• Recherche

Vitamine D et cancer

On connait déjà le rôle de la vitamine D dans la prévention de nombreux cancers (consultez les articles suivants à ce sujet : https://www.jydionne.com/une-vieille-vitamine-fait-la-manchette/, https://www.jydionne.com/la-liste-des-bienfaits-de-la-vitamine-d-sallonge/, https://www.jydionne.com/pesticides-organochlores-et-vitamine-d/, https://www.jydionne.com/uv-cancer-de-la-peau/). Maintenant que les UVB solaires, principale source de vitamine D (1), nous ont quitté pour l’hiver, il est important, pour notre santé, de prendre un supplément de vitamine D. Les autorités ne s’entendent pas sur la dose, mais tous s’entendent pour dire que nous, les peuples nordiques, devrions en prendre au moins 6 mois par année. Question dose, les experts recommandent des doses d’au moins 2000 UI par jour pour les adultes (voir https://www.jydionne.com/quelle-est-la-dose-ideale-de-vitamine-d/ et https://www.jydionne.com/une-vieille-vitamine-fait-la-manchette/).

Tout récemment, des chercheurs ont pu mesurer l’impact d’un supplément de vitamine D sur l’activation des gènes. Ils ont trouvé 291 gènes activés par la vitamine D. Ces gènes sont impliqués dans la régulation de la transcription (la capacité de construire correctement les protéines ou, si vous préférez, de suivre fidèlement les instructions contenues dans l’ADN), la fonction immunitaire, la réponse au stress et les capacités de réparation des gènes.(2)

Une multivitamine avec ça?

La grande cohorte américaine Physicians’ Health Study II suit des participants depuis les années 1990 pour évaluer plusieurs aspects de leur santé. En 1997, les chercheurs ont recruté 14461 médecins de plus de 50 ans (âge moyen de 64 ans). Chez ces participants (population bien nourrie), la prise d’une multivitamine durant environ 11 ans (moy. 11,2 ans; 10,7 à 13,3 ans) a eu un effet protecteur contre le cancer de 8% (hazard ratio [HR]: 0,92; intervalle de confiance 95% [IC]: 0,86–0,998; P=0,044). Le plus intéressant est que, dans le sous-groupe ayant déjà eu un cancer (1312 médecins), la réduction du risque pour un second cancer s’est élevé à 27% (HR: 0,73; IC 95%: 0,56–0,96; P=0,022).(3)

Vitamine B3 et cancer

Finalement, une autre vitamine se démarque dans la lutte contre le cancer: la vitamine B3 (niacine ou niacinamide ou nicotinamide). Cette dernière montre la capacité de renverser les dommages dus au soleil dans les cellules de la peau. En effet, des études sur les cellules de la peau ont montré que la niacinamide augmente les capacités de réparation de l’ADN endommagé par les UV dans les kératinocytes.(4) Ces mêmes mécanismes sont également efficaces contre les dommages secondaires à l’arsenic, un autre cancérigène.(5)

Plus intéressants encore, les résultats de 2 études cliniques montrent un effet significatif sur des lésions précancéreuses. Dans ces études, les participants ont pris soit 500mg de B3 une fois par jour (étude 500×1), soit 500mg deux fois par jour (étude 500×2), soit un placébo. Après 4 mois, les chercheurs ont évalué l’effet de la vitamine B3 sur la kératose actinique (http://sante.canoe.ca/condition_info_details.asp?disease_id=296), cette lésion précancéreuse de la peau due au soleil. Dans l’étude 500×1, la prise de vitamine B3 a provoqué une réduction des lésions de 29% (IC 95%: 11–44%; P=0,005). Dans l’étude 500×2, elle a entrainé une réduction de 35% (IC 95%: 18–48%; P=0,0006).(6)

Les vitamines : sécuritaires

L’un des gros avantages des vitamines est leur sécurité. Personne n’est mort de prendre des vitamines et, pour avoir quelque effet néfaste, il faut réellement dépasser de beaucoup la dose. Ainsi, ces outils de prévention contre le cancer (et contre bien d’autres maladies), sans être des panacées, peuvent nous aider à conserver ou à améliorer notre santé. Bien entendu, les vitamines ne remplacent pas une alimentation de qualité, riche en légumes et en fruits colorés. Mais elles ajoutent un plus non négligeable aux efforts que nous faisons déjà.

Santé!

Références:

  1. Holick MF. Sunlight, ultraviolet radiation, vitamin D and skin cancer: how much sunlight do we need? Adv Exp Med Biol. 2014;810:1-16. Review. PubMed PMID: 25207357. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25207357
  2. Hossein-nezhad A, Spira A, Holick MF. Influence of vitamin D status and vitamin D3 supplementation on genome wide expression of white blood cells: a randomized double-blind clinical trial. PLoS One. 2013;8(3):e58725. doi: 10.1371/journal.pone.0058725. PubMed PMID: 23527013; PubMed Central PMCID: PMC3604145. http://journals.plos.org/plosone/article?id=10.1371/journal.pone.0058725
  3. Gaziano JM, Sesso HD, Christen WG, Bubes V, Smith JP, MacFadyen J, Schvartz M, Manson JE, Glynn RJ, Buring JE. Multivitamins in the prevention of cancer in men: the Physicians’ Health Study II randomized controlled trial. JAMA. 2012 Nov 14;308(18):1871-80. PubMed PMID: 23162860; PubMed Central PMCID: PMC3517179. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3517179/
  4. Surjana D, Halliday GM, Damian DL. Nicotinamide enhances repair of ultraviolet radiation-induced DNA damage in human keratinocytes and ex vivo skin. Carcinogenesis. 2013 May;34(5):1144-9. doi: 10.1093/carcin/bgt017. PubMed PMID: 23349012. http://carcin.oxfordjournals.org/content/34/5/1144.long
  5. Thompson BC, Halliday GM, Damian DL. Nicotinamide enhances repair of arsenic and ultraviolet radiation-induced DNA damage in HaCaT keratinocytes and ex vivo human skin. PLoS One. 2015 Feb 6;10(2):e0117491. doi: 10.1371/journal.pone.0117491. eCollection 2015. PubMed PMID: 25658450; PubMed Central PMCID: PMC4319842. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25658450
  6. Surjana D, Halliday GM, Martin AJ, Moloney FJ, Damian DL. Oral nicotinamide reduces actinic keratoses in phase II double-blinded randomized controlled trials. J Invest Dermatol. 2012 May;132(5):1497-500. doi: 10.1038/jid.2011.459. PubMed PMID: 22297641. http://www.nature.com/jid/journal/v132/n5/full/jid2011459a.html

 

8 commentaires

  1. Bonjour Jean-Yves
    Quelle est la meilleure façon de prendre la Niacine pour ne pas subir de “flushing”? Ma conjointe a pris sa première dose à 500 mg et elle a eu une grosse réaction. Rougeurs sur tout le corps et bouffées de chaleure.
    Merci

    1. Bonjour André
      J,ai 2 réponses pour vous.
      La niacine, la vraie, donne des réactions. Ces réactions vont disparaitre d’ici une semaine à 10 jours si votre conjointe persiste à prendre la niacine tous les jours.
      Il existe une “flush-free” : Hexaniacinate d’inositol. Ce produit, beaucoup plus cher, ne provoque pas de flushing.
      On peut aussi prendre une aspirine, 30 minutes avant, pour réduire la réaction dans la première (jusqu’à 2) semaine.
      santé!

  2. Bonjour
    J’aimerais savoir si toute les multivitamines d’équivalent?
    Il y a certainement des composés mieux absorber que d’autres.Qu’est ce que je dois vérifier sur les étiquettes avant d’acheter?
    Merci

    1. Bonjour Claire
      Non, toutes les multivitamines ne sont pas équivalentes. 2 critères :
      1- regardez le magnésium, Les multis haut de gamme ne contiennent pas d’oxyde de magnésium. N’importe quel autre sel mais pas d’oxyde. Il est moins bien absorbé.
      2- la quantité d’acide folique : 400 mcg (ou 0,4 mg) et plus. Les vieilles formules ne contiennent que 200 mcg.
      Santé!

  3. Abram Hoffer a écrit un ouvrage intéressant sur les vitamines en lien avec le cancer. Un ouvrage sérieux et bien documenté d’un chercheur reconnu.

  4. Bonjour,
    J’aimerais savoir si vous faites une différence entre un minéral organique, exemple spiruline et un minéral inorganique, exemple calcium carbonate. ..etc.
    J’aime beaucoup votre blog !

    1. Bonjour Éric
      En fait, si on compare des sels minéraux purifiés (carbonate de calcium vs citrate ou autres), on peut comparer les absorptions. Dès qu’on parle d’aliments, il est beaucoup plus difficile de faire ces comparaisons. La dose est difficile à établir pour que la comparaison soit bien faite. Par contre, on peut comparer des aliments entre eux. par exemple, le calcium des légumes verts est mieux absorbé et mieux retenu par les tissus que le calcium des laitages.
      Le terme “minéraux organiques” porte à confusion. Ainsi, les compagnies qui fabriquent des minéraux chélatés (liés à des acides aminés) vous diront que leurs minéraux sont plus organiques que les autres. Par contre, le fameux carbonate de calcium peut aussi bien provenir d’une algue (lithothamne) que d’une pierre.
      Lequel est le meilleur ? Pour instant, je réserve mon jugement.
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*