L’exposition au soleil est, encore et toujours, source de controverses et de débats. Les dermatologues nous disent qu’une peau bronzée est une peau malade, qu’il n’y a pas d’exposition au soleil sécuritaire. Pourtant, si le soleil était toxique, la race humaine n’existerait pas. Bien sûr, les effets néfastes du soleil sont aggravés par la réduction de la couche d’ozone, mais la peau a ce qu’il faut pour se défendre contre une exposition modérée. Nul n’est besoin de se couvrir (de linge ou de lotion solaire) de la tête aux pieds dès que l’on met le nez dehors! En fait, il suffit simplement d’éviter de bruler. Nous le savons, la brulure du soleil, surtout chez les enfants, est un facteur de risque important de certains cancers de la peau et du vieillissement prématuré.

Pourquoi prendre du soleil?

Le soleil, par le biais de ses UVB, est LA meilleure source de vitamine D. L’exposition au soleil améliore le bienêtre et a des effets sur l’immunité, l’humeur, la santé osseuse, etc. Consultez à ce sujet les articles sur la vitamine D: https://www.jydionne.com/tag/vitamine-d/

En avons-nous assez?

Je l’ai déjà dit, nous vivons sous une latitude qui ne nous permet pas d’obtenir la vitamine D du soleil durant une majeure partie de l’année. Au Québec et dans les pays nordiques, l’intensité du soleil n’a aucune commune mesure avec celle de l’Afrique ou des Caraïbes. Si, en juillet, l’indice UV atteint 7 chez nous (considéré comme un indice élevé), en Afrique, cet indice dépasse 13. De plus, de septembre à avril, non seulement le froid limite notre exposition (euphémisme 🙂 ), mais il n’y a tout simplement aucun ultraviolet B qui ne nous atteigne (voir Indice UV et ozone sur le site de Environnement Canada).

L’Institut français soleil et santé http://www.ifss.fr/ parle d’un déficit d’ultraviolet (déficit qui se traduit pour la majorité d’entre nous par une carence en vitamine D). Dans leur article un vrai déficit d’exposition aux UV en France, on retrouve un graphique fort éloquent:

exposition_solaire

Ainsi, si nous utilisons des lotions solaires à outrance durant l’été, nous ne fabriquons aucune vitamine D de toute l’année!

Comment obtenir les bienfaits du soleil?

Il faut idéalement exposer, sans protection, le plus de peau possible, tous les jours entre 10h et 14h, sans rougir (rougeur causée par le soleil, pas à cause de la quantité de peau découverte 😉 ).

Cette durée d’exposition vous est propre et est fonction de votre pigmentation. Une peau blanche de type scandinave ou rouquin n’a besoin que de quelques minutes. Une peau noire de type africain risque fort de ne pas en avoir suffisamment.

Évidemment, si vous devez prolonger votre exposition solaire au-delà de cette limite, il faut vous protéger.

Utiliser des lotions solaires?

Déjà en 2009, dans l’article Les écrans solaires: salutaires ou pernicieux?je vous faisais part d’une problématique: la toxicité des écrans solaires. Ainsi, tout en nous protégeant des rayons du soleil (de ses bienfaits comme de ses méfaits), les lotions solaires pourraient également nous nuire à cause de certains ingrédients qu’elles contiennent.

Si vous restez assez longtemps au soleil pour avoir besoin d’une protection, je recommande d’appliquer une lotion solaire après une courte exposition initiale (le temps qu’il faut, selon votre type de peau, pour parvenir à la limite de la rougeur et fabriquer une bonne quantité de vitamine D). Mais pas n’importe quelle lotion solaire! Je conseille de choisir avec soin son produit solaire pour s’assurer qu’il ne cause pas plus de dommages qu’il n’en prévient.

Cornélia Dum, ma référence pour les produits cosmétiques sécuritaires, a publié un article contenant la liste des crèmes solaires sécuritaires: Crèmes solaires non toxiques. Elle y cite abondamment le groupe américain Environmental working group qui a publié son palmarès des produits solaires 2014.

Bon été et bonne protection solaire!

15 commentaires

  1. Bonjour Jean-Yves,

    J’abonde dans votre sens sur la majorité des propos de votre article, mais, voilà, j’ai tout de même quelques “mais”!
    D’abord, depuis que j’avais pris conscience de l’importance de la vitamine D dans nos vies et des listes de produits impossibles dans les crèmes solaires, je ne mettais de la crème solaire que lorsque je passais vraiment beaucoup d’heures en plein soleil. Par contre, cet automne, ma mère a été traitée pour un cancer de la peau à la joue, ce qui m’a fait un peu remettre en question le fait de mettre peu de crème solaire au quotidien. Aussi, l’été dernier, j’ai testé plusieurs des crèmes sécuritaires et, ohlala, dans mon cas, ce fut un vrai désastre : vêtements tachés, peau tellement huileuse que bon, à la piscine où à la plage, ça peut toujours aller, mais ailleurs…
    Et là, je me retrouve aussi avec un bon dilemme avec mes enfants : mon plus vieux est à la maternelle, il passe plus d’une heure à l’extérieur sur l’heure du dîner. Il a déjà le visage bronzé! Vous le dites vous-mêmes : les enfants doivent être protégés. Sa professeure lui met de la crème solaire avant le dîner, mais dès la première année, exit l’aide, il faudra qu’il le fasse seul. Or, avec les crèmes solaires que j’ai testées l’an dernier, ce serait mission impossible pour un enfant de 6 ans, elles sont trop consistantes et s’étendent plus ou moins bien.
    Bref, les enfants sont à protéger des brûlures du soleil, mais aussi des perturbateurs endocriniens, entre autres, qu’on retrouve dans les crèmes solaires “courantes”! J’ai vraiment de la misère à évaluer quel risque est le plus grand… Je vais continuer à essayer des produits solaires sécuritaires, jusqu’à ce que j’en trouve un plus polyvalent!
    Merci encore pour votre travail!
    Catherine V.

    1. Bonjour Catherine
      SVP tenez moi au courant de vos résultats. J’ai le même problème. Je n’aime pas les textures grasses, surtout quand il fait chaud. Donc, j’ai tendance à prendre les versions vaporisateurs SPORT, pas toujours les meilleures.
      Santé!

      1. Bonjour Jean-Yves,
        Je viens de tomber sur une crème solaire franchement (!) intéressante, enfin! Elle n’est pas du tout du tout huileuse, s’étend très bien (elle est même un peu liquide), semble très efficace, et en plus, elle sent bon la lavande! Puisque ses ingrédients actifs sont l’oxyde de zinc et l’oxyde de titane, elle laisse évidemment un certain film blanc sur la peau, mais pas très dérangeant à mon avis. Elle n’est pas donnée, mais pas extrêmement chère non plus, comparativement à des produits de pharmacie de bonne qualité. J’ai essayé la version crème pour enfants, celle que le magasin où je vais tenait en boutique, mais le site web de la compagnie m’apprend qu’elle se fait aussi en spray, parfait pour vous! Voici le lien de la compagnie : http://shop.goddessgarden.com/kids/
        Bon été!

  2. Bonjour !

    Merci pour cet article informatif et très pratique encore une fois ! Je suis ravie de constater que ma crème solaire est dans la liste des crèmes “sécuritaires”.

    Bonne continuation et au plaisir de te lire la prochaine fois,

    Marie

  3. Que pensez-vous du vieillissement prématuré causé par le soleil? Devons-nous appliquer quotidiennement sous le maquillage une crème solaire pour éviter ce désagrément et l’apparition de vilaines taches brunes?

    1. Bonjour Johanne
      Oui, les écrans diminuent, mais ne préviennent pas complètement, les taches. Certaines crèmes comme celles à base de vitamine C, aident à les faire diminuer.
      Le soleil est un des “coupables” mais le seul.
      Au niveau alimentaire, plusieurs choses aident à ralentir, voire prévenir une bonne partie du vieillissement cutané :
      https://www.jydionne.com/quand-la-peau-ne-tolere-plus-le-soleil/
      https://www.jydionne.com/avoir-une-belle-peau/
      santé!

  4. On a commencé à entendre parler de crème solaire dans les années 80 pour cause de réduction de la couche d’ozone. Depuis, des mesures ont été prises et la couche d’ozone se reforme tranquillement.

    N’est-on pas, encore une fois, en train de créer une “phobie” pour nous vendre des produits.

    Combien de personnes auront un cancer de la peau dû à l’exposition au soleil? Combien de temps faut-il avant qu’il ne se développe? Quelles autres maladies auront-elles été évitées en contrepartie? Il faut bien mourir de quelque chose, non? Que ce soit le plus tard possible et en ayant le plus de plaisir possible auparavant, SVP.

    1. Bonjour Danie
      Tout à fait d’accord avec votre réflexion. Le seul hic, c’est que nous ne savons pas et si certains savent, on ne les écoutent pas parce que d’autres “crient plus fort” qu’eux 🙂
      Santé!

  5. Faut aller en Floride l’hiver sur les plages et parler avec les snowbirds… Tous sont d’accord pour dire que grâce au soleil, les petits maux aux articulations n’existent plus en se levant le matin… et l’espérance de vie est prolongé d’au moins 10 années…

    J’estime qu’en mangeant beaucoup d’anti-oxydants, nous développons des défenses naturelles contre le soleil…

    Pour ma part, j’arrive de Cuba et j’ai pris beaucoup de soleil… j’utilise habituellement de l’huile de coco sur ma peau…

    Excellent et pertinent billet!

  6. Merci Jean-Yves

    Serait-il utile de nous donner qq pistes de prudence à cause de certains médicaments ?

    Bonne fin de semaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*