Imprimer cet article

Le sucre, poison insidieux

Des chercheurs de l’université du Utah ont testé l’hypothèse que le sucre rajouté est toxique. Les lecteurs de Franchement Santé n’ont plus besoin d’être convaincus, mais il est intéressant de constater que les preuves s’accumulent et que la suggestion de considérer le sucre comme un poison n’est pas farfelue. D’ailleurs, le Dr Robert H. Lustig a fait parler de lui l’an dernier justement en proposant qu’on considère le sucre de la même façon que l’alcool et qu’on instaure des barrières à la consommation de sucre rajouté.(1) Ce chercheur affirme cette année, preuve à l’appui, que le fructose ajouté est aussi dommageable que l’alcool, sans le «buzz»!(2)

L’étude récente dont je vous parle aujourd’hui a été effectuée sur des souris.(3) Toutes les souris avaient un accès illimité à la nourriture. Les chercheurs leur ont donné soit une alimentation standard, soit cette même alimentation à laquelle ils ont ajouté l’équivalent de 25% des calories en sucre (un mélange glucose fructose similaire au sirop de maïs riche en fructose tant décrié [voir Le fructose rajouté: un autre «clou de cercueil», La consommation modérée de fructose cause le développement du syndrome métabolique, Nouvelle tendance: le foie gras, et la vidéo Fructose: ennemi public numéro 1], mais ayant une proportion 50/50 similaire au sucre blanc). Ce chiffre de 25% des calories en sucre n’a pas été déterminé au hasard: c’est la proportion moyenne du sucre rajouté dans l’alimentation des Américains. Ce sucre rajouté provient principalement des boissons gazeuses et correspond à 3 cannettes par jour!

Pour en revenir à nos souris, les résultats sont étonnants:

  • Comme les deux groupes de souris évoluaient dans le même environnement, il a été possible de comparer leur comportement. Les mâles ont normalement un comportement territorial. Durant l’étude, les mâles «sucrés» ont conquis et conservé 26% moins de territoire que les autres. On peut donc présumer qu’ils étaient plus apathiques.
  • Les mâles «sucrés» ont également eu moins de relations sexuelles et ont produit 25% moins de rejetons.
  • Après 32 semaines, deux fois plus de femelles «sucrées» étaient décédées (35% contre 17% dans le groupe contrôle). Du côté des mâles, il n’y a pas eu de différence en terme de décès. Cependant, étant donné leur comportement territorial et plus agressif, les mâles meurent plus jeunes. Dans les deux groupes, 55% des mâles étaient décédés à 32 semaines. L’impact du sucre sur la longévité des mâles n’a donc pu être déterminé.

Bref, l’inclusion de sucre raffiné dans l’alimentation a des effets délétères sur de nombreux aspects de la vie. On sait de plus que les boissons gazeuses, à cette même quantité (3 cannettes par jour) chez les humains, augmentent les triglycérides sanguins, le mauvais cholestérol et les lipoprotéines apoB (athérogènes). Bref, le sucre rajouté augmente le risque de maladies cardiaques… entre autres.(4) Lisez aussi:

Les boissons gazeuses associées à la dépression…

Boissons gazeuses: il n’y a pas que les bulles qui montent.

 

Références:

  1. Lustig RH, Schmidt LA, Brindis CD. Public health: The toxic truth about sugar. Nature. 2012 Feb 1;482(7383):27-9. doi:10.1038/482027a. PubMed PMID: 22297952.
  2. Lustig RH. Fructose: it’s « alcohol without the buzz ». Adv Nutr. 2013 Mar 1;4(2):226-35. doi: 10.3945/an.112.002998. PubMed PMID: 23493539; PubMed Central  PMCID: PMC3649103.
  3. Ruff JS, Suchy AK, Hugentobler SA, Sosa MM, Schwartz BL, Morrison LC, Gieng SH, Shigenaga MK, Potts WK. Human-relevant levels of added sugar consumption increase female mortality and lower male fitness in mice. Nat Commun. 2013 Aug 14;4:2245. doi: 10.1038/ncomms3245. PubMed PMID: 23941916.
  4. Stanhope KL, Bremer AA, Medici V, Nakajima K, Ito Y, Nakano T, Chen G, Fong TH, Lee V, Menorca RI, Keim NL, Havel PJ. Consumption of fructose and high fructose corn syrup increase postprandial triglycerides, LDL-cholesterol, and apolipoprotein-B in young men and women. J Clin Endocrinol Metab. 2011 Oct;96(10):E1596-605. doi: 10.1210/jc.2011-1251. Epub 2011 Aug 17. PubMed PMID: 21849529; PubMed Central PMCID: PMC3200248. (texte complet accessible gratuitement)

Communiqués de presse:

  1. http://www.newswise.com/articles/sugar-is-toxic-to-mice-in-safe-doses
  2. http://www.sciencedaily.com/releases/2013/08/130813111722.htm

 

Partagez!

Classé sous: SucresToxiques

Mots-clefs:

FluxCommentaires (19)

Inscrire un commentaire | Trackback URL

  1. nat dit :

    Le sucre des fruits est correct par contre ?
    même le fructose qu’ils contiennent non ?

  2. annick dit :

    Bonjour,

    Qu’en est-il du sirop d’agave, du sucre de fleur de coco, du xylitol ? Lequel est le moins toxique, IG le moins élevé, qui augmenterait le moins les triglycérides ?
    Merci.
    Cordialement.

  3. Louis Bergeron dit :

    On peut consulter l’ouvrage SALT, SUGAR AND FAT. Il y a une section entière sur le sucre qui est fort intéressante. Les manufacturiers calculent le point optimal de félicité pour l’usager. Autrement dit, ils calculent le niveau de sucre optimal qui va plaire sans tomber sur le cœur. L’avantage du glucose-fructose provenant du mais versus le sucre blanc est qu’on peut en mettre plus sans que le consommateur soit saturé. Il peut donc boire plus de boissons sucrées. Cet ouvrage est vraiment intéressant et fort bien documenté.

  4. maryse rockel dit :

    Bonsoir Jean-Yves,

    Sur le contenant de yogourt Danone (0 gras) est écrit que le
    yogourt a 0 sucre ajouté… mais sur la liste d’ingrédients on y voit le
    mot sucralose!
    Qu’est-ce que le sucralose???
    Qui croire et que croire?
    Maryse

  5. Charlotte dit :

    Je viens de m’abonner à votre infolettre, après avoir lu votre article sur le sucre, poison insidieux. Répondez-vous aux questions de vos lecteurs/abonnés?

    Merci de prendre le temps de nous informer.

    Charlotte

  6. JYD dit :

    Bonjour Charlotte
    Tant qu’elles sont formulées dans un commentaire, oui
    Au plaisir
    JYD

  7. JYD dit :

    Bonjour Maryse
    Le sucralose est un dérivé synthétique du sucre (chimiquement, on a remplacé un alcool par un chlore). Il n’est pas absorbé et est considéré comme un édulcorant non calorique. Bref, ce n’est pas du sucre MAIS… des données récentes montrent qu’il affecte la flore intestinale et pourrait avoir des effets néfastes. Mais pas sûr encore.
    Santé!

  8. JYD dit :

    Merci Louis
    JYD

  9. JYD dit :

    Bonjour Annick
    Agave cru, peut-être. La plupart des sirops d’agave sont produits par la même technologie que le sirop de maïs et sont à proscrire. Le sucre de coco, pas mal. Le xylitol, si vous aimez, pourquoi pas. Attention aux surdoses. Tous les poly-ols (comme le xylitol, le sorbitol, le mannitol, etc.) peuvent donner de la diarrhée à haute dose mais c’est tout.
    Santé!

  10. JYD dit :

    Bonjour Nat
    Le sucre inclus dans les aliments naturellement est correct. Il s’agit de sucre rajouté. Seuls les personnes qui ont une intolérance marquée au fructose doivent faire attention aux fruits.
    Santé!

  11. maryse rockel dit :

    Merci ! Jean-Yves pour ta réponse sur le sucralose!

    Vaut mieux l’éviter!
    Maryse

  12. annick dit :

    Merci pour votre réponse ainsi que pour tous vos articles.

  13. Jacques dit :

    Qu’en est-il du miel, du sirop d’érable pour les diabétique, que conseiller vous?
    Merci encore pour les infos.
    Jacques

  14. JYD dit :

    Bonjour Jacques
    Pour les diabétiques, surtout type 2, les sucres sont à réduire au maximum. Ce sont eux qui créent la maladie. Donc, oui, le sirop d’érable et le miel sont intéressants parce que bruts et non raffinés mais ce sont des sucres.
    Santé!

  15. J’ai 65 ans et j’ai des douleurs à la colonne cervicale dûes à l’arthrose ++ et qui se répandent entre les omoplates lorsque je suis longtemps debout, c’est très désagréable. J’ai reçu un bloc facétaire il y a 10 jours pensant régler mon problème mais la douleur est toujours là. Il y a-t-il qq chose à faire de plus, soit l’alimentation. produit naturel ou autres ?? Aidez-moi. Merci de votre attention. Roberte Lapierre

  16. JYD dit :

    Bonjour Roberte
    Outre, réduire les sucres, essayez le produit Collagène Suprême de Medelys ou un produit équivalent.
    De plus, lisez le livre de Mme Jacqueline Lagacé http://jacquelinelagace.net/livres/livre/
    Santé!

  17. Estelle dit :

    Bonjour Jean-Yves,
    merci pour votre site que je découvre, c’est une mine d’informations très intéressantes.
    J’ai une question concernant l’utilisation du sucre :)
    Il y a deux mois environs j’ai lu un livre intitulé
     » Le sucre ou la vie ». Une révélation pour moi car gourmande je cuisinais beaucoup de desserts, avec du sucre bio et non raffiné certes mais quand même ! Suite à ma lecture j’ai totalement arrêté le sucre sous toutes ses formes. J’ai également supprimé de mon alimentation tous les produits raffinés ayant un index glycémique très élevés. Je me suis en fait très bien adapté à ce nouveau régime, qui m’a d’ailleurs permis de découvrir de nouvelles saveurs, de nouveaux aliments. Mon soucis aujourd’hui est que j’ai perdu du poids( je ne suis pas « épaisse » ) et j’ai parfois de gros coup de « pompe ». Pourriez vous m’éclairer s’il vous plaît, me dire si ma démarche est positive, si je ne risque pas d’avoir des manques.
    Merci d’avance
    Estelle

  18. JYD dit :

    Bonjour Estelle
    En soi, cette approche à l’alimentation est tout à fait correcte et sécuritaire. Si vous ressentez ce coup de pompe, peut-ête devriez-vous augmenter la densité nutritionnelle de vos repas ou encore ménagez une petite collation avant l’heure où se déclare cette fatigue.
    Santé!

  19. Estelle dit :

    Merci Beaucoup Jean-Yves pour votre réponse qui me rassure :)

Inscrire un commentaire