Cliquez ici pour écouter la chronique du 14 avril à L’après-midi porte conseil.

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi :

· Les jeunes filles ont leur puberté de plus en plus tôt?

· Les jeunes femmes ont une poitrine plus développée que celle de la génération qui les précède?

· Les cancers hormono-dépendants (prostate et sein, entre autres) sont en augmentation?

· De plus en plus de couples sont infertiles après l’âge de 30 ans?

· Un nombre croissant de personnes souffrent de:

o Fibromylagie?

o Syndrome prémenstruel?

o Fatigue chronique?

o Sensibilité chimique multiple?

Notre environnement immédiat (je ne parle pas du Grand Nord ni des pays sous développés, mais bien d’ici, dans nos maisons !) recèle plus de 100 000 substances synthétiques et/ou composés de dégradations de ces composés chimiques qui n’existaient pas au temps de nos grands parents.

Issus de la pétrochimie depuis la grande guerre (1945), ces composés se retrouvent dans toutes sortes d’applications: des plastiques (et leurs agents plastifiants dont les BPA), aux parfums d’ambiance en passant par les matériaux de construction, les agents de conservations, les pesticides, les ignifuges, et bien d’autres.

Peu de ces substances synthétiques ont fait l’objet de tests suffisants sur la santé humaine pour permettre une mise en marché sécuritaire. On les retrouve par contre dans de nombreux articles que nous manipulons chaque jour:

· les textiles;

· les produits de nettoyage;

· les revêtements;

· les appareils électriques;

· les jouets;

· certains aliments;

· etc.

Quelques exemples de substances perturbatrices

Les agents plastifiants des plastiques souples (les BPA ou biphényl A et les phtalates) sont des substances qui servent à garder la souplesse des plastiques. Ces molécules, même à de très petites concentrations, ont des effets oestrogéniques qui sont mis en cause dans les baisses de fertilité, les cancers et autres pathologies hormonales.(1) Les BPA sont maintenant interdits par Santé Canada, mais uniquement dans les biberons!

Voir aussi Les perturbateurs hormonaux: une menace réelle! et Un autre chapitre dans la saga des perturbateurs hormonaux.

Les composés organochlorés, pesticides ou produits de décomposition dus à la stérilisation par le chlore qui se trouve dans l’eau, s’accumulent dans les tissus graisseux et pourraient être liés au cancer du sein. Ces molécules créent ce que les chercheurs appelle un microenvironnement œstrogénique.(2,3)

Le plus célèbre de tous les organochlorés jamais utilisé est le DDT. En plus de son effet perturbateur hormonal, cet insecticide inhibe le système immunitaire!(4) On pourrait croire que le DDT n’est plus une menace puisqu’il est interdit depuis les années 70 au Canada, mais il est encore utilisé dans de nombreux pays en développement. Il se retrouve encore dans nos aliments importés… Sans parler de certains poissons.

Les pesticides dérivés des pyréthrines sont vendus comme des alternatives sécuritaires aux pesticides organophosphates (comme le lindane ou le malathion). Par contre, on soupçonne que les pyréthrines et leurs dérivés ont des effets anti-androgènes.(5)

Les agents ignifuges bromés sont des composés ajoutés aux tissus pour empêcher ou retarder leur combustion. Ces produits sont très durables au sens où on les retrouve dans le corps et dans l’environnement très longtemps. Notre corps est, à toutes fins pratiques, incapable de les dégrader.

Ces agents affectent le fonctionnement de la thyroïde.(6) Plus grave encore, chez les enfants, ces composés chimiques peuvent affecter le comportement ainsi que les capacités cognitives et motrices.(7) Voir aussi Une autre alerte concernant des produits chimiques courants.

On pourrait continuer la liste longtemps avec :

1. Le téflon (source d’acide perfluorooctanoïque (PFOA) & de sulfonate de perfluorooctane (PFOS) ;

2. Les autres composés fluorés (souvenons-nous du fréon®, un propulseur présumé inerte jusqu’à ce qu’on constate son effet, trop tard, sur la couche d’ozone!) ;

3. Les BPC (biphényls polychlorés, aussi appelés polychlorobiphényles ou PCB) ;

4. Les dioxines (des composés chimiques organiques qui sont produits lorsqu’on conjugue chaleur et chlore. Elles résultent donc des procédés industriels de blanchiment, de la combustion des déchets ainsi que de certains phénomènes naturels, comme l’éruption d’un volcan.(8,9))

5. Etc.

Sécurité

La question de l’innocuité se pose de plus en plus parce que ces composés se retrouvent de façon mesurable dans les fluides du corps et ce, dans toute la population. Plusieurs organismes s’intéressent à ce phénomène:

· http://www.toxicnation.ca/, qui a pour point de départ une étude pancanadienne qui a détecté la présence de composés toxiques dans le sang de TOUS LES PARTICIPANTS d’un océan à l’autre.

Résultats de l’étude:

Produits chimiques
Le sang de 11 volontaires a été testé pour 88 substances toxiques qui peuvent avoir un ou plusieurs effets sur la santé.
EFFET SUR LA SANTÉ NOMBRE DE PRODUITS TESTÉS MOYENNE PAR VOLONTAIRE ÉCARTS DES RÉSULTATS
Cancérogène 41 28 18-36
Perturbateur hormonal 27 18 13-24
Toxique respiratoire 21 15 12-18
Toxique reproduction / développement 53 38 28-46

Leurs résultats montrent aussi que les participants plus jeunes avaient des taux de BPC (une substance prohibée en 1977) beaucoup plus bas que leurs aînés. Les chercheurs en concluent que la réglementation fonctionne.

Source: http://www.environmentaldefence.ca/toxicnation/press/inthenews/200511092.htm

· Plus près de nous, le documentaire de Carole Poliquin fait la même triste constatation (http://www.homotoxicus.com/). De plus, en cherchant des réponses auprès des spécialistes, elle n’y a trouvé que plus de confusion…

· Aux États-Unis, le EWG (Environnemental Working Group) travaille aussi à conscientiser la population et à faire changer l’environnement légal qui régit les polluants de ce type. http://www.ewg.org/

On a longtemps cru que les effets de ces substances dans l’environnement n’étaient que potentiels. On constate maintenant leurs effets sur des populations animales (les moules en aval de la station d’épuration des eaux de Montréal, par exemple), mais leur présence chez nous et nos concitoyens a vraiment de quoi faire peur!

Quel est le risque réel? Nul ne le sait, mais les doutes sur les dangers et les maladies engendrées par ces composés s’accumulent. Une chose est sûre, ces substances (BPA, organochlorés, ignifuges bromés, écrans solaires et autres cosmétiques, etc.) se retrouvent en combinaison là où elles ne devraient pas se trouver et sont potentiellement synergiques! (10)

Les personnes sensibles

Tout le monde peut être affecté par ces substances, mais les personnes les plus sensibles sont les enfants, particulièrement les fœtus chez qui les effets sur le développement peuvent être majeurs. Et ces effets pourraient n’être perceptibles qu’à l’âge adulte! Rappelons-nous l’effet du diéthylstilbestrol (un médicament œstrogénique utilisé pour prévenir les fausses couches – mais qui ne fonctionne pas!) qui a donné des effets secondaires chez la fille de l’utilisatrice, la rendant… stérile et avec un risque accru de cancer! (11)

Ce qui est vrai chez la femme est probablement vrai aussi chez l’homme.(12) Un de mes confrères disait à la blague que les hommes sont de moins en moins fertiles parce qu’ils boivent tous les jours un contraceptif dans leur eau potable!

Comment se protéger?

Il faut d’abord réduire le contact avec les substances potentiellement coupables en diminuant leur présence dans notre environnement immédiat:

Dans l’air

· Utilisez ou faites installer un filtre EPA avec un échangeur d’air pour votre maison ou votre appartement.

· Évitez à tout prix les parfums d’ambiance et autres substances de camouflage des odeurs! Si vous avez un problème d’odeur, trouvez la source et réglez-le. Les moisissures, avec tous leurs effets néfastes sur la santé, font partie des causes possibles. Les vraies huiles essentielles peuvent également vous aider à vous débarrasser des mauvaises odeurs, mais attention aux différents produits qui contiennent des huiles essentielles. Assurez-vous qu’il s’agit bien d’huiles essentielles pures à 100%.

· Évitez les tissus contenant des ignifuges. Préférez les tissus naturels, tant sur les meubles que pour vos vêtements.

· Choisissez des produits nettoyants le plus naturel possible.

Dans l’eau potable

· Utilisez un filtre. Ce n’est pas parfait, mais un filtre de qualité (idéalement, un filtre à osmose inversée) élimine une bonne partie des organochlorés et autres résidus solubles.

· Évitez les eaux en bouteilles de plastiques et, surtout, ne les réutilisez pas. Préférez les contenants de verre.

Dans les aliments

· Évitez de conserver des aliments dans des contenants en plastique. Préférez le verre. Surtout, ne réchauffez pas vos aliments dans des contenants de plastique. La chaleur favorise la libération des plastifiants dans la nourriture.

· Évitez les casseroles en téflon. Préférez l’acier, la fonte, le verre ou les enduits céramiques.

· Mangez BIO

· Évitez les aliments préfabriqués, le Néfaste Food. Cuisinez !!!!

Sur les objets

· Évitez les plastiques souples, en particulier dans les jouets d’enfants (c’est probablement le plus difficile à éviter, avec les ignifuges sur les tissus…)

· Évitez les enduits antitaches (dans la même famille chimique que les ignifuges).

Est-il possible de décrasser le corps de ces toxines environnementales?

La réponse est… peut-être.

Voici une liste de quelques ingrédients et/ou aliments qui ont la capacité d’aider le corps dans sa fonction de dégradation des xénobiotiques (alias les substances étrangères à notre corps):

· Les choux et crucifères (sources de sulforaphanes)

· Le curcuma

· Le thé vert

· Tous les antioxydants comme les bioflavonoïdes d’agrumes, la vitamine C, l’acide alpha-lipoïque, etc.

· Toutes les fibres, en particulier les fibres solubles comme le son d’avoine ou de riz ou la graine de lin

· Les acides aminés (glycine, L-glutamine, taurine). Pour en savoir plus sur la taurine, consultez: La taurine est-elle dangereuse?

· Des probiotiques comme les lactobacilles et les bifidobactéries

· Des minéraux comme le magnésium et le molybdène

· Des agents chélateurs (qui ont la capacité de fixer les métaux lourds ou d’aider dans le métabolisme enzymatique) comme la N-acétylcystéine (NAC) et la méthionine

· Des plantes médicinales utiles pour supporter la fonction du foie comme la racine de pissenlit, les feuilles d’artichaut, le chardon marie

· Des substances spécifiques comme le D-glucarate de calcium, l’indole-3-carbinol.

Références:

1. Takayanagi S, Tokunaga T, Liu X, et al. Endocrine disruptor bisphenol A strongly binds to human estrogen-relatedreceptor gamma (ERRgamma) with high constitutive activity. Toxicol Lett. 2006 Dec 1;167(2):95-105. PMID: 17049190.

2. Muñoz-de-Toro M, Durando M, Beldomenico PM, et al. Estrogenic microenvironment generated by organochlorine residues in adipose mammary tissue modulates biomarker expression in ERalpha-positive breast carcinomas. Breast Cancer Res. 2006;8(4):R47. (texte gratuit)

3. Muñoz-de-Toro M, Beldoménico HR, García SR, Stoker C, De Jesús JJ, Beldoménico PM, Ramos JG, Luque EH. Organochlorine levels in adipose tissue of women from a littoral region of Argentina. Environ Res. 2006 Sep;102(1):107-12. PubMed PMID: 16480710.

4. Udoji F, Martin T, Etherton R, Whalen MM. Immunosuppressive effects of triclosan, nonylphenol, and DDT on human natural killer cells in vitro. J Immunotoxicol. 2010 Mar 18. PubMed PMID: 20297919.

5. Sun H, Xu XL, Xu LC, Song L, et al. Antiandrogenic activity of pyrethroid pesticides and their metabolite in reporter gene assay. Chemosphere. 2007 Jan;66(3):474-9. PMID: 16857237

6. Jugan ML, Levi Y, Blondeau JP. Endocrine disruptors and thyroid hormone physiology. Biochem Pharmacol. 2010 Apr 1;79(7):939-47. Epub 2009 Nov 12. Review. PubMed PMID: 19913515.

7. Roze E, Meijer L, Bakker A, Van Braeckel KN, Sauer PJ, Bos AF. Prenatal exposure to organohalogens, including brominated flame retardants, influences motor, cognitive, and behavioral performance at school age. Environ Health Perspect. 2009 Dec;117(12):1953-8. Epub 2009 Aug 31. PubMed PMID: 20049217; PubMed Central PMCID: PMC2799472.(texte gratuit)

8. http://maine.gov/dep/dioxin/

9. http://www.actu-environnement.com/ae/dictionnaire_environnement/definition/dioxine.php4

10. Waring RH, Harris RM. Endocrine disrupters: a human risk? Mol Cell Endocrinol. 2005 Dec 1;244(1-2):2-9. Epub 2005 Nov 2.

11. Brevini TA, Zanetto SB, Cillo F. Effects of endocrine disruptors on developmental and reproductive functions. Curr Drug Targets Immune Endocr Metabol Disord. 2005 Mar;5(1):1-10.

12. Akingbemi BT, Hardy MP. Oestrogenic and antiandrogenic chemicals in the environment: effects on male reproductive health. Ann Med. 2001 Sep;33(6):391-403.

Lectures complémentaires:

· http://www.ourstolenfuture.org/Myths/myths.htm

· Environmental Defence (formerly known as the Canadian Environmental Defence Fund) http://www.environmentaldefence.ca/ http://www.environmentaldefence.ca/protecting/toxicnation.htm http://www.environmentaldefence.ca/toxicnation/resources/publications.htm

· Article du Globe and Mail par André Picard : Canadians a toxic lot, study finds.” 9 novembre 2005

17 commentaires

  1. Jean-Yves,

    nous habitons la belgique et cherchons à installer un appareil d’osmose inverse pour filtrer notre eau. Que conseillez-vous ? Tant de système sont proposés mais sont-ils tous fiables ?
    grand merci pour votre réponse !
    nathalie

    1. Bonjour Nathalie,
      Difficile de vous conseiller puisque je suis de l’autre côté de l’océan 🙂
      Vérifiez si les fournisseurs que vous avez ont résolu le problème de l’eau résiduelle. La plupart des filtres utilisent environ 12 litres pour vous donner 1 seul litre d’eau filtrée. Les autres litres vont aux égouts. Certains fournisseurs ont trouvé la solution et, soit ils utilisent une pompe pour augmenter la pression et diminuer les pertes, soit ils remettent l’eau perdue dans le tuyau d’eau chaude. Ainsi elle n’est pas retournée dans l’égout.
      Santé!

  2. Juste pour partager quelques liens vers de vrais sujets que l’on ne voit malheureusement que trop peu souvent traités dans les médias traditionnels.

    Certain des liens ci dessous confortent vos analyses notamment concernant des pesticides identifiés comme étant des perturbateurs endocriniens et pointant le méconnu “effet cocktail” des micro doses auxquelles nous sommes exposés. (Par Marie Dominique Robin, auteur du livre “Le Monde selon Mon Santo”).

    Il y a aussi d’autres sujets variés, pas forcément orientés purement “santé”, mais qui ne manqueront pas d’intéressé des personnes curieuses de l’actualité et sensible à l’amélioration de notre monde.

    http://videos.arte.tv/fr/videos/notre_poison_quotidien_interview_de_marie_monique_robin_2_5_-3682526.html

    http://robin.blog.arte.tv/category/notre-poison-quotidien/

    Aberrations Agronomique – Claude Bourguignon – (Extrait et film)
    Extrait: http://www.youtube.com/watch?v=nGZvog9-iRE

    Je vous conseille également de vous procurer les documentaires suivant:

    “Solutions locales à un désordre global” de Coline Serreau

    “We feed the world” de Erwin Wagenhofer

    “Uranium, le scandale de la France contaminée” – Emission ‘Pièce à conviction’ de Elise Lucet – FR3 11-02-2009

    Les Bankster – L’Argent Dette:
    http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/l-argent-dette-video-pedagogique-20964

    Un inventeur meurt brusquement:
    http://www.dailymotion.com/video/x6nlwb_perfusion-petrole_tech

    Quand le FMI fabrique la misère. par John Kampfner (BBC):
    http://video.google.com/videoplay?docid=4584572542018047702#

    http://decatayenchine.wordpress.com/2010/02/09/la-chine-achete-la-terre-africaine-2/

    Alzeimer dans l’eau du robinet:
    http://www.youtube.com/watch?v=4HDg86-kbwI&feature=related

    Accessoirement, 2 sites sympas:
    http://cequevousdevezsavoir.com/
    http://www.laviedesidees.fr/

    Pourquoi les britanniques ont confiance en leur police:
    http://www.laviedesidees.fr/Pourquoi-les-Britanniques-ont.html

    J’espère que vous aurez autant de plaisir que j’en ai eu en découvrant ces sujets/articles/videos passionnants.

  3. Bonjour,

    Est-il possible qu’un changement d’oreiller en tissu traité téflon soit à l’origine en quelques jours de perturbations physiques et psychiques ?

    Merci de votre réponse

  4. Bonjour M. Dionne

    Connaissez-vous le système de filtration Santevia vendu chez Tau ? Leur contenant est quand même en plastique ?

    J’ai aussi une bouteille de plastique vendue par Tupperware, qui m’a-t-on assurée ne contenait pas du substance cancérigène.

    Merci et bonne santé à vous aussi
    hélène

    1. Bonjour Hélène,
      J’ai bien vu et bouquiné sur le filtre Santé Via. Je ne peux pas dire que je connais bien. À mon avis, au-delà des autres filtres, c’est leur systèmes de cailloux alcalinisants qui les différencient. Allez voir leur site
      Santé!
      JYD

  5. Bonjour Jean-Yves,

    Lorsque qu’informé nous sommes outillés pour faire des choix éclairés.

    Il y a des années que nous refusons de faire traiter notre pelouse. C’est un autre exemple de cocktail de produits chimiques auxquels nous sommes exposés. Malgré que nous ne traitons pas, nos voisins, de part et d’autre, le font. Pourquoi est-ce que les gens sont si enclin à avoir une pelouse composée que de gazon. La biodiversité, c’est beaucoup plus intéressant et l’fun. Nous avons de belles fleurs de toutes sortes qui poussent. Je dois dire que nous arrachons régulièrement les dent-de-Lions. Et que dire des oiseaux qui sont plus nombreux chez-nous que les voisins.

    Continues à publier tes articles qui font réfléchir.

    Merci,

    Suzanne

  6. Merci pour les informations au sujet des perturbateurs hormonaux et autres.

    Ma question est.. La diète IDEAL PROTEIN est elle à bonne suivre??? Dnas cette diète, avons-nous tous les éléments nécessaires pour se maintenir en santé???

    Cocotte vous dit MERCI.

    1. Bonjour Cocotte
      À première vue, ces produits sont corrects et contiennent les nutriments, tel que demandés par Santé Canada, nécessaires pour être reconnus comme substituts de repas. Par contre, une telle approche, même si elle est efficace, ne vous enseigne pas comment manger ni comment changer les habitudes qui vous ont fait gagner le poids au départ. Donc dès que vous aurez arrêté, le poids reviendra inévitablement. Il faut absolument penser en terme de changement d’habitudes de vie à long terme. De plus, la perte de poids ciblée doit être de l’ordre d’une livre par semaine… pas plus. Tout perte de poids plus rapide est associée à une réduction du métabolisme qui, encore une fois, lors de l’arrêt du régime restrictif, entraine un gain de poids plus important que la perte originale.
      Santé!
      JYD

  7. Je savais déja ses choses, vous souvenez-vous quand sur la place public, concernant les bouteilles plastiques, une compagnie de sport avait retiré toutes les bouteilles de plastiques de son magasin et par la suite le gouvernement avait agit! Mais les bouteilles de plastiques sont encore la… C’est long des études pour prouver qu’il y a des effets secondaires… Plusieurs ont enlevés Bisphénol-A dans les plastiques, mais combien encore de choses de ce genre, allons-nous entendre? C’est comme les sacs de plastiques faut que se soit les compagies qui agissent, mais dans ce cas le gouvernement a rien fait? Faut se demander pourquoi il y a tant de monde dans les cliniques médicales, les urgences et dans les hopitaux?

    1. Bonjour Lynda,
      Question sans réponse. Comme vous pouvez le lire dans mes divers articles, la seule façon de se préserver n’est pas d’attendre une quelconque action des autorités (gouvernements ou compagnies) mais plutôt de s’informer et de faire des choix. Car comme vous, j’observe les salles d’attente des hôpitaux de loin… je ne veux surtout pas y être.
      À bon entendeur…
      Santé!
      JYD

  8. Merci Jean-Yves de nous rappeler une fois de plus l’importance de nos choix de vie dans notre quotidien.
    Il y a quelques années la CBC, Doc Zone, a sorti un documentaire fabuleux : The Disappearing Male où ils parlent non seulement de l’infertilité masculine mais aussi du fait que il y a de moins en moins de naissances masculines et aussi que ceux qui naissent ont un système reproducteur non développé. Aussi, les jeunes adultes produisent 50% de spermatozoïdes comparés à leur père et 80% de ces spermatozoïdes sont défectueux (deux têtes, pas de queue, etc. ) sans compter leur ADN corrompu. Pas très réjouissant comme nouvelle.
    On peut le visionner au complet dans leur site Web : http://www.cbc.ca/documentaries/doczone/2008/disappearingmale/
    Encore une fois merci pour un excellent article.

  9. OUFF !!!
    Mélangez ce cocktail chimique à une bonne dose de stress psychiques et vous aurez une recette ‘explosive’ du survivant de la planète terre actuelle ! :o)

    Prenons une ‘bonne’ respiration (dans le bois de préférence…) gardons les deux pieds sur terre( bio, c’est mieux ) et concentrons-nous sur les bons conseils pour nous protéger du mieux que nous pouvons.

    C’est en prenant conscience de tout ce bombardement extérieur que je réalise encore plus l’importance d’élever nos pensées et notre esprit.

    Merci beaucoup M. Jean-Yves pour ce bon résumé .

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*