L’Institut national de santé et d’excellence en soins de la Grande Bretagne (National Institute for Health and Care Excellence (NICE)) vient de publier une revue de documentation qui s’intéresse à l’usage des suppléments vitaminiques chez les femmes enceintes.(1) Les auteurs partent de la recommandation du Collège royal des obstétriciens et gynécologues (Royal College of Obstetricians and Gynaecologists) et évaluent le poids de la documentation pour les différents nutriments contenus dans les multivitamines pour femmes enceintes (ou qui veulent le devenir) et pour celles qui allaitent.

Un rapport publié dans le British Medical Journal à propos de cette revue titre: «Multivitamine et minéraux en grossesse, une dépense inutile» (Multivitamin and mineral supplements in pregnancy are unnecessary expense).(2)

Acide folique et vitamine D

Tout le monde s’accorde pour dire que l’acide folique (vitamine B9 ou folates) et la vitamine D sont de mise. Les dosages proposés en Grande Bretagne sont de 400 mcg par jour d’acide folique et 400 UI de vitamine D. Au Canada, l’apport quotidien recommandé est de 600 mcg de vitamine B9 et de 600 UI de vitamine D.

Bienfaits de l’acide folique

Les folates préviennent les malformations du tube neural qui peuvent entrainer le spina bifida et d’autres problèmes de santé incurables. L’usage d’un supplément diminue ce risque de 69% (risk ratio [RR] 0,31, IC 95% 0,17 à 0,58).(1)

Bienfaits de la vitamine D

L’histoire de la vitamine D est moins claire puisque les études à ce sujet sont plus récentes et pas toujours bien faites.

Au Royaume Uni, des données de 2007 montrent que les jeunes femmes de 19 à 24 ans ont un taux sanguin moyen de vitamine D inférieur à 25 nmol/L (carence importante).(1) Selon une étude américaine, 82% des femmes, à l’accouchement, ont des taux sanguins inférieurs à 50 nmol/L, et ce, malgré l’usage de suppléments comme des multivitamines.(3) Santé Canada considère qu’un taux normal doit être supérieur à 50 nmol/L. Les experts, quant à eux, s’entendent sur un taux santé dépassant 75 nmol/L.

Les études sur la prise de vitamine D durant la grossesse sont très hétérogènes quant aux dosages, durées, tests de mesure de vitamine D, etc. Malgré tout, la prise de vitamine D par la mère semble bénéfique pour le nourrisson (poids à la naissance, masse osseuse, taux sérique de calcium, etc.).(4)

Selon la Société canadienne de pédiatrie, la dose de vitamine D recommandée pour la femme enceinte est de 2000 à 4000 UI par jour.(5)

Autres vitamines et minéraux

La vitamine B6 (pyridoxine) aide à réduire les nausées de grossesse à des doses de 30mg par jour.(6) D’ailleurs, il semble y avoir un lien entre le taux sanguin de vitamine B6 et l’intensité des nausées: plus le taux est faible, plus les nausées sont importantes.(7)

La vitamine K est essentielle, non seulement à la coagulation, mais aussi au développement harmonieux et au bon fonctionnement du système nerveux. Une augmentation importante des apports en vitamine K durant la grossesse et l’allaitement peut prévenir le risque hémorragique du nourrisson.(8,9)

La carence en vitamine K existe (8), mais elle est moins documentée que celle en vitamine D. Un apport accru de vitamine K (>1 mcg/kg/jour) chez la mère durant la grossesse et l’allaitement serait bénéfique pour l’enfant.(10) La consommation d’une ou deux portions de légumes verts par jour est suffisante. Il n’est donc généralement pas nécessaire de prendre un supplément.

Le fer est plus problématique. L’anémie durant la grossesse peut causer de la fatigue, mais également un accouchement prématuré ou un plus petit poids à la naissance pour bébé. Il est important de prévenir et/ou de traiter la carence en fer et l’anémie. Par contre, trop de fer n’est pas mieux. Un apport trop élevé en fer peut accroitre le stress oxydatif et entrainer des dommages à l’ADN.(11) L’excès de fer est un facteur de risque de l’intolérance au glucose / diabète gestationnel.(12) Il peut aussi augmenter les dommages oxydatifs et les lésions à la muqueuse intestinale. Des doses de plus de 60 mg/jr chez des femmes qui n’ont pas d’anémie augmentent les risques «d’hémoconcentration», de petits poids de naissance et de naissances prématurées et diminue le taux sanguin de cuivre.(13)

Ainsi, pour éviter les surdoses, le contenu en fer dans les multivitamines pour la grossesse est généralement similaire à l’apport nutritionnel habituel de 27mg.

Le magnésium peut être utile contre les crampes (14) et l’hypertension (15). Quant aux omégas 3 (sécuritaires jusqu’à 3000 mg par jour), ils aident à prévenir la dépression postpartum (16,17), diminuent l’inflammation, etc.

Finalement: multivitamine ou acide folique seul?

Selon 2 revues systématiques différentes, une multivitamine est plus efficace qu’une combinaison de fer et d’acide folique pour diminuer le risque de petits poids de naissance. Les résultats montrent des réductions de:

  • Revue #1 : 9% (RR = 0,91; IC 95% 0,86 – 0,96) (18)
  • Revue #2 : 14% (RR = 0,86; IC 95% 0,81 – 0,91) (19)

De plus, il semble que l’usage d’une multivitamine puisse améliorer le développement mental de l’enfant (20), mais toutes les études ne sont pas concluantes sur ce point (21).

Malheureusement, ce dossier n’est pas blanc ou noir, mais quand il s’agit de notre enfant à venir, même si la science n’est pas aussi «béton» qu’on voudrait, je pense sérieusement qu’une multivitamine bien conçue pour la femme enceinte est un outil intéressant, surtout compte tenu de son inocuité.

Pour en savoir plus :

https://www.jydionne.com/des-supplements-alimentaires-pour-la-femme-enceinte/

https://www.jydionne.com/supplements-alimentaires-pour-la-femme-enceinte-2e-partie/

https://www.jydionne.com/supplements-alimentaires-pour-la-femme-enceinte-3e-partie/

https://www.jydionne.com/fausse-couche-un-premier-trimestre-critique/

https://www.jydionne.com/maman-prend-des-omegas-3-bebe-fait-moins-de-rhumes/

Références:

  1. Vitamin supplementation in pregnancy. Drug Ther Bull. 2016 Jul;54(7):81-4. doi: 10.1136/dtb.2016.7.0414. PubMed PMID: 27405305. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27405305
  2. Kmietowicz Z. Multivitamin and mineral supplements in pregnancy are unnecessary expense, review finds. BMJ. 2016 Jul 11;354:i3821. doi: 10.1136/bmj.i3821. PubMed PMID: 27405993. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27405993
  3. Ozias MK, Kerling EH, Christifano DN, Scholtz SA, Colombo J, Carlson SE. Typical prenatal vitamin D supplement intake does not prevent decrease of plasma 25-hydroxyvitamin D at birth. J Am Coll Nutr. 2014;33(5):394-9. doi: 10.1080/07315724.2013.879843. PubMed PMID: 25302772; PubMed Central PMCID: PMC4224609. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25302772
  4. Harvey NC, Holroyd C, Ntani G, Javaid K, Cooper P, Moon R, Cole Z, Tinati T, Godfrey K, Dennison E, Bishop NJ, Baird J, Cooper C. Vitamin D supplementation in pregnancy: a systematic review. Health Technol Assess. 2014 Jul;18(45):1-190. doi: 10.3310/hta18450. Review. PubMed PMID: 25025896; PubMed Central PMCID: PMC4124722. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4124722/
  5. Société canadienne de pédiatrie. Les suppléments de vitamine D : Recommandations pour les mères et leur nourrisson au Canada. http://www.cps.ca/fr/documents/position/vitamine-d
  6. Vutyavanich T, Wongtra-ngan S, Ruangsri R. Pyridoxine for nausea and vomiting of pregnancy: a randomized, double-blind, placebo-controlled trial. Am J Obstet Gynecol. 1995 Sep;173(3 Pt 1):881-4. PubMed PMID: 7573262. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/7573262
  7. Wibowo N, Purwosunu Y, Sekizawa A, Farina A, Tambunan V, Bardosono S. Vitamin B6 supplementation in pregnant women with nausea and vomiting. Int J Gynaecol Obstet. 2012 Mar;116(3):206-10. doi: 10.1016/j.ijgo.2011.09.030. PubMed PMID: 22189065. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22189065
  8. Chuansumrit A, Plueksacheeva T, Hanpinitsak S, Sangwarn S, Chatvutinun S, Suthutvoravut U, Herabutya Y, Shearer MJ. Prevalence of subclinical vitamin K deficiency in Thai newborns: relationship to maternal phylloquinone intakes and delivery risk. Arch Dis Child Fetal Neonatal Ed. 2010 Mar;95(2):F104-8. doi: 10.1136/adc.2009.173245. PubMed PMID: 19822527. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19822527
  9. Olson JA. Recommended dietary intakes (RDI) of vitamin K in humans. Am J Clin Nutr. 1987 Apr;45(4):687-92. PubMed PMID: 3565295. http://ajcn.nutrition.org/content/45/4/687.long
  10. Greer FR. Are breast-fed infants vitamin K deficient? Adv Exp Med Biol. 2001;501:391-5. Review. PubMed PMID: 11787707.http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11787707
  11. Zhuang T, Han H, Yang Z. Iron, oxidative stress and gestational diabetes. Nutrients. 2014 Sep 25;6(9):3968-80. doi: 10.3390/nu6093968. Review. PubMed PMID: 25255832; PubMed Central PMCID: PMC4179198. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4179198/
  12. Zein S, Rachidi S, Awada S, Osman M, Al-Hajje A, Shami N, Sharara I, Cheikh-Ali K, Salameh P, Hininger-Favier I. High iron level in early pregnancy increased glucose intolerance. J Trace Elem Med Biol. 2015 Apr;30:220-5. doi: 10.1016/j.jtemb.2014.09.004. PubMed PMID: 25441227. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25441227
  13. Casanueva E, Viteri FE. Iron and oxidative stress in pregnancy. J Nutr. 2003 May;133(5 Suppl 2):1700S-1708S. Review. PubMed PMID: 12730487. http://jn.nutrition.org/content/133/5/1700S.long
  14. Supakatisant C, Phupong V. Oral magnesium for relief in pregnancy-induced leg cramps: a randomised controlled trial. Matern Child Nutr. 2015 Apr;11(2):139-45. doi: 10.1111/j.1740-8709.2012.00440.x. PubMed PMID: 22909270. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22909270
  15. Bullarbo M, Ödman N, Nestler A, Nielsen T, Kolisek M, Vormann J, Rylander R. Magnesium supplementation to prevent high blood pressure in pregnancy: a randomised placebo control trial. Arch Gynecol Obstet. 2013 Dec;288(6):1269-74. doi: 10.1007/s00404-013-2900-2. PubMed PMID: 23715924. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23715924
  16. Sallis H, Steer C, Paternoster L, Davey Smith G, Evans J. Perinatal depression and omega-3 fatty acids: a Mendelian randomisation study. J Affect Disord. 2014 Sep;166:124-31. doi: 10.1016/j.jad.2014.04.077. PubMed PMID: 25012420; PubMed Central PMCID: PMC4101243. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4101243/
  17. Markhus MW, Skotheim S, Graff IE, Frøyland L, Braarud HC, Stormark KM, Malde MK. Low omega-3 index in pregnancy is a possible biological risk factor for postpartum depression. PLoS One. 2013 Jul 3;8(7):e67617. doi: 10.1371/journal.pone.0067617. Print 2013. PubMed PMID: 23844041; PubMed Central PMCID: PMC3701051. http://dx.plos.org/10.1371/journal.pone.0067617
  18. Haider BA, Yakoob MY, Bhutta ZA. Effect of multiple micronutrient supplementation during pregnancy on maternal and birth outcomes. BMC Public Health. 2011 Apr 13;11 Suppl 3:S19. doi: 10.1186/1471-2458-11-S3-S19. Review. PubMed PMID: 21501436; PubMed Central PMCID: PMC3231892. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3231892/
  19. Ramakrishnan U, Grant FK, Goldenberg T, Bui V, Imdad A, Bhutta ZA. Effect of multiple micronutrient supplementation on pregnancy and infant outcomes: a systematic review. Paediatr Perinat Epidemiol. 2012 Jul;26 Suppl 1:153-67. doi: 10.1111/j.1365-3016.2012.01276.x. Review. PubMed PMID: 22742608. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22742608
  20. Leung BM, Wiens KP, Kaplan BJ. Does prenatal micronutrient supplementation improve children’s mental development? A systematic review. BMC Pregnancy Childbirth. 2011 Feb 3;11:12. doi: 10.1186/1471-2393-11-12. Review. PubMed PMID: 21291560; PubMed Central PMCID: PMC3039633. http://www.biomedcentral.com/1471-2393/11/12
  21. Li C, Zeng L, Wang D, Yang W, Dang S, Zhou J, Yan H. Prenatal Micronutrient Supplementation Is Not Associated with Intellectual Development of Young School-Aged Children. J Nutr. 2015 Jun 17. pii: jn207795. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 26084366. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26084366

4 commentaires

  1. Jean Yves, pensez vous que les informations que l’on peut lire concernant la toxicité probable de l’acide folique sont justifiées ?

  2. Ôh femmes! Ôh femmes enceintes! Ôh sublimes créatures, et merveilles de la nature, qui engendrent le fruit de nos chers lobbies, veillant sur notre santé du berceau au tombeau.

    Accueillons, les bras grands ouverts d’études, le futur consommateur de produits laitiers, et facilitons-lui la vie avec de larges doses de vitamine D et K pour qu’il pisse joyeusement son surplus de calcium, histoire d’apprendre à flamber quelques billets de magnésium. Déjà un flambeur? meuhhh comme c’est bon, même pas mal maman, et je pisse déjà comme un grand.

    Donnons-lui une bonne dose de Fer pour qu’il survive au calendrier vaccinal, rude épreuve(Mais pas du tout!!! (Dr Dogm)). Du Fer oui, mais pas trop non plus des fois que l’envie lui prendrait de ne plus se vacciner(quel sale gosse!!!(Dr Dogm)).

    Soyez préventives mesdames et acheter avant l’heure, le pack d’antiacides IPP (en vente libre!!!(Dr Dogm)), capable de digérer n’importe quelle protéine de lait en silence, et pour votre confort nocturne, et pour celui de votre compagnon.

    Aussi, soyez vigilantes! Un enfant c’est comme un tableau de bord de voiture. n’oubliez pas de respecter le dogme de la route et de faire la révision régulièrement chez le garagiste pour qu’il éteigne les loupiotes.

    Bonne route et santé Mesdames!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*