• Recherche

Chronique vidéo sur les oligoéléments par Jean-Yves Dionne, votre apothicaire.

Aujourd’hui, je commence une série de 2 capsules. Je vais m’intéresser avec vous aux oligoéléments.

Les oligoéléments sont des minéraux dont on a besoin en petites quantités. Mais pour mettre la table, je vais vous raconter une histoire…

La petite histoire de la maladie de Keshan

Keshan, c’est un comté quelque part en Chine où, au début du 20è siècle, on a découvert une maladie qu’on a appelé la maladie de Keshan. Ce qui se passe, c’est que les gens attrapaient un virus, genre rhume. Certaines parties de la population, surtout des femmes, se ramassaient avec des complications très graves : maladie cardiaque, insuffisance cardiaque et, dans certains cas, décès. Qu’est-ce qui se passait?

On a appelé ça la maladie de Keshan, puisque vers les années 1930, on n’avait pas les outils pour identifier tout ça.

On avance dans les années 1970… C’est là qu’on s’aperçoit que c’est un virus qui cause cette maladie, mais un virus banal. Un virus qu’on appelle un coxsackie. C’est un des virus responsables du rhume, pour tout le monde. Mais là-bas, pour une raison qu’on ne comprenait pas, les gens attrapaient ce virus-là et développaient des complications cardiaques qui pouvaient les tuer.

On avance encore… Vingt ans plus tard… On s’aperçoit que, dans ce comté-là, à cette époque-là (donc avant les années 2000), on a un problème de carence nutritionnelle très importante en sélénium. Le sélénium est un minéral, un oligoélément, qui a des impacts au niveau de la protection antioxydante et du système immunitaire. C’est un oligoélément nécessaire, un cofacteur de plusieurs réactions dans mon corps, surtout au niveau de la protection : immunité, oxydation (rouille). Le glutathion peroxydase, vous avez peut-être entendu ce mot-là, c’est là que ça agit.

Carence en sélénium et virus

Alors, si quelqu’un est carencé en sélénium, il se passe deux choses :

  1. La personne n’a pas les outils pour se défendre contre un virus qui, pour vous et moi, est banal (c’est un petit rhume puis c’est fini). Pour eux, le virus attaque plus profondément parce que les outils de défense ne sont pas là.
  2. Vous savez qu’un virus est à la fois vivant et pas vivant. Il ne se divise pas lui-même, comme une bactérie. Il ne se reproduit pas tout seul. Le virus a besoin de moi, c’est un parasite. Il infecte une cellule, prend mon code génétique pour se diviser, la cellule éclate et là j’ai des petits virus qui apparaissent. Alors chez moi, il arrive dans mes muqueuses, fait sa job. Là mon système immunitaire dit « ça suffit, calme-toi », il le bouffe et je m’en débarrasse. Ça dure quelques jours. Mais si mon système immunitaire est en mauvais état, le virus rentre dans ma cellule, utilise la cellule, éclate la cellule et repart. Mais, il y a en plus une mutation du virus qui apparait chez les gens qui sont déficients en sélénium et on voit apparaitre un virus virulent. Seulement chez ces gens-là. Quand on a compris ça, on a supplémenté en sélénium dans cette population-là et bingo, la maladie de Keshan est disparue.

Autres carences en oligoéléments

Des chercheurs ont pris le même principe et se sont intéressés aux carences nutritionnelles qui affectent le système immunitaire et peuvent aggraver les maladies. Vitamine C, vitamine E, sélénium j’en ai parlé. Et il y en a d’autres comme ça où une carence importanteça ne donne pas nécessairement le scorbut, mais ça me donne une susceptibilité à des maladies, et la maladie est plus virulente.

On peut penser aussi à la fameuse grippe espagnole de 1918. Ces gens-là étaient affamés depuis 4 ans. Alors c’est sûr qu’ils étaient susceptibles à la maladie. À l’opposé, il y a des substances qui vont me rendre propice à être malade : le smog, la fumée de diésel, etc. Alors il faut comprendre qu’il y a l’agent infectieux et qu’il y a moi, le terrain. Et c’est là où les oligoéléments ont un rôle hyper important à jouer.

La prochaine fois, on se parle des autres oligoéléments.

Articles connexes

https://www.jydionne.com/la-grippe-porcine-et-autres-epidemies-promises-comment-pouvons-nous-y-faire-face/

https://www.jydionne.com/campagne-de-peur-ou-paranoia-collective/

Image: Dirk Röpert from Pixabay

22 commentaires

  1. L’index glycémique révèle de belles surprises. Par exemple, le conseil habituel des nutritionnistes ( toujours les mêmes ! ) de manger du pain complet plutôt que du pain blanc n’est certes pas un mauvais conseil du point de vue des fibres, des vitamines et des minéraux, mais il ne change quasiment rien du point de vue de la glycémie, donc de la prise de poids et du risque de diabète. Explication de David Jenkins lui-même : « les fibres du blé complet ne modifient pas beaucoup son index glycémique, si bien que l’index glycémique du blé complet est proche de celui du blé raffiné, c’est-à-dire plutôt élevé. »

    À environ au 1/3 du haut de début de la page !

    https://www.santenatureinnovation.com/la-verite-sur-les-feculents/

  2. Bonjour Jean-Yves,

    Saviez-vous que l’index glycémique du pain complet ne serait pas si tellement différent que celui du pain blanc ?
    Sauf exception faite des fibres, vitamines et minéraux, il n’y aurait pas tant d’avantages par rapport aux autres.

    Donc, ma question est la suivante :

    Pourquoi alors les experts en santé et les nutritionnistes-dététistes nous recommandent plus souvent qu’autrement, de manger plein de fibres, si celles-ci n’aident pratiquement pas à régulariser ou à réduire la glycémie dans notre sang ……. ?

    N’est-ce donc pas aberrant de constater qu’il existe autant de désinformations ou de ” lavages de cerveaux “, de la part de nos deux paliers gouvernementaux et de leurs bouc-émissaires principaux, soit les diététicien(ne)s ou nutritionnistes ……. ! ?

    Un moment donné, nous, les communs du mortel, nous ne savons plus trop quoi ou qui croire, ou à qui nous référer ………
    Pourriez-vous éclairer notre lanterne à ce sujet s’il-vous-plaît ! ?

    Je vous envoie ci-joint, le lien ou la référence du site en question, d’où j’ai obtenu cette information :

    https://www.santenatureinnovation.com/la-verite-sur-les-feculents/

    Selon vous, est-ce crédible ?

    Merci à l’avance pour vos explications justificatives pertinentes !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Dans ce monde merveilleux qu’est la nutrition, il est très difficile de distinguer ce qui est vrai de ce qui est un agenda commercial. De plus, la “science” est inondée d’études d’observations qui ne donnent pas d’information valable. C’est pourquoi, un jour tel aliment est bon et le lendemain, le contraire.
      Pour le pain, il faut regarder la quantité de glucides net (glucides totaux-fibres = glucides nets) ce sont eux qui provoquent une montée d’insuline. Vous ne voulez pas cet impact insulinique, ne mangez pas de pain.
      Santé!

  3. Très intéressant. Pour prévenir la carence en iode, est-ce que le sel de mer Baleine de Windsor est un bon choix ? Les ingrédients sont Sel de mer – iodure de potassium: 0,01%…. de plus, est-ce que le sel de mer provoque des pertes en calcium ? Ou est-ce seulement le chlorure de sodium qui est néfaste pour les os ?
    Merci

    1. Bonjour Richard
      Le sel iodé a été conçu pour prévenir la carence en iode des populations. Est-ce suffisant pour chaque individu, probable mais pas sûr. Le lien entre sel et perte de calcium n’est vrai que pour les grands consommateurs. Donc, peu importe le type de sel, évitez les très grosses doses. Mais encore là, c’est très individuel
      Santé!

  4. Bonjour Jean-Yves,

    Est-il vrai que le lait et le yogourt, même celui nature, ont des indices insuliniques élevés ?
    Contrairement au fromage cheddar en grains qui lui est passablement moins insulinique ?

    Merci pour votre réponse !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Les sources de petit lait (lactosérum) ont un impact sur l’insuline. À savoir si tous les yogourts le font, je ne sais pas. Mais le lait et le fromage cottage, oui.
      Santé!

  5. Y’a beaucoup de gens qui sont carencés…. Les protéines, minéraux/oligo sont la structure de notre système!!! Merci JYD pour tes info..:))

    1. Bonjour Marie
      Très difficile. Les symptômes sont généraux comme peau sèche ou vision de nuit altérée. Mais ce n’est pas spécifique. À ma connaissance, aucun test sanguin n’est effectué. Si vous pensez en manquer, simplement consommer plus d’huile végétale de qualité.
      Santé!

        1. Bonjour Duchêne
          L’absorption ne se rendra pas plus loin que le derme. Il n’y aura pas d’effet systhémique (par le sang)
          Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*