Il est temps de vous revenir avec le compte-rendu de mon expérience avec l’alimentation céto. Ayant débuté le 4 février dernier, j’ai suivi le plus strictement possible cette approche nutritionnelle que d’aucuns qualifient d’extrême, voire de mortelle… Force est de constater que je suis encore vivant et que je me sens particulièrement bien.

Énergie

L’amélioration de l’énergie et la qualité du sommeil que j’avais rapportées après 3 mois se sont maintenues. L’endurance découverte lors de l’évènement Rx1 Nation s’est également maintenue. J’ai aujourd’hui une capacité surprenante à faire des efforts soutenus sur de longues durées.

Gras vs muscles

Même si perdre du poids n’était pas mon but premier, j’ai perdu environ 15 lbs (7 kg) et mon pourcentage de gras est passé de près de 22% à environ 15%.

Date Poids lbs % gras % muscles % gras viscéral
04/02/2018 194 (88 kg) 21,9
12/03/2018 195,4 (88,8 kg) 20,4 36,2 10
02/08/2018 179,4 (81,5 kg) 15,2 38,9 7

Note : Le 12 mars correspond au début d’utilisation d’un pèse-personne à impédance permettant de mesurer les pourcentages de gras, de muscles et de gras viscéral.

Dans la majorité des régimes amaigrissants, une crainte est que la perte de poids soit en grande partie due à une perte de masse musculaire. Ici, on constate que le pourcentage de masse musculaire a augmenté de 2,7% pendant que la masse grasse diminuait. Donc, je n’ai pas perdu de masse musculaire.

Avec l’alimentation céto, mon gras viscéral est passé de 10 à 7%. Je postule que cette graisse viscérale est en lien avec l’hypertension que je faisais et qui est maintenant disparue. Je garde mon but d’abaisser ce paramètre à 5% ou moins. L’avenir me dira si cette cible peut être atteinte dans le plaisir. Pour moi, il est hors de question de couper les portions ou d’avoir faim.

À ce jour, l’aspect que j’ai trouvé le plus difficile fut de prendre mes mesures et de les noter à chaque jour. 😉

Et soyons franc, à 15% de masse grasse et une bonne masse musculaire (oui, j’ai continué à faire 40 min à 1 heure d’exercice par jour), je me sens réellement bien dans mon corps. À ce titre, ma peau et celle de ma conjointe «semblent avoir rajeuni»… C’est ce qu’on nous dit. Vanitas vanitatum

Résultats des prises de sang

Date 09/01/2018 18/05/2018 02/08/2018
Analyse Valeurs Valeurs Valeurs Normales
Glucose 5,3 4,5 4,5 3,6-7,7
Potassium 4,2 4,2 4,3 3,5-5,0
Sodium 141 140 141 135-147
Urate 295 335 397 223-489
ALT 25 23 22 0-40
Phos. Alcaline 36 40 42 35-125
Lipides
Cholestérol 6,05 8,24 7,14 3,20-5,20
Triglycérides 0,7 0,96 0,84 0,6-1,70
HDL 1,56 1,67 1,55 H>1,03
LDL (Calculé) 4,18 6,14 5,21 0,00-3,50
Cholestérol non-HDL 4,49 6,57 5,59
TG/HDL (<0,5) 0,45 0,57 0,54 <0,5
Chol tot/HDL (<5,0) 3,87 4,93 4,6 <5,0/<4,0
Hb A1c 0,051 0,049 0,048 0,040-0,059
TSH 1,006 1,926 1,317 0,35-4,94
Insuline 18,3 47,7 25,4 19-154,0
Vit B12 397 139-651
Ferritine 97,9 121,2 132,3 19-350
CRP 0,9 0,8 0,7 0,0-5,0
Apo A1 1,64 1,7 1,63 0,95-1,86
Apo B100 1,02 1,51 1,32 0,6-1,99
B/A (<0,6) 0,62 0,88 0,81 <0,6

J’entends déjà certains lecteurs s’exclamer que mon cholestérol est trop élevé! Mais SVP, notez qu’il a commencé à diminuer depuis la prise de sang à 3 mois. C’est un résultat attendu avec cette alimentation: une élévation initiale suivie d’une baisse.

Lipides en détail

Par rapport à l’analyse précédente, les triglycérides ont diminué. Le rapport TG/HDL (une approximation de la résistance à l’insuline) s’approche de la valeur voulue. Même chose pour le rapport cholestérol total sur HDL. Ces rapports sont des indicateurs plus importants que les taux de chacun des lipides.

Je le vois bien, les valeurs de ces rapports ne sont pas encore idéales. Cependant, étant donné tous les bénéfices ressentis et la diminution de ma tension artérielle, je suis tout à fait disposé à persévérer dans la diète céto, surtout considérant la diminution par rapport aux résultats à 3 mois.

Sucre et insuline

Mon taux d’insuline a baissé depuis le dernier test. Bonne chose. Je suis aussi très content de voir l’hémoglobine glyquée (Hb A1c) diminuer lentement depuis le début. L’hémoglobine glyquée est une mesure du sucre dans le sang, mais contrairement à la glycémie qui varie rapidement en fonction de ce qu’on mange, l’Hb A1c varie très lentement. Elle est utilisée pour évaluer le contrôle à long terme du sucre.

On s’entend, j’étais loin d’être diabétique, mais j’avais peut-être une certaine résistance à l’insuline. C’est ce qui pourrait expliquer les hypoglycémies et la faim dévorante qui me faisaient lever de ma chaise vers 10h30 et 15h30 pour aller manger… Maintenant, j’ai toujours un très bon appétit, mais je ne panique pas si je mange plus tard…

Autres paramètres

La protéine réactive C (CRP) continue de diminuer. Un autre très bon signe. Cette protéine est le marqueur principal pour évaluer l’inflammation.

La ferritine, qui représente la quantité de fer dans mes cellules, reste dans les valeurs normales.

Donc, en gros, il y a amélioration générale du portrait de mes paramètres sanguins depuis la dernière analyse.

L’alimentation céto … une mode?

La diète céto fait partie d’un mode de vie faible en glucides et riche en gras (LCHF, low carb high fat). Ce mouvement prend de l’ampleur. Je le constate par l’effet contagieux de mon expérience. De nombreux lecteurs m’en font part dans des commentaires et des messages sur FaceBook. Des gens m’abordent lors d’évènements pour me dire qu’ils me suivent.

On nous dit depuis plus de 50 ans que le gras (surtout saturé) est l’ennemi numéro 1 et qu’une alimentation santé «équilibrée» devrait être basée sur les grains, des glucides complexes. Peut-être… mais depuis ce temps, notre tour de taille collectif augmente, la proportion des obèses devient alarmante et le diabète est devenue une épidémie.

Alors, on nous rabat les oreilles avec le discours: vous mangez trop, vous ne bougez pas assez, donc si vous êtes gros, c’est de votre faute!!!

C’est faux.

Suivre le guide alimentaire de son pays n’est ni un gage de minceur, ni de santé.

Les Américains ont suivi le guide alimentaire

Source : https://www.nutritioncoalition.us/americans-follow-the-guidelines-but-their-health-has-not-improved-1/

Modification dans les macronutriments

Les 2 graphiques ci-hauts proviennent des États-Unis, mais la même chose s’est produite au Canada. Oui, nous avons apporté les correctifs demandés à notre alimentation. Nous mangeons plus de fruits et légumes et de grains, et nous avons réduit les aliments gras et les produits animaux. Plus de glucides, moins de gras…

Il est quand même paradoxal que l’alimentation céto, une diète qui correspond au contraire de ce qui est préconisé, fasse diminuer le poids et le diabète de type 2.

Cette «mode» du céto / LCHF ne serait-elle pas un simple retour du balancier? Après le dérapage du mode alimentaire préconisé, l’instinct de la population est-il en train de redécouvrir ce que nos grands-parents savaient?

Et ensuite…

Personnellement, je vais continuer à restreindre ma consommation de glucides. Peut-être pas à 20g par jour (céto stricte), mais certainement à 50g. Je dois l’avouer, j’ai eu du plaisir à faire ce défi. Je vais donc continuer à apprécier les bons fromages gras et autres aliments trop longtemps «interdits».

J’ai l’intention de profiter encore longtemps des bienfaits ressentis et de faire baisser mon pourcentage de gras viscéral à un niveau plus acceptable. Par contre, je vais me permettre certains plaisirs glucidiques à l’occasion. Des péchés alimentaires conscients et assumés, rares mais voulus…

Bon appétit!

Lisez également:

81 commentaires

  1. Bonjour,

    Ma question est en quatre volets :

    1. Que représente 100 g de glucides dans une journée ?

    2. Est-ce que les personnes qui font le régime cétogène en ne mangeant que des bons gras (poissons gras, huile d’olive, noix, etc.) ont aussi une augmentation de leur taux de cholestérol ?

    3. Est-ce que quelqu’un qui n’a pas de poids à perdre et qui mange selon ce régime va quand même perdre du poids ?

    4. Est-ce que ce type d’alimentation convient à un jeune de 18 ans ?

    Merci!

    Martine

    1. Bonjour Martine
      100g de glucides est difficile à décrire. Ça dépend de la source. 2 cannettes de boisson gazeuse = 90g. Mais il faut 10 kg d’épinard 🙂 Il faut lire les étiquettes et se renseigner : http://www.cliniquereversa.com/home/ressources/guides-des-grains-et-des-sucres-alcools-et-aliments-a-eviter/
      2- le cholestérol n’est pas un facteur de risque important. La science montre que le taux de cholestérol élevé est un facteur de longévité en santé. On n’aurait pas parlé du cholestérol si on n’avait pas eu de médicaments pour le baisser. Mais rassurez-vous tous n’ont pas un cholestérol élevé. Il peut augmenter mais baisse après 6 mois.
      3- s’il n’y a pas de poids à perdre, il n’y aura pas de perte de poids.
      4 – oui, assurément. si c’est bien fait et qu’on a pris le temps de comprendre.
      Santé!

  2. Bonjour,
    Concernant le pèse-personne à impédance, je constate une échelle de prix de 50$ à 260$, il y en a avec des poignées…; vous ne voudrez sans doute pas nommer de marque, mais quelle qualité doit-on chercher pour un minimum de sérieux?

    Le pourcentage de gras m’importe peu, je veux surveiller la masse musculaire (59 ans, maigre), et la densité osseuse si possible (prétendu selon eux).
    Merci.

    1. Bonjour Duchêne
      L’important avec ces balances est d’avoir des poignées. Autrement la lecture par le pied seulement est faussée. La densité osseuse n’est pas lue par ces machines. La masse musculaire et la masse grasse sont estimées et non mesurées. La mienne est une Omron HBF 516.
      Santé!

  3. Tu devrais lire “The Low-Carb Fraud” du Dr. Colin Campbell. Très éclairant sur les effets déculpabilisants totalement non fondés d’une alimentation riche en produits animaux pro-inflammatoires et sur les impacts du régime cétogène à long terme.

    1. Bonjour CP.
      J’ai lu d’autres opposants à cette approche nutritionnelle qui pourtant est physiologique et donne des résultats fort intéressant à long terme. Par contre, si la notion de manger de la viande vous rebute, je ne suis pas un apôtre.
      La notion que les viandes sont pro-inflammatoires n’est pas basée sur la science ni même sur des cas cliniques. Parlez-en a des fibrolmyalgiques, des arthritiques ou même des personnes souffrant de sclérose en plaques qui ont vu leur vie transformée. Je n’ai pas vu de tel résultats avec le végétarisme. Et en terminant, le Dr Cambell est un apôtre du végétarisme mais sa réputation dans le monde scientifique est loin d’être parfaite.
      Ceci étant, tous les points de vue sont sans la nature et la science est imparfaite.
      Santé!

  4. Bonjour M. Dionne
    Après avoir lu votre article sur la ‘diète’ cétogène, j’ai cherché plein d’info sur le Net et ai décidé de me lancer dans l’aventure. Je suivais une diète hypotoxique depuis quelques années, qui est fantastique à plusieurs points de vue, mais aussi très restreignante. Donc, depuis que je mange ‘Kéto’, je suis au paradis pour le goût et l’énergie!

    J’ai lu à plusieurs reprises une recommandation de vérifier nos taux de cétones dans le sang par un lecteur de glycémie/cétones. Pensez-vous que cela est nécessaire? Si oui, pouvez-vous m’en recommander quelques uns? Ils semblent n’être disponibles que sur le Net. Je n’en pas trouvé dans les pharmacies dans ma région.

    Merci beaucoup de vos témoignages, à vous et aux lecteurs. Leurs questions et expériences nous rassurent parce que, comme pour le régime hypotoxique, il y a beaucoup d’adversité et même d’agressivité envers ceux et celles qui les décident de les adopter.

    Charlotte 🙂 🙂

    1. Merci Charlotte
      Oui, la différence fait peut.
      Pour les cétones, ce n’est pas nécessaire. utile oui, mais pas obligatoire. Le lecteur s’achète à la pharmacie. C’est le Freestyle Précision. Les bandelettes our lire les cétones se vendent pas boite de 10 et la mention bêta-ketone est écrit sur la boite. elles sont passablement chères, plus de $2 la bandelette
      Santé!

  5. Moi je regrette mais j’ai pris 10 livres en mangeant de cette façon. J’ai suivi les directives à la lettre j’ai lu et appliqué Le Grand Livre de l’alimentation cétogène de Ulrich et Nelly Genisson et perdre du poids en mangeant du gras du Dre Evelyne Bourdua-Roy. Par contre le résultat de la glycémie est mieux. J’ai une balance qui mesure tout y compris la masse musculaire, eau, et gras viscérale. Rien de vraiment positif de ce côté . Je m’entraîne 5 jours semaine avec vélo 20 sec. très rapide arrêt 1 min le nombre de fois désiré et du strectching de Miranda Esmond White. Je vous avoue être très perplexe. De plus je suis naturopathe j’ai étudié la nutrition sur le bout de mes doigts et j’ai fait toutes les façons de manger en passant de l’alimentation vivante, végétarisme, groupe glandulaire, combinaison alimentaire groupe sanguin , et ce dernier. Je vous avoue être déçu, en lisant ces livres et en appliquant je croyais qu’enfin ça règlerait mon problème et que moi rien ne bouge au contraire. Le seule moyen est le jeûne intermittent et encore.

  6. Bonjour Jean-Yves,

    S’il est reconnu que lorsqu’on suit une alimentation cétogène, on doit boire et consommer davantage de sel afin de combler les pertes en sodium, est-ce à dire que celui-ci ne pose pas de problème en soi si les glucides sont réduits de beaucoup ? Autrement dit, les divers problèmes reliés à une trop grande consommation de sodium n’existeraient qu’en raison de trop grosses quantités de glucides ingurgitées quotidiennement par la majorité de la population ? Sinon, en régime de moins de 100 g de glucides / jour ( diète cétogène libérale ), on ne ferait jamais allusion aux effets néfastes du sel ingéré presque partout !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Oui, en gros c’est ça. Mais en plus, l’apport en sodium recommandé par les instances n’est pas basé sur la science. Il est basé sur la notion que le sodium peut augmenter l’hypertension dans certains cas et que la restriction serait utile, seulement chez des personnes hypertendus qui sont sous médication. Autrement, la science n’est simplement pas là pour supporter les restrictions dans la population en général. Voir mes autres billets sur le sodium
      Santé!

  7. Bonjour Jean-Yves,

    Faisant suite à ma question dans mon commentaire précédent, c’est bien beau de diminuer drastiquement la consommation de glucides lors d’une diète cétogène, mais encore faudrait-il s’appliquer à maintenir une consommation très raisonnable ( environ 1 g / kg de masse maigre ou de poids corporel ) de protéines, n’est-ce pas ? Voilà pourquoi ma question !

    J’ai déjà lu à plusieurs reprises des articles fort crédibles parus sur le web, et décriant une ingestion beaucoup trop imposante de protéines de la plupart des gens. Comme par exemple, mon poids approximatif est de 60 kg, je devrais donc consommer environ 50 grammes de protéines par jour, en tenant compte de ± 20 % de mon poids = IMG ( indice de masse grasse ), donc 80 % de 60 kg = masse maigre de ± 50 kg, donc ± 50 g de protéines à consommer !

    En consommant des aliments gras, on est souvent susceptibles d’atteindre trop rapidement ou trop tôt en cours de journée, notre consommation totale quotidienne de protéines par jour. Il faut surveiller et faire attention à un éventuel abus de ce macronutriment, qui entrave l’efficacité de notre système d’élimination, les reins, et qui épuise inutilement notre système immunitaire.

    Merci pour avoir lu mes deux commentaires et pour vos réponses !

    Bonne Journée Santé !

  8. Bonjour Jean-Yves,

    J’aimerais savoir quels sont les aliments, qui dans le cadre d’une alimentation de type cétogène, contiennent davantage de graisses ou de lipides par rapport aux protéines. Bref, existe-t-il des aliments, qui tout en ayant peu de glucides nets ( peu sucrés ou pourvus de fibres ), incluent très peu de protéines comme macronutriment, tout en étant assez gras ?

    À part peut-être sauf exceptions faites des aliments suivants que j’ai déjà répertoriés : les avocats, les barres de chocolat noir à au-moins 90 % pur cacao, les yogourts natures à au-moins 10 % de matières grasses, les diverses huiles « santé « ( d’avocat, d’olive, de canola, de lin, etc ….. ). Et bien évidemment les légumes ( aucuns gras cependant ) à volonté !

    Merci à l’avance pour votre réponse !

    Bonne Journée Santé !

  9. Bonjour, quels sont les légumineuses que vous recommandez dans le lowcarb? Les lentilles m’ont fait un bien énorme dans le traitement de mon SCI (constipation). J’ai suivi le FODMAP en 2016 ce qui a amélioré grandement ma condition . J’ai pu réintroduire presque tous les aliments depuis sauf l’ail.

    J’ai fait le keto pendant 3 Semaines en août dernier, mais j’ai eu un brouillard au cerveau tellement fort que j’ai abandonné… mais je reprends graduellement et mon objectif est 50 à 100 g/jour de glucides, tout en étant mieux préparée avec les compléments alimentaires recommandés tels le magnésium… je veux à tout prix éviter la constipation 😉 alors, les lentilles et les légumineuse, qu’en pensez vous?
    Merci de votre disponibilité, de votre gros bon sens et de votre intelligence. C’est très apprécié dans ce monde de fake news .

  10. Bonjour Jean-Yves,

    Je suis le régime cétogène depuis 1 mois. Je le fais pour des raisons de santé. C’était pour moi la prochaine étape ayant arrêté de consommer tous les sucres cachés depuis 1 an.

    La plus grande difficulté pour moi est de manger assez de potassium (sans dépasser 50g de glucides). Je ressens de la fatigue et j’ai encore quelques crampes. Je consomme saumon, avocat, feuillage vert, et autres aliments qui en contiennent assez. Je calcule quotidiennement mes macros avec une application et j’arrive rarement à plus de 2,500-3,000mg/jour. Je me demandais si tu arrives à 4,700mg quotidiennement et as-tu recours aux suppléments ?

    Aussi, est-ce que ça me serait utile de faire prendre une prise de sang pourrait confirmer un déficit (j’ai lu que seulement 5% du potassium se retrouve dans le sang ?). Devrais-je demander un supplément à mon médecin (en espérant que celui-ci comprenne ma situation et ne craigne pas une surconsommation de potassium).

    Un gros merci pour ton aide et ton bon travail. Tes articles sont très instructifs et pertinents.

    Michèle

    1. Bonjour Michèle
      Une prise de sang est une bonne idée mais n’attendez pas de confirmation ni de supplémentation
      Un truc facile pour augmenter le potassium est le sel Herbamare sans sodium (bouteille bleue).
      Mais en phase d’Adaptation, le plus important demeure le sel, le sodium parce que votre corps est en train de l’éliminer (lié avec la résistance à l’insuline). Donc si vous mangez assez gras, pensez à plus d’eau et de sel (genre 1 c.a.thé par jour) pour régler la fatigue et les maux de tête du début
      Santé!

  11. Bonjour Jean-Yves,

    Quelle ne fut pas mon Énorme Surprise ce matin, en ayant découvert cet article paru très récemment dans le très crédible journal Le New York Times. J’ai été tout simplement renversé d’apprendre cela ( cette nouvelle à propos du Dr Michael Holick’s, célèbre endocrinologue à l’université de Boston ). D’autant plus qu’il est très reconnu pour l’engouement qu’il a pour la vitamine D. Étiez-vous déjà au courant de cet article ? Que doit-on maintenant penser de la vitamine D, moi qui persiste toujours à croire en ses multiples bienfaits !

    https://www.nytimes.com/2018/08/18/business/vitamin-d-michael-holick.html

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Ça s’appelle du salissage en règle.
      Il faut savoir que Dr Holick prêche et étudie la vitamine D depuis des décennies bien avant qu’on en parle, Bien avant qu’il n’en reçoivent quelque bénéfice que ce soit.
      Tant mieux s’il reçoit quelque chose. Tant pis pour les sceptiques.
      Santé!

  12. sur les réseaux sociaux on voit de plus en plus de groupe régime céto et de plus c’est greffé a eux les vendeurs de ketones exogènes ( PRUVIT ) qui nous vendent les vertus de ces produits tels que , meilleure concentration , plus d’énergie , meilleur sommeil ect… . Vous qui est un professionnel de la santé que pensez-vous de ces produits . Est-ce recommandé pour suivre ce régime … En plus il nous recommande un kit pour accompagner un jeüne …

    1. Bonjour Lilou
      les seuls qui pourraient bénéficier des cétones exogènes sont les sporitfs de haute intensité où ces cétones semblent améliorer la performance. POur tous les autres, vous diminuez votre capacité à fabriquer les cétones endogènes en prenant des exogènes. Bref, vous ruinez vos efforts
      Santé!

  13. Bonjour Jean-Yves,

    C’est vraiment incroyable tout ce qui semble relié au taux de glycémie et à une meilleure sensibilité à l’insuline : le système immunitaire, l’humeur, le sommeil, etc ….. Pour ne nommer que ceux-là !

    Savez-vous au juste pourquoi il est si souvent mentionné que le sucre ou le fructose des fruits est beaucoup moins nocif pour la glycémie ( je ne fais même pas mention ici des vitamines et minéraux abondants qui y sont contenus ), donc moins rapidement absorbé dans le sang que tous les autres sucres industriels ? Pourtant, si c’est en grande partie dû à la présence des fibres, comment alors s’expliquer le peu de fibres contenues par portions dans certains fruits, comme par exemple pour les petits fruits ( fraises, framboises, mûres, myrtilles ) qui n’en contiennent bien souvent que juste 3 ou 4 g sur un grand total de ± 15 à 18 g de glucides ….. ! ?

    Car en bout de ligne, cela fait tout de même bien davantage que simplement 10 g de glucides nets par portion de ± 150 g, qui représente déjà une portion plus que raisonnable pour tous ces petits fruits, qui sont tout de même à recommander à manger avec une certaine restriction dans un régime cétogène ……

    Tant qu’à cela, ne ferions-nous pas mieux de tout simplement déguster deux ou trois carrés d’une tablette de chocolat noir 100g à au-moins 90 % de pur cacao pour tous ses excellents bénéfices …… ! ?

    En terminant, connaissez-vous Mme Netta Gorman, et le site web suivant :

    https://www.mavieapreslesucre.ca/ ?

    Car ça me semble à la fois très intéressant et fort pertinent, faisant suite à votre expérience suivie avec l’alimentation cétogène. Sans aucun doute un bon complément d’informations pour vous-même et pour tous(tes) vos lecteurs et lectrices qui vous suivent assidûment ici et sur Facebook !

    Bonne Journée Santé !

  14. Bonjour Jean-Yves,

    Connaissez-vous Mme Netta Gorman ? Très intéressant et pertinent à l’alimentation cétogène ! Voici d’ailleurs son site web créee tout récemment ( en juin dernier ) : https://www.mavieapreslesucre.ca/

    Désolé pour mes erreurs d’orthographe et d’inattention lors de mes autres questions précédentes !

    Bonne Journée Santé !

  15. Bonjour Jean-Yves,

    Le bon vieux dicton ” Mangeons sainement et faisant de l’exercice physique durant au-moins 30 minutes par jour ” ou ” Un esprit sain dans un corps sain ” demeure toujours autant d’actualité ! Mais est-il vrai selon vous, qu’une meilleure sensibilité à l’insuline pourrait augmenter la longévité de la plupart d’entre nous tous(tes), ainsi qu’en éloigner beaucoup de graves maladies tel celles auto-immunes, cardiovasculaires, certains types de cancers, le diabète insulinodépendant ou de type 2, certaines maladies psychiques ou des désordres mentaux, etc …….. ? Simplement en portant une plus grande attention à notre taux de sucre sanguin et en prenant de la vitamine d’octobre à mai pareillement ! Merci pour votre réponse !

    diabète insulinodépendant ou de type 2

    1. Bonjour Daniel
      Sans être stricte, la résistance à l’insuline est à la base des maladies cardiaques, du diabète type 2, de l’obésité etc.
      Donc, réduire les glucides est une bonne idée, céto ou pas.
      Santé!

  16. Bonjour Jean-Yves,

    Connaissez-vous les possibles conséquences ou effets secondaires d’un tel type d’alimentation cétogène à plus long terme, soit après au-moins quelques années ? Et si oui, est-ce plutôt risqué À MOYEN ET À LONG TERME SURTOUT ?

    Car on vante beaucoup les mérites de ce nouveau ” mode ” d’alimentation sur une base temporaire ou sur le court terme, mais on ne semble jamais faire quelques allusions que ce soit sur le plus long terme ……. Du moins, aux premières impressions ou constatations de ce que j’ai pu en lire ou me renseigner à ce sujet sur le web. Toujours persister et adopter définitivement ce genre d’alimentation à moyen et long terme me ferait un peu craindre pour ma santé. Pas vous ?

    Merci pour toutes vos informations fort intéressantes et pertinentes, et vos réponses aux lecteurs(trices) sur votre site !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Il y a plusierus études cliniques de 2 ans… ce qui beaucoup plus que dans la majorité des “diètes”
      On peut aussi regarder : Le chercheur Stephen Phenney a publié la première étude clinique en 1980.
      Le premier à appliquer ce type d’alimentation est William Banting (19e siècle en Angleterre)
      Tous les peuples de chasseurs cueilleurs, notamment les inuits, mangent comme ça depuis des millénaires.
      Les athlètes de très haute endurance (ultramarathon etc.) sont de plus en plus convertis. Paula Newby Fraser, championne de 28 Ironman, est sur cette façon de manger depuis plus de 10 ans.
      Bref, pas grand risque à long terme.
      Santé!

  17. Bonjour Jean-Yves,

    C’est donc dire que le cerveau peut très bien fonctionner avec moins de seulement 50 g de glucides nets par jour ?
    Est-ce donc possible ou réalisable en raison de la néoglucogénèse ou gluconéogénèse, soit le même phénomène ou processus expliquant la synthèse des protéines en glucides ou glucose sanguin ?

    Merci pour votre réponse !

    Bonne Journée Santé !

  18. c’est grâce a vous que j’ai commencée cette façon de se nourrir et mon mari a suivi ensuite à cause de ses problème cardiaque . j’ai essayée tous les régimes supposément santé au monde et toujours tout repris après .mais depuis le cétogène wow ! on le fait libéral pour apprécié la vie et que de bon résultat .mon mari est suivi par son médecin et elle est très surprise de voir que tout c’est stabilisé perte de poids, labo meilleur et nous encourage à poursuive notre démarche .le seul problème : c’ est la constipation ! sinon tout va bien. que de plaisir a manger des aliments plein de goût merci encore pour votre aide et continuer votre beau travail

  19. Bonjour Jean-Yves,

    Lors de la phase de ” céto-adaptation “, aviez-vous ressenti certains des malaises énumérés, tels des maux de tête, nausées, fatigue généralisée ou autres ? Et si oui, est-ce que ces types de malaises ne sont généralement ressentis que lors de la phase sévère ou stricte ( 25-30 grammes de glucides / jour ) de la diète ou du régime cétogène ?

    Ou est-ce même possible lors de la phase dite plus modérée ( environ 50 g / jour ), ou encore même de celle libérale qui est de ± 100 g de glucides quotidiennement ? Également, selon vous, serait-ce une bonne idée de faire fondre légèrement un peu de beurre sur des ” crottes ” de fromage cheddar en grains blanc, dans un bol au four grille-pain ?

    Peut-on considérer cette tentative ou expérience culinaire comme en étant une typiquement cétogène ( appropriée ) ?

    Ou bien celle d’étendre un soupçon de beurre légèrement fondu par-dessus des boulettes ou ” steakettes ” de viande
    chevaline hachée ? Je me demandais simultanément, si le cheval haché est nourri au soya et aux grains de maîs, un peu tel la plupart des autres viandes ( boeuf, porc, veau, poulet, dinde, etc …… ) NON BIOLOGIQUES vendues commercialement dans les supermarchés ? Idem pour les oeufs, le beurre, et le bacon entr’autres, pour ne nommer que ceux-là …….

    Les rapports d’omégas 3 et 6 peuvent ainsi être largement faussés. C’est bien beau une bonne alimentation cétogène, mais à quel prix crever son propre budget, lorsqu’on veut vraiment avoir la meilleure qualité à manger dans son assiette ……..

    On nous suggère fortement partout d’acheter des viandes et produits laitiers les plus purs et bio possibles. Idem pour les légumes, poisson,s et breuvages, etc ……. Sinon, ce pourrait éventuellement être un jour au détriment de notre santé !

    Mais c’est loin d’être monsieur ou madame tout le monde qui peut s’offrir RÉGULIÈREMENT ce luxe côté du budget à
    consacrer notre alimentation ( cétogène stricte, modérée, libérale, paléolithique, ou pas, ou autres ……. ! ) de tous les jours !

    Merci pour m’avoir lu et pour vos réponses !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Que de questionnement,
      Simplifions :
      mange des vrais aliments le moins transformés possible
      Oublie les règles et autres thèses
      Prends conscience des glucides et autres sucres rajoutés et essaie de les limiter à 100g par jour ou moins.
      Mange plus gras mais fait attention aux huiles végétales riches en oméga 6. Surtout évite les fritures
      Consommes des légumes hors terre, verts et colorés. Évite les féculents comme pomme de terre etc.
      Le reste amuse-toi !!!
      Si tu as des intolérances, alors c’est différent mais autrement, c’est aussi simple que ça
      Santé!

  20. Bonjour Jean-Yves,

    Lorsque vous dites de manger des vrais aliments, le moins transformés possible, que pensez-vous donc du fromage cheddar en grains blanc, qui est fait de lait pasteurisé, mais également de substances laitières modifiées ……. ? Je sais que cela ne doit pas être l’idéal pour ma santé, mais côté budget, ce type de fromage m’est plus facilement accessible que bien d’autres soi disant plus ” sains “. Merci pour votre réponse ! Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Idéalement, le fromage en grains devrait être fait avec du vrai lait… Les substances laitières modifiées sont non seulement pro-inflammatoires mais peuvent contenir n’importe quoi et ne passent pas par la “gestion de l’offre”
      Santé!

  21. Bonjour Jean-Yves,

    J’aimerais savoir si le fait de manger beaucoup de fromage cheddar en grains blancs, serait nocif pour la santé. Car c’est un aliment qui contient beaucoup de gras saturés. J’avais déjà entendu dire et lu que les gras saturés issus des produits laitiers, pourraient ne pas être si nuisibles à notre santé ( comme par exemple les maladies cardiovasculaires ) et pareillement, quant aux gras trans retrouvés à l’état naturel ( comme ceux des viandes également inclus ).

    Aussi, croyez-vous possible la gluconéogénèse à partir d’une trop grande consommation de protéines ? Car en réduisant de beaucoup les aliments glucidiques ( les fruits inclus ), nous nous retrouvons ainsi avec un autre type de « problème « ; soit celui de consommer un excès de protéines pouvant éventuellement se convertir ou se synthétiser en glucose, comme c’est le cas avec les noix ( aliments riches en bons lipides certes, mais autant riches en glucides qu’en protéines = ratio glucides / protéines ) ?

    Vous répondiez plus haut à Suzanne, qu’il faut beaucoup plus de gras pour augmenter la satiété et l’énergie, soit d’accord, mais comment peut-on manger très varié avec une alimentation de type cétogène, sans devoir se taper ou ingurgiter davantage de protéines que l’apport calorique quotidien recommandé qui serait d’environ 20 % du total ou environ
    1,5 g par kilo de poids corporel ?

    Existe-t-il des études démontrant les impacts ou les effets secondaires à plus long terme sur la santé, de ce type d’alimentation basée sur les cétones comme carburant principal pour notre corps ? N’ y a-t-il pas un danger quelconque de lassitude d’une telle alimentation ( peu variée et une carence en vitamines et minéraux ? ), si elle est appliquée durant quelques années ?

    Et ah oui pour conclure, lorsque vous répondiez plus haut à Suzanne, qu’il faut éviter les aliments frits ( mauvais gras trans entr’autres ) et réduire les omégas 6, et bien justement à ce sujet, quel serait selon vous, le meilleur ratio ou rapport des omégas 3 et des omégas 6 ? Et quels sont les aliments qui ont ce meilleur équilibre salutaire ?

    Un Gros Merci pour vos réponses grandement appréciées, et continuez votre Excellent travail d’information et de vulgarisation envers vos lecteurs et lectrices !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Vous seriez dû pour une consultation… 🙂
      1- les gras saturés ne sont pas mauvais pour la santé.
      2- la diète LCHF ou céto n’est pas une diète riche en protéine. Il faut augmenter les gras, les sources de gras et d’huiles. Trop de protéines peut être néfaste, c’est vrai. Mais il n,est pas dangereux de monter jusqu’à 30% des calories ou encore 2,2g/kg
      3- les ratios deviennent difficiles à suivre. Simplement réduire, voire éliminer les huiles oméga 6 (Maïs, tournesol, soya, carthame) et surtout ne pas cuire avec celles-ci.
      voici 4 études cliniques de 2 ans qui montrent des effets bénéfiques majeurs :
      1. I. Shai, D. Schwarzfuchs, Y. Henkin et al., ‘Weight loss with a low-carbohydrate, Mediterranean, or low-fat diet’, New England Journal of Medicine 359(3), 2008: 229–41;
      2. H. Guldbrand, B. Dizdar, B. Bunjaku et al., ‘In type 2 diabetes, randomisation to advice to follow a low-carbohydrate diet transiently improves glycaemic control compared with advice to follow a low-fat diet producing a similar weight loss’, Diabetologia 55(8), 2012: 2118–27;
      3. G.D. Foster, H.R. Wyatt, J.O. Hill et al., ‘Weight and metabolic outcomes after 2 years on a low-carbohydrate versus low-fat diet: A randomized trial’, Annals of Internal Medicine 153(3), 2010: 147–57;
      4. N. Iqbal, M.L. Vetter, R.H. Moore et al., ‘Effects of a low-intensity intervention that prescribed a low-carbohydrate vs. a low-fat diet in obese, diabetic participants’, Obesity (Silver Spring, Md) 18(9), 2010: 1733–8. »
      Santé!

  22. Bonjour, pouvez-vous donner le menu type de votre journée
    Je me demande ce que je peux manger avec le SCI
    J’qai déjà eu une consultation avec vous pour un autre problème
    Merci

  23. Bonjour pouvez -vous donner votre menu type d’une journée je m’en demande quoi manger avec le SCI

    J’ai déjà eu une consultation avec vous.

    Merci de me renseigner

  24. Merci pour votre témoignage …ça me donne le goût d’étudier cette diète …Auriez – vous un livre ou sources à me conseiller ..
    Merci

    1. Bonjour Micheline
      Lisez les autres articles sur le sujet notamment celui-ci :
      https://www.jydionne.com/diete-cetogene-danger/
      Des livres : le code obésité de Jason Fung,
      Mangez du gras et perdez du poids de Èvelyne Bourdua-Roy et Josey Arsenault.
      Si vous lisez en anglais,
      Nutrition Lore de Time Naokes et Marika Sboros
      et la bible : The art and science of low carb living de Stephen Phinney et Jeff Volek
      Santé!

  25. Bonjour et Félicitations pour votre détermination! Les résultats y sont. J’aimerais bien comprendre le commentaire de M. Thibault qui me semble , disons le , contradictoire aux résultats ou du moins de la ligne de pensée cétogène et des études l’entourant. Quelle est votre ou vos sources de références ? Étant aussi professionnelle de la santé et chercheur de formation j’aimerais bien que la désinformation cesse. Alors oui, droit à l’expression et tout opinion, mais avec fondements et sources quand on s’y réfère svp. J’aimerais bien lire ces «  recherches « ou ces « dernières trouvailles scientifiques «  et m’en faire ma propre opinion. Merci

    1. Merci Isabelle pour votre questionnement.
      Vous avez raison. Il est important de sortir des opinions sans fondement et de chercher les faits. Par contre, le biais cognitif nous guette tous. Les algorithmes Facebook et Google entretiennent nos préjugés en nous fournissant plus facilement ceux qui soutiennent nos thèses préférées.
      Santé!

  26. L’augmentation de votre insulinémie me laisse perplexe… alors que la glycémie et le gras viscéral baisse, je me serais attendue à une baisse de l’insuline.
    En comprenez-vous la raison?

    1. Bonjour Suzanne
      Elle a baissé. La question est plus probablement : est-ce que le 1er chiffre 18,4 ne serait un “artéfact” ? une sorte d’erreur métabolique ?
      Santé!

  27. Vous aurez les mêmes résultats en bien mieux encore simplement en réduisant les quantité et en gardant des bon glucides et avec beaucoup plus d’énergie encore. L’ennemi c’est pas les glucide, par contre le régime cetogene risque de mener au diabète sur la durée… Or bcp pense que le diabète et la résistance vient du sucre, ce qui est faux, même sur Wikipedia c’est faux, c’est ignorer les derniers découvertes scientifique et s’appuyer sur des faux arguments et ce qui apporte des résultats bénéfique c’est la réduction du tour de taille, que se soit via la réduction des glucides ou des graisses. En général dans chacun de ses nouveaux régimes on se trouve en déficit calorique ce qui explique les résultats au départ. Mais on obtient bien mieux en gardant tout juste en réduisant les apports et on est moins fruste car on peut tout manger

    1. Ischh…toi, tu n’as pas compris…arrête de te fier à Wikipédia…c’est sûrement Pepsi ou Coca-Cola qui payent pour leurs études…😉 Je te conseille de lire Code d’obésité du Dr Jason Fung…lui, il remet les pendules à l’heure…avec de bonnes références bibliographiques…

    2. Bonjour Thomas
      C’est votre point de vue. Mais je vous pose une question : Comment peut-on devenir diabétique (problème de surcharge glucidique avec résistance à l’insuline, diabète de type 2) en mangeant le moins de glucides ? La science actuelle publiée montre que la résolution de la majorité des problèmes de diabète de type passe par une réduction importante des glucides…
      https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6104272/
      Santé!

    3. En passant. couper les portions est très difficile pour les gens qui font de la résistance à l’insuline et/ou du diabète de type 2. Ces gens ont toujours faim. Couper les portions devient une torture.
      santé!

  28. Je vous ai connu par le biais des émissions de Jacynthe René. J’aimais votre franc-parler et votre gros non-sens. Aussi, lorsque j’ai pris connaissance de votre décision de faire la diète cétogène, je tenais à en suivre l’évolution. Je n’ai pas l’habitude de me lancer à l’aveuglette dans un style de vie qui pourrait me nuire. Je suis surprise des résultats que vous partagez avec sincérité et bravo pour votre ténacité. Ceci m’ouvre une porte vers un mieux-être que je tenterai peut-être…

    M. Christian Limoges partage maintenant une large part des émissions de Jacynthe avec une approche différente de la vôtre (je crois) avec un programme détox nécessitant la prise d’herbes et autres produits de la nature, suivi de consommation quotidienne de fruits jaunes en smootie et des salades aux quatorze légumes au dîner et au souper. Les aliments mucoïdes sont à proscrire ainsi que les produits laitiers (adieux les bons fromages!).

    Il y a de quoi s’y perdre dans tout ça ne pensez-vous pas? Que dois-je en penser? Entreprendre une diète cétogène ou tenter la détox suggérée afin de nettoyer cet intestin qui répond de ma santé. Trois selles par jour…éloignent le médecin pour toujours?

    Que tout est complexe!

    1. Bonjour Micheline
      vous avez raison. Vous nommez probablement les 2 extrêmes…
      Mon meilleur commentaire : fiez-vous à votre ressenti. Si c’est trop compliqué, si l’alimentation ne suffit plus et qu’il faut absolument faire telle ou telle cure, on est en droit de se poser des questions.
      Santé!

  29. Depuis le 11 juillet que je suis à l’alimentation cétogène. Quel bien-être pour le corps et le mental aussi ! Vous m’avez inspiré de part votre esprit critique , voire scientifique mais aussi ouvert .
    Personnellement je crois que la population prendrait moins de médicaments si elle se tournait vers cette alimentation. À suivre.
    Merci pour tout !

  30. Bonjour M. Dionne,

    J’ai commencé l’alimentation faible en glucides à peu près en même temps que vous et à peu près pour les mêmes raisons que les vôtres soit éviter le déclin cognitif et régler plusieurs problèmes digestifs qui m’empoisonnaient la vie.
    J’ai 66 ans et je me porte à MERVEILLE depuis.
    Mon seul problème s’il en ait un, j’ai perdu un bon 4 kilos et ma foi je n’en ai plus à perdre ! Je mesure 1 m 73 et je pèse maintenant +/- 55 kilos … vous comprendrez qu’au départ ce n’était pas le but poursuivi et malgré tout, à +/- 50g/jour j’ai perdu tous ces kilos. :-))
    En ce qui vous concerne, vous êtes très inspirant, votre bilan sanguin semble révéler que vous êtes sur la bonne voie et personnellement comme vous, j’ai bien l’intention de profiter de tous les bienfaits qu’apporte cette alimentation et … hop la vie! 😄

    1. Bonjour Catherine
      J’admets qu’avec un IMC 18.4, vous n’êtes pas dans les plus grosses 🙂
      Pour améliorer, prendre du poids, il est tout à fait possible de le faire en étant un peu plus libéral avec vos glucides
      Santé!

  31. J’ai entendu dire qu’il pourrait y avoir contre indication à la diète cétogène pour les personnes qui aurait des troubles de la thyroïde. En avez-vos entendu parler? Quelle est votre opinion? Merci

    1. Bonjour Geneviève
      Je sais qu’on surveille la thyroïde mais je ne connais pas d’effet adverse important
      Mais chose certaine, avec un trouble de la thyroïde, un suivi médical est important.
      Santé!

  32. Je partage totalement ce point de vue. J’ai 35 lbs de moins en comparaison avec la mi-mars. Ça fonctionne très bien pour moi et je continue. Merci Jean-Yves pour ces informations toujours très utiles et motivantes !

  33. Bonjour,
    Succinctement.
    Complètement épuisée après un grand choc émotionnel j’ai entrepris en janvier 2018 un jeûne à la maison de 7 jours pour perdre un surplus de 15 kgs suivi jusqu’ã aujourd’hui d’un jeûne quotidien de 16h. J’ai 70 ans et suite ã ce jeûne je suis sortie tres fatiguée, amaigrie, ridée de partout, la peau flasque et une perte de cheveux importante.
    Vegan, je suis passée au tout cru cet hiver pour ensuite début juin commencer la diète cétogène. Que je suis tjrs assez strictement. C’est surtout pour me débarrasser d’un problème de disthymie, sans résultat Jusqu’à maintenant 🙁
    Ã ce jour je traîne tjrs une fatigue plus mentale que physique avec parfois de grandes baisses d’énergie et ces cheveux qui n’arrêtent pas de tomber. Pratiquement chaque jour sur YOUTUBE je me fie aux recommandations d’un expert en la matière DR BERG.
    Voilã. Tout ça pour dire qu’il n’y a pas pour les 8 milliards d’humains que nous sommes UNE façon de se nourrir. Je n’ai pas encore trouvé la mienne! Malgré le fait que j’ai travaillé de nombreuses années comme conseillère dans le milieu des produits naturels je tâtonne encore.
    Par contre après les centaines d’heures passées à visionner différents conférenciers sur la révolution du gras bienfaiteur pour la santé je suis plus que convaincue des bienfaits de l’alimentation cétogène (je n’aime pa le mot diète) car ce n’est pas une mode mais j’en suis convaincue une alimentation qui est là pour rester. N.B

    1. Bonjour,
      J’ai découvert dernièrement après des années vegan que le groupe sanguin est important et que nus avons des besoins différents selon notre groupe. Regardez de côté, vous serez impressionné peut être! Bonne santé!

  34. Bonjour
    Merci de ce témoignage très détaillé et utile sur le plan de l’expérimentation.
    Je me demande si une diète cétonique peut être conseillée à des personnes ayant des pathologies hépatiques, comme une hépatite B chronique, dans la mesure où le foie est assez sollicité pour la transformation des graisses en énergie dans ce type de régime ?
    bien cordialement
    Y. Nicolas

    1. Bonjour Y. Nicolas
      En soi, tant que c’est bien fait et que vous avez la bonne supervision, cette alimentation n’est pas pire qu’une autre. Par contre, dès qu’on parle pathologie, soyez suivi par un professionnel
      Santé!

  35. Bonjour, en tant que végétarienne comment puis je adapter au mieux la diète céto. Je mange oeufs (pas trop), et fromage mais ni viande ni poissons.
    Merci de vos partages qui sont très intéressants et pédagogiques.
    Cordialement
    Suzanne

    1. Bonjour Suzanne
      Le principe est simple et s’adapte à tous :
      1-manger des vrais aliments, le moins transformés possible
      2- Conscientisez-vous sur la quantité de glucides que vous consommez. Il y en a partout… trop.
      3- cherchez à diminuer ces glucides à moins de 100g par jour
      4- augmentez les gras, (sauf les fritures et les omégas 6) Il faut beaucoup plus de gras pour augmenter la satiété et l’énergie.
      Le reste, amusez-vous 🙂
      Santé!

    2. Bonnjour Suzanne
      l’important n’est pas d’être ou ne pas être végé. L,important est de se conscientiser sur la surabondance des glucides dans l’alimentations (tous incluant les féculents et ceux dans les légumineuses.) De les diminuer à 100g ou moins et d’augmenter en conséquence les lipides pour augmenter votre énergie
      santé!

      1. Bonjour Michael
        Merci pour le lien. La difficulté repose sur le fait que les sources de protéines végétales sont la plupart du temps des sources de glucides. Une des rares exceptions : le tempeh.
        Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*