Dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec, le Dr Béliveau écrit (1) que les omégas 3 des suppléments n’auraient pas d’effet sur la pression, alors que ceux des poissons en auraient.

Il est évident, à quiconque a lu ou entendu Dr Béliveau, qu’il n’approuve pas l’usage des suppléments et produits de santé naturels. Cette chronique du 31 mars dernier en est une preuve de plus : « Une des carences les plus importantes de l’alimentation moderne est celle en oméga- 3. L’industrie de la transformation y a vu une opportunité d’affaires et plusieurs suppléments à base d’huile de poisson ont été mis sur le marché pour supposément pallier cette carence. Des observations récentes indiquent cependant que ces suppléments n’offrent pas les mêmes bénéfices que ceux associés à la consommation régulière de poissons gras.»

D’où vient cette affirmation ?

Dr Béliveau cite une étude in vivo dans laquelle les chercheurs ont injecté à des souris deux formes de DHA purifié (le DHA est un des deux omégas 3 de l’huile de poisson).(2) La forme de base (triglycéride) a provoqué un relâchement des muscles lisses des artères qui s’est traduit par une dilatation des vaisseaux sanguins et une baisse de pression. Cette découverte est intéressante parce qu’elle montre un mécanisme d’action possible pour un effet protecteur contre l’hypertension.

Par contre, la forme qu’on retrouve le plus fréquemment dans les suppléments (éthyle ester) n’a pas provoqué cet effet, d’où le commentaire du Dr Béliveau à propos des observations récentes qui indiqueraient que les suppléments n’offrent pas les mêmes bénéfices. Par contre, l’étude ne montre pas que la consommation de poisson gras a un effet sur la tension artérielle ; elle montre que du DHA injecté à des souris a cet effet sur les artères.

Injectable chez des souris vs oral chez des humains

Avez-vous déjà entendu parler d’injection d’omégas 3 chez l’humain? Personne ne consomme ses huiles de poisson ou son poisson par voie intraveineuse…

Peu importe la forme (triglycéride ou éthyle ester) des omégas 3, la prise orale implique que les huiles de poisson doivent passer par le foie où elles sont transformées en triglycérides et transportées dans le sang par des protéines (chylomicrons). On voit donc tout de suite qu’une injection, qui insère le produit directement dans la circulation sanguine, ne peut pas mimer la consommation orale dans laquelle le produit passe pas le système digestif avant de se retrouver dans le sang. La forme (triglycéride vs éthyle ester) n’aura pas le même impact dans ces 2 cas.

Bref, il est impossible, à partir de cette étude, de déduire que « Les aliments sont supérieurs aux suppléments », tel que mentionné dans l’article du Dr Béliveau.

Par contre, je suis parfaitement d’accord avec le Dr Béliveau lorsqu’il affirme que : « Aucun comprimé n’est capable à lui seul de compenser les impacts désastreux d’une alimentation de mauvaise qualité (…) ». Il faut d’abord bien manger, mais pourquoi jeter le bébé avec l’eau du bain?

Les omégas 3 dans « Les aliments contre le cancer »

Dans leur livre Les aliments contre le cancer (Trécarré ed. 2005), les Dr Béliveau et Gingras nous font comprendre qu’il est utile de consommer des poissons gras et des sources végétales d’oméga 3 pour prévenir les maladies cardiaques et les cancers. Ils mentionnent que les bénéfices de la consommation de poissons (omégas 3) sont de loin supérieurs aux risques des contaminants. Par contre, les auteurs ne parlent jamais des bénéfices possibles de la consommation de suppléments d’huiles de poisson. Les références qu’ils citent sur les omégas 3 tiennent cependant un discours différent en ce qui a trait à l’usage des suppléments.(3-5)

Référence #3: Dans cette référence, on peut lire: «Evidence from prospective secondary prevention studies suggests that EPA+DHA supplementation ranging from 0.5 to 1.8 g/d (either as fatty fish or supplements) significantly reduces subsequent cardiac and all-cause mortality. The fish recommendation must be balanced with concerns about environmental pollutants, in particular PCB and methylmercury, (…) Supplements also could be a component of the medical management of hypertriglyceridemia, a setting in which even larger doses (2 to 4 g/d) are required. The availability of high-quality omega-3 fatty acid supplements, free of contaminants, is an important prerequisite to their extensive use.» (Traduction libre: Les données provenant d’études prospectives de prévention secondaire suggèrent que la supplémentation en EPA+DHA à des doses entre 0,5 et 1,8 g/jr (soit sous forme de poisson ou de suppléments) diminue significativement la mortalité cardiaque et la mortalité toutes causes. La recommandation de consommer du poisson doit être équilibrée avec les préoccupations concernant les polluants environnementaux, notamment les PCB et le méthylmercure (…) Les suppléments peuvent aussi être une composante de la gestion médicale des hypertriglycéridémies, à des doses encore plus élevées (2 à 4 g/jr). La disponibilité de suppléments d’omégas 3 de haute qualité exempts de contaminants est un prérequis à cet usage important.)

Référence #4: Dans cette revue de documentation sur l’effet des omégas 3, les auteurs rapportent les données sur la consommation des poissons gras ainsi que sur celle de suppléments d’huiles de poisson: Les suppléments d’huiles de poisson (oméga 3, EPA+DHA) sont mieux documentés, les études cliniques à leur sujet sont plus nombreuses et leurs effets sont plus positifs que ceux de la consommation de poisson.

Référence #5: Il y est question des mécanismes d’action possibles des omégas 3 contre le cancer. Ici encore, plusieurs des nombreuses études citées dans cette revue de documentation basent leurs conclusions sur la prise d’huiles de poisson. Les auteurs mentionnent d’ailleurs que: «Several of the known risk factors for breast, and colon cancer may be favorably modified by dietary omega-3 FA supplementation (…)» (Traduction libre: Plusieurs des facteurs de risque connus des cancers du sein et du côlon peuvent être favorablement modifiés pas la supplémentation en acides gras omégas 3…)

Bref, ces 3 références prêchent en faveur de la consommation de suppléments d’omégas 3.

En terminant, j’aimerais rappeler que pour obtenir, sans supplément, les doses d’omégas 3 véritablement efficaces en prévention des maladies cardiovasculaires et des cancers (minimum 1 g/jr), il faudrait manger du poisson tous les jours et, selon le poisson choisi, jusqu’à 3 fois par jour…

Bref, oui, l’aliment d’abord. Par contre, dans le contexte des poissons contaminés, des sources d’approvisionnement incertaines et des techniques de pêches écologiquement dangereuses, les suppléments ont tout à fait leur place dans la vie d’aujourd’hui. D’ailleurs, au Canada, les huiles de poisson sont exemptes de toxines environnementales et ont subi un contrôle de qualité rigoureux… (voir aussi: Comment choisir un supplément d’huile de poisson?, Distinguer les omégas 3 et Huiles de poisson: made in USA?)

Santé!

 

Références:

  1. Béliveau R. Les suppléments d’oméga-3: un poisson d’avril ? 31 mars 2012. Journal de Montréal.
  2. Hoshi T, Wissuwa B, Tian Y, Tajima N, Xu R, Bauer M, Heinemann SH, Hou S. Omega-3 fatty acids lower blood pressure by directly activating large-conductance Ca2+-dependent K+ channels. Proc Natl Acad Sci U S A. 2013 Mar 19;110(12):4816-21. doi: 10.1073/pnas.1221997110. Epub 2013 Mar 4. PubMed PMID: 23487785; PubMed Central PMCID: PMC3607063.  (texte complet accessible gratuitement)
  3. Kris-Etherton PM, Harris WS, Appel LJ; American Heart Association. Nutrition Committee. Fish consumption, fish oil, omega-3 fatty acids, and cardiovascular disease. Circulation. 2002 Nov 19;106(21):2747-57. Erratum in: Circulation. 2003  Jan 28;107(3):512.. PubMed PMID: 12438303.  (texte complet accessible gratuitement)
  4. Rose DP, Connolly JM. Omega-3 fatty acids as cancer chemopreventive agents. Pharmacol Ther. 1999 Sep;83(3):217-44. Review. PubMed PMID: 10576293.
  5. Larsson SC, Kumlin M, Ingelman-Sundberg M, Wolk A. Dietary long-chain n-3 fatty acids for the prevention of cancer: a review of potential mechanisms. Am J Clin Nutr. 2004 Jun;79(6):935-45. Review. PubMed PMID: 15159222.  (texte complet accessible gratuitement)

 

33 commentaires

  1. Bonjour monsieur Dionne,

    J’apprécie beaucoup toutes vos informations.Que pensez-vous des Omégas 3 de la compagnie PRN ?Ces suppléments sont prescrit par certains optométristes pour entr’autre la sécheresse oculaire.
    Ils ne sont pas disponibles en pharmacie et je crois que la compagnie est américaine.On les achète par l’entremise des professionnels de la santé.
    Grand merci,j’attend votre réponse avec impatience.

    1. Bonjour Françoise
      Ils sont intéressants. Mon problème n’est pas avec le produit mais plutôt avec le modèle d’affaire. Ils ne sont, comme vous l’avez dit, disponibles qu’auprès du professionnel. Je préfère les produits qui sont sur un tablette dans un magasin et qu’on peut comparer.
      Mais ce sont de bons produits.
      Santé!

  2. Bonjour M. Dionne,

    Merci de m’avoir répondu meme si je n’ai pas de prostate! hi hi hi
    Je dois vous dire que j’accompagne de près mon frère qui lui a de gros problèmes avec la sienne.

    Merci encore pour vos lumières qui nous aident beaucoup à passer à travers chaque jour… dans la maladie.

    Marie-Andrée

  3. Bonjour M. Dionne

    j’ai pris connaissance de cette dernière nouvelle sur les oméga 3 comme étant un facteur d’augmentation des risques du cancer de la prostate. “Omega 3 fish oils linked to prostate cancer risk“.
    Je me demande si ce n’est que les oméga 3 que l’on retrouve dans les huiles de poissons qui sont concernés, ou si ce sont toutes les sources?
    Je me demande aussi si je prends beaucoup de sources d’oméga 3, dois-je me préoccuper du rapport oméga 3/oméga 6 qui doit être proche de 5.
    Je m’inquiète car je mange beaucoup de noix, graines, huiles riches en oméga 3 et je prends en plus des suppléments huile de poissons, car je veux bien m’allimenter pour lutter contre mon cancer.
    Merci de votre attention
    Marie-Andrée Bouchard

    1. Bonjour Marie Andrée
      À moins que je ne m’abuse, Marie-Andrée est un nom de fille… et les filles n’ont pas de prostate 🙂
      Trêve de badinage, cette fameuse étude est passablement biaisée et vient à l’encontre de toute la masse de connaissance. Dans cette étude, les acide gras trans ont un effet protecteur !!!
      Les omégas 3, surtout alimentaires, ont un effet protecteur contre les cancers. Protection qui n’est pas parfaite, mais protection tout de même.
      Lisez l’argument suivant, vous verrez : http://www.anh-usa.org/flawed-study-fish-oil-cancer/
      Santé!

  4. Pour avoir eu l’honneur de rencontrer le Dr. Jean Béliveau, honorable chercheur scientifique: Qu’elle ne fut ma déception de constater sa malhonnêté intellectuelle. En effet, il dénigre les bienfaits des aliments biologiques en prétendant que ceux-ci n’ont aucun apports nutritionnels supérieurs. Certes, soit-il. Au mieux, prétend t’il qu’ils ont meilleurs goût ? On lui donne le bénéfice du doute… Mais on pourrait certainement lui reprocher son manque de transparence scientifique:
    Est-il devenu l’apôtre aveugle de l’industie des aliments industriels transgéniques et chimiquent dégénérés?
    Malgré ses recherches indéniables, sa condescendance nous plonge dans l’obscurité… Il nous suggère carrément de consommer des OGM aspergés de produits chimiques en nous rassurant qu’il n’y a aucune différence avec des aliments sains. Science sans conscience n’est que ruine de l’âme! Honorable Dr. qui se prend pour une sommité mondiale! C’est ce qu’il omet de dire qui choque vraiment!

  5. M. Dionne,

    Je fais appel encore une fois à votre grand savoir. Depuis une semaine et demie je prends les huiles de poisson GH (joy). En le temps de le dire j’ai vu ma peau s’embellir et mes douleurs à la hanche diminuées de beaucoup. Mais j’ai remarqué que plus le temps avançait, plus j’étais constipée, même après avoir pris un comprimé laxatif (qui agit rapidement habituellement) rien, encore constipé. J’ai une cliente qui m’avait fait cette remarque à propos des omegas 3 et je lui avais dit que cela ne se pouvait pas jusqu’à ce que je me mette à prendre ces mêmes omegas. Qu’en pensez-vous, est-ce possible pour certaines personnes, car j’ai lu que cela pouvait causer des diarrhées (c’est loin d’être mon cas). Merci et au plaisir de vous lire bientôt.
    micheline

    1. Bonjour Micheline
      Surprenant mais pas impossible. Suggestion : ajoutez des graines de lin moulues dans votre alimentation. Idéalement avec suffisamment de liquide et chaudes comme dans un gruau.
      La graine de lin moulue complètera le travail des huiles de poisson tout en diminuant la constipation.
      Autre suggestion : Supplément de magnésium au coucher 300mg jusqu’à ce que la situation s’améliore. Ensuite, réduisez.
      Santé!

  6. Beliveau Pourquoi Il est contre les suppléments ?….il faut se souvenir de son Phytostatin qu il commercialisait pour le cancer et qui ne fonctionnait pour ainsi dire jamais ….Il a bien essayer de convaincre bien des oncologues de l utiliser.. en vain .. E lebon

  7. bonjour,
    est ce que l’huile de périlla est un bon complément omega 3 ou de krill?
    mon fils 13 ans a un défaut d’attention léger,difficulté a se concentrer je voudrais lui donner aussi des oligo et mineraux?
    merci

  8. Une autre fois merci pour mettre les pendules à l’heure. On est très chanceux de vous avoir comme référence.

    Je me pose une question. Quand on cuit le poisson, l’oméga 3 qu’il contient n’est-il pas détruit? Les esquimaux mangeaient leur poisson cru donc ils en avaient tout le bénéfice mais cuit….. Idem pour le pain aux oméga 3 de graines de lin, La chaleur les a surement déjà tous détruit donc bénéfices – 0 – pour le consommateur et $$ pour le fabriquant qui mise sur la mode Oméga.

    1. Bonjour Louise
      Des chercheurs ont évalué cette question. La cuisson normale (c’est à dire pas la friture ni la cuisson à trop haute température) ne détruit pas les omégas 3 parce que ceux-ci sont à l’intérieur de la cellule, donc relativement protégé de l’oxygène. Ensuite, les omégas 3 dans le poisson sont bel et bien mieux absorbé que dans les suppléments mais pas tant que ça.
      Santé!

  9. Bonjour Jean-Yves,

    Voici un autre article récent concernant la vitamine D :

    http://www.ladepeche.fr/article/2013/05/03/1618962-un-avis-medical-recommande-avant-la-prise-de-vitamine-d.html

    Notez bien le ” hors de prix “, qui m’a fait très sourire
    Au fait, c’est à se demander c’est quoi qui les agace le plus …. L’efficacité de la vitamine D ou sa prétendue toxicité à hautes doses ? D’ailleurs, on ne connaît absolument rien de cette étude ( dosage, échantillon ).

    Bonne Journée Santé !

  10. BOnjour,

    encore merci pour vos articles qui sont de tres bonne qualités!
    J’ai toujours su que les omega-3 sous forme de géllules marchait bien!
    Maintenant, est ce que les omega-3 sous forme de géllules sont oui ou non pollué? à l’instar des poissons?
    Que pensez vous de la marque epax?

    Merci encore pour vos articles!

    Marc

  11. Malheureusement, Dr. Béliveau jouït d’une tribune remarquable qui le rend presqu’intouchable. À quelques exceptions près, personne ne veut ou ne peut remettre en question ses affirmations.

    Son mépris, entre autres, pour les aliments biologiques démontre qu’il a une approche réductrice et unidimensionnelle de l’alimentation puisqu’une bonne part des cancers seraient causés par les pesticides et les polluants présents dans ce qu’on mange et dans notre environnement; preuves à l’appui!

    Un Dr. du “peuple”, c’est ce que les gens aiment entendre.

    Bravo Jean-Yves et continue ton excellent travail!

  12. Dr. Béliveau… malheureusement jamais un bon mot sur le bio, l’alimentation vivante et le pH du corps (acidité intracellulaire)… 🙁
    Sûrement pas ma référence!

  13. Je prends du CHIA quotidiennement (2 c. à soupe)dans mes céréales. Devrais-je prendre en plus des capsules et/ou huile de poissons et si oui pourquoi et à quelle dose? Merci pour votre rigueur et commentaires toujours bien documentés

    1. Bonjour Jean
      La réponse est une question : Comment vous sentez-vous ? Bien, pas de trouble de l’humeur, pas de maladie cardiaque, pas de peau sèche ou d’yeux secs ?
      alors vous n’avez pas besoin d’en prendre plus.
      Santé!

  14. Je me désole à chaque fois que quelqu’un de mon entourage croît aveuglément tout ce que le Dr. Béliveau dit. Il ne faut jamais cesser d’avoir un esprit critique, peut importe l’authorité en question.

    Je crois néanmoins que les huiles de poisson à base de triglycérides disposent bel et biend’une biodisponibilité supérieure aux éthyl ester en plus d’autres avantages, et c’est pourquoi je ne consomme que les triglycérides. J’en ai essayé de nombreuses et j’y reviens toujours. Les éthyl ester ont toujours une odeur surie de plus, je préfère prendre quelque chose qui sent bon. Ils sont plus rares, mais au Canada, il est facile d’en trouver dans une pharmacie ou un magasin sous la marque Jamieson Oméga-3 complet.

    1. Bonjour Lucien
      Vous faites preuve de la plus grande qualité : L’esprit critique. Vous essayez et constatez l’effet. Vous agissez en fonction de vos trouvailles. Je ne saurais dire mieux.
      Santé!

  15. Une cousine Biologiste en biologie marine me disait qu’aucun poisson vendu à l’épicerie n’est pas contaminé à la fois aux mercure, BPC, DDT et autres…. Alors le Dr. Béliveau peut en manger du poisson à la tonne si il veut… Bien intéressant le bonhomme mais malheureusement aussi biaisé…

    1. Bonjour David
      Vous avez raison : tous les poissons sont contaminés à un degré ou à un autre. Ça ne m’empêche pas d’en consommer … avec modération 🙂
      Santé!

  16. Tiens une autre bizarrerie de Richard Béliveau! Je n’apprécie pas non plus sa position face aux produits biologiques. On dirait que lui et les nutritionnistes et diététiciennes se sont donnés le mot pour ne pas déplaire aux industries agricoles et alimentaires!

  17. Merci Jean Yves,

    Cet article du Dr. Béliveau était pour moi de la malhonnêteté intellectuel et elle méritait d’être critiqué. Si cet article avait été écrit par un journaliste ce serait autre chose mais pour un PhD en Biochimie c’était pas fort.

    Encore merci

    Dino

  18. Merci pour cet article intéressant. J’achète les omegas 3 recommandés. J’entends un ami qui se vante de prendre seulement des huiles de poisson et qu’il n’a plus de rhume…..
    Je lis sur l’étiquette de mon contenant que ça provient de crustacés et autre…

    Alors, on prend les 2 ou je me contente de ce que je consomme déjà.

    Si c’est semblable, pourquoi nous offre-t-on le choix de ces 2 formules ?

    Maintenant, il y a tellement d’écriture qu’il faudrait une loupe pour lire… Lorsqu’on était jeunes, notre mère nous donnait l’huile de foie de morue, que c’était méchant….

    Merci Jean-Yves, ça vaut la peine de lire cet article, j’ai beaucoup appris.

    J’avoue que ma pression n’a jamais baissé….

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*