La consommation de sucre est néfaste pour la santé. On aura beau le dire et le crier, il s’en trouvera toujours pour affirmer le contraire avec une panoplie d’arguments facétieux. On nous dit aussi que le sucre fait partie d’une alimentation équilibrée. Ouais, bof. Les vendeurs de « néfaste food » nous rabâchent ce même argument. Encore faudrait-il définir cet « équilibre » alimentaire…

Le plus insidieux des arguments pro sucre nous vient entre autres de Montignac et ses admirateurs. Montignac affirme que le fructose (un sucre simple qu’on retrouve entre autre dans les fruits) est un meilleur choix de sucre que le sucrose ou saccharose (le sucre blanc) parce qu’il ne provoque pas de sécrétion d’insuline, donc ne fait pas engraisser.

Regardons de près ce fructose qui a eu bonne presse mais qui, de plus en plus, devient honnis par la communauté scientifique.

Tous les fructoses sont-ils égaux?

Non. Il faut faire une distinction importante entre le fructose dans un fruit et le fructose libre qu’on ajoute soit tel quel, soit sous forme de sirop de maïs hydrolysé riche en fructose. Dans les fruits, le sucre (fructose ou autres) est toujours associé à d’autres nutriments qui favorisent sa bonne assimilation. Par exemple, on trouve des fibres qui ralentissent l’absorption et des oligo-éléments (chrome, magnésium, etc.) qui aident à métaboliser les sucres.

Le fructose libre ou le sirop de maïs (sur les étiquettes, on utilise aussi l’euphémisme glucose/fructose pour ne pas écrire sirop de maïs ou HFCS : High Fructose Corn Syrup) arrive en surplus, non accompagné de ces autres substances alimentaires qui accroissent nos capacités de métabolisme.

Des preuves

Chez l’animal, il est maintenant bien démontré que l’ajout de fructose dans la diète, en particulier dans l’eau à boire, augmente la synthèse de gras, les taux de gras sanguins (en particulier les triglycérides), la résistance à l’insuline et l’obésité (surtout abdominale).(1) D’ailleurs, un très bon moyen pour donner une stéatose (foie gras) à des souris est de leur donner du fructose!

Oui mais, une souris, ce n’est pas un humain!

C’est là qu’arrivent de nouvelles données qui confirment que l’effet du fructose est le même chez les humains et qu’il est un des principaux coupables de l’épidémie d’obésité et de diabète qui afflige l’occident.

Des chercheurs ont fait prendre à des volontaires soit des boissons sucrées au fructose, soit des boissons sucrées au glucose pour une durée de 10 semaines. Durant cette courte période, ceux qui ont reçu du fructose ont vu leur tour de taille augmenter de 1,9%, leur gras abdominal de 8,6% et leur gras viscéral (le gras à l’intérieur du ventre – le plus dangereux – associé entre autres à la maladie cardiaque) de 14%. De plus, le mauvais cholestérol (LDL) a augmenté de 14%, les triglycérides sanguins de 18% et les triglycérides mesurés après les repas ont augmenté de… 38%.(2) Ces mêmes effets sont observés avec l’infâme sirop de maïs riche en fructose.(3)

Voici un tableau des résultats de l’étude comparant la consommation de boissons au fructose à celle de boissons au glucose. Vous remarquerez que, quoique le glucose libre soit mauvais pour la santé, il est définitivement moins néfaste que le fructose!(2)

Augmentation de certains paramètres suite à la consommation de sucres.(2)

Fructose

Glucose

Tour de taille

+ 1,9%

+ 1,7%

Gras abdominal

+ 8,6%

+ 4,8%

Gras viscéral

+ 14%

+ 3,2%

Mauvais cholestérol (LDL)

+ 14%

+ 3,6%

Triglycérides sanguins

+ 18%

+ 2,5%

Triglycérides après les repas

+ 38%

+ 9.8%

Le sirop de maïs riche en fructose qu’on retrouve dans la très grande majorité des boissons sucrées (des cocktails aux fruits jusqu’aux boissons gazeuses) est aussi une cause de maladie du foie (foie gras ou stéatose) que certains auteurs nomment le diabète du foie.(4)

Bref, la prochaine fois (ou foie!) que vous serez tenté par une boisson sucrée comme une liqueur (genre cola), pensez-y à 2 fois! Que vous ayez un surplus de poids ou pas, prenez donc un verre d’eau ! Et quand quelqu’un affirmera encore une fois que les boissons gazeuses ou le sucre font partie d’une alimentation équilibrée, référez-le à cet article…

Jean-Yves

Références :

1. Bergheim I, Weber S, Vos M, et al. Antibiotics protect against fructose-induced hepatic lipid accumulation in mice: role of endotoxin. J Hepatol. 2008 Jun;48(6):983-92.

2. Stanhope KL, Schwarz JM, Keim NL, et al. Consuming fructose-sweetened, not glucose-sweetened, beverages increases viscéral adiposity and lipids and decreases insulin sensitivity in overweight/obese humans. J Clin Invest. 2009 Apr 20. pii: 37385. doi: 10.1172/JCI37385.

3. Stanhope KL, Havel PJ. Endocrine and metabolic effects of consuming beverages sweetened with fructose, glucose, sucrose, or high-fructose corn syrup. Am J Clin Nutr. 2008 Dec;88(6):1733S-1737S.

4. Collison KS, Saleh SM, Bakheet RH, et al. Diabetes of the Liver: The Link Between Nonalcoholic Fatty Liver Disease and HFCS-55. Obesity (Silver Spring). 2009 Mar 12. [Epub ahead of print]

186 commentaires

    1. Bonjour Mikael
      La plupart des réponses sont déjà dans l’article sauf la consommation en France. Je n’ai pas accès à cette information facilement ici en Amérique.
      https://www.jydionne.com/?s=fructose
      Le fructose est un sucre similaire au glucose. Les principales sources sont les fruits. le sucre blanc, sucrose est constitué de 2 molécules liées ensembles : fructose + glucose.
      Santé!

    1. Bonjoru Marlène
      L’amidon, de maïs, de blé, etc. contient uniquement une grande chaine de glucose, pas de fructose
      Par contre, le sirop de maïs, fabriqué à partir d’amidon avec une technologie enzymatique, en contient
      Santé!

  1. bjr voila je ne me retrouve plus dans ses histoires de sucre le quelle et le moins mauvais ?
    et les fruits .
    je consomme du stévia ou parfois du sirop agave ? le quelle et bien
    bref dans ses sucres / glucose , saccharose , et fructose lesquelles doit t on éviter? celui qui stocks les graisse je me mélange
    merci de votre réponse importante pour moi
    je suis ronde et n arrive pas a mincir
    martine

    1. Bonjour Martine
      En bref :
      1- les sucres rajoutés, n’importe lequel, sont de trop dans l’alimentation. On fait avec… et on limite
      2- le fructose pur et le sirop de maïs riche en fructose sont dans les pires sucres rajoutés. Le sirop d’agave fait partie des sucres à éviter.
      3- Les sucres dans les aliments, naturellement présents dans les fruits ou autres ne sont pas aussi néfastes que les sucres rajoutés. Certains aliments sucrés naturellement comme la banane très mure sont plus “engraissants” que d’autres. Dans ce cas, il faut limiter ou manger moins mur.
      Une façon de maigrir (dans le sens perdre de la masse grasse et non simplement du poids) est de limiter les glucides. Manger des aliments plus riches en protéines, en fibres, en gras, mais diminuez les glucides. De cette façon, vous mangez à votre faim et perdez du poids. La pire chose à faire est de limiter les portions et de vous privez. De cette façon, votre corps a toujours faim, vous ne perdez pas de poids et dès que votre contrôle diminue, vous gagnez du poids.
      Santé!

  2. Bonjour,
    vous devriez tous ne plus manger, ne plus boire, ne plus rien faire !!!!!!!!!!!!!!!!
    vous seriez des saints
    Même l’air que nous respirons est néfaste – alors vivez………..

    1. Bonjour Francine
      Vous avez raison. La vie est une maladie incurable qui, éventuellement, tue tout le monde. Par contre, j’aimerais quand même en profiter au maximum. C’est pourquoi j’aime manger (des bonnes choses), boire (de bonnes boissons depuis l’eau jusqu’à la bière) et respirer (idéalement de l’air pur).
      Par contre, vivant en ville au 21e siècle, je dois faire des compromis… Mais ces compromis, en toute connaissance de cause, sont plus faciles à faire que si je ne sais rien.
      Santé!

    2. Désolé mais c’est une remarque idiote.
      Pourquoi faire du sport dans ce cas ? C’est fatiguant… Pourquoi s’instruire ?
      Et bien le corps, c’est pareil, il faut l’entretenir et en prendre soin. Et vivre, c’est ça, pas se complaire dans la débauche parce que vous en avez la liberté.

  3. je voudrait savoir si une mauvaise assimilation du sucre (bonbons, riz au lait, patisseriea, yahourts au fruits à 0% peut provoquer du cholestérol, mon mari avait 2g80, il a été hospitalisé pour tout autre chose et après quelques jours d’hospitalisation, il n’avait plus de cholestérol
    merci
    il a actuellement une tumeur au lobe temporal gauche

    1. Bonjour Lejsute
      Possible. Le stress aussi est une cause sous estimée. Mais oui, le sucre est un grand coupable de l’inflammation dans le système cardiovasculaire qui s’exprime, entre autres, par le cholestérol élevé.
      Santé!

  4. Effectivement on est loin du fructose. Mais sur ce que dit JYD à son sujet je ne suis pas d’accord et je l’ai déjà exprimé.
    Bonne continuation

    1. “Ainsi, le problème du fructose commence avec le surdosage et l,ajout de fructose purifié. “JYD
      il n’y a aucun doute possible. .
      La démonstration serait simple. .Les intérêts sont plus complexes.

  5. Le problème est que nous ne sommes pas tous égaux devant le physique et la santé. Beaucoup de gens doivent s’affamer littéralement pour perdre quelques kilos pendant que d’autres se goinfrent et restent maigres. Certains ont des cancers foudroyants du poumon sans jamais avoir fumés pendant que d’autres fument régulièrement est ont des poumons nickels. On pourrait dire de même pour toutes les maladies (diabètes, cancers, leucémies, etc …). Il faut savoir bien se connaitre et savoir ce qui est bon pour soi. Il faut faire attention de ne pas se priver et de profiter au maximum de la vie car au bout du compte on fertilise tous les chrysanthèmes.
    Si c’est pour finir vieux, con, ringard, moche et … frugivore … j’en voit pas l’intérêt.

    1. Tu as raison Phil, l’essentiel est de bien se connaître. C’est cette connaissance qui permet de vivre en harmonie avec soi même et les autres.il n’y a plus besoin d’aller chercher des exemples à droite ou à gauche car dans ce monde, on trouve tout et son contraire. .
      Mais on est loin du fructose là. ..
      Perso, je suis heureux, au soleil, j’ai plein d’amis, et petites amies. Je vis comme un nabab.
      Pire, je m’écroule de rire quand j’observe cette société de gens qui sont pressés de vivre parce qu’ils ont peur de la mort.

  6. Je connais énormément de gens sans aucune carence affective et dont les plaisirs de la table sont primordiaux dans leur vie de tous les jours, sans gros excès cela va de soi.

    1. Si ce n’est que des habitudes alimentaires, alors le changement me parait assez simple, à condition de trouver la motivation.
      Dans mon cas, plusieurs AIT en 2011 et des problèmes articulaires (disparus depuis l’arrêt des produits laitiers), mon indiqué le chemin de la raison.
      Je ne me prive pas: je peux manger tout le temps sans grossir. Digestion très rapide…
      Impression personnelle: Plus de joie de vivre et pas d’idées morbides, en avalant du cadavre, c’est différent. Mais je dois manquer d’objectivité.

  7. Oui sauf que pour beaucoup de gens adopter ton attitude serait supprimer tous leurs plaisirs, autant se suicider … avant de mourir de toute façon.

  8. Bravo à toi Pierre, en espérant que tu ne te fasses pas un jour écraser par une voiture car il serait dommage que tu eusses fait tant d’efforts pour pas grand chose.
    Salutations

    1. “La vie ne vaut rien, mais rien ne vaut la vie” Malraut.
      Il faut du temps pour s’en apercevoir. .
      des efforts? ..non, la vie est beaucoup plus simple.
      Cordialement,

  9. Bonjour,
    si l’homme était un animal, que mangerait-il?
    c’est la première question à poser..
    Il mangerai des fruits, légumes, baies, insectes peut être, c’est indiscutable. Un tableau d’anatomie comparé ne laisse aucun doute.
    Pourquoi se demander si le fructose fait grossir? Alors qu’il noté que le fructose dans les fruits est parfaitement assimilé.
    Depuis 2 ans je me suis “désintoxiqué” progressivement, en 1 an je suis arrivé à manger végétalien crugivore à 90%.
    Je pèse 71kg pour 179 cm, pile poil sur le poids idéal de Lorentz. Indice de Ruffier 1.2. 1 heure de sport tranquillement par jour.49 ans.

    1. Votre remarque est pertinente…dommage que vous ne poussiez pas le raisonnement jusqu’au bout…
      Dans la nature il n’y a pas de fruits (mangez 1 pomme sauvage, si vous y arriver, et croyez-moi vous allez courir aux toilettes). Idem pour les légumes. On trouve des baies, l’été, dont le principal intérêt est de prendre du poids pour affronter l’hiver. La plupart des légumes ont moins de 300 ans, le blé antique contenait 7 gènes, le moderne 22.. bref il n’y a pas plus artificiel et industriel que les fruits et légumes, importés à grand coup de transport pour fournir nos étals.
      Si l’homme était “un animal”, disons si on remontait il y a seulement 3000 en France, l’homme ne mangerait que…de la viande ! L’homme a l’instinct inné de la chasse, et il se déplaçait en suivant les troupeaux. Quand ça lui prenait il mangeait une noix ou une framboise, mais avant tout la viande. ça tombe bien, elle n’a pas changé depuis des millénaires, je pense qu’aujourd’hui c’est la source de nourriture la plus saine (sauf les trucs en batterie mais on en trouve de moins en moins).
      Vous faites exactement l’inverse de ce que vous préconisez…

  10. Bonjour Roxane,

    Fait attention, j’ai moi même était végétarien. J’ai pris plus de 15 kilos durant cette période : petit-déjeuner au flocon d’avoines, galettes de blé le midi, etc … Je n’était pas adapté à ce type d’alimentation. En mangeant de tout mais en supprimant simplement le pain et en faisant du sport j’ai perdu 20 kilos et j’ai découvert une santé de feu à 45 ans alors que j’étais faible à 30 ans.. J’ai un ami qui a eu un colite inflammatoire importante en ne mangeant que légumes et céréales. Je connait pas mal de gens morts de cancer alors qu’ils étaient végétariens et d’autres carnivores qui vivent encore. On est pas tous égaux devant la santé malheureusement.
    Le pape de la macrobiotique : Raymond Dextreit est mort à 93 ans. Mon grand-père bon vivant, carnivore qui s’est toujours fait plaisir mais avec modération en mangeant de tout, buvait peu d’eau, supprimant le repas du soir par une tisane à partir d’un certain age, pas de café ni de thé et qui est restait maigre toute sa vie, n’ayant jamais vu de médecins est mort à 101 ans.
    Le plus important dans la vie est de prendre plaisir avec ce qu’on mange, de se régaler, de sentir se qui est bon pour soi, d’être heureux, bouger, respirer, avoir une activité physique et intellectuelle toute sa vie, aimer la vie, manger pour vivre et non l’inverse et sans se poser de questions.
    Arrêter de vous stresser avec la nourriture et vous n’en serait que plus heureux … Sinon vous allez mourir de dépression à cause d’elle. Supprimer les toxines que tout le monde connait et n’exagérez pas, vous allez rendre votre corps faible face aux agressions extérieures.
    A bon entendeur.

  11. Bonjour, me tournant depuis qques mois vers une alimentation végétarienne, votre article m’intéresse énormément. J’ai également supprimé mes sources habituelles de sucre raffiné (café,viennoiseries,grenadine…) et je ne consomme que 2 à 3 fruits par jour (c’est déjà bcp d’après les commentaires de certains, je pourrais réduire sans être frustrée mais qu’adviendra t’il de leur apport en vitamines? A remplacer par des légumes?) Au niveau des céréales (blé complet, avoine, muesli bio, pâtes et riz complets) que je cnsomme quotidiennement (60 gr cuit par jour)ce sont des sucres lents, donc mauvais? Mais sans cela, je vais me nourrir exclusivement de légumes?! Bref, perdue…

    1. Bonjour Roxane
      Le fructose n’est néfaste que s’il est purifié et rajouté. De même que le sucre d’ailleurs. Donc mangez une variété de fruits selon votre appétit et ne comptez pas. Fiez-vous à votre instinct.
      Santé!

  12. Bonsoir,
    mais que faire? Revenir au temps des cavernes?
    Je ne vois aucune réaction des médecins, voire diabétologues contre l’invasion des préparations au fructoses. En Allemagne, tous les produits contenant des succédanés du sucre ont disparu. Pour les diabétiques, très pratique. Pourquoi ne pas faire des desserts p.ex. sans sucres et laisser la possibilité de “sucrer” soi-meme. Les lobbies!!!
    Salutations cordiales

      1. Bonjour Gemeaux
        je ne suis vraiment pas un spécialiste de l’imagerie ni des pathologies du cerveaux. Par contre, à voir ce que je trouve sur l’Internet, c’est une atteinte sérieuse des vaisseaux d’une partie du cerveau. Donc, assurez-vous d’avoir un suivi médical.
        Santé!

    1. Bonjour Yves
      Simplement mettre la main à la pâte. Plus vous cuisinez, plus vous achetez frais, moins vous êtes susceptible d’être la proie des lobby… qui de toute façon, essayerons toutes les stratégies possibles. 🙂
      Santé!

      1. Bonsoir,
        partiellement d’accord pour les lobbies. Ils s’attaquent aux producteurs de bons produits frais, leurs imposent leurs conditions de prix sinon c’est la mort rapide au lieu d’une mort lente…

  13. merci pour ces informations.mon mari souffre d’1 hyper triglycéride (4.99g/l) 2 jours après il a refait les analyses (3.63g/l)et il a 1 hémiplégie coté droit SVP dites moi est ce grave? et que dois-je faire?merci

    1. re Bonjour Gemeaux
      la meilleure façon de faire baisser les triglycérides est de couper sérieusement les sucres, surtout les sources de fructose. Ensuite, les oméga 3 de poisson aident beaucoup : une dose de 2 400 mg d’oméga 3 par jour.
      Santé!

  14. Bonjour,

    Merci beaucoup pour votre article très claire. J’ai regarder dans mon garde manger et sauf pour deux ou trois item, les produits que j’achète sont bel et bien sans fructose.
    Par contre je vois plein d’autre nom sous lequel j’ai peur se ce cache le fructose: amidon de maîs modifié, sirop de maîs… Y-a-t’il d’autre nom sous lequel on peut “cacher le fructose” et dont il faudrait faire attention?

    merci pour votre réponse

    1. Bonjour Élaine
      Sirop de maïs, glucose/fructose, SMRF, HFCS, agave, etc.
      Par contre, l’amidon de maïs n’est pas une source de fructose. l’amidon est une petite chaine de glucose qui sert à épaissir les liquides.
      Santé!

  15. Bonjour,le fructose n’est donc pas nutritionnellement intéressant s’il est consommé “pur” (comme dans les boissons) et en grande quantité. Mais si on l’utilise pour remplacer le sucre dans des pâtisseries riches en fibres, comme des galettes à base de son d’avoine, cela pourrait imiter le fructose contenu dans les fruits (?). Ainsi, on allégerait nos pâtisseries maison et on conserverait le sucre blanc pour nos boissons (thé, café, lait etc…) évidemment en quantité raisonnable. Qu’en pensez-vous ?

    1. Bonjour Anaïs
      En fait, vous n’allégez rien du tout. Ce sera un sucre comme le sucrose/saccharose. L’effet sur la glycémie sera plus lent mais l’effet global sera le même.
      Santé!

  16. le fructose reste du fructose et est mauvais pour la santé, même si nos préjuges nous poussent à nous voiler la face; qu’il provient de fruits, du miel ou ajouté, c’est le même fructose qui va bousiller le foie et va se rajouter comme graisse corporelle

    pas facile à avaler les nouvelles découvertes sur le fructose après tant d’années de bourrage de crâne ave le fameux “5 fruits et legumes”, hein?

    1. Bonjour Daniel
      je ne serait pas si catégorique. L’être humain consomme du fructose depuis que le monde est monde. Ainsi, le problème du fructose commence avec le surdosage et l,ajout de fructose purifié. Sauf exception, même avec les cultivars plus riches en fructose, vous n’aurez pas vraiment de problème à manger des fruits.
      Santé!

      1. C’est au moins inexacte: même des non jours, les humains des régions polaires ne consomment pas (ou extrêmement peu et rarement) du fructose, pour des raisons évidentes. Avant l’invention des techniques de conservation nos ancêtres ne mangeait des fruits qu’au maximum 2-3 mois par an pendant que les fruits était bons à manger. Et même les fruits, avant que l’homme ne commence, par des techniques de sélection, à les transformer en aliments bourrés de fructose tels que nous les connaissons aujourd’hui (plus appétissants, car sucrées), les fruits vraiment naturels avait des dimensions plus petites et contenait beaucoup moins de fructose. Il suffit de voir à quoi ça ressemble une pomme sauvage (càd, à l’état naturel, sans intervention humaine): c’est un fruit d’environ 1,5 cm diamètre, aigre et peu savoureux voir immangeable. De même pour les cerises, etc. La vaste majorité des humains ne mangeront pas les fruits à l’état naturel. Le fructose n’est pas nécessaire aux humains. Les fruits tels que nous connaissons aujourd’hui sont une invention purement humaine.

    2. Bonjour, je me joins a JYD. Si on se base sur ce que dit l’article, le fructose n’est mauvais que quand on le consomme pur et en grande quantité. Mais lorsqu’il est accompagné de fibres et d’autres éléments, comme dans les fruits, il n’arrive pas en excès dans le foie et est donc mieux assimilé. Le tout est de trouver comment et avec quoi l’accompagner.
      Effectivement, les fruits issus de la production industrielle contiennent peut-être trop de fructose par rapport à le teneur en fibres. Préférons donc les fruits bio à taille “décente” et moins “sucrés”.
      Rien n’est mauvais, je pense qu’il suffit de connaître et maîtriser ce que l’on mange pour en faire bon usage 🙂

  17. Bonjour,
    Le fructose extrait de la betterave aurait un index glycémique beaucoup plus bas que celui du mais, qu’en pensez vous?.
    merci pour toutes ces informations.

    1. Bonjour Philippe
      Du fructose pur, c’est du fructose. Qu’il provienne de la bettrave, du maïs ou de L’agave, c’est du fructose. L’index glycémique n’a rien à voir avec le fait que c’est un sucre néfaste que ne devrait pas être rajouté.
      Tout doit se prendre avec modération, y compris la modération.
      Santé!

  18. Bonjour JYD
    merci pour votre réponse
    j’ai trouvé en magasin diététique du ” suc de coco” qui est de la sève de fleur de cocotier en poudre
    jardin BIO’ qui le propose le conseille en remplacement du sucre
    Qu’en pensez vous ? par rapport au fructose ? est ce une bonne alternative comme le stévia ?
    merci beaucoup
    Vivi.B

    1. Bonjour Vivi.B
      Le sucre de coco est un sucre brut. Moins purifié que le sucre de canne, il aura donc un indice glycémique plus faible. Mais ça reste du sucre. Il est certainement mieux que le fructose purifié. Quant au stévia, ce n’est pas un sucre mais bien un édulcorant non calorique. Donc, ce serait une alternative aux édulcorants synthétiques plus intéressante.
      Santé!

  19. Bonjour,
    Votre article m’intéresse d’autant + que je suis dans une démarche de crudivorisme à tendance frugivore (à hauteur de 50% de mon alimentation).
    Comme vous le différenciez le fructose du fruit n’a rien à voir avec le fructose ajouté dans divers produits. Pour autant, les problèmes que vous évoquez par la suite traitent de ce second fructose, les études étant basées sur du jus enrichi en fructose.

    Quid des fruits? Avez-vous connaissance de certaines études scientifiques basées sur une consommation de fruits importante?
    Les théoriciens crudivoristes clament par exemple que le fructose ingéré en excès (provenant des fruits bien sur) servira dans un premier temps à la thermogénèse, puis à un stockage sous forme de gras si l’excès est important. Dans tous les cas, une conso importante de fruits (pour fournir 2000calories par exemple) serait très positif pour la santé et non délétère, comme peuvent le prétendre les diététiciens et autres.

    Malheureusement, le peu d’études scientifiques traitant du sujet ne tournent qu’autour d’un fructose ajouté. Difficile de s’y retrouver quand tout le monde clame des avis divergents avec la même “connaissance”. Avez-vous un éclairage scientifique à m’apporter?

    Merci beaucoup par avance, je vous souhaite une bonne fin de semaine!
    Cordialement,

    Alexis 🙂

    1. Bonjour Alexis
      Les seules personnes qui devraient se méfier du fructose naturellement présent dans les fruits sont les personnes qui souffrent d’intolérance au fructose (qui donne les mêmes symptômes que l’intolérance au lactose du lait). Autrement il est bien assimilé.
      par exemple :

      Petta S, Marchesini G, Caracausi L, Macaluso FS, Cammà C, Ciminnisi S, Cabibi D, Porcasi R, Craxì A, Di Marco V. Industrial, not fruit fructose intake is associated with the severity of liver fibrosis in genotype 1 chronic hepatitis C patients. J Hepatol. 2013 Aug 6. doi:pii: S0168-8278(13)00553-9. 10.1016/j.jhep.2013.07.037. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 23933265.
      Montre bien que le fructose ajouté, mais pas celui des fruits, a un effet délétère sur le foie.

      à lire

      Bray GA. Fructose: pure, white, and deadly? Fructose, by any other name, is a
      health hazard
      . J Diabetes Sci Technol. 2010 Jul 1;4(4):1003-7. PubMed PMID:
      20663467; PubMed Central PMCID: PMC2909535.

      Par contre, je suis toujours sceptique quand on essaie d’expliquer : Les théoriciens crudivoristes clament par exemple que le fructose ingéré en excès (provenant des fruits bien sur) servira dans un premier temps à la thermogénèse, …
      Je ne suis vraiment pas convaincu de cette thèse. Est-ce que le fructose aura plus cet effet que le glucose ? ou que les oméga 3 comme la graine de lin ?
      J’en doute. C’est trop “mécanistique”
      Santé!

      1. Nous sommes bien d’accord concernant cette théorie, la réalité étant souvent bien plus complexes que ce que l’on peut imaginer sur sa petite feuille. Cela s’apparente d’avantage au jeu des devinettes.

        Néanmoins, à la lumière des informations récoltées (notamment grâce à votre aide) il me semble qu’une alimentation essentiellement crudivore et frugivore soit un excellent régime pour nourrir sainement son corps.

        Je vais me renseigner sur des cas d’intolérance au fructose dont je n’avais jamais entendu parler. Merci pour les liens des études scientifiques.

        Santé à vous également! 🙂
        Alexis

        1. Bonjour Alxis
          une suggestion. Tant qu’à faire crudivore, pensez à une majorité de légumes (feuillages inclus), plutôt que fruits. Mais vous avez raison, d’abord l’information.
          Santé!

  20. Bonjour,
    mon beau père a fait une hyperglycémie il y a 2 ans, hospitalisation + insuline et régime, au bout de 2 mois son taux de glycémie étant stable, il est repassé aux comprimés. j’ai eu la mauvaise idée de lui apporter une boite de fructose car j’avais lu sur plusieurs revues que ça ne modifiait pas la glycémie
    et effectivement son taux est normal depuis.
    mais il en consomme tout les jours plusieurs c à café, je lui ai parlé des méfaits que je lis de + en + , mais il ne veut rien savoir, il a à nouveau grossi et bcp du ventre (il en avait déjà),car il mange souvent dans la journée en plus des 3 repas, bcp de fruits accompagnés de gervita au fructose etc; de + il a un hématome en forme de banane sur le haut de la jambe qui ne se résorbe pas et lui provoque une douleur au genou
    pensez que l’abus du fructose y soit pour qq chose , y’a t il grand danger pour lui? par quel type de sucre pourrait il le remplacer ? il doit en moyenne en consommer 1 boite (400g) tous les 15js à peu près
    il a 67 ans et est aussi traité pour l’hyper tension
    merci de votre réponse

    1. Bonjour Vivi
      Poser la question c’est y répondre. Certainement que le fructose avec cette quantité est impliqué dans ce que vous décrivez depuis le ventre jusqu’au problème de circulation manifesté par l’hématome.
      La solution : votre beau-père ne voudra pas l’appliquer : Diminuer de façon importante les sucres sous toutes leurs formes.
      Remplacer par un édulcorant non calorique comme le stévia peut aider mais ce n’est qu’une partie de la solution. La seule efficace est de réduire grandement.
      Santé!

  21. Bonjour,

    Le fructose est conseillé pour la préparation de boissons pour sportifs avant et pendant l’effort (de 25 à 40g par litre de boisson) principalement pour des sports d’endurance : marathon, cyclisme, tennis, … pour lesquels on peut consommer plusieurs litres.
    Quel est votre opinion sur l’usage du fructose dans ces conditions?
    merci pour votre réponse

    1. Bonjour Laurent D
      Je ne sais pas où vous avez lu ceci mais c’est le glucose que le muscle utilise durant l’effort. Pas le fructose.
      À la rigueur, le ribose peut être associé mais pour des raisons différentes.
      Santé!

      1. Précision sur la consommation par les muscles :
        Glucose = sucre rapide, effort rapide et intense, mais attention à l’insuline !!
        Fructose = sucre lent pour effort long… et pour maigrir
        [[[Le miel est produit par les abeilles à partir du nectar sucré des fleurs. Par conséquent le miel devrait être riche en saccharose, ce qui n’est pas le cas. En effet, le saccharose prélevé par les abeilles sur les fleurs, passe par leur jabot où se trouvent les enzymes capables de transformer le sucre en glucose et fructose. Ainsi le miel est pauvre en saccharose mais très riche en glucose et fructose, directement assimilables quand on l’absorbe. Le miel est en quelque sorte pour l’homme du sucre “prédigéré”.

        Intérêt du miel pour le sportif
        Le glucose du miel se retrouvera rapidement dans le sang. C’est pour cela que l’on dit que le glucose est un sucre rapide.
        L’augmentation de sa concentration sanguine (hyperglycémie) va provoquer la sécrétion d’une hormone nommée insuline dont le rôle est de faire rentrer le glucose dans les muscles pour qu’il soit utilisé en énergie et stocké sous forme de glycogène, et de le faire rentrer dans le foie pour le mettre en réserve sous forme de glycogène hépatique
        On sait que pour son énergie, le muscle peut “brûler” du glucose ou des acides gras. Pour favoriser l’utilisation des excès de glucose, l’insuline va logiquement provoquer une diminution de l’utilisation des graisses par les muscles.
        Le fructose du miel est un sucre dit lent car son passage dans le sang est retardé par rapport au glucose. Sa concentration ne subira pas de forte augmentation, il ne provoquera pas de variation notable du taux d’insuline. Par conséquent le fructose permettra au muscle de continuer à utiliser normalement les graisses pour ses besoins énergétiques (cela peut être important si on veut maigrir)
        Une grande quantité de fructose est prise en charge dans le foie et là, miracle, ce fructose sera lentement transformé en glucose! Il servira à fabriquer du glycogène hépatique si les muscles sont au repos, mais si le sportif est encore en plein effort, le fructose transformé en glucose vient prendre le relais. Le sportif est ainsi mieux protégé contre une éventuelle hypoglycémie. Voilà pourquoi les mélanges glucose/fructose sont très utilisés dans les boissons énergétiques dans le sport. Voilà aussi pourquoi certains ajoutent du miel à leur alimentation précompétitive.

        http://entrainement-sportif.fr/fructose-sport-miel.htm%5D%5D%5D

        1. Bonjour Joey
          N’abusez pas du fructose ou de n’importe quel sucre si vous ne faites pas d’efforts intenses. L’athlète métabolise différemment de “monsieur-tout-le-monde”. Mais qualifier le fructose du sucre lent… Je vérifierais mes sources à votre place. Ce site est probablement bon mais pas à jour.
          Santé!

  22. Bonjour,
    Plusieurs questions sur le fructose.
    Je viens de faire de la confiture d’oranges et grâce au fructose, je n’ai mis qu’un kilo de sucre pour 4 kilos de fruits. N’est ce pas finalement intéressant?
    Le fructose cristallisé que j’ai utilisé ne donne pas sa provenance mais
    par ailleurs j’ai trouvé du sirop de fructose fait à partir du blé. Est ce aussi nocif que ceux fait avec du maïs et pourquoi.
    tous les fructoses sont-ils à base de maïs?
    Merci de votre réponse

    1. Bonjour Patricia
      Le fructose peut être fait à partir de plusieurs sources. La principale est le maïs mais ce peut être le blé, l’agave, le topinambour, etc.
      Tout est question de quantité et de proportion. Un peut ne fait de mal à personne. Beaucoup, surtout dans les boissons et c’est la route au diabète et au syndrome métabolique qui commence. Comme votre confiture ne sera pas mangée au kilo mais bien dégustée, alors c’est parfait.
      Santé!

  23. Laurence ce que vous racontez est très choquant, mais malheureusement pas surprenant. Les conflits d’intérêt sont partout.

    M. Dionne, que pensez-vous du nectar d’agave? Je suis tombée sur des infos ici et là sur divers site et on compare le nectar d’agave au sirop de maïs à haute teneur en fructose. Sur wikipedia on voit qu’il peut contenir entre 56% et 92% de fructose selon les sources.
    Pourtant, les étiquettes vantent le nectar d’agave comme un produit naturel et santé. Je suis un peu confuse.

    1. Bonjour Marie,
      1- l’agave ne devrait servir qu’à faire de la téquila.
      2- il existe 2 types de sirop d’agave. Le premier cru, peu sucré est correct. Le second est en effet issu de la même technologie enzymatique que le sirop de maïs riche en fructose. Il est à éviter absolument.
      Santé!

  24. Ma fille de 12 ans a été récemment hospitalisée à l’hôpital Saint-Justine pour une maladie de Crohn. La première approche thérapeutique que les médecins lui ont offerte était une diète liquide exclusive ( 2.2 litres par jour) à base de Modulen IBD ( fabriqué par Nestlée) pendant 8 semaines. Les médecins et les nutritionnistes m’ont tous fait l’éloge de ce produit me disant qu’il était aussi efficace qu’une corticothérapie et qu’en plus ce produit était très nutritif! Très impressionnée par ces éloges, j’ai voulu en savoir plus sur la liste des ingrédients du produit en question . Vous pouvez imaginer à quel point j’étais surprise lorsque j’ai vu que le premier ingrédient du Modulen était le fameux sirop de maïs. Bref, ni la nutritionniste ni les médecins n’ont pris en considération mes inquiétudes. Cela dit, ma fille n’a pas continué ce traitement puisqu’elle ne répondait pas à ce gavage exclusif et son état de santé s’était empiré, mais nutritionnistes et médecins assistait pour que ma fille en consomme tout de même quelques verres par jour comme un supplément alimentaire. Lorsque ma fille a eu son congé de l’hôpital, je réussis à contacter le Fabricant ainsi que deux de leurs laboratoires de recherche et leur service à la clientèle ( en Europe et en Amérique du Nord) pour les questionner au sujet de la formulation de leur produit, mais jamais obtenue de réponse. Encore plus choquant est le fait que l’un des gastroentérologues l’hôpital Sainte-Justine. Docteur JANTCHOU, qui fait la promotion du Modulen est lui même le porte-parole d’institut Danone qui est une filiale de Nestlé Nutrition.

    1. Bonsoir pourriez vous me dire comment a été traitée votre fille et où vous en êtes? Ma fille de 12 ans est sous modulen et le supporte mal. Merci pour votre réponse

  25. Bonjour,

    Intéressant article mais qui me laisse pour ainsi dire sur ma faim… Le fructose est aussi vendu sous forme de cristaux (semblables à ceux du sucrose) et non seulement de sirop de maïs. Est-il alors aussi nocif ? Affecte-t-il le taux de sucre sanguin ? Je suis hypoglycémique et j’aimerais savoir si je peux me risquer à l’utiliser.

    Merci.

    1. Bonjour Monique,
      La réponse est : le fructose libre, qu’il soit en cristaux ou sous forme de sirop de maïs, n’est pas un ingrédient intéressant dans l’alimentation. À l’opposé, le fructose présent naturellement à l’intérieur de l’aliment n’apporte pas de méfait.
      Mais, au-delà de ce précepte, tout est question de dose. Quelques grammes ne changeront pas votre vie. Le problème de notre société occidentale est la surabondance. Quand on comprend qu’une simple cannette de boisson gazeuse apporte 45 à 54 g de sucre, alors ça remet en perspective la petite cuillère à thé (5g) qu’on mettra dans nos aliments.
      Santé!

  26. Bonjour,

    Je suis actuellement en 2eme année de diététique. Je fais une étude personnelle sur le sirop de fructose justemment ses effets sur l’organisme et comment les prévenir.
    Vos articles sont clairs et très intéressants.

    J’aurai voulu savoir si je pouvez vous posez quelques questions via une adresse email ou autres ?

    Merci d’avance et merci pour votre site au top !

  27. Merci de cette réponse. C’est bien ce que je craignais, du sirop de maïs. Je ne suis pas sûre de savoir le détecter au goût, car rallongé au sirop d’érable, le goût de ce dernier prévaut peut-être. je vais donc continuer à acheter le petit conditionnement garanti pur sirop d’érable. Comme il est assez cher, cela me force à le limiter et c’est parfait.

    N’hésitez pas à me contacter si un jour vous faites le pas et organisez un voyage en Corse. J’essaierai de vous aiguiller comme je peux. J’ai passé quatre mois d’hiver à Montréal et c’est vrai que la vie y est totalement différente, mais la nature tout aussi intéressante : souvenirs de raquettes et de skis de fond dans des forêts majestueuses et immaculées. Ça n’a pas dû changer beaucoup depuis.

    Santé

  28. Merci de cette réponse rassurante. Je vais enfin pouvoir dormir sur mes deux oreilles. :0)
    Puis-je également vous demander si vous recommandez un sirop d’érable pur ? A une époque, j’utilisais du sirop d’érable bio, vendu par litre, mais tout de même relativement cher ( je précise que j’habite en Corse et que je n’ai pas le choix que vous avez ), mais un jour, il m’a paru plus dilué et c’est là que j’ai réalisé qu’il n’était pas pur. Ai-je eu raison de cesser de l’acheter et de me tourner vers les petits conditionnements de sirop d’érable pur et bio ? Avec quoi aurait-il été dilué? De l’eau, du glucose ou du sirop de maïs ? En avez-vous une idée ?
    Désolée de vous faire passer encore un peu de temps sur ce sujet.
    Santé!

    1. Bonjour Élise,
      J’aimerais bien visiter la Corse. C’est vrai que les érables sont rares chez vous 🙂
      Le sirop d’érable varie d’une saison à l’autre. Il peut varier en couleur et en texture. Il est rarement dilué. Si ça arrive, vous le verrez au goût. Le gout d’érable est très particulier. Les ajouts sont souvent des sirops de maïs, mais ces derniers se détectent facilement au gout.
      Normalement, le sirop conditionné en boite de conserve est garanti pur… mais il peut y avoir des exceptions…
      Préférez les petits formats qui se conservent mieux.
      À choisir entre le sirop d’agave et le sirop d’érable, je choisis l’érable sans l’ombre d’un doute.
      Santé!

  29. Bonjour,

    Je consomme depuis deux ans du sirop d’érable bio en remplacement du sucre de canne complet. Je le fais cependant avec quelques réserves, car j’avais lu sur le livre : la cure de toutes les maladies de Hulda Clarke qu’il pouvait contenir des aflatoxines et autres mycoses.
    Pensez-vous que je dois ouvrir les narines et respirer ? :o).
    Merci d’avance pour votre réponse.

    1. Bonjour Élise,
      Oui, on respire tous…
      Si une levure ou même une aflatoxine peut survivre au processus de fabrication du sirop, alors elle est solide. Le fait de bouillir si longtemps tue tout.
      Par contre, la conservation peut s’avérer problématique. C’est pourquoi les sirops sont vendus pour la très grande majorité en boites de conserve. Une fois ouverte, elle doit être réfrigérée. Il est vrai que le sirop qui est à l’air libre et à température de la pièce peut développer des moisissures, mais bien conservé, le sirop se garde très bien plusieurs années sans aucun rancissement.
      À ce titre, les noix et les huiles sont beaucoup plus sujettes au rancissement et aux colonisations par des moisissures.
      Santé!

  30. Nb: j’aimerais connaître la différence entre du fructose “simple” et du sirop de glucose fructose, qui apparemment ne serait pas la même chose ?

    Je ne consomme plus de sucre artificiel, mais exceptionnellement, j’utilise du sirop d’agave pour sucrer une boisson ou un désert et j’encourage mon entourage (très accros au sucre sous toutes ses formes) d’utiliser plutôt ce sirop d’agave (par ex dans le café) en me disant que ça sera toujours ça en moins de sucrose ingéré…

    Par contre je ne leur achète jamais de produits industriel (type biscuit, gâteau, glace…) si je lis sur l’étique sirop de glucose-fructose.

    Comment faire la part des choses, éclairez-moi !

    MErci

    1. Bonjour Mouton noir,
      Il y a ambiguité à propos du sirop d’agave. Le sirop cru est peu sucré parce qu’il est riche en inuline, une fibre prébiotique. Par contre, celui qui est vendu à 95% fructose est obtenu par la même technologie que le sirop de maïs riche en fructose (alias glucose fructose sur les étiquettes). Bref, pas mieux.
      Le cru est correct.
      Santé!

  31. On s’y perd dans tous ces avis !!!

    L’amalgame entre le sirop glucose-fructose (très utilisé dans la composition des sodas mais aussi de certains biscuits) et le fructose trouble les consommateurs. Le public, la presse et même certains scientifiques font l’amalgame entre le fructose cristallisé et le HFCS (High Fructose corn syrup) ou sirop de glucose/ fructose.

    Ce ne sont pas les mêmes produits. Le sirop de glucose/fructose contient quasiment le même taux de glucose que de fructose, alors que le fructose pur cristallisé ne contient que du fructose. Cette différence dans la composition est considérable d’un point de vue chimique, et conduit à des propriétés technologiques et des réponses physiologiques (index glycémique notamment) spécifiques. Le sirop de glucose-fructose incriminé est en fait un isoglucose extrait du maïs, à ne pas confondre avec le fructose cristallisé issu de la betterave sucrière et dont la pureté est très élevée.

    Le fructose cristallisé Vivis garantit un minimum de 99,5 % de fructose grâce à son procédé de fabrication naturel.

    (Alexandre Glouchkoff, diététicien nutritionniste, d’après les explications du Professeur Salwa RIZKALLA, chercheur à l’INSERM, Paris – Conflit d’inrérêt : aucun)

    Source : Distriborg

    1. Bonjour Marie-Hélène,
      Je ne suis pas sûr que la distinction doive être faite. Le fructose est incriminé parce que c’est lui qui passe par la voie métabolique du foie, cause la fabrication de lipides dans le foie (lipogénèse), entraine une augmentation des triglycérides sanguins, une réduction de la sensibilité à l’insuline, etc.
      Les seules distinctions que je ferais sont : le fructose dans l’aliment naturellement présent (comme dans la pomme) n’est pas dangereux, ni même à considérer, et le fait que le sirop de maïs augmente l’absorption de ce fructose par rapport au fructose purifié, le rendant plus “dangereux”.
      Mais, entre vous et moi, le sucre purifié de quelque source que ce soit est en trop grande quantité dans notre alimentation. Point.
      Santé!

  32. Bonjour
    Il me semble que dans vos arguments contre le fructose vous ne contrez pas vraiment l’argument de Montignac sur le fructose. Montignac avance que le fructose de betterave dont l’IG est de 20 contrairement à celui du maïs (proche de 100% et encore plus dangereux que le sucre).
    A-t-on une étude comparative sur les effets des deux types de fructose sur le taux de triglycérides et le cholestérol?
    Quand à l’obésité, Montignac avance que c’est la combinaison d’insuline (souvent en trop grand quantité et de mauvaise qualité) et d’acide gras qui provoquent la prise de poids, l’insuline et les acides gras provenant respectivement de l’ingestion de lipide et de glucide. Pourquoi donc condamner le fructose de betterave si son index glycémique est faible et ne participe pas à la prise de poids?
    Merci

    1. Bonjour Delaunay,
      Il faut faire quelques précisions dans votre commentaire. Le fructose est incriminé parce qu’il est métabolisé sans passer par l’insuline. Il passe par le foie et cause un problème lorsqu’il est en trop grande quantité. Il entraine la synthèse de lipides au foie et le développement de triglycérides sanguins, de résistance à l’insuline. Peu importe d’où vient ce fructose. Dès qu’il est purifié et extrait de l’aliment, il peut être néfaste.
      Il est vrai que le sirop de maïs est de loin plus dangereux que les autres, ne serait-ce que par la quantité que le gens ingurgitent.
      Si vous lisez bien Montignac (ou Dukan ou Atkins ou tous les autres qui parlent de régime à faible index glycémique), vous verrez que la sécrétion d’insuline est reliée directement avec l’apport en glucides, toutes catégories confondues. Le résultat de tous ces régimes est possible si et seulement si les glucides sont réduits. Le fructose, ici, ne sert que de palliatif en petite quantité. S’il est pris modérément, alors il n’y a pas de problème… Modérément = 5 à 15g par jour.
      Santé!

  33. Bonjour Jean-Yves,

    j’ai découvert votre article et ses précieux commentaires en cherchant la dose maximale quotidienne de fructose. Je me suis légèrement écarté de ma route en arrivant sur votre article mais il me fait réagir et c’est bien.

    J’avoue que je ne suis pas d’accord avec votre analyse mais il se pourrait que ce soit parce qu’il me dérange et qu’il bouscule ma propre analyse. Je vous propose donc s’il vous plait d’en discuter et de discuter de mon cas personnel :

    j’ai 41 ans et je souffre couramment, quotidiennement, de manque d’entrain, de dynamisme, et de somnolence. Je ne suis pas sportif, je ne pratique pas de sport, et ces troubles m’arrivent donc dans la vie de “tous les jours” et depuis l’adolescence autant que je m’en souvienne. C’est une difficulté non-négligeable au quotidien et ça nuit à la vie sociale. Le pire est la période 13h30 – 16h00 où la somnolence est souvent irrésistible. Le Red Bull a peu d’effet.

    Mes symptômes ont été étudiés en 2010 pendant 24 h en hôpital. Rien de particulier n’a été détecté. Rien d’anormal non plus n’est détecté dans ma glycémie lors des examens sanguins. Très déçu, j’ai recherché moi-même des infos sur le web. J’ai découvert les affirmations de Montignac. Je ne suis pas un fan mais ses résultats sont confortés par d’autres (à moins qu’ils ne soient repris).

    J’ai mis en application les résultats trouvés : depuis l’été 2011, et tous les jours,
    j’ai remplacé le saccahrose par le Vivis fructose,
    j’ai remplacé le riz-le-moins-cher et les pâtes-les-moins-chères par du riz basmati complet et des pâtes au blé complet,
    j’ai remplacé le pain blanc habituel par du pain à la farine T150.
    De plus, avant le repas de midi, j’avale 2 gélules d’Ispaghul (dont les fibres sont censées retarder l’absorption des sucres par l’intestin). Aussi, je bois 3 / 4 de litre d’eau + jus citron + Vivis fructose, tous les jours, après le déjeuner (vers 14h00).

    J’observe des effets très notables : la somnolence disparaît ou est très amoindrie. A contrario si j’oublie de boire cette boisson, je sens la somnolence s’installer, accompagnée d’un manque de dynamisme.

    SVP que pensez-vous de mon expérience ? N’hésitez pas à commenter en large et en travers. D’avance merci.

    Cordialement

    1. Bonjour Pascal,
      Oui, tout à fait. Ce que vous décrivez est juste. Vous viviez quelque chose qui ressemble à une hypoglycémie post-prandiale. Je dis ressemble parce que “cliniquement” les médecins diront que ce n’en est pas…
      En normalisant votre sucre sanguin par l’alimentation et l’augmentation des fibres, vous avez réduit la production d’insuline. Donc, pas de creux d’énergie suite au repas.
      Par contre, le fructose dans tout ça n’a que peu à voir en terme d’efficacité. Le fait d’avoir enlevé le sucre vous a aidé. Pas le fait de l’avoir remplacé par du fructose.
      Ceci étant dit, le fructose, comme toute chose, a des limites. Mon propos ne vise pas la consommation de petites quantités, mais plutôt celle à laquelle on assiste dans le Nefaste Food comme dans les boissons gazeuses. Dans ces boissons, on retrouve pas moins de 45g de sirop riche en fructose, ce qui correspond à 25g de fructose. À vous lire, je présume que vous prenez environ 5g (une cuil. à thé). Vous êtes loin des dosages potentiellement néfastes.
      Santé!

  34. Bonsoir
    Merci pour la réponse JYD, dommage car je n’en ai entendu que du bien et voulais bien découvrir ce Momordica!… mais quelqu’un a peut être un plan?
    Sinon, quel fructose dois je prendre sans avoir les méfaits du sucre, entre autre pour un régime hypocalorique?

    Merci et bonne soirée

    1. Bonjour Lakota,
      Fructose en supplément, peu importe la marque… évitez SVP!
      Le stévia, si vous aimez le gout, est un édulcorant sécuritaire.
      Dans tous les cas, le sucre, brut, le moins transformé et bio, à petite dose, demeure le meilleur agent sucrant.
      Le jus de canne à sucre séché, les sucres roux, etc.
      Santé!

  35. Bonjour
    Est-ce que quelqu’un sait où je pourrais me procurer un substitut de sucre nommé : Lo Han ou Luo Han (Momordica grosvenori)sous forme de poudre (comme la Stévia) sur internet ou en magasin sur la région Toulousaine, merci

    1. Bonjour Lakota,
      Désolé, c’est un ingrédient en devenir. Il est très populaire chez les fabricants de produits naturels, mais je ne sais pas s’il est disponible tout seul ou si même il est disponible en France.
      Santé!

  36. Bonjour,

    Je ne suis pas sûre d’avoir tout compris, et à vrai dire, je ne sais plus où donner de la tête.
    D’après le tableau publié en tête de votre blog, concernant l’expérience faite sur des sujets consommant des boissons sucrées au fructose ou au glucose, on pourrait imaginer qu’il est possible de dissocier le glucose du fructose lorsqu’on choisit de sucrer nos aliments. Or le sucre “traditionnel” (de canne ou de betterave) se décompose en fructose et en glucose (50%/50%), et le HFCS 55 en fructose et en glucose (55%/45%) également, après “traitement” (?). Quelle est donc la différence entre ces 2 composants point de vue santé?? Et comment, au niveau des simples consommateurs que nous sommes, peut-on choisir de consommer plus de fructose ou de glucose??
    Eternellement à la recherche d’un moyen d’optimiser de la façon la plus naturelle possible ma non-prise de poids, je suis très intéressée par ce sujet, mais en conclusion je ne sais plus quel sucre privilégier. Actuellement, je sucre mon thé avec 1 morceau de sucre roux (de canne) et 3 comprimés d’édulcorant pour 1/2 litre de boisson… afin de limiter mon apport calorique. Est-ce sacrilège???
    En ce qui concerne l’édulcorant… j’en utilise un dont voici la composition: asparthame 44%, lactose, amidon de maïs, gomme de cellulose réticulée, L-leucine, et contient une source de phénylalanine. AUSECOURS!!! Que sont tous ces ingrédients aux noms barbares?? Pour moi édulcorant était égal à asparthame…je n’avais jamais fait attention à toutes ces subtilités avant cet instant précis où je vous écris… Et en admettant que je trouve un édulcorant 100% asparthame, l’asparthame est-il utile lors d’un régime amincissant, sans être trop nocif pour la santé?
    Aussi, les sodas fabriqués en France contiennent-ils également du HFCS, car si j’ai bien compris, c’est un composant avantageux aux Etats Unis car ils produisent beaucoup de maïs… La recette de ces boissons (et autres aliments industriels) ne changent-elle pas selon le pays de fabrication?

    Tout est un peu confus… auriez-vous l’amabilité d’éclairer ma lanterne??

    Très cordialement,
    Méli

    1. Bonjour Méli,
      Bienvenue dans le monde des allégations et des sciences biaisées par les capitaux.
      Votre choix de sucre roux est probablement le meilleur. On ne sait pas exactement pourquoi, mais il semble que le sirop de maïs (parce que les 2 sucres simples sont séparés et non liés et que la proportion n’est pas 50/50) ait un effet néfaste sur la santé. Le sucre brut, tant qu’il est pris avec modération, c’est-à-dire moins de 3 à 4 cuillères à thé par jour, reste tout à fait correct. L’important est la modération. Ce n’est pas une profession de foi.
      Personnellement, moins un aliment ou ingrédient est raffiné, meilleur il est.
      L’aspartame (encore là, personnellement) est une substance à éviter complètement.
      Santé!

  37. Bonjour,

    J’ai besoin d’une précision:

    “Alors je n’ai qu’une seule chose à rajouter à ton commentaire, change le Fructose en Stevia et, cette fois ci, tu passeras de ta taille de jeune fille à une taille d’anorexique.”
    Pourquoi? je consomme du stévia… il y a du mal?
    merci!

    1. Bonjour Tremo,
      Je pense qu’il s’agit plus d’une farce que d’autre chose, mais que ce qu’il veut dire est que le stévia est une très bonne alternative pour quelqu’un qui veut couper le sucre.
      Il n’y a pas de toxicité connue au stévia.
      Santé!

  38. Vous ne répondez pas à mon commentaire, vous déplait il?
    Vous n’avez rien à dire ou vous vous en foutez?
    Vous avez répondu à tout le monde, mon commentaire vous dérange?

    1. Salut Audrey,

      Moi-même adepte du sirop d’Agave je ne peux pas te contredire mais au contraire t’approuver. Je suis certain que JYD fait une grosse erreur de casting. Il confond mélange de sirop de glucose-fructose industriel présent dans le Coca-Cola (n’oublions pas que JYD vient du Canada-Amérique)et fructose naturel ou fructose Vivis en poudre. Alors je n’ai qu’une seule chose à rajouter à ton commentaire, change le Fructose en Stevia et, cette fois ci, tu passeras de ta taille de jeune fille à une taille d’anorexique.

      1. Bonjour JPS,
        Tout est dans la quantité. Tant que la source de fructose est proportionnée, pas de problème. Mais dès qu’on augmente, la voie métabolique du fructose passe par le foie et devient potentiellement toxique pour celui-ci. Il fabrique des triglycérides en excès et devient gras (stéatose), peu importe la source du fructose. Je suis d’accord avec vous, le sirop de maïs est le pire produit sucrant offert. Mais on y reviendra.
        Santé!

      2. Merci JPS pour votre rassurante réponse,

        J’ai testé le goût de la stevia, je n’aime pas du tout sa saveur très prononcée, et en effet je consomme très peu de fructose. Et je n’ai jamais gouté au sirop de maïs et je m’en abstiendrai donc.
        Je comprends donc un peu mieux vos explications, car j’étais inquiète de mal faire.
        Je suis soucieuse de ma santé, comme tous ceux qui consultent ce site.
        Merci de vos réponses, pardon pour mon impatience, j’ai vraiment cru qu’on m’avait zappée.

        Ps: je ne cherche pas à être maigre JPS!
        Je veux juste rester mince et en bonne santé surtout!

    2. Bonjour Audrey,
      Je comprends que nous vivons dans un monde de l’instantané… Vous n’êtes pas la seule à croire que, lorsqu’une réponse n’arrive pas dans les 24 heures, c’est parce qu’on ne veut pas répondre…
      Vous avez mis votre commentaire jeudi, ce n’est que lundi… Jean-Yves n’a répondu à personne depuis que vous avez mis votre commentaire. Ce n’est donc pas qu’il vous ignore, simplement qu’il n’a pas encore eu le temps d’y voir. Il doit “malheureusement” travailler comme tout le monde pour faire vivre sa famille et personne ne le paie pour répondre aux commentaires.
      Merci de votre patience,
      Michèle, Webmestre

  39. Bonjour Monsieur,

    Je viens de lire brièvement tous vos commentaires et explications, forts complexes parfois pour une néophyte comme moi, mais je suis une adepte de Montignac depuis un an, j’ai réussi à perdre les 12 kilos qu’il me restait et retrouver ma ligne de jeune fille après mon 4ème enfant, et aujourd’hui je continue la méthode Montignac que j’aime énormément, car elle est équilibrée, saine, je me sens en pleine forme et ne suis plus malade depuis tout ce temps!
    Et je consomme du fructose dans mes laitages, dans mon pain complet maison, dans ma confiture, alors, là… avec vos affirmations, j’ai l’impression que je consomme un poison! Je ne sais plus si je dois arrêter!
    Moi j’ai besoin de sucre! Un minimum!
    J’en consomme quand même peu, mais mes amies veulent toutes le secret de ma minceur et que dois je leur dire? Fructose ou pas Frutose?
    Et si je change par du sirop d’érable, ne vais je pas grossir?
    Je cherche un aliment bon pour ma santé et ma ligne, enfin disons le moins mauvais pour ma santé et ma ligne!
    C’est compliqué tout ça!
    Merci de votre réponse,
    Audrey

    1. Bonjour Audrey,
      Sucre pour sucre, tant que vous limitez les quantités, il n’y a pas de dommage. Montignac a proposé le fructose au lieu du sucre parce que le fructose ne fait pas monter la glycémie et donc n’augmente pas le taux d’insuline.
      Si vous prenez du fructose, il n’y a pas de mal. Le problème vient des excès et, en particulier, de l’Infâme sirop de maïs riche en fructose qu’on retrouve partout dans les produits industriels. Mais attention tout de même aux quantités.
      La meilleure chose à faire est de varier les sources et de privilégier les sucres naturellement présents dans les aliments plutôt que les ajouts de sucres raffinés.
      Les sucres bruts sont aussi des choix plus intéressants que les cristaux blancs.
      Santé!

      1. Enfin je suis d’accord mais ne soyez pas trop pharmacologue ici vous pourriez faire peur au gens et leur faire croire que le fructose est un poison alors que toute est une question de posologie.
        A la tienne.

  40. Bonjour,

    De toute façon, en ce qui me concerne, je n’utilise qu’un filet de sirop d’Agave dans mon yaourt le midi (ou du sirop d’érable) et c’est tout. J’imagine que ça correspond à 2 ou 3 g Maxi par jour. Cela dit je préfère largement utiliser du sirop d’Agave ou érable ou même du Miel, que mettre du saccharose raffiné Begin Say dans mon yaourt. Voilà pourquoi je ne refuse pas le Fructose. C’est comme tout, consommé avec modération, ça ne peut pas faire du mal. Nous sommes dans une société où dès que l’on veut consommer quelque chose de péjoratif, nous sommes d’amblé mis sur le banc des accusé. Qui pourra affirmé la toxicité de la consommation journalière suivante : Un petit carré de cacao Bio à 85 %, une petite tartine de pain complet avec une fine couche de beurre bio, un ou deux verre de vin rouge bio, une cigarette Yuma bio équitable, un peu de jambon cuit bio ou bleu blanc cœur etc. …. Et pourtant je ne pense pas être un bouffeur de beurre et de chocolat, un alcoolique, un tabagique ni un hyper nourrit au bord du syndrome métabolique.
    En réponse à notre ami Richard, je connais parfaitement le Stevia, mais qu’est ce que c’est cher !!! Alors à moins d’avoir besoin de consommer plus de 30 g par jour d’ingrédients au gout sucré, je n’en vois pas l’intérêt vu le prix. Et en plus, qui sait si à des quantités élevées nous n’allons pas découvrir d’effets secondaires à long terme.

    Donc croyez moi, ne soyez pas intégristes ni dictateurs, consommer de tout avec modération et avec une bonne hérédité vous vivrez vieux.

    1. Bonjour JPS,
      100% d’accord. Si vous prenez la peine de surfer sur le site, vous verrez que le message fondamental est bien celui-là : modération + plaisir – dictats = santé 🙂
      Là où je m’emporte est toute l’importance des produits raffinés industriels, ce que je nomme le néfaste food. Pire encore, les néfastes foods qui se maquillent comme des aliments santé.
      Au plaisir et bon appétit

      1. Doc nous sommes d’accord. De façon générale j’ai toujours approuvé les observations de notre regretté David Servan-Schreiber qui n’a jamais fait allusion au effet néfaste du fructose puisque pourvoyeur du sirop d’Agave Bio à consommer bien entendu avec modération …

        1. Je dois rigoler à chaque fois que je vois ou j’entends le mot bio.
          Les petites graines germées bio due ferme bio allemande ont fait autant de morts que le Concordia. Quant à mourir, je préfère encore mourir vieux, dans mon lit sans avoir jamais mangé de bio (moderne)car le bio ancien de mes grands parents ne déguisait pas les pommes d’antan en pommes bio d’aujourd’hui souvent vérolées que je vois aujourd’hui à des prix prohibitifs. Evidemment mes grands-parents ne savait pas qu’ils faisaient de la prose (pardon, du bio). Je pense qu’il en est de même pour le sirop d’agave et autres spécialités que vous citez. Et surtout du vin qui, je crois, n’est pas entièrement du bio sinon ça ne serait pas du vin!

          1. Cher Yves,

            Il est évidemment que ce que vous dîtes est vrai. Beaucoup semble croire que le bio est une culture voire une religion et je vous l’accorde, c’est parfois vrai. Vous citez l’exception qui confirme la règle c’est-à-dire les fameuses graines germées Bio qui ont tuées beaucoup de monde, certes. Comme vous le savait nous vivons dans un mode qui n’est pas parfait. L’engouement du Bio actuellement alors qu’il fut totalement délaissé voire inconnu dans les années 70 est incompréhensible. Esy ce une mode est pourquoi ? Probablement parce que nous avons trop fait confiance aux industriels du fric dans l’alimentaire et c’est un retour de manivelle. Le Bio reste ce qu’il est vraiment, c’est-à-dire des aliments sans produits chimiques, pesticides et engrais chimiques dont on connait les effets péjoratifs sur l’organisme surtout chez les enfants dont ces produits se retrouvent en quantité très importantes dans les urines. Certains pourront dirent que tout ces produits chimiques favorisent le cancer dont les cas grandissent sans cesse au fil des générations. Il est vrai que moins de conservateur, forcément fait que les germes vont se développer plus rapidement, le beurre va se rancir plus vite, les moisissures se développer plus rapidement et les bactéries aussi. Je pense qu’il faut un juste milieu dans tout cela et en ce qui concerne le vin bio, notamment, bien sur il n’existe pas, est fait avec du raisin qui lui n’est pas traité, et les vignerons dont la philosophie est axées sur le naturel, fabrique un vin qui contient moins de sulfites et au moins, on sait que le but n’est pas de produire plus pour l’argent mais de produire mieux. Cela dit, la culture du « Bio » telle qu’on l’entend au jour d’aujourd’hui a quand même des avantages car les grandes firmes développent des produits de meilleure qualité et Monsanto est au banc des accusés. La question du Fructose est tout autre et je pense qu’il ne convient pas d’en absorber de grande quantité comme tout produit à consommer avec modération, mais le supprimer totalement je m’interroge. Par contre, pourquoi pas remplacer le saccharose surtout lorsque il est issu de betterave à agriculture intensive est raffiné par ce fructose. On préfèrera consommer du sucre issu de la canne à sucre, cultivée en commerce équitable avec toutes les précautions qui s’imposent mais le fructose s’il est sainement produit présente quand même un IG nettement inférieur.
            Ne nous y méprenons pas, on peut manger Bio et même être végétarien et grossir. Toute est une question de quantité. Je me souviens d’une personne qui me disait quelle idée de manger bio puisque les pluies chimiques et contaminées tombent sur ces mêmes produits et dès lors ne sont plus BIO. Mais est ce une raison pour rajouter une bonne pincée de chimique en plus …. J’en doute.

          2. Bonjour Yves,
            Comme vous citez M. Jourdain, je me permettrai de vous demander si les fleurs se portent la tête en haut ou la tête en bas cette année?
            Je suis d’accord que le bio n’est pas la réponse à tout. Ce n’est qu’un gage d’une façon de procéder, avec un cahier de charge et un organisme accréditeur. La différence entre les produits d’antan (Bio avant l’heure et sans le savoir) et ceux d’aujourd’hui est multiple : Le milieu pur non contaminé, réalité d’autrefois et utopie d’aujourd’hui; La quantité, avant 1960 nous n’étions que 2 milliards alors que nous dépassons les 7 milliards… pollution en plus.
            Bref, un standard de production ne réduit pas la nécessité de pratiques rigoureuses de prévention.
            Et finalement, le rire est peut-être la meilleure médecine… 🙂
            Santé!

  41. bonjour,

    Je me répète: Cessons de regarder à gauche ou à droite, les sucres sont mauvais pour la santé.
    Pourquoi ne pas faire la promotion de STEVIA qui est déjà approuvé par L’union européenne de la santé et que même Coca-ola France veut remplacer l’asparthame par stevia.

    Le Canada devrait faire de même et arrêter de protéger les cartels des sucres connus, l’aspartahme, etc..

    J’apprécierais boi8re du diète avec Stevia.

    1. Bonjour JPS,
      Intéressant comme point de vue. Le seul aspect où je suis 100% d’accord est le fait que tous les sucres devraient être réduits. La citation que vous me mettez… allons voir un peu plus loin si vous le permettez. Cette étude n’est pas une étude clinique, mais bien une ré-interprétation de données via des méthodes mathématiques (nommée métarégression). Une seul détail me fait dire que les conclusions sont à prendre avec un certain recul… les auteurs font partie d’un groupe de consultants nommé Independant Nutrition Logic qui contracte son expertise pour démonter ou infirmer un point selon le désire du client. Dans le cas de cette étude, regardez qui est le client : Supported by Danisco Sweeteners, produce of fructose.
      Autre détail, les doses rapportées: 50g et 100g par jour. À ces doses quotidiennes de fructose, votre foie sera en mauvais état en quelques semaines. Les mêmes doses de n’importe quel sucre sont néfastes et vous le savez.
      Que vous consommiez du sirop d’agave, parfait. S’il est cru, tant mieux. Par contre, sachez que celui qui est vendu en épicerie (pas en boutique de produit naturel) est obtenu par un procédé similaire à celui du sirop de maïs riche en fructose.
      En terminant, un auteur américain plutôt controversé mais intéressant, Mercola, a un avis similaire au mien. À lire : Shocking! This ‘Tequila’ Sweetener is Far Worse than High Fructose Corn Syrup

      De toute façon, sucre pour sucre, il faudrait essayer de limiter la quantité de sucre rajouté à moins de 30g par jour.
      Santé!

  42. Si le saccharose est aussi mauvais pour la santé qu’on le dit, comment expliquer que mon médecin m’ait prescrit un sirop pour la toux qui m’amène à absorber 60g de saccharose par jour et ce sur 2 semaines ?

    1. Bonjour Brigitte,
      Une bonne question à poser à votre médecin… Est-ce que le médicament existe en comprimé ? Ce serait idéal et sans sucre.
      Santé!

  43. Bonjour !

    Très bon site !

    Je sucre mes desserts avec des sucres biologiques non raffinés, le miel, le sirop d’érable et un petit nouveau que j’ai découvert: le sucre de noix de coco. Que pensez-vous du sucre de coco ?

    Merci !

    Anna

    1. Bonjour Anna,
      Je ne connais pas personnellement le sucre de coco qui, semble-t-il, est extrait de la sève de la fleur. On affirme qu’il a un indice glycémique bas. Je ne l’ai pas goûté ni analysé, donc je ne sais pas, mais à première vue, outre son prix, il semble un bon choix.
      Santé!

  44. Je vous remercie infiniment pour votre site et …je ne sais plus que faire !
    Je suis diabétique et j’ ai cru longtemps aux bienfaits du fructose vu son faible index glycémique . Maintenant , exit le fructose .
    Mais doit-on aussi réduire les fruits ?
    Je ne sucre rien (café, thé,yaourts…) mais que faire quand , exceptionnellement , je fais un gâteau pour mes enfants ? Moitié-moins de sucre “normal” ? Fructose ?
    Que pensez-vous du sucre de bouleau ?
    MERCI.

    1. Bonjour Marianne,
      La première chose à faire est de respirer par le nez. Votre pire ennemi n’est pas le sucre, mais bien la culpabilité. Si vous êtes diabétique type 1, simplement suivre votre glycémie, avoir une diète équilibrée et augmenter les fibres dans l’alimentation. Dans le diabète type 1, le pancréas ne fait plus son travail et ne sécrète plus d’insuline.
      Si vous êtes diabétique type 2, alors le syndrome est beaucoup plus une question d’épuisement du système. Là, il faut compter les sucres, mais surtout, et c’est là l’erreur de la majorité, compter les féculents. Si vous consommez à l’occasion un aliment sucré, alors il ne faut pas paniquer et avoir des remords.
      Choisissez, de préférence, un sucre le plus brute possible (érable, bouleau -pourquoi pas… plus cher et plus rare, mais tout aussi bon – sucre de canne roux bio, etc.)
      Santé!

      1. Merci de votre réponse !
        Je suis diab de type 2 et habite en France . Depuis longtemps je m’alimente en tenant compte de l’ index glycémique , ce qui a grandement amélioré mon état .
        Le sucre de bouleau/xylitol est très utilisé et populaire en Scandinavie , pour l’ instant je ne l’ ai pas trouvé en boutique chez-moi , mais je voulais votre avis avant de le chercher ailleurs .

  45. Bonjour à tous,

    L’omniprésence du fructose (et de tous les sucres) est extrêmement préoccupante.

    Avez-vous entendu parler de la malabsorption du fructose? Cette condition (très handicapante pour certaines personnes qui en souffrent – surtout que peu d’informations scientifiques existent encore sur le sujet) pourrait-elle avoir été causée justement par cette omniprésence de sucres industriels?

    Merci pour votre site!

    Geneviève

    1. Bonjour Geneviève,
      Oui, la malabsorption du fructose ou l’intolérance au fructose est de plus en plus fréquente. Il y a certainement un lien, non prouvé mais un lien quand même, entre l’intolérance et l’augmentation de la consommation de ces sucres.
      Santé!

      1. M. Dionne,

        Croyez-vous que vous pourriez nous parler un peu de cette intolérance au fructose et de ses conséquences?

        Merci 🙂

        Geneviève

    1. Bonjour Yves,
      Oui, le stévia est une alternative. C’est un édulcorant non calorique qui a l’avantage d’être naturel et (pour l’instant) sans toxicité.
      Santé!

  46. Bonjour,
    comme je l’ai déjà écrit un jour, on ne trouve plus aucun produit manufacturé (en Allemagne)sans sucre quel qu’il soit. Il fut un temps où l’on trouvait des produits pour diabétiques avec des édulcorants (moins pires que le fructose?) aujourd’hui tout est avec édulcorant + fructose. Comment faire pour se payer un petit dessert. Doit on subir la double peine: être diabétique et ne pouvoir rien se permettre. Je ne sais même pas faire des confitures sans sucre…
    Les fabricants sont sous l’emprise des lobbies du sucre (des sucres): Pourquoi aucun yaourth aux fruits sans ajout de sucre donnant la possibilité de sucrer à sa manière ou à sa guise? Les danois taxent les produits contenant trop de graisses aux acides gras saturés. Les français, les sodas mêmes aux édulcorants. Personne ne propose de donner “des bons points” aux fabricants qui oseraient proposer des produits sans aucun sucre ajouté. (Et également des produits sans huile de palme).

    1. Bonjour Yves,
      Le jour où nous auront un gouvernement pro-actif qui récompense les bonnes choses et punit les mauvaises, alors nous n’aurons plus besoin de renflouer nos banques…
      Santé! quand même 🙂

  47. Bonjour,
    Super votre article, j’ai appris beaucoup de choses ce matin…
    Vous conseillez de consommer le sirop d’erable. J’ai regardé un peu ce qu’on pouvait acheter en France, et j’ai vu qu’il y en a plusieurs sortes: médium, claire, extra claire… lequel est meilleur (pour la santé…) est ce qu’on peut en consommer quand on veut perdre du poids?
    Merci pour votre réponse.

    1. Bonjour Magdalena
      Je ne sais pas si je conseille le sirop d’érable pour maigrir. Je dis plutôt que c’est un sucre moins pire que les autres. À choisir, le médium sera plus intéressant. Il contiendra plus des autres molécules que le sucres. Ce sont elles qui sont intéressantes. De plus, il goute plus. Donc, vous en mettez moins.
      Santé!

  48. Bonjour,

    Est-ce que quelqu’un sait où passer le fameux «breath test» pour la malabsorption du fructose? Aux États-Unis, ça semble accessible, mais ici, au Québec… très peu d’information est disponible!

    Merci beaucoup,

    Geneviève

  49. Bonjour M. Dionne,

    Tout d’abord, merci pour la pertinence de vos propos.

    Je tente de trouver plus d’information sur le stévia ainsi que le Lo Han (Momordica grosvenori), pouvez-vous me guider ? Avez-vous publier cet article dont vous faites mention plus haut, je ne le trouve malheureusement pas…

    En fait, j’aimerais en savoir davantage sur leurs propriétés ainsi que sur leur éventuelle utilisation pou la préparation de desserts maison, de façon occasionnelle bien sûr. Qu’en dites-vous ? Sont-ils plus recommandables que notre fameux sirop d’érable? Savez-vous où il possible de s’en procurer, à Montréal notamment?

    Que de questionnements! Encore merci et continuez de nous informer, vous le faites si bien !

    1. Bonjour Winter,
      En voici une :
      Stanhope KL, Griffen SC, Bair BR, Swarbrick MM, Keim NL, Havel PJ. Twenty-four-hour endocrine and metabolic profiles following consumption of high-fructose corn syrup-, sucrose-, fructose-, and glucose-sweetened beverages with meals. Am J Clin Nutr. 2008 May;87(5):1194-203. PubMed PMID: 18469239; PubMed Central PMCID: PMC3037416.
      Elle est particulièrement intéressante parce qu’elle compare fructose, glucose, saccharose et SMRF. Avant et après une période de consommation.
      Le texte complet est accessible gratuitement.
      Santé!

  50. Bonjour,
    j’habite l’Allemagne et j’ai remarqué que pratiquement dans tous les produits “light” les édulcorants ont été remplacés par du fructose et je n’en mange plus. Je suis diabétique et ne sais plus quoi manger.
    Merci de vos conseils

    1. Bonjour Yves,
      Difficile de vous répondre, je ne connais pas les produits disponibles en Allemagne.
      Il est important pour vous d’éviter les produits “Light” peu importe l’édulcorant utilisé. Ces produits entretiennent le goût du sucre. Recherchez plutôt des aliments complets, bruts qui vous fournissent des sucres, mais aussi les micro-nutriments nécessaires pour les métaboliser. Si vous en avez la capacité, cuisinez vous-même. Vous remarquerez que la quantité de sucre que vous mettez dans une recette est souvent la moitié de celle recommandée et encore plus petite par rapport aux aliments préparés.
      Une consultation avec une nutritionniste serait une bonne piste.
      Santé!

  51. Bonjour Jean-Yves,
    Bien que les sucres concentrés et principalement ceux qui sont raffinés ne soient pas souhaitables dans une bonne alimentation, le glucose serait-il préférable au sucrose? C’est ce que je comprend d’un article traitant des méfaits du fructose sur le site Dr Mercola.Autrement est-ce que l’extrait de malt est plus recommandable?
    Merci d’éclairer ma lanterne.Il serait peut-être intéressant de rendre disponible la conférence que vous donnerez au salon de l’alimentation santé.
    Au plaisir de vous lire
    Bernard

  52. Bonjour Jean-Yves,

    Sur le fructose, mon naturopathe m’a dit de prendre les produits metagenics Ultra inflamX et ultra clear, mais j’ai des réticences car leurs produits contiennent du sirop de riz et du fructose et sont, de plus, très chers. Mon naturo me dit que ce sont des supers produits, les seuls aux États-Unis qui sont vraiment bien contrôlés du début à la fin de leur production, etc. mais je sais aussi qu’il fait des formations pour Metagenics. Je me demande si leurs produits sont vraiment supérieurs et s’ils valent leur prix exorbitant et si le fructose contenu dans leurs produits se comporte comme du fructose isolé ou, puisqu’il est dans une base alimentaire avec vitamines et autres, il est métabolisé différemment.

    Il m’a aussi conseillé d’autres produits metagenics comme du citrate de magnésium, du CoQ10, de l’acide alpha-lipoique, etc., toujours beaucoup plus chers que d’autres marques. Sont-ils vraiment supérieurs ou je me fait avoir?
    Merci de m’aider à y voir plus clair car j’ai des doutes et je sens que je paie un peu trop cher pour tous ces produits.

    Aussi, Merci pour vos chroniques, c’est bien d’avoir des informations sur lesquelles on peut vraiment se fier, sachant qu’elles ne viennent pas d’études subventionnés par une quelconque compagnie.
    C’est parfois dur de s’y retrouver et de savoir à qui ou à quoi faire confiance.

    1. Bonjour Julia
      Métagenics est une bonne compagnie. Comme toutes les compagnies qui font des produits pour thérapeutes, ils sont très chers.
      Lorsqu’on parle de d’ingrédients uniques (CoQ10, Acide Lipoïque, ou autres) il n’y a aucun avantage à prendre eux ou une autre compagnie distribuée sur les tablettes des boutiques, habituellement moins cher.
      Pour les produits complexes, il est très difficile de faire des comparaisons en raison de cette complexité de formulation. Mais on peut demander des alternatives. Si le thérapeute insiste pour vendre ce produit et qu’il n’y a pas d’alternative, ça laisse un doute quant à son objectivité. Si ces arguments sont vraiment bons, alors OK. Habituellement, les thérapeutes qui vendent des produits et exigent cette marque absolument, sont en conflit d’intérêt. À vous de juger.
      Santé!

  53. Bonjour,
    J’apprécie vous lire et vous entendre.
    Je serai à une de vos conférencesle 20 mars,
    Je crois vraiment au danger des fructoses.
    Je suis diabétique depuis 1994.
    Suite à une méchante chute en forêt, mauvais diagnostique, mauvais médicaments etc. j’ai perdu contrôle cet automne de mon poids en mangeant mal et trop, j’ai engraissé.
    Je recommence avec le soleil, les marches intenses en forêt avec mes chiens de chasse.
    J’ai toujours eu peur des fruits en ne prenant peu.
    Mais apr`s avoir lu et relu , le livre du Dr Johnson SUGAR FIX, soyez assuré que maintenant j’évalue topujours les fructoses des fruits tout comme ceux des légumes .
    Je bois mes légumes depuis 2 mois et j’en suis tr`s heureux.
    Au plaisir de vous entendre et de vous lire
    salutations

  54. J’ai lu une citation assez marrante sur le sucre. Elle provient du livre Sugar Blues de William Dufty :
    “After all, heroin is nothing but a chemical. They take the juice of the poppy and they refine it into opium and then they refine it to morphine and finally to heroin. Sugar is nothing but a chemical. They take the juice of the cane or the beet and they refine it to molasses and then they refine it to brown sugar and finally to strange white crystals”

  55. Bonjour, j’habite a Marrakech et j’ai éliminé tout le saccharose de mon régime alimentaire pour n’utiliser que le sirop d’érable, dont vous confirmez la grande valeur, le vrai miel (des abeilles qui ne butinent pas le sucre, seulement les fleurs), et le sirop de dattes, que pensez vous de ce produit ? Son pouvoir sucrant est important, est ce injustement méconnu ? Merci de votre avis, et si p possible confirmez vous qu’ il est aussi idéal d’éviter le saccharose pour un meilleur métabolisme ?

    1. Bonjour Laurence
      Du sirop d’érable à Marrakech ? Je ne savais pas qu’il se rendait si loin.
      Je ne connais pas le sirop de date, mais à voir la composition des dates, ce doit être un agent sucrant assez gouteux.
      Le principe fondamental est de réduire le sucre, le goût sucré dans l’alimentation. Plus le sucre est raffiné, industriel, plus il faut le réduire. Ainsi, le sucre blanc (saccharose ou sucrose), le glucose, le fructose, le sirop de maïs riche en fructose sont des produits hautement raffinés industriels, blanchis, etc. Ils n’apportent rien de bien à l’alimentation. Les sucres bruts (sirop d’érable, purées de fruits, miels, etc.) sont des alternatives moins pires parce qu’ils ne sont pas raffinés et apportent avec eux des impuretés comme des oligo-éléments, flavonoïdes, etc. Ils ont donc un meilleur profil nutritionnel… mais ce sont des sucres quand même.
      Santé!

  56. Bonjour Jean-Yves,
    Merci beaucoup pour ce site que je découvre petit à petit et trouve très très instructif.
    Mon conjoint souffre de diabète de type 2, décelé il y a bientot 5 ans maintenant mais ne prend pas de traitement pour l’instant, tant que son organisme réussit à maintenir la glycémie à un niveau acceptable. Pour cela, nous avons opté pour un régime sans sucre blanc / industriel et sans blé et il a perdu 20 kg tout en mangeant à sa faim :-). nous sommes donc de vrais anti-sucre; seulement, il nous arrive le matin, lorsque nous n’avons pas nos propres marmelades de fruits faites maison et sans sucre de consommer des confitures dites 100% fruits mais qui sont produites à base de jus de raisin concentré. Quel est cette nouvelle invention industrielle ? doit-on la considérer comme une source de fructose industriel et par conséquent l’éviter ou est-ce une source de fructose issu de fruits donc plus assimilable par l’organisme ? Merci de votre réponse et merci encore pour les informations partagés sur votre site
    Séverine

    1. Bonjour Séverine,
      Oui, le jus de raisin concentré est utilisé comme édulcorant calorique. C’est une forme de sucre brut utilisé dans les jus et autres préparations sucrées. Il est moins pire que les autres sucres parce qu’il n’est pas raffiné, mais c’est du sucre pareil. Et vous avez raison, principalement du fructose.
      Donc, quand un produit est sucré avec du jus de fruits (raisin surtout parce que le goût est moins prononcé), considérez la quantité totale de sucre.
      Santé!
      JYD

  57. Bonjour,

    Eu égard aux multiples connaissances dont vous faites part au sujet du sucre, je me permets de vous demander des informations sur le sucre inverti. Le procédé de fabrication est simple, son utilisation aisée, mais quand est-il des risques ? Je ne parviens pas à obtenir des informations. Les industriels en sont friands, ce produit semble faire des “miracles” pour faciliter la production de multilples produits….

    Merci d’avance pour votre réponse.

    1. Bonjour Fatima,
      Pour obtenir le sucre inverti, on part du sucre blanc ou saccharose. On le met en solution et on l’hydrolyse (avec un acide). Le résultat est que le saccharose se sépare en ses deux sucres de base: le glucose et le fructose. Ainsi, le sucre inverti n’est plus du saccharose, mais bien une solution de glucose et de fructose à parts égales.
      L’avantage “industriel” de ce produit est qu’il est plus soluble, s’hydrate plus facilement, a un pouvoir sucrant plus puissant. Donc, il est plus facile à mélanger dans les liquides, il aide les pâtisseries à conserver plus d’hydratation (donc elles sont plus “moelleuses”) et, théoriquement, on pourrait en mettre moins… ce qui n’est pas le cas.
      Bref, il s’agit d’un sucre prédigéré, plus facile à absorber… Donc, plus nocif potentiellement que le produit d’origine.
      De toute façon, c’est du sucre et il y a beaucoup trop de sucre dans les aliments industriels.
      Santé!
      JYD

  58. Merci pour tous vos conseils et “éclairages”! Dur de s’y retrouver sans formation scientifique!!!
    Peut-être n’ai-je pas su trouver si vous parlez de l’aspartam, mais mes médecins successifs m’ont garanti sont innocuité “prouvée” disent-ils!!!
    Qu’en pensez-vous?
    Laurence

    1. Bonjour Laurence,
      Je n’ai pas encore écrit de billet sur l’aspartame…
      La preuve de l’innocuité de l’aspartame laisse à désirer. Ce n’est pas parce que la FDA a émis un communiqué à cet effet qu’il faut absolument le croire. L’absence de preuve de ses effets adverses n’est pas une preuve de l’absence de ces effets.
      Je ne suis pas sûr que tout ce qui coure sur l’Internet à son sujet soit vrai (production de méthanol, effet sur le système nerveux, augmentation de la dépression, atteinte des centres de la faim et augmentation de l’obésité, etc.), mais le doute demeure. Je considère que cette substance, comme d’ailleurs tous les édulcorants synthétiques, n’a pas sa place dans une bonne alimentation. Au pire, le sucre de table demeure un moindre mal…
      Santé!
      JYD

  59. Bonjour Monsieur Dionne.

    Merci tout d’abord pour ce site bien utile.

    Je voudrais savoir votre avis sur les sucres contenus dans des fruits secs et dans les jus de fruits dits “sans sucres ajoutés ni conservateurs”. Cachent-ils du danger pour la santé?
    Par ailleurs, est-ce que tous les sirops d’érables disponibles sur le marché sont recommandables? J’habite en France.
    Est-ce qu’on peut l’utiliser pour les confitures, les gâteaux ? Est-ce que une haute température altère sa qualité?
    Merci d’avance.

    1. Bonjour Soleilune,
      Le seul danger que représentent les vrais jus de fruits est la surconsommation. En effet, ces jus contiennent l’essentiel des fruits, mais pas les fibres. Ainsi, ils désaltèrent, mais ne réduisent pas l’appétit. Donc, le corps en utilise les calories et les stocke, mais ne change pas ses signaux de la faim. Résultats, on mange plus de calories et de sucre.
      Consommés modérément pour ce qu’ils sont, les vrais jus de fruits sont de très bons aliments.
      Le sirop d’érable est obtenu par ébulition donc il ne craint certainement pas la chaleur. On peut très bien l’utiliser dans toutes les recettes qui demandent du sucre.
      Je ne suis pas au fait des produits d’érable disponibles en France, mais dites-vous que ces produits sont régis ici et qu’il y a une qualité minimale requise pour l’exportation. Si disponible, choisissez un produit bio.
      Santé!
      JYD

  60. Bonjour M. Dionne!
    Pourquoi de nos jours le fructose ou HFCS est si largement utilisé? J’ai trouvé chez moi une cannette de 7-UP du début des années 70 et parmi les ingrédients il y a du sucre comme ingrédient sucrant et pas d’autres choses. Y a t-il un mouvement de retour vers le sucre? Pourquoi n’utilise-t-on pas le stévia ou le LO HAN comme ingrédiant sucrant? Est-ce que les lobby du sucre y sont pour quelques choses? Merci et continuer votre Bon Travail!

    1. Bonjour Jocelyn,
      Le sirop de maïs riche en fructose est une invention du début des années 70 pour contrer le dumping de sucre par les congélomérats étrangers aux USA. Ce sirop et toute la production de maïs est grossièrement subventionnée, ce qui fait que ce produit ne coûte presque rien. Voilà le fond de l’histoire.
      À savoir pourquoi le stévia et le lo han ne sont pas utilisés… attendez un peu. Le stévia n’était pas approuvé par la FDA ni Santé Canada jusqu’à l’année dernière pour toutes sortes de raisons farfelues. Il est maintenant approuvé… parce que Coke et Pepsi en voulait pour pouvoir éliminer l’aspartame de leurs produits.
      D’ici quelques temps, j’aurai un article qui en dit long sur le sujet. À la prochaine 😉
      Santé!
      JYD

  61. Fructose: les faits

    HISTORIQUE:

    Les glucides font partie intégrante du régime alimentaire de l’homme depuis la nuit des temps. Les céréales et les tubercules fournissaient les glucides complexes, alors que le miel, les fruits et les légumes apportaient des sucres simples tels que le glucose et le fructose. Au fur et à mesure du développement des méthodes de raffinage du sucre de table à partir de la canne à sucre et de la betterave sucrière, la part relative du glucose et du fructose dans le régime alimentaire a augmenté.

    Contrairement aux récentes annonces faites, l’introduction de sirops de fructose [aussi connus sous le nom de sirop de glucose enrichi en fructose (HFCS) ou isoglucose] dans le dernier quart du 20e siècle, a très peu modifié les ratios sucres simples sucres complexes, ou glucose fructose. Pourquoi ? Parce que les HFCS et le saccharose ont presque la même composition, et les HFCS ont simplement remplacé le saccharose dans beaucoup d’applications sur une base de un pour un.

    Le fructose pur cristallisé a commencé à être disponible il y a 20 ans, et a d’abord été mis en avant pour ses avantages nutritionnels. Le fructose pur cristallisé a eu un impact insignifiant sur la composition glucidique du régime alimentaire, du fait de son volume de production relativement réduit par rapport aux autres sucres, amidons, sirops et matières sucrantes naturels produits.
    Les scientifiques spécialisés dans l’alimentation recommandent le fructose pur cristallisé et les matières sucrantes contenant du fructose parce qu’ils possèdent des propriétés fonctionnelles en plus de leur pouvoir sucrant intrinséque, ce qui accentue l’ intérêt de les utiliser dans les produits alimentaires et les boissons.

    Production
    Le fructose pur cristallisé est un produit issu des filières maïs ou sucrière. Pour la première, l’amidon est extrait des grains de maïs et, après plusieurs étapes de production, le glucose est enzymatiquement transformé en fructose. Pour la seconde, il y a hydrolyse enzymatique du saccharose et libération de glucose et fructose. Dans les deux process, le fructose est ensuite cristallisé, séché, broyé afin d’obtenir la granulométrie souhaitée et conditionné. Le produit obtenu est très blanc et bénéficie d’une très grande pureté.

    Composition
    La composition du fructose cristallisé pur est décrite dans le Food Chemicals Codex¹
    Fructose  98.0% and  102.0%, après séchage
    Arsenic  1 mg/kg
    Chlorure  0.018%
    Glucose  0.5%
    Métaux lourds (comme le Pb)  5 mg/kg
    Hydroxymethylfurfural  0.1%, matières sèches
    Plomb  0.1 mg/kg
    Perte au séchage  0.5%
    Résidus à la combustion  0.5%
    Sulfate  0.025%

    Dans l’Union Européenne (UE), le Fructose pur cristallisé est mentionné dans le Codex Standard des sucres de type 1 – CODEX STAN 212-1999(Amd. 1-2001)2 , ainsi que dans la directive du conseil 2001/111/EC qui concerne certains sucres destinés à la consommation de l’Homme³. Dans les deux cas, les exigences pour le D-fructose purifié et cristallisé sont les suivantes:
    Fructose  98.0%, m/m
    Glucose  0.5%, m/m

    Le fructose cristallisé est différent du sirop de glucose enrichi en fructose (HFCS) :
    Le public, la presse et même certains scientifiques font l’amalgame entre le fructose cristallisé et le HFCS. Ce ne sont pas les mêmes produits. Alors que beaucoup pensent avec raison que le fructose pur cristallisé contient seulement du fructose, ils seront surpris d’apprendre que le HFCS contient quasiment le même taux de glucose et de fructose (il est similaire au saccharose). Cette différence dans la composition est considérable d’un point de vue chimique, et conduit à des différences dans certaines applications alimentaires et des réponses physiologiques spécifiques.

    Sécurité
    Le saccharose et le HFCS ont depuis longtemps été considérés et reconnus comme étant des produits sans danger pour l’homme (GRAS). En tant que composant important de ces 2 matières sucrantes, la sécurité alimentaire du fructose a été scrupuleusement vérifée au travers de plusieurs revues scientifiques ayant autorité :
    • Statut sans danger établi (1983) 4 — revu par la FDA principalement comme un composant des HFCS.
    • Rapport de la mission sur les Sucres (1986) 5 — revu par la FDA pour tous les sucres naturels et ajoutés
    • Les bienfaits du régime à base de fructose (1993) 6 — revus par un panel expertILSI pour toutes les sources diététiques naturelles et ajoutées.
    • Statut sans danger réaffirmé (1996) 7 — revue par la FDA pour toutes les sources ajoutées.

    La FDA a conclu, “le HFCS est aussi sûr dans l’alimentation que le saccharose, le sirop de glucose, le sucre inverti.“ Les experts de l’ILSI ont conclu, « le fructose est une source d’énergie alimentaire précieuse et traditionnelle, et il n’y a donc pas de raison de recommander une augmentation ou une baisse de son utilisation dans les produits alimentaires standards ou à usage diététique spécifique» 8
    L’Organisation Mondiale de la Santé et les Nations Unies via la FAO ont concomitamment établi que la consommation de sucres n’est pas un facteur de cause d’aucune maladie, y compris l’obésité. Ils ont spécifiquement déclaré :
    • “Beaucoup de controverses tournent autour de l’implication des sucres et des dérivés amidonnés dans les cas d’obésité. Il n’y a pas de preuve directe de l’implication de ces glucides dans l’étiologie de l’obésité, si l’on se base sur les données fournies par différentes études réalisées dans les pays riches.
    et
    • Le saccharose et les autres sucres n’ont pas été directement impliqués dans l’étiologie du diabète et les recommandations concernant leur consommation se rapportent principalement au fait qu’il faut éviter tous les aliments riches en calories afin de réduire le phénomène d’obésité.
    Des allégations non fondées
    De récentes affirmations infondées suggèrent que le fructose est l’unique responsable de la crise d’obésité actuelle dont souffrent les Etats Unis. Ces affirmations – telles que la hausse de la production de graisses ou l’augmentation de l’appétit – sont basées sur des modèles d’expérimentation peu scientifiques et sans grande pertinence avec le régime alimentaire humain. En effet des niveaux importants et physiologiquement non adaptés de Fructose comme unique source de glucide ingéré, sont testés sur des animaux qui se révèlent être un modèle très peu représentatif du métabolisme humain. Les résultats de ces régimes alimentaires excessifs sont de façon prévisible extrêmes et sont revus de façon détaillée dans l’étude Forbes, et.al.4

    A la rencontre des besoins du consommateur
    De récentes études réalisées par le Calorie Control Council montrent que plus de 180 millions d’Américains adultes intègrent à leur régime alimentaire dans un souci de mieux vivre des aliments et des boissons a faible teneur en calories, ou sans sucre. Les consommateurs souhaitant une alimentation qui ait une connotation santé de plus en plus marquée, le besoin pour une plus grande variété de produits à teneur réduite en calories continuera à s’accroître. Par son pouvoir sucrant unique et ses fonctionnalités, le Fructose peut contribue à répondre à ces besoins.

    Le Fructose a été utilisé dans de nombreuses catégories de produits alimentaires et boissons comme les barres nutritionnelles, les cookies moelleux, les jus concentrés les produits à faible teneur énergétique.

    Certains préconisent même l’utilisation de fructose pour les personnes ayant des régimes spéciaux ou des besoins nutritionnels particuliers, comme les athlètes.

    Bénéfices
    • Pouvoir sucrant: le Fructose a le pouvoir sucrant le plus élevé de tous les sucres naturels. Il est environ 1,5 fois plus sucrant que le saccharose dans la plupart des applications alimentaires.

    • Exhausteur de goût : la perception de son intensité sucrante est immédiate mettant en relief les notes fruitées.

    • Synergie : les interactions du fructose avec d’autres matière sucrantes ou avec des composés amidonnés développent des effets de synergie qui peuvent augmenter le pouvoir sucrant , le volume d’un gâteau ou la viscosité d’un produit alimentaire ou d’une boisson.

    • Stabilité au stockage: le Fructose ne s’hydrolyse pas dans les conditions acides comme peut le faire le sucre. C’est pour cela que le pouvoir sucrant et l’aromatique du produit fini restent stable pendant une longue période.

    • Solubilité et résistance à la cristallisation : même vendu sous forme cristalline, le Fructose recristallise difficilement une fois qu’il est solubilisé dans les aliments. Cette propriété permet de développer des recettes de cookies moelleux.

    • Humectance : le Fructose lie et garde si bien l’humidité qu’il peut remplacer le sorbitol ou la glycérine dans les produits alimentaires, et ainsi améliorer le goût ; Il est classiquement utilisé dans les barres à faible teneur en humidité

    • Réaction de Maillard: un des principaux attraits des produits alimentaires cuits ou rôtis c’est leur aspect brun en surface créé par la réaction chimique entre les sucres réducteurs et les acides aminés. Le Fructose est le sucre le plus réactif en terme de réaction de Maillard.

    • Produits surgelés: le Fructose maintient l’intégrité des fruits surgelés en contrôlant la migration de l’eau et en prévenant la formation de cristaux de glace qui peuvent détruire les parois des fruits.

    • Index glycémique/Libération d’insuline : l’index glycémique est considéré comme un moyen d’évaluer la comptabilité d’un aliment avec les besoins spécifiques des personnes souffrant de diabète. Le Fructose possède un faible indice glycémique et permet ainsi une libération modérée d’insuline dans le système sanguin par rapport au glucose et saccharose.

    • Caries dentaires : le seul risque pour la santé lorsque l’on consomme des matières sucrantes nutritives c’est celui de développer des caries. Le Fructose fait partie des sucres les moins cariogènes.

    Les principales applications pour le fructose cristallisé sont les boissons en poudre, les produits a faible teneur en calories, les eaux aromatisées, les boissons gazéifiés ou non, les boissons énergiques et sportives, les laits chocolatés, les céréales pour petit déjeuner, les biscuits, les yaourts, et les applications fruit, la confiserie.

    Résumé

    Le Fructose et le sirop de glucose enrichi en fructose (HCFS) sont deux produits différents. Le Fructose est plus sucrant que le saccharose, donc il en faut moins pour obtenir le même pouvoir sucrant, d’ou une réduction calorique à la clé. Le Fructose a un faible indice glycémique et ne provoque pas de variations brusques de la glycémie sanguine. Le Fructose cristal pur offre beaucoup de bénéfices fonctionnels quand il est ajouté à une large gamme d’aliments et de boissons, améliorant la saveur et la stabilité des produits.

    Bureau de l’alimentation et de la Nutrition de l’Académie Nationale des Sciences des Etats Unis Food Chemicals Codex, 5th Edition.
    2 Programme Alimentaire conjoint de la FAO/WHO Codex Alimentarius Commission. 2005.
    3 Bureau de l’Union Européene Journal Officiel de la Communauté Europééne. 20 Decembre 2001.
    4 Bureau du registre fédéral, Archives nationales et enregistrement de l’administration, Bureau des impressions du Gouvernement Américain Registre Fédéral, 1983; 48(27):5715.
    5 Glinsmann WH, Irausquin H, Park YK. Evalutation des aspects santé contenus dans les glucides sucrant Rapport sur la force du sucre, 1986. J Nutr, 1986; 116:1/S.
    6 Forbes AL, Bowman BA, Filer LJ, Glinsmann WH, White JS. Les bienfaits d’un régime à base de Fructose. AJCN, 1993; 58(5S).
    7 Administration des aliments et drogues, HFCS code de la réglementation fédérale. Washington, DC: Bureau des impression du gouvernement américain; Registre Fédéral, 1996; 61(165):43447 (21CFR 184.1866).
    8 Glinsmann WH, Bowman BA. L’importance du Fructose pour la santé publique. AJCN, 1993; 58(5S):820S.
    9Consultation conjointe des experts de la FAO/WHO. Les glucides dans la nutrition (FAO Food and Nutrition Paper – 66). Chapitre 3 – Régime glucidique et maladie Rapport conjoint FAO/WHO Consultation des experts, Rome, Avril 14-18, 1997.

    6/6/06

    1. Bonjour Pepette,
      merci beaucoup pour ce copié collé. Il est toujours très instructif de lire les arguments pro.
      Permettez-moi d’ajouter quelques aspects :
      Il y a une distinction majeure entre une molécule isolée ou encore hautement concentrée et cette même molécule dans l’aliment. Le cas du fructose ne fait pas exception. Concentré, il a un effet pervers, non obstant ce que disent les lobbys à ce sujet. Il est admis dans les milieux de recherche que si vous voulez avoir un modèle de triglycérides élevés chez la souris, il faut simplement la nourrir avec du fructose. Les triglycérides élevés et la stéatose (foie gras) s’installent alors rapidement.
      Autre point qui a trait au sucre ajouté, peu importe sa provenance : la consommation de sucre était, il y a 150 ans, environ 2kg/personne/an. Elle a augmenté à plus de 35kg/personne/an au Canada et dépasse 45kg/personne/an aux É.-U.. Cette augmentation de la consommation de sucre, encore une fois peu importe la source, est parallèle à la progession du diabète type 2.
      L’introduction de HFCS (le sirop de maïs transformé par technologie enzymatique qui a perdu le droit de s’appeler naturel par la FDA) et l’augmentation de sa consommation coïncident également avec la courbe d’obésité épidémique… Y aurait-il un lien inavoué ou occulté?
      Finalement, la science évolue. Montignac disait, il n’y a pas si longtemps, que le fructose était meilleur que le sucre (saccharose) ou que le glucose parce qu’il ne passait pas par l’insuline.
      Maintenant, grâce à de nouvelles études (qui, soit dit en passant, sont toutes plus récentes que celles que vous citez 🙂 ), nous savons que le fructose et le HFCS sont néfastes pour la santé.
      Mais au bout du compte, nous sommes encore dans une société libre! Si vous voulez consommer du HFCS ou du fructose pur, libre à vous. Moi, je m’en tiens loin.
      Avez-vous lu tous mes articles sur le sujet du fructose ?
      Santé! (Quand même)
      JYD

      1. bonjour
        Si je fais de la pâtisserie, gâteaux, tartes… maison, quel sucre dois-je utiliser : saccharose ou fructose?
        – Le fructose “cuit” a-il les mêmes inconvénients que “cru”… ???

        1. Bonjour Marie-Hélène,
          Sucre pour sucre, si vous parlez de pâtisserie, alors allez-y avec votre goût. La pâtisserie n’est pas un type d’aliment nécessaire. C’est un plaisir… à prendre avec modération… comme la modération.
          Bref, si vous faites de la pâtisserie, vous ne cherchez pas à maigrir, vous cherchez le plaisir alimentaire. Donc, prenez ce que vous voulez, ce qui vous fait plaisir. Idéalement, un sucre le moins raffiné possible. Qui sait, j’irai peut-être y gouter 🙂

          Santé!

          1. Désolée mais moi je parlais santé !!!
            Quel est le sucre le plus mauvais???
            saccharose glucose ou fructose?
            Sachant que je n’abuse pas du sucre, mais j’en consomme quand même un peu…

  62. Désolé, j’ai suppimé le commentaire de djoy69@gmail.com par inadvertance… le revoici:
    Bonjour Jyd…
    comme quoi en surfant un peu beaucoup on peut trouver des personnes qui semblent compétentes et aussi honnêtes, c hardissimo à trouver de nos jours, comme de tout temps d’ailleurs. Voilà étant un grand consommateur de sucres via des jus de fruits, des boissons gazeuses même si j’ai réduit ma consommation.. j’ai depuis deux mois pris du sirop d’agave car on m’en avait vanté les vertus positives pr la santé comparé au méchant sucre blanc et confitures à la fraise.. g remarqué depuis des années que quand je buvais trop de boissons sucrées le soir dans mon lit, j’avais des demangeaisons, est-ce que trop de sucre peut entrainer ceci come réaction cutanée??
    Je prends des tisane pr le foie du docteur Ernst.. depuis que je prends ces tisanes à raison de 2 fois par jour, mes demangeaisons sont tres peu frequentes même lorsque j’ai un peu trop bu de boissons sucrées…le sucre se trouve ds toute notre alimentation, on est cerné, toutes les process foods sont bourrés de sucres, le sel c pas mon truc, mais le sucre j’avoue que j’ai du mal à le diminuer, j’ai toujours un corps d’athelte même si g remarque que mes abdos étaient bcp moins visibles qu ‘avant..
    c’est le sucre le coupable..
    la journee j’ai rarement faim, je mange surout entre 22h et 2h du matin..
    est-ce un probleme???
    MERCI POUR VOTRE REPLY

    1. Bonjour,
      Le sirop d’agave, malgré une publicité très bien faite, est du fructose concentré. C’est un produit industriel au même titre que le sirop de maïs riche en fructose. Peut-être pire parce qu’il est concentré à plus de 90% fructose.
      Les sucres inclus dans des boissons sont d’autant plus pervers que votre corps ne les perçoit pas comme un aliment. Donc, ils n’ont aucun effet pour réduire la faim. Pas d’effet sur la satiété. Par contre, ils sont bels et bien là, donc ils sont absorbés et utilisés par le corps.
      Oui, il faut absolument réduire l’apport total de fructose dans votre journée. Vous mentionnez que vous n’avez pas faim le jour. Voici une suggestion. Dès que possible, remplacez une partie des jus et boissons gazeuses par de l’eau avec un peu de jus de citron. Ce peut être de l’eau pétillante.
      Augmentez graduellement votre consommation d’eau et réduisez les jus et autres boissons. Cette progression peut prendre plusieurs semaines.
      Ensuite, en parallèle, augmentez l’apport en fruits et légumes complets crus. Ainsi, vous augmentez les nutriments et les fibres tout en améliorant l’aspect satiété.
      Également, au début de votre journée (si vous travaillez de nuit, votre matin ne sera pas le même que le mien), mangez au moins un petit déjeuner qui comprend une source de protéines. N’importe laquelle.
      En mélangeant plus de protéines à votre alimentation, vous améliorez votre métabolisme.
      Le message de base est que les changements que vous apporterez doivent être graduels et à long terme.
      Je n’ai pas pu trouver la formule de la tisane Dr Ernst, mais normalement, si elle ne contient pas de laxatif, il n’y a pas de problème.
      Bonne démarche santé.
      JYD

  63. Bonjour,
    Vous critiquez le sucre sous toutes ses formes. Vous avez raison dans l’absolu. Néanmoins ne faut-il pas mettre en avant la quantité de sucre absorbé sans qu’on le consommateur le sache. En effet, sucrer son café, son thé, sa tisane… n’est pas néfaste. Par contre divers plats tout prêts contiennent beaucoup de sucres, que ce soit des déserts ou certaines charcuteries (pour retenir l’eau). Il serait donc souhaitable de faire la cuisine soi-même y compris les déserts que l’on peut beaucoup moins sucrer.
    Qu’en pensez-vous.
    Philippe

    1. Bonjour Philippe,
      Vous avez tellement raison. Le sucre, le sel et les mauvais gras sont les ingrédients préférés des néfastes foods.
      Je ne suis pas contre l’usage du sucre, idéalement brute, bio, d’érable ou de miel. Je suis contre les sucres raffinés, blanchis, créés de toute pièce comme le HFCS.
      Il faut toujours pondérer les grands principes nutritionnels avec ce que j’appelle le coefficient plaisir. L’ascétisme… C’est pas mon fort. L’alimentation ne doit pas être une religion…
      Santé!
      JYD

  64. Bonjour Jean-Yves,
    et merci pour ces donnees tres interessantes sur le fructose. Je suis (comme beaucoup visiblement!) a la recherche d’un sucre qui ne soit pas nefaste pour la sante. J’ai lu des commentaires positifs sur les sirops de riz et de malt. Egalement, on m’a parle du xylitol. Avez-vous un eclairage a apporter a leur sujet?
    Bien cordialement.

    1. Bonjour Pascale
      Question sucre meilleur que les autres, il est difficile de juger. Personnellement (mis à part le fait qu’il faut absolument limiter l’apport en sucre total), je considère que plus un sucre est brut, moins il est néfaste. Ainsi, le sucre d’érable et le miel sont probablement moins pires que les sucres raffinés, d’autant plus que ces sources de sucre goûtent plus que le sucre blanc, donc on en met moins.
      Le sirop de riz est plus riche en maltose, donc théoriquement moins dangereux que le sucre blanc ou l’infâme sirop de maïs transformé, mais nous ne connaissons pas l’effet d’une consommation élevée de ce sucre. Nous réserve-t-il des surprises dans 10 ans ?
      Le xylitol est un polyol, donc, techniquement, ce n’est pas un sucre. Par contre, il est éventuellement métabolisé comme un sucre. Il a l’avantage important de déprogrammer la bactérie qui cause la carie (Streptococcus mutans), c’est pourquoi il diminue la carie dentaire. Est-il intéressant comme aliment? Je ne sais pas. Je présume qu’il est intéressant parce qu’il a un avantage sur les autres.
      J’espère avoir répondu à votre question.
      JYD

  65. Bonjour JYD,

    Merci pour ces informations sur le HFCS

    Il m’arrive occasionnellement de consommer des biscuits dont l’ingrédient principal est le HFCS… Une autre marque propose une alternative et utilise le sirop de sucre de canne(saccharose) Ai-je un intérêt à préférer ce produit ? Si je ne m’abuse le saccharose se décompose en glucose et fructose ? En quoi le HFCS est il plus néfaste ? merci

    1. Bonjour Marc / Biff (Back to future ??? 🙂
      En fait dans votre question, il y a 2 aspects.
      1- Du sucre, c’est du sucre et comme tel, mieux vaut le réduire dans notre alimentation occidentale qui en contient beaucoup trop.
      2- Oui le saccharose de la canne se scinde en 50% fructose (alias lévulose) et 50% glucose (alias dextrose), le sirop de maîs riche en fructose usuel contient 55% fructose et 45% glucose. En consommation occasionnelle, le sucre c’est du sucre. Par contre, en consommation chronique, le déséquilibre de fructose/glucose occasionne une série de cascades métaboliques qui entraine une élévation des triglycérides sanguins et une plus grande “adiposité abdominale” autrement connue comme la “bédaine” ici au Québec. Cette adiposité est ensuite associée avec le syndrome métabolique, la résistance à l’insuline, etc.
      Bref, le HFCS n’est pas un bon ingrédient à avoir dans l’alimentation. Le sucre de canne brute est un petit peu moins pire parce qu’il n’a pas subi de processus de raffinage et contient d’autres nutriments comme des minéraux (mais tellement peu) MAIS c’est toujours du sucre.

      Bon appétit.
      JYD

  66. Montignac ne suggère pas le fructose américain fait à partir de maïs mais celui fait à partir de canne à sucre. N’y a-t-il pas une différence selon vous ?

    1. Bonjour Line
      Le fructose, c’est du fructose peu importe d’où il provient. Le seul temps où il n’est pas dommageable, à mon avis, est quand il est dans l’aliment sous forme naturel comme dans les fruits nature. Dès qu’on l’isole, il cause une cascade métabolique néfaste parce que, justement, il est isolé et n’apporte pas avec lui les nutriments de l’aliment complet. Par exemple, dans un fruit comme la pomme, il y a, entre autres, des fibres comme la pectine qui ralentissent son absorption, des oligo-éléments nécessaires à son métabolisme comme le chrome, des flavonoïdes, etc.
      Donc, du fructose concentré, qu’il soit en cristaux provenant des fruits ou du maïs ou qu’il soit en sirop comme dans l’agave, ne devrait pas faire partie d’une alimentation santé.
      JYD

      1. Bonjour,
        Mais dans la confiture comment se comporte le fructose ?
        Est-il préférable de consommer de la confiture de fructose (donc avec des fruits) ou la la confiture au glucose.

        1. Bonjour Poulin,
          Il faut faire une distinction entre les sucres compris naturellement dans l’aliment et les sucres raffinés ajoutés.
          Dans un fruit, le sucre nous arrive avec les autres nutriments nécessaires à son métabolisme: oligo-éléments, fibres, etc. Dans la majorité des fruits, le fructose est dominant, mais à moins d’avoir une véritable intolérance au fructose, ça ne changera rien à votre alimentation totale.
          De toute façon, la confiture représente quoi ? 5 à 15 g par jour. De ce chiffre, combien de sucre ? 1 à 5 g.
          Vraiment pas tant que ça sur toute l’alimentation.
          Santé!

          1. Bonjour, je viens de découvrir vos diverses réflexions sur le fructose et je ne suis pas vraiment de votre avis surtout en ce qui concerne vos recommandations sur le sirop d’agave. Pourquoi ? Il s suffit d’écouter les scientifiques. Je ne parlerai pas d’un autre sirop très bon pour la santé : C’est le sirop d’érable contenant 80 % de Sucrose. Les deux ont pour intérêt de comporter des sucres naturels et non industriels ou raffinés.
            Le sirop d’agave est un sucrant naturel qui est issu de l’extraction de la sève de cactus, les agaves, qui poussent sur les sols volcaniques du sud Mexique.
            Ces cactus d’agave sont des plantes vivaces de la famille de l’amaryllis (et de l’Aloe Vera qui lui ressemble).
            Les agaves sont de grandes plantes qui ressemblent également aux yuccas et à la famille des Aloe-Vera. On trouve parfois des agaves dans le sud de la France, mais sont très commun au Mexique
            Il existe plus de 100 variétés d’agave, mais la plus utilisée est l’Agave Bleue, la piña d’agave, car c’est celle qui contient le plus de fructose
            L’agave, l’eau de miel fabuleuse des Aztèques
            Le sirop ou nectar d’agave est utilisé depuis bien longtemps au Mexique et était déjà connu des Aztèques qui appréciaient son léger goût.
            Fabuleux nectar, le sirop d’avage est aussi appelé nectar d’agave, « eau de miel » ou « aguamiel » car il est plus liquide que le miel.
            Les Aztèques donnaient l’agave en offrande aux dieux. Ils utilisaient le sirop d’agave pour améliorer la nourriture et les boissons.
            L’agave était aussi utilisé à des fins thérapeutiques, notamment comme antibactérien pour soigner les maladies de la peau.
            Le sirop d’agave, un produit naturel édulcorant
            Le sirop d’agave est donc un produit naturel sucrant.
            Extrait de cactus et à l’index glycémique très faible, le sirop d’agave est un très bon ingrédient pour tous ceux qui souhaitent limiter leur consommation de sucre.
            Le sirop d’agave de couleur blond clair est les jus sucré extrait de l’agave bleu, un cactus qui pousse au Mexique. Filtré et concentré par évaporation, il est naturellement constitué de fructose (sucre naturel du fruit).
            Comment est produit le sirop d’agave Biologique?
            Pour produire du sirop d’agave, il faut extraire son jus du cœur de la piña lorsque la plante a entre 7 et 10 ans.
            Le jus de la pina d’agave est filtré, chauffé doucement, pour d’hydrolyser les glucides en sucres.
            Le principal glucide est une forme complexe de fructose appelé inuline.
            Le jus de l’agave est ensuite concentré en un sirop liquide.
            Les végétaliens considèrent que le sirop d’agave est un aliment acceptable, c’est à dire un aliment « cru » dont la température de cuisson ne dépasse pas 45°C
            Trop de sucre, notamment de sucre raffiné, n’est pas bon pour la santé. Or la consommation annuelle de sucre raffiné atteint 70 kg par personne.
            Autant de sucre est un facteur aggravant les risques de développement des cancers et de l’artériosclérose.
            L’agave possède un haut pouvoir sucrant et pourtant son index glycémique est très bas (15) comparé à celui du sucre blanc (70) ou du miel (85). De ce fait, on peut l’utiliser comme un édulcorant au goût neutre et passe-partout.
            Une forte consommation de sucre augmente le taux d’insuline dans l’organisme et le risque de développer un cancer. Une forte consommation de sucre augmente le taux d’insuline dans l’organisme. C’est pourquoi le sirop d’agave est conseillé aux diabétiques de type 2, car il aide à réguler le taux d’insuline.
            L’utilisation du sirop d’agave en substitution du sucre permet d’éviter de provoquer une hausse soudaine de la glycémie et donc un pic de glycémie dans le sang (pic insulinémique – hormone hypoglycémiante secrété en réponse à une hausse du taux de sucre dans le sang).
            En effet, la littérature scientifique appuie la thèse que la surconsommation de sucre peut engendrer une hausse du risque de cancer : la sécrétion d’insuline s’accompagne de la libération d’IGF (un facteur de croissance). L’IGF favorise la croissance des cellules, dont les cellules cancéreuses, mais elle stimule également la production de facteurs émis lors de la réponse inflammatoire, qui aident aussi à la prolifération de tumeur.
            On peut recommander la consommation de sirop d’agave aux personnes affectées par une surcharge pondérale ou ayant des taux élevés de cholestérol ou de triglycérides
            Dernier avantage du sirop d’agave : le sirop d’agave est moins cariogène que le sucre raffiné. Autrement dit, mangez plus d’agave et vous aurez moins de caries qu’avec le sucre blanc.
            On l’a vu, 2 cuillères à soupe de sirop d’agave remplacent 100 g de sucre sans perdre de goût. Le sirop d’agave a un pouvoir 40% plus sucrant que le saccharose en comprenant moins de calories
            Le sirop d’agave contient naturellement du fer, du calcium, du potassium et du magnésium et des sels minéraux
            Le sirop d’agave contient naturellement de la silice : la silice.
            Associée avec le calcium, la silice joue un rôle important pour prévenir la décalcification et l’ostéoporose qui guettent avec l’âge.

            En tout état de cause, le plus important est de consommer très modérément de sucre et uniquement sous forme naturelles non raffinés. Le fructose est un mauvais sucre lorsqu’il est industriel et raffiné pas lorsqu’il est d’origine naturelle comme dans les fruits et le sirop d’agave.

            Mais que dire sur vos accusation sur le fructose en général?

            Une méta analyse récente, sur des études conduites chez l’homme, montre qu’il n’y a pas de relation entre la consommation de fructose et une éventuelle prise de poids, pour des doses journalières inférieures à 100 g/j (Livesay and Taylor, 2008) .

            Les différentes études conduites sur l’homme montrent qu’une consommation modérée de fructose (< 50 g par jour) en substitution du sucre (saccharose) n’a aucun effet sur les lipides sanguins, notamment les triglycérides. Concernant la rumeur qui accuse le fructose d’augmenter la résistance à l’insuline et favoriser ainsi l’apparition de diabète de type 2, les différentes études réalisées sur l’homme montrent que l’effet dose est déterminant.

            Le fructose en quantité raisonnable, soit moins de 50 g par jour, n’a aucun effet néfaste. En revanche, une consommation en excès, plus de 100 g par jour, soit 400 kcal, ce qui est fortement déconseillé pour tout sucre, pourrait augmenter la résistance à l’insuline.

            Le fructose a un index glycémique faible (19) comparé au glucose (100), il est donc recommandé aux diabétiques, et est même recommandé aux personnes désireuses de contrôler leur taux de glucose sanguin mais en respectant la dose maxi conseillée (30 à 50 g/jour).

            Lors d’une activité sportive, l’absorption de fructose seul ou associé au glucose avant et pendant l’exercice permet une fourniture plus régulière de glucose au muscle que le glucose seul. Il est donc également conseillé aux sportifs.

            L’amalgame entre le sirop glucose-fructose (très utilisé dans la composition des sodas mais aussi de certains biscuits) et le fructose trouble les consommateurs. Le public, la presse et même certains scientifiques font l’amalgame entre le fructose cristallisé et le HFCS (High Fructose corn syrup) ou sirop de glucose/ fructose.

            Ce ne sont pas les mêmes produits. Le sirop de glucose/fructose contient quasiment le même taux de glucose que de fructose, alors que le fructose pur cristallisé ne contient que du fructose. Cette différence dans la composition est considérable d’un point de vue chimique, et conduit à des propriétés technologiques et des réponses physiologiques (index glycémique notamment) spécifiques. Le sirop de glucose-fructose incriminé est en fait un isoglucose extrait du maïs, à ne pas confondre avec le fructose cristallisé issu de la betterave sucrière et dont la pureté est très élevée.

  67. Cher JYD,
    Je vous remercie d’abord pour ce site très instructifs.
    J’allais justement aujourd’hui faire de la confiture avec du fructose croyant bien faire pour le bien être de ma santé. Mais, je viens d’apprendre que le fructose est cancérigène. Et pour me rassurer que c’est bien vrai, je me suis lancé à la recherche de documentation sur le site internet. Par chance je tombe sur votre site où j’apprends qu’en effet le fructose et pire que le glucose. Et que dites vous de la pectine qu’on rajoute dans nos confitures? J’ai appris aussi que c’est cancérigène. Et le sucre brun non raffiné est-il meilleur?
    Merci de bien vouloir me répondre. Bonne continuation sur votre site.

    1. Bonjour Sara
      Bienvenue sur mon site et merci pour votre commentaire.
      Quelques clarifications. Il faut faire très attention à la mention cancérigène (ou cancérogène). Tout et rien peut être cancérigène. Respirer pourrait l’être 🙂 ! Depuis un certain temps, on considère le sucre comme cancérigène par un mécanisme détourné. Mais ici, il ne s’agit pas de la substance elle-même comme de l’apport exagéré tel que retrouvé dans nos diètes occidentales. En effet, un apport élevé en sucres et autres féculents, aussi nommé charge glycémique élevée, entraîne une élévation de l’insuline qui s’accompagne d’une augmentation du facteur IGF (insuline like growth factor ou facteur de croissance insulinoïde). L’IGF accru a la capacité d’augmenter la pénétration de toute sorte de substances dans les cellules et est associé à un augmentation des cancers. Bref, limitons les sucres et féculents.
      Par contre, il ne faut pas virer fou. Le fructose, comme substance, a bien d’autres effets pervers avant l’apparition d’un quelconque cancer. Pour ce qui est de la pectine, il s’agit d’un polysaccharide complexe (chaîne ramifiée de plusieurs molécules de divers sucres : galactose, rhamnose, arabinose, xylose et fructose principalement). Cette chaîne ramifiée se comporte au niveau culinaire et alimentaire comme un épaississant ou gelifiant sans véritable goût. Naturellement présente dans nombre de fruits (comme la pomme), elle est principalement extraite de la citrouille. D’ailleurs, pour vous amuser, allez voir les ingrédients d’une sauce aux prunes (mets chinois). Vous n’y verrez pas de la prune, mais de la citrouille comme ingrédient principal.
      La pectine est une fibre soluble dans l’intestin donc non digérée (ou à peu près pas). Ainsi, elle n’a pas d’index glycémique notable et n’affecte pas la glycémie, ni le taux d’insuline.
      Bref, la pectine n’est pas impliquée dans le mécansime énoncé plus haut (augmentation de l’insuline…). De plus, parce que c’est une fibre soluble, elle a un effet préventif contre certaines formes de cancers (tout le contraire d’un facteur de risque!).

      Concernant le sucre brun non raffiné, si on parle d’un véritable sucre non raffiné, brut et bio, alors il est probablement plus intéressant que n’importe quel sucre raffiné. Par contre, il a plus de goût que le sucre blanc. La quantité non négligeable de mélasse naturellement présente dans le produit change sa saveur. À vous de décider si c’est à votre goût.
      À l’opposé, attention à la cassonade qui, elle, est un sucre blanc (raffiné et blanchi) auquel on rajoute de la mélasse. Ce produit, à mon avis, n’est pas mieux que le sucre blanc.

      Bonne cuisine
      JYD

  68. Intéressant cette mise à jour des données sur le fructose! T’es rigolo quand tu mentionnes “l’infâme sirop de maïs riche en fructose”. Au fait, tu ne mentionnes pas le sirop d’agave dans les sucrants alternatifs : trop de fructose?

    1. Bonjour Françoise
      Non, je ne mentionne pas le sirop d’agave puisqu’il contient entre 80 et 90% de fructose. Ce contenu élevé en fait un sucre avec un index glycémique plus bas. Vrai. Mais comme le fructose, même s’il ne passe pas par l’insuline, n’est pas un bon sucre… je l’évite.
      Jean-Yves

    1. Bonjour Nathalie
      1- tous les sucres concentrés sont à consommer avec parcimonie.
      Le miel est riche en fructose selon une analyse :
      TABLEAU 2
      % de sucres réducteurs: 75,92
      % de sucres non réducteurs: 2,85
      % de glucose: 27,35
      % de fructose: 46,20
      rapport fructose/glucose: 1,69
      rapport glucose/eau: 1,39

      Il est clair que ces chiffres ne représentent pas tous les miels mais l’ordre de grandeur est valable.
      Il existe une différence majeure entre le fructose libre (comme celui dans le HCFS), le fructose purifié et le fructose contenu dans un aliment brut comme le miel. Dans un aliment, il y a toujours des co-facteurs comme des flavonoïdes ou des oligo-éléments qui participent à son métabolisme. Dans un produit industriel purifié, ces cofacteurs ont disparus. DONC, le miel reste un sucre concentré, mais il est définitivement moins pire que le fructose. Surtout si vous consommez un miel d’ici, bio de préférence.
      Bonne dégustation
      JYD

  69. C’est un très intéressant article, direct et bien documenté. Mais pourrait-il y avoir un ou des sucres que vous pourriez recommander qui seraient moins dommagables pour la santé et qui permettraient ainsi de boire certains concentrés ou extraits trop amers sans sucre?

    1. Merci Gilles
      Pour les éducorants qui permettraient de masquer les goûts amers, il y en a plusieurs. Tout d’abord, soyons de bons québécois et vantons les mérites du sirop d’érable. Le sirop a l’avantage d’être un sucre inverti difficile à métaboliser. Donc, tout en étant un sucre, il est moins pire que les autres. Ensuite question de masquer les goûts amers, il y a un très vieux produit qui a eu mauvaise presse mais qui, sans abus, a de très bonnes propriétés : la réglisse. La réglisse est un des meilleurs édulcorants. Sa capacité de masquer les goûts est sans égale. Par contre, il faut éviter les surdoses.
      Ensuite, le stévia et un nouveau venu, le Lo Han (Momordica grosvenori), sont 2 édulcorants non caloriques et sécuritaires.
      À plus
      Jean-Yves

    1. Yves a dit : Bons articles clairs et percutants comme toujours
      @plus & félicitations

      Merci pour le commentaire. C’est très apprécié.
      Bonne lecture et bonne continuation
      Jean-Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*