la seule réponse pour un squelette en santé.
      Santé!

      Répondre
  14. Pierrot

    Bonjour,

    J’ai assisté à 3 reprises à vos conférences que je trouve très intéressantes. Je fais de l’ostéoporose depuis début cinquante et j’ai pris de l’actonel pendant des années sans arrêt. Je suis âgée de 63 ans et j’ai décidé de cesser ces médicaments suite à vos informations depuis 2 mois. Mon dernier examen d’osteo est un score de -3.0. Mon médecin trouve cela risqué et me propose des injections. Que dois-je faire ? J’ai augmenté vitamine D et prends maintenant du bone builder.

    J’attends votre opinion. Merci et continuez votre excellent travail!

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *