• Recherche

Qu’est-ce que l’acupuncture ?

L’acupuncture est une pratique millénaire qui se base sur une compréhension énergétique de l’être humain. Elle vise à maintenir ou rétablir l’harmonie de l’être humain dans sa globalité (corps et esprit). En stimulant des zones précises à l’aide d’aiguilles (ou parfois de ventouses, de rayons ou de plaquettes), l’acupuncture rétablit une circulation normale de l’énergie (le chi). Les points de stimulation, dont chacun correspond à une fonction physiologique, psychique ou organique, se situent sur des canaux appelés méridiens. Et c’est là que la médecine moderne décroche: ces méridiens n’ont pas de réalité anatomique tangible.

Par contre, tous les médecins s’entendent pour dire que l’électricité est présente dans le corps humain. De plus, l’imagerie médicale nous a récemment permis de constater les effets de l’acupuncture sur le cerveau. Certains médecins (malheureusement pas la majorité) ont été convaincus de l’utilité de l’acupuncture et la recommandent même à des patients qu’ils ne peuvent pas soulager avec la médecine moderne.

Pour comprendre l’acupuncture, il faut sortir de notre zone de confort occidentale, logique et rationnelle. Il faut faire l’effort de chercher à la comprendre en fonction de son paradigme de base (ensemble de références sur lesquelles sont bâties les principes de la médecine chinoise). Si on ne se fie qu’aux études cliniques, par exemple, on en a une compréhension tellement partielle qu’elle devient erronée. Ainsi, selon ces études, l’acupuncture ne serait utile que pour soulager les douleurs: une vision quelque peu simpliste.

Diagnostique et traitement

En acupuncture, le diagnostic est très différent de celui de la médecine moderne. Il s’agit d’un diagnostic énergétique qui permet à l’acupuncteur(e) de prendre conscience des blocages et débalancements d’énergie.

L’efficacité de l’acupuncture est reconnue pour traiter la nausée et les vomissements, la migraine et des douleurs diverses. Selon un article paru en juin 2009 dans Coup de pouce: «En 2003, l’OMS publiait une liste de 28 affections pour lesquelles l’efficacité de l’acupuncture était reconnue scientifiquement: entre autres, l’hypertension, la migraine, les douleurs lombaires et la dépression.»

En médecine traditionnelle chinoise (MTC), comme l’acupuncture a pour effet de rétablir les échanges électriques, on l’utilise pour soigner les mauvais fonctionnements, partout dans le corps: systèmes digestif, immunitaire, musculo-squelettique, respiratoire, nerveux, etc. L’acupuncture est aussi utile pour les débalancements hormonaux, le stress, la désintoxication (faciliter le sevrage), et même pour l’accouchement (accélérer le travail, faire tourner le bébé lorsqu’il se présente par le siège). Évidemment, pour des problèmes mécaniques comme des fractures ou des maladies graves comme les cancers, l’acupuncture peut agir seulement en complément de traitement (soulager la douleur, diminuer les effets secondaires des médicaments).

Comme nous ne vivons pas dans un monde idéal (sans maladie, sans accident et sans stress), il est souvent suggéré de prendre un rendez-vous en acupuncture aux changements de saison pour maintenir ou rééquilibrer la circulation d’énergie.

Est-ce que ça fait mal?

Plusieurs personnes ont peur de consulter en acupuncture. Elles ont peur des aiguilles, peur d’avoir mal. Pourtant, l’acupuncture est sans douleur. Les aiguilles utilisées sont vraiment très petites, beaucoup plus petites que celles utilisées pour les vaccins. D’ailleurs, selon Pascale Tremblay, acupunctrice depuis 15 ans: « Le traitement est très relaxant… tant et si bien que certains patients s’endorment en chemin. »

Faut-il de nombreux rendez-vous avant de voir des résultats?

Certaines personnes réagissent promptement aux traitements d’acupuncture alors que d’autres réagissent plus lentement. Des facteurs comme le stress et l’environnement peuvent aussi interférer avec le traitement.

La durée des traitements varie selon les individus et selon leur problème de santé. Pour certains, 3 traitements suffisent, alors que pour d’autres, il en faut 10. En général, si des résultats ne se font pas sentir après 5 ou 6 traitements, l’acupuncteur(e) dirige son patient vers un autre professionnel de la santé.

Comment trouver un thérapeute qualifié?

Pour trouver un(e) acupuncteur(e) qualifié(e), consultez le site de l’Ordre des acupuncteurs du Québec.

Un mot sur l’orthographe: acuponcture et acupuncture sont deux graphies utilisées. Acupuncteure et acupunctrice sont aussi synonymes, mais l’Ordre des acupuncteurs utilise la version acupuncteure.

Santé!

JYD

6 commentaires

  1. bonjour, avez vous un avis / des infos concernant les stylos acupression, electrique ou pas ? (TENS, électro-stimulation (impulsion à haute tension) … que l’on trouve partout ?
    ce n’est pas dans l’idée de remplacer le praticien, mais de l’utiliser en sos au travail… po les migraines, tendinites, mal au dos…
    merci

  2. Merci pour les informations sur l’acuponcture.

    J’ai une question concernant le ZONA.

    Doit-on prendre le vaccin contre le ZONA?? Est-il efficace?? Comment longtemps est son efficacité???

    Est-ce que ce n’est pas un vaccin, une dose de chimique de plus à recevoir dans son corps??

    Merci pour votre réponse.
    Cocotte
    xxxooo

    1. Bonjour Cocotte
      Vous posez une question sensible. Oui, ce vaccin est cliniquement documenté. Mais la véritable question, quand on parle d’un vaccin comme celui-ci est : Quel est votre risque de développer le zona ?
      À peu près tous les adultes ont fait une varicelle. Donc, ils sont porteurs du virus quelque part dans les terminaisons nerveuses. Par contre, on estime aux É.-U. que le risque de développer un zona est de 30%. (Weaver BA. Herpes zoster overview: natural history and incidence. J Am Osteopath Assoc. 2009 Jun;109(6 Suppl 2):S2-6. Review. PubMed PMID: 19553632. – texte accessible gratuitement)
      Finalement, les véritables complications, comme des névralgies qui durent longtemps après le zona lui-même, sont assez rares.
      La durée de vie confirmée de l’effet du vaccin est de 7 ans.
      Mick G. Vaccination: a new option to reduce the burden of herpes zoster. Expert Rev Vaccines. 2010 Mar;9(3 Suppl):31-5. PubMed PMID: 20192716.
      Quel est votre risque de développer un zona ? Êtes-vous prête à accepter ce risque?
      À vous de décider.
      JYD

  3. Bonjour Jean-Yves,

    Un belle vue d’ensemble sur l’acupuncture. Comme toute approche en santé globale , son but est d’aider le corps à retrouver son équilibre ‘énergétique’.
    En considérant que le corps possède cette grande capacité naturelle d’auto-guérison et en concevant que tant qu’il y a de la vie, il y a de l’énergie qui circule.

    Aussi invisible que les émotions, les sentiments, la douleur pour ceux qui ‘ressentent’ avec leur yeux.

    La culture orientale a beaucoup à apporter
    à l’occident sur ce ‘concept d’énergie’, la connaissance et la sagesse.

    Par expérience, j’ai recours à l’acupuncture en parallèle avec d’autres approches complémentaires lorsque j’en ai besoin.
    ‘ Aiguillophobe ‘ étant jeune,
    on ‘apprivoise’ , car je crois que cette approche est particulière et unique, en travaillant sur le réseau ‘électrique’ de notre corps si complexe et encore si peu connu.

    Douloureux ? Piquant ? oui.
    Je dirais que ça varie entre le maringouin à la guêpe…
    Plus le corps est sous ‘haute tension’ nerveuse, plus la peau et l’ensemble de son réseau nerveux risque d’être sensible
    aux aiguilles.
    Encore là, la période, la sensibilité et la condition de chaque personne étant relative à chacun.

    Il n’y a rien de plus enrichissant que de l’essayer !
    Tout d’un coup que vous auriez la piqûre !
    :o)

    1. J’aimerais préciser que l’effet ‘piqûre de guêpe’ est une exception et ne dure pas.
      L’environnement calme, accompagné de musique relaxante, d’une couverture douce et d’une lumière réchauffante, ajoutés à la confiance en son acupuncteur (e) prédisposent à la détente.
      Bref, une expérience agréable et un traitement intéressant à inclure dans la prévention ou un retour à la santé.

      Carolyne

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*