L’efficacité des omégas 3 sur le système cardiaque et les autres systèmes du corps est controversée. Nous en avons déjà discuté (voir Incompétence ou mauvaise science?, Les omégas 3 n’auraient pas d’effet protecteur cardiaque???). Voici maintenant une étude très intéressante qui nous offre un mécanisme d’action, une nouvelle compréhension de ces effets. En effet, des chercheurs de l’INAF ont évalué l’impact de la consommation d’omégas 3 sur les gènes de personnes en santé.(1,2) Les chercheurs ont d’abord soumis les 30 volontaires (13 hommes et 17 femmes) à une alimentation santé conforme au guide alimentaire canadien pour une période de 8 semaines. À partir de la 3ème semaine, les participants ont pris des capsules d’huile de poisson qui procuraient 3g d’oméga 3 par jour (1,9g EPA & 1,1g DHA).

Aucun réel changement des paramètres cardiaques

Les chercheurs ont mesuré, à l’aide de prises de sang, les différents paramètres de santé cardiaque (cholestérol et lipides, glucose et insuline, marqueurs de l’inflammation). Durant les 8 semaines qu’a duré l’étude, ils n’ont observé aucun changement significatif dans les paramètres cardiovasculaires (le contraire eut été surprenant puisque les volontaires étaient en santé au départ). Ils n’ont noté que des baisses non statistiquement significatives des marqueurs de l’inflammation (IL-6, TNF alpha et protéine réactive C).

Modification de l’expression génétique

À l’aide de techniques de génomique, les chercheurs ont aussi évalué l’expression de plusieurs gènes. La dose de 3g d’omégas 3 par jour (durant une courte période de 6 semaines) a affecté l’expression de 610 gènes chez les hommes et de 250 gènes chez les femmes! Les gènes touchés sont impliqués dans les effets anti-inflammatoires et anti-athérogèniques (contre la formation de plaque artérielle). Les omégas 3 agiraient donc à la racine des problèmes d’inflammation et de plaque artérielle.

Il est particulièrement intéressant de voir de tels résultats chez des volontaires sains, et ce, en plus de l’alimentation saine. Comme les apports alimentaires en omégas 3 (selon une autre étude chez des jeunes adultes en santé) sont sous les recommandations officielles (3), des suppléments peuvent faire partie d’une stratégie pour améliorer la santé.

 

Références:

  1. Rudkowska I, Paradis AM, Thifault E, Julien P, Tchernof A, Couture P, Lemieux  S, Barbier O, Vohl MC. Transcriptomic and metabolomic signatures of an n-3 polyunsaturated fatty acids supplementation in a normolipidemic/normocholesterolemic Caucasian population. J Nutr Biochem. 2013 Jan;24(1):54-61. doi: 10.1016/j.jnutbio.2012.01.016. PubMed PMID: 22748805.
  2. Hamann J. Survoltés aux oméga-3, janvier 2013;48 no 1831. Sur http://www.lefil.ulaval.ca
  3. Garneau V, Rudkowska I, Paradis AM, Godin G, Julien P, Pérusse L, Vohl MC. Omega-3 fatty acids status in human subjects estimated using a food frequency questionnaire and plasma phospholipids levels. Nutr J. 2012 Jul 9;11:46. doi: 10.1186/1475-2891-11-46. PubMed PMID: 22775977; PubMed Central PMCID: PMC3412753.  (texte complet)

34 commentaires

  1. Pour continuer avec les suppléments d’omégas 3 et l’inflammation (syndrome de Widal),je croyais qu’en cas d’inflammation, l’ADH était plus importante, mais dans une de vos chroniques sur radio-canada, je comprends que c’est la quantité totale qui compte.

    Là, j’ai un supplément de 600 mg EPA et 300 mg de ADH (1407 mg anchois, sardines et maquereau). J’avais choisi cette proportion car l’humeur est aussi problématique.

    Vous spécifiez pour l’inflammation (syndrome de Vidal) de tenter 3000 mg. À 3 comprimés, j’obtiens 2 700, je me rapproche du tout, est-ce préférable d’ajouter une 4e gélule où j’arriverais à 3 600 mg.

    À 2 gélules, le sommeil semble en prendre un coup, mais je veux le réessayer (il y avait peut-être une autre cause). Si cela perdure, j’imagine que je devrai remettre cette solution de (3000mg) en cause. Y aurait-il d’autre solution (j’étudie présentement le régime hypotoxique et tente de le mettre en action)

    Merci!

    1. Bonjour Johanne
      Vous mentionnez une condition principalement allergique. Les omégas 3 ont une utilité moindre dans l’allergie que dans l’inflammation. De toute façon, la dose doit être individualisée et non suivre la dose suggérée. Si à 2 gélules vous vous sentez bien et qu’à 3 vous ne vous sentez pas bien, restez à 2. Suivez votre ressenti.
      Santé!

  2. Bnjour

    je souffre de trouble de mémoire, surtout aprés avoir mis mes 2 enfants, est ce que vous me conseil de prendre l’oméga 3 comme supplément?

    merci

  3. Bonjour M. Dionne,

    D’abord merci pour vos articles bien documentés.

    J’ai cru comprendre que les omégas avaient une fonction importante pour contrer l’inflammation. Croyez-vous qu’ils soient efficaces dans la maladie de Widal (qui amènent de sérieux problèmes respiratoires: asthme, polypes nasaux, problèmes de sinus, etc) dont on dit qu’elle est une maladie du métabolisme de l’inflammation?

    1. Bonjour Johanne
      Probablement, mais je ne saurais dire spécifiquement si les omégas 3 auront un impact significatif. Il est vrai qu’ils sont impliqués dans l’inflammation. Mais comme la triade allergique est aussi liée à d’autres phénomènes (allergie, intolérance, etc.) il se peut que ce soit mitigé. Essayez tout de même. Vous verrez. Pour des effets contre l’inflammation, il faut des dosages élevés. Commencez par 2 000 mg (EPA+DHA) et augmentez graduellement. Vous devriez voir un résultat vers 3 000 mg.
      Aussi, regardez au niveau des régimes hypotoxiques ou sans additif. Il se peut qu’il y ait un lien important avec l’alimentation. (voir Seignalet, Feingold, etc.)
      Santé!

      1. Concernant les intolérances et les allergies alimentaires, croyez-vous que les “machines” un peu sophistiquées des naturopathes sont assez fiables. J’ai connu des gens qui ont consulté pour cela et de cette façon, et ils en ressortent toujours avec une liste incroyable d’intolérances et d’allergies. L’alimentation devient alors très problématique…

        1. Bonjour Johanne
          Je sais qu’il existe des tests reproductibles. Mais les “machines” me laissent toujours un peu perplexe.
          Santé!

  4. Bonjour, j’ai hérité de la dystrophie oculo-pharyngé et je suis en chimo (cancer du sein) Le seul supplément que je prends vit D (400) et calcium (600). Mon chirurgien m’a interdit les dérivés du soya et la graine de lin. Que me conseillez-vous pour reprendre mes forces et me garder en santé.
    Merci infiniment,
    Fran

    1. Bonjour Fran,
      Pour un cas grave comme le vôtre, il faudrait une consultation avec un thérapeute qui pourra regarder tous les aspects, ce que je ne peux pas faire en ligne.
      Ma suggestion : augmentez grandement la vitamine D à 4 000 UI par jour. Cessez le calcium. Prenez plutôt soit un multiminéraux ou simplement du magnésium.
      Pour ce qui est d’éviter le soya et la graine de lin, ce n’est qu’une opinion. Pas une vérité.
      Choisissez une alimentation la plus verte possible.
      Santé!

    2. Bonjour,
      Merci pour votre réponse et j’ai pris note de vos informations à mon égard.
      Pourriez-vous enlever mon nom de cette liste car je ne savais pas qu’il appraraitrait avec mon nom au complet.J’aurais dû plutôt inscrire “Fran”
      Merci de votre compréhension et au plaisir!
      Fran

  5. claire, l’huile de saumon Kirkland que l’on retrouve au Costco ne contient pas vraiment pas assez d’acides gras par capsule pour que ce soit efficace (seulement 300 mg d’EPA+DHA). Vous feriez mieux de prendre leur pot de 300 capsules d’huile de poisson régulière qui contient 720 mg par capsule et coûte 24.99 $, parfois moins. Il ne s’agit pas là non plus de poissons d’élevage.

    Jean-Yves, pendant que j’y suis, avez-vous entendu parlé de l’acide gras DPA et de ses supposés bienfaits?

    1. Bonjour Lucien,
      Oui, la meilleure source de DPA est l’huile de phoque. Il semble que le DPA soit plus anti-inflamamtoire que le EPA, mais la documentation est beaucoup plus rare… comme les sources 🙂
      Santé!

    2. Bonjour Lucien,
      La meilleure source de DPA est l’huile de phoque. Il semble que le DPA soit plus anti-inflammatoire que le EPA, mais la documentation est plutôt rare… comme les produits qui en contiennent de façon significative sur nos tablettes. Contrairement à la bête qui mange les poissons et crustacés du golfe
      Santé!

      1. En fait, il existe un poisson qui contient un bien plus grand taux de DPA que le phoque, l’alose. J’ai commencé à essayer un supplément d’huile d’alose depuis quelques mois. Je ne remarque toutefois pas de différence nette. L’huile d’alose est aussi pauvre en EPA.

        L’huile de phoque en contient environ 60 % moins, toutefois selon ce que j’ai vu, elle possède une biodisponibilité supérieure, puisqu’elle provient d’un mammifère. J’ai essayé l’huile de phoque aussi, et selon moi, elle procure effectivement un effect plus fort.

        Mais bon, je planifie arrêter après cela, parce que je crois que pour en ressentir vraiment les effets il faudrait en manger beaucoup, comme les Inuits.

  6. Mon fils a des allergies et/ou intolerances alimentaires a presque tous les poissons depuis qu’il a fait un indisgestion a de la goberge. Bref, il ne peux plus manger aucun poisson, je sais qu’il devrait passer un test d’intolerance, mais ils sont tres dispendieux… Que me conseillez vous pour combler ses besoins en omega 3??

    Merci de prendre le temps de me repondre…

    1. Bonjour Johanne,
      Habituellement, les intolérances et allergies sont à la protéine d’un aliment. Les huiles de poisson causent rarement des problèmes. Pour vous en assurer, selon l’âge de votre enfant, choisissez une capsule aromatisée et qu’il en prenne une seule. Vous verrez.
      Si tout va bien, allez-y. Si non, augmentez les sources d’omégas 3 végétaux comme le lin, la noix de Grenoble ou la graine de chia.
      Santé!

  7. Bonjour Jean -Yves

    J’ai une question simple pour toi.
    Je prend regulierement 4 gelules par jour d’oméga 3 de la marque Kirkland , en prévention.
    J!achète le supplément fait à partir d’huile de saumon d’Alaska 100% sauvage .
    Est ce que le produit fait a partir de poisson d’élevage est aussi efficace ??
    Est ce que les huiles de d’autres sortes de poisson ( maquereau, sardine ) sont aussi efficaces ??

    Merci de transmettre tes connaissances

    Claire

    1. Bonjour Claire,
      Soyons franc, l’origine n’a que peu à voir avec la qualité du produit fini. Très peu de poissons d’élevage servent de source aux suppléments. Ce sont habituellement soit les petits poissons à faible valeur commerciale, soit les résidus des usines de filets et autres produits de poisson.
      Le plus important est le contrôle de qualité. Tant que le produit a un NPN, il est correct. Mieux encore, consultez le site de IFOS (The International Fish Oil Standards Program) l’onglet Consumer report vous y trouverez les compagnies qui ont les standards les plus élevés.
      Ensuite, tout n’est que dosage. Santé!

  8. Bonjour
    Je prend 2 cannes de sardines par semaine.Est-ce suffisant? Je prend aussi 2c.s. de graines de Chia noir par jour. Est-ce une bonne source d’O3?

    Merci et continuer de bien nous informer!

    1. Bonjour Yvon,
      J’ai deux réponses :
      1- oui, c’est probablement suffisant.
      2- Si vous n’avez pas d’indication de carence (problème de peau, maladie inflammatoire, maladie cardiaque, yeux secs, etc.) alors ce que vous faites est très bien pour vous. Ne changez pas.
      Santé!

  9. Article tres pertinent mais finalement quelle est la dose quotidienne optimale pour des supplements d’Omega 3 ? Sachant qu’une capsule de 1g contient 500mg a 600mg d’EPA+DHA, combien de capsules faudrait-il en prendre par jour?
    Merci de votre reponse.
    F.Lauvergeon

    1. Bonjour Lauvergeon,
      La dose dépend de l’indication et de ce que vous voulez.
      Si vous ne voulez que de la prévention générale et que vous n’avez pas de maladie ou de trouble inflammatoire particulier, alors une seule capsule de 500-600mg d’oméga 3 est suffisante.
      Si, par contre, vous avec une indication, la dose varie selon l’indication, depuis 1000 jusqu’à 6000mg par jour, selon les études.
      Santé!

  10. J’apprends que pour les personnes souffrant d’allergies alimentaires, il n’est pas recommandé de prendre des suppléments à base d’huile de poissons. Il est préférable de prendre un supplément à base d’huile de microalgues.
    Qu’en pensez-vous? Éclairez-moi sur cette affirmation.
    Merci

    1. Bonjour Huguette,
      Ce ne serait vrai que pour les gens qui ont une allergie (anaphylaxie) au poisson. Autrement, les huiles de de poisson sont de loin supérieures aux extraits d’algues parce que, pour l’instant, les extraits d’algue ne contiennent pas de EPA, uniquement du DHA. Et les études sur le DHA seul sont décevantes.
      Santé!

  11. Réponse à M. L. Tremblay
    Monsieur Tremblay, prenez le temps d’aller lire l’article scientifique dont il est question avant de le commenter. Vous le trouverez dans le JNB (The Journal of Nutritional Biochemestry)à l’adresse suivante: http://www.jnutbio.com/article/S0955-2863(12)00067-8/abstract
    Voici le début de la discussion et voyez que la compliance ne s’est pas mesurée par un questionnaire mais bien par le dosage des n-3 PUFA dans les érythrocytes.
    “In the present study, we investigated the effect of n-3 PUFA supplementation on traditional biomarkers and investigated whether changes were also reflected in transcriptomic and metabolomic profiles in healthy adults.

    Compliance in the present study is demonstrated by an increase in erythrocyte n-3 PUFA concentrations to a similar extent in both men and women. Further, the n-3 PUFA supplementation was associated with a decrease in saturation of FA side chains of the glyPC. A recent epidemiological study by Altmaier et al. (2011) [21] demonstrated that a decrease of the ratio glyPC aa C40:5/glyPC aa C40:6 indicated an increase in DHA intake. In the current study, this ratio was also significantly decreased after the n-3 PUFA supplementation; thus, this particular ratio could be potentially used as a biomarker of n-3 PUFA intake in epidemiological or clinical studies. Clearly, the results indicate that there was a high adherence of subjects to n-3 PUFA supplement protocol.”
    AL

  12. Vos articles sont toujours très intéressants, mais celui-ci est très pertinant pour moi. Je fais de nombreuses plaques d’atérome tout le long des artères des jambes.
    Je prends des oméga3, 1 casule par jour de 1000 mg. de sardines et hanchois et 600mg. d’acide gras oméga3, si je saisis bien je devrais en prendre 3 par jour estce qu’il y a une meilleures formules que celle que j’emploie.
    Merci et continuez vos conseils sont très utiles.
    GHL

    1. Bonjour Gemma,
      La dose de l’étude est de 3 000mg, donc 5 capsules. À ce dosage, la formule que vous avez (je présume qu’elle contient 400mg EPA et 200mg DHA) est une bonne formule. Vous pouvez essayer aussi une formule encore plus concentrée qui fournit jusqu’à 900mg d’omégas 3 par capsule, mais celles-ci seront plus grosses et probablement plus dispendieuses.
      Santé!

  13. J’étais content, jusqu’à ce j’aie vu que le tout était basé sur un questionnaire alimentaire, plutôt que sur des essais cliniques. Ils ne sont pas fiables, puisque les gens ne se souviennent pas bien de ce qu’ils ont mangé par le passé, même le jour d’avant, et parce qu’ils tendent à rapporter ce qu’ils croient qui est désiré d’eux.

    Je dis ça de la perspective de quelqu’un qui croit fortement au potentiel des huiles de poisson Oméga 3.

    1. Bonjour Lucien,
      Le dosage des omégas 3 est bel et bien une intervention avec un dosage déterminé. L’effet a été mesuré avec des prises de sang. Par contre, là où il y a un questionnaire est sur le suivi et l’alimentation selon le guide alimentaire canadien. Bref, une étude bien faite qui mesure les vrais paramètres.
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*