• Recherche

Le magazine en ligne Mother Jones, connu pour ses articles chocs et bien documentés, vient de publier tout un dossier sur le sucre, son industrie et les stratégies employées pour nous empêcher de faire le lien entre la consommation de sucre et les maladies chroniques. Titré «Big Sugar’s Sweet Little Lies» et signé entre autres par Gary Taubes et Cristin Kearns Couzens, cette série d’articles percutants montre comment, depuis les années 1940, l’industrie a réussi à convaincre tant les agences gouvernementales que les chercheurs et professionnels de la santé qu’il n’existe pas de preuve que le sucre cause le diabète ou les maladies chroniques!

Maîtres dans l’art de forger l’opinion publique

Sugar Information Inc.

Tenez-vous bien. En 1976, l’association des manufacturiers de sucre a gagné un prix de relation publique, l’enclume d’argent, pour son excellence à «forger l’opinion publique». Mais on les croit encore!!! Avant cette date, le sucre était vu comme cause probable de l’obésité, du diabète et des maladies cardiovasculaires. Après, le sucre est graduellement passé de «vilain déguisé» (tel que décrit dans un article du New York Times de 1977) à victime innocente: un banal nutriment sous attaque d’opportunistes intéressés à exploiter la crédulité du publique…

Pour réussir ce tour de force, le lobby du sucre a injecté de grosses sommes d’argent dans des campagnes de désinformation collective. C’est ce qu’a découvert une femme courageuse qui a enquêté durant 2 ans, à ses frais et sans emploi, dans les archives de compagnies de sucre ayant fait faillite. Dans son article How a Former Dentist Drilled the Sugar Industry, Cristin Kearns Couzens, dentiste, nous raconte ses découvertes pour le moins choquantes. Entre autres, dans des mémos internes, des procès-verbaux et selon des sources crédibles, elle a déniché le message que ces compagnies voulaient voir martelé: la consommation de sucre n’est pas associé au diabète tant que le patient garde un poids santé… Comme si la consommation de sucre ne faisait pas engraisser! Et comme si tous les diabétiques avaient un surpoids…

Le lobby des géants du sucre a été tellement efficace que les recherches sur le lien entre le sucre et les maladies chroniques ont été pratiquement abandonnées vers la fin des années 1980. Les chercheurs ont réalisés que de continuer dans cette voie menait tout simplement à un cul-de-sac dans leur carrière.

Sucre, tabac et OGM: du pareil au même

Dans le dossier de Mother Jones, on apprend aussi que les stratégies de relations publiques utilisées par l’industrie du sucre (autant les producteurs de sucre de canne, de betterave et de sirop de maïs riche en fructose, que les fabricants de boissons gazeuses, céréales sucrées et autres néfastes food) sont les mêmes que celles utilisées par l’industrie du tabac, à l’époque, et celle des OGM, pesticides et autres molécules chimiques toxiques, aujourd’hui: semer la confusion, développer un discours qui minimise le risque et même le nie, mettre en évidence les avantages de prix, de facilité, etc. Bref, s’arranger pour que le consommateur et le professionnel de la santé ne s’y retrouvent plus. À mon avis, ce que Madame Kearns Couzens nous rapporte de plus navrant, c’est que ces stratégies fonctionnent principalement parce que, dans les agences gouvernementales sensées nous protéger (Santé Canada, FDA américaine, etc.), de hauts dirigeants sont d’anciens employés de ces industries et sont encore à la solde de ces dernières.

Si vous lisez l’anglais, je vous encourage fortement à lire ce dossier sur le site de Mother Jones. La notion de théorie du complot y prend un sens tout à fait concret. Vous y trouverez confirmation que les intérêts de particuliers passent devant les intérêts de la majorité.

Vous pouvez aussi consulter mes autres articles sur le sujet:

Le sucre, en bref…
Les boissons sucrées: omniprésence fatale!
Sucre ou alcool, choisir son poison…
Un Jos Louis* pour déjeuner?
Le sirop de maïs riche en fructose veut se refaire une image
Fructose: ennemi public numéro 1

Les articles du dossier de Mother Jones:

  1. Big Sugar’s Sweet Little Lies How the industry kept scientists from asking: Does sugar kill?—By Gary Taubes and Cristin Kearns Couzens
  2. A Timeline of Sugar Spin How the sweets industry won America’s heart—and gut.—By Maddie Oatman
  3. How a Former Dentist Drilled the Sugar Industry “Below the blue letterhead of the Sugar Association, the word ‘CONFIDENTIAL’ leapt off the page.” —By Cristin Kearns Couzens
  4. Too Big to Chug: How Our Sodas Got So Huge Our love affair with soda has led to outrageously supersized drink sizes.—By Azeen Ghorayshi

9 commentaires

  1. Quand est-il de l’effet du sucre sur le système immunitaire? Le lien est-il prouvé? Est-ce vrai que les globules blancs ralentissent pendant un certain temps suite à une prise de sucre?

    A-t-il un impact connu par exemple sur l’assimilation de nutriments et vitamines?

    Par exemple, dans certaines garderies, on sert quotidiennement aux enfants (même les bébés) des doses importantes de sucre, cachées ou pas : yogourt type yoplait bourré de sucre, céréales sucrées, pudding, biscuits, muffins et gâteaux pour dessert. Est-ce qu’en modifiant le menu on pourrait s’attendre à une baisse des rhumes et cie?

    Et pourtant, plusieurs CPE se vantent d’offrir un menu santé…

    Beaucoup d’éducation reste à faire. Continuez votre excellent travail. Vous stimulez la réflexion en faisant appel à l’intelligence des gens. C’est rare et tellement plus efficace!

    1. Bonjour Marie
      Oui, le lien entre sucre et baisse de la capacité des globules blancs est démontré :

      • van Oss CJ, Border JR. Influence of intermittent hyperglycemic glucose levels on the phagocytosis of microorganisms by human granulocytes in vitro. Immunol Commun. 1978;7(6):669-76. PubMed PMID: 369990. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/369990
      • Van Oss CJ. Influence of glucose levels on the in vitro phagocytosis of bacteria by human neutrophils. Infect Immun. 1971 Jul;4(1):54-9. PubMed PMID: 4117287; PubMed Central PMCID: PMC416264. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC416264/
      • Sanchez A, Reeser JL, Lau HS, Yahiku PY, Willard RE, McMillan PJ, Cho SY, Magie AR, Register UD. Role of sugars in human neutrophilic phagocytosis. Am J Clin Nutr. 1973 Nov;26(11):1180-4. PubMed PMID: 4748178. http://www.ajcn.org/cgi/pmidlookup?view=long&pmid=4748178

      Par contre, ce n’est pas parce que j’ai trouvé ces études que le sujet est clos et admis par tous 🙂
      Santé!

  2. J’avais déjà lu il y a une quinzaine d’années, dans un ouvrage traduit de l’américain dont je ne me souviens plus du titre, que le sucre avait envoyé à l’hôpital plus de personnes que le tabac et l’alcool réunis. Pensant à un excès de langage ou à une exagération tendancieuse, j’étais alors sceptique, mais aujourd’hui je ne suis plus loin d’y croire à mesure que sont dévoilées les stratégies et tactiques lobbyistes des industries de tout poil.

  3. Bonjour !!juste pour vs dire ke sa fait 3 semaines ke g reduit le sucre a 80% et je suis tres contente je me send plus fatiguer comme avant et kan je conduit mon auto je ne mendorre plus allors tres satisfaite ….et g lintention de continuer ,,,merci ,,,

  4. Enfin, quel plaisir de voir que cette fausseté est encore une fois dénoncée. J’avais lu un livre il y a quelques décennies qui s’intitulait ‘The sugar Blues” et qui démontrait comment le cartel du sucre contrôlait le monde de la recherche alimentaire. Je me souviens qu’on y relatait une anecdote trés éloquente: des marins à la dérive sur un radeau de fortune qui n,aivent que de l’eau et du sucre blanc, et qui une fois recuillis par un navire anglais, ayant été examiné par le médecin de bord, avaient été jugés comateux et en danger de mort. J’avais ensuite discuté de cet incident avec un copain qui fait des recherches en biologie et qui m’avait avoué que selon lui, la structure carbonée du sucre en fait un pseudo-aliment qui pourrait fort bien drainer les nutiments dans l’intestin. Alors étant diabétique de type 2 depuis 15 ans, j’ai compris que si on veut acvheter des aliments sans sucre ajouté, faut chercher et encore et encore, car on en met partout ou presque…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*