Je constate beaucoup d’intérêt actuellement pour le sucre (fructose, boissons gazeuses) parmi les lecteurs. C’est un sujet que j’ai abordé à plusieurs reprises dans ce blogue, mais je sais qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. C’est pourquoi je vous propose un survol de quelques articles qui abordent différents aspects de ce thème. Si le cœur vous en dit, vous pourrez lire les articles qui vous intéressent et ainsi vous faire une meilleure idée des tenants et aboutissants entourant ce sujet complexe.

Pour ce qui est des édulcorants synthétiques, je vous recommande la lecture de cet article:

Si vous avez le goût de voir une conférence sur le sujet que j’ai donnée en 2011 à l’Expo manger santé, visionnez: Fructose: ennemi public numéro 1.

13 commentaires

  1. bonjour,
    j’ai lu avec intérêt votre article et suis consternée par ces informations sur le fructose que j’ai tant consommé (tous les jours dans mon café par exemple).
    en cherchant une autre alternative , j’ai découvert le sucre de sève de coco ainsi que le xylitol et l’erythritol.
    Que pensez vous de ces derniers?
    Merci d’avance

    1. Bonjour Nathalie
      Tout est dans la quantité. Les effets néfastes du fructose apparaissent à des doses de l’ordre de 25g pur et plus. Dans votre café, vous mettez probablement 5g (une cuillerée à thé). Le sucre de coco ou les autres sont des alternatives intéressantes. Personnellement, tant qu’il s’agit d’une produit peu raffiné (sucre de canne turbinado, sucre de coco, sirop d’érable, etc.), avec modération, pas de problème. Pour les substances raffinées (sucre blanc, fructose, agave, etc.) j’évite… autant que possible.
      Santé!

  2. Bonjour Jean-Yves,

    Est-ce que le sirop d’agave cru est préférable au miel, étant donné que ce dernier a un indez glycémique élevé?

    Merci pour vos conseils.

    1. Bonjour Mimi,
      Probablement, mais ça reste un sucre. La modération… 🙂
      Mais oui, s’il est cru, c’est que les fibres sont présentes et donc, l’index glycémique est plus faible. Par contre, son pouvoir sucrant est inférieur au miel. Attention de ne pas en mettre plus.
      Santé!

  3. Bonjour Jean-Yves,

    Je vois de plus en plus d’informations sur le Sirop d’agave et ses avantages comparativement à d’autres sucres. Qu’en est-il?

    Merci

    Chérine

      1. Bonjour Slym,
        Tout à fait d’accord, mais à une précision près. Le sirop d’agave vendu en épicerie qui annonce son taux de fructose est aussi mauvais que le sirop de maïs riche en fructose, peut-être pire. Par contre, le sirop d’agave cru, qui n’est pas très sucré, est une source d’inuline (fibre prébiotique) intéressante. Le problème vient du fait que plusieurs produits sont hydrolysés selon la même technologie que le sirop de maïs et n’affichent pas leur contenu, donc ils sont difficiles à reconnaitre.
        Le cru est correct.
        Santé!

    1. Depuis plus de deux ans j’ai diminué ma consommation de sucre(aucun dans le café, thé et autres breuvages)
      et j’ai constaté une amélioration notoire face à mes douleurs musculaires qui me faisaient souffrir. Je prends souvent des fruits et évite les desserts dans les restaurants.

      je me sens beaucoup mieux et plus d’énergie pour faire des activités.

      Merci de vos bons conseils.

    2. Bonjour Chérine,
      Le sirop d’agave cru est correct parce que riche en inuline. Par contre, le sirop hydrolysé qu’on retrouve un peu partout est aussi pire que le sirop de maïs riche en fructose.
      Personnellement, je ne suis pas très enclin à le recommander de toute façon.
      Santé!

  4. Bonjour Jean-Yves,

    Merci pour ces capsules régulières d’information.

    J’ai lu les différents articles proposés dans cette capsule et je comprends que si je vois le mot fructose dans la liste des ingrédients, alors je dois me méfier.

    Mais là où je me sens vraiment confus c’est lorsque les autres appellations sont utilisées. Ainsi, lorsque je lis les ingrédients dans un produit il y a tellement d’appellations différentes du sucre que je me demande si les compagnies utilisent volontairement ce charabia pour cacher les mauvais sucres ou si c’est simplement moi qui est paranoïaque ?

    Ainsi, je me demande s’il s’agit de sucre ordinaire ou de HFCS déguisé lorsque je vois les termes suivants dans la liste d’ingrédients d’un produit :

    – Glucose
    – Jus de canne à sucre
    – Sirop de table
    – Sucre liquide
    – Sucre inverti liquide
    – Sirop de raffineur
    – Sucre doré
    – etc.

    Concernant le sirop de maïs, ce dernier est-il toujours néfaste ou peut-il être considéré “acceptable” s’il ne contient pas de fructose ? Le lien suivant montre un exemple de deux produits de sirop de mais l’un contenant du fructose et l’autre non. C’est vraiment mêlant…

    D’autre part, j’estime avoir une alimentation plutôt équilibrée, mais je me pose des questions suite à la lecture de l’un de vos articles. Dans l’un de ceux-ci, il est mentionné que L’American Heart Association recommande de ne pas consommer plus de 36g par jour de sucre ajouté pour un homme. Ce chiffre m’apparaît presqu’irréaliste tellement il est bas. Par exemple, si je prends un bol de céréales (14g sucre)et deux petits yogourts (2 x 12g sucre) par jour, je viens de dépasser le 36g recommandé. Pourtant on ne parle pas ici de tarte au sucre ou de biscuits avec crème… Y a-t-il quelque chose que je ne comprends pas ?

    Finalement, s’il faut consommer moins de 36g de sucre par jour, pourquoi est-il indiqué dans le tableau d’information nutritionnelle de ma boîte de céréales que 44g de glucides (dont 12 g de sucre) ne correspond qu’à 15% de l’apport quotidien recommandé en glucides. Si 12g de sucre ne représente que 15%, alors 100% serait 80g et non 36g ? Encore une fois, y a-t-il quelque chose que je ne comprends pas ?

    Désolé pour le long message, c’est la première fois que j’écris mais c’est un sujet qui me préoccupe particulièrement.

    Merci à l’avance pour votre réponse

    1. Bonjour Jean-Pierre,
      Bienvenue dans l’écran de fumée industriel. Vous avez raison d’être confus parce qu’on s’arrange pour vous garder dans la confusion.
      Allons-y de quelques clarifications :
      Le 36g de sucre est à propos du sucre rajouté. Il ne s’agit pas du sucre naturellement présent dans votre aliment dans sa forme naturelle. Les % dans les valeurs nutritionnelles ont été inventés par des nutritionnistes qui pensaient simplifier la vie, mais qui la compliquent et ouvrent la porte à des manipulations par les fabricants. Oubliez-les. Ils sont basés sur une alimentation théorique de 2000 calories par jour… encore faut-il compter ces fameuses calories. Si vous êtes comme moi, vous mangez des aliments, pas des nutriments, et votre calculatrice n’est pas sur votre table lorsque vous mangez!

      Le principe de base est de réduire le plus possible les sucres rajoutés par le fabricant. Il est pratiquement impossible de faire la part des choses entre le sucre naturellement présent dans l’aliment et celui rajouté. C’est pourquoi, le plus possible, on favorise les aliments brutes que vous cuisinez vous-même.
      Dans votre liste :
      Glucose
      – Jus de canne à sucre
      – Sirop de table
      – Sucre liquide
      – Sucre inverti liquide
      – Sirop de raffineur
      – Sucre doré
      – etc.
      Le sirop de maïs peut se cacher derrière sucre liquide (quoique la plupart du temps, il s’agit de canne), sucre inverti liquide (ici aussi habituellement c’est de la canne), glucose/fructose, sirop de maïs.
      Les autres sont des sucres de canne différents.
      Concernant les 2 sirops de votre lien, le doré est le produit de base non hydrolysé.
      J’espère que c’est plus clair ?
      Santé!

      1. Merci d’avoir pris le temps de me répondre et pour toutes ces précisions.

        Si je résume la liste et ma compréhension : lorsqu’il y a présence de fructose, glucose/fructose, sucre liquide, sucre liquide inverti et sirop de maïs, alors cela indique que l’aliment contient ou peut contenir du fructose, donc à éviter. A mémoriser et se souvenir…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*