• Recherche

Cancer du seinDepuis un certain temps, on met en doute la sécurité à long terme de plusieurs ingrédients qu’on retrouve dans les cosmétiques (voir Des cosmétiques… à vous rendre malade!). Plusieurs de ces ingrédients agissent comme perturbateurs hormonaux et leur usage pourrait être relié à l’augmentation du cancer du sein.

Parmi ces ingrédients, on retrouve les parabènes. Ces petites molécules sont incluses dans nombre de crèmes et dans les antisudorifiques. Les fabricants les y insèrent comme agent de conservation pour éviter qu’il n’y ait contamination ou moisissures. Tout récemment, à cause du potentiel de toxicité des parabènes, la France a proposé leur interdiction (voir La France interdit les parabènes).

Dans l’infolettre du 24 mai du pertinent mais controversé Dr Mercola, un billet est consacré à la relation plus que plausible entre les parabènes (principalement dans les cosmétiques) et les cancers du sein.(1)

Dans ce billet, on apprend que des chercheurs ont récemment confirmé que les cellules cancéreuses du sein contenaient presque toutes (99%) des quantités mesurables de parabènes. Les données montrent en plus qu’on retrouve des parabènes dans les cellules cancéreuses de 100% des femmes ayant participé à l’étude.

L’étude

Les chercheurs ont recherché la présence des 5 principaux parabènes dans 40 tissus prélevés lors de mastectomies totales, donc suite à un diagnostic de cancer du sein. Ils ont analysé chaque tissu à 4 endroits différents, pour un total de 160 échantillons. Ils ont trouvé des parabènes dans 158 échantillons sur 160 (99% des échantillons, mais 100% des femmes). L’endroit du sein où les parabènes étaient les plus concentrés était la partie axillaire (près de l’aisselle). Ils concluent que, étant donné que les parabènes sont connus pour être des perturbateurs hormonaux et que les zones les plus concentrés en parabènes correspondent aussi aux zones où le cancer est le plus fréquent, il y a forcément un lien entre les parabènes et le cancer du sein.(2) De plus, le fait que la zone axillaire soit la plus touchée pointe fortement vers un lien avec l’usage des désodorisants, quoique 7 des 40 participantes ont affirmé ne jamais en utiliser.

D’autres données

L’hypothèse qui veut que des xénoestrogènes (perturbateurs hormonaux oestrogéniques qui proviennent de l’extérieur du corps) soient impliqués dans l’augmentation du cancer du sein est de plus en plus supportée par la science. Ainsi, on retrouve plusieurs familles de substances potentiellement oestrogéniques dans les cosmétiques, les parabènes n’en étant qu’une. Notre exposition (nombre de produits et fréquence) est en augmentation. L’absorption par la peau est documentée. Des liens épidémiologiques ont été publiés: les chercheurs ont trouvé une augmentation des cancers dans les populations les plus exposées. La toxicologie de ces substances (in vitro et in vivo) est de plus en plus convaincante. Et pourtant, l’encadrement légal de ces divers perturbateurs hormonaux est douteux ou inexistant.(3,4)

Ce n’est pas d’hier que des chercheurs sonnent l’alarme sur l’innocuité douteuse des divers perturbateurs hormonaux. Dès 1993, Sharpe et Skakkebaek publient leur hypothèse qui veut que le déclin des spermatozoïdes chez l’homme soit dû à l’exposition aux xénoestrogènes dans l’utérus de la mère.(5) Et ils affirment que nous vivons dans une mer d’oestrogènes!

Les antisudorifiques

Pourquoi pointe-on du doigt les antisudorifiques? L’hydroxyde d’aluminium qu’ils contiennent jouent-il un rôle dans les cancers?

L’aluminium est un minéral qui n’a pas sa place dans le corps humain. D’ailleurs, c’est un neurotoxique connu (voir Métaux, neurotoxicité et allergies). L’aluminium interfère avec le métabolisme du fer et a été mesuré dans des aspirations de liquide mammaire chez des femmes atteintes de cancer du sein.(6) On a mesuré des concentrations d’aluminium dans le tissu mammaire et dans des kystes et la concentration de ce métal est plus élevée chez les cancéreuses que chez les femmes en santé.(7) Est-ce que l’aluminium absorbé par la peau suite à l’usage d’antisudorifiques pourrait aggraver l’effet des perturbateurs hormonaux?

Des chercheurs se penchent actuellement sur la thèse des perturbateurs hormonaux et autres toxines environnementales pour trouver les causes possibles des cancers du sein.(8)

Prévenir

D’ici à ce que la recherche soit concluante, il est sage de se prémunir contre les coupables potentiels. Cherchez des produits d’hygiène personnelle ne contenant ni aluminium, ni parabènes. Ils ne sont pas légion, mais vous en trouverez quelques-uns, particulièrement dans les boutiques d’aliments naturels. Je vous suggère aussi de lire:

Références:

  1. Mercola : 99% of Breast Cancer Tissue Contained This Everyday Chemical (NOT Aluminum
  2. Barr L, Metaxas G, Harbach CA, Savoy LA, Darbre PD. Measurement of paraben concentrations in human breast tissue at serial locations across the breast from  axilla to sternum. J Appl Toxicol. 2012 Mar;32(3):219-32. doi: 10.1002/jat.1786. PubMed PMID: 22237600.
  3. Harvey PW, Everett DJ. Parabens detection in different zones of the human breast: consideration of source and implications of findings. J Appl Toxicol. 2012 May;32(5):305-9. doi: 10.1002/jat.2743.. PubMed PMID: 22408000.
  4. Harvey PW. Parabens, oestrogenicity, underarm cosmetics and breast cancer: a perspective on a hypothesis. J Appl Toxicol. 2003 Sep-Oct;23(5):285-8. PubMed PMID: 12975767.
  5. Sharpe RM, Skakkebaek NE. Are oestrogens involved in falling sperm counts and  disorders of the male reproductive tract? Lancet. 1993 May 29;341(8857):1392-5. PubMed PMID: 8098802.
  6. Darbre PD, Pugazhendhi D, Mannello F. Aluminium and human breast diseases. J Inorg Biochem. 2011 Nov;105(11):1484-8. PubMed PMID: 22099158.
  7. Mannello F, Tonti GA, Medda V, Simone P, Darbre PD. Analysis of aluminium content and iron homeostasis in nipple aspirate fluids from healthy women and breast cancer-affected patients. J Appl Toxicol. 2011 Apr;31(3):262-9. doi: 10.1002/jat.1641. PubMed PMID: 21337589.
  8. LaKind JS, Wilkins AA, Bates MN. Human breast biomonitoring and environmental chemicals: use of breast tissues and fluids in breast cancer etiologic research. J Expo Sci Environ Epidemiol. 2007 Sep;17(6):525-40. Review.PubMed PMID: 17356564.

17 commentaires

  1. Pour rassurer même les plus sceptiques: DRUIDE fabrique un excellent déodorant sans perturbateur d’hormones.
    Il est vraiment très efficace et fabriqué à Pointe-Claire.

    En différente variété, ils sont certifiés biologiquse, donc contre vérifié comme étant absolument dépourvus de tout ingrédient qui serait domageable pour votre santé.

  2. Bonjour,
    Le soya et le maïs, peut-il être un perturbateur hormonal?
    Est-ce que vous pouvez nous en parler davantage de ces 2 aliments, les avantages et les risques?
    Merci!

    1. Bonjour Nancy,
      Il y a une grande controverse à propos du soya et des phytoestrogènes. Si le soya n’est pas OGM (s’il est Bio il n’est pas GM), il n’a
      pas d’effet perturbateur hormonal. Par contre, les OGM avec leurs modes de culture et leurs pesticides sont beaucoup plus coupables. Le maïs en soi n’a pas d’effet hormonal, mais le Round-up ready (un OGM) peut contenir des pesticides qui, eux, sont de grands coupables de maladies.
      Santé!

  3. Bonjour,

    Moi j’ai toujours utilisé les produits de pharmacies. J’ai fait par 2 fois des grosses réactions. C’est à partir de là que j’ai commencé à m’intéresser aux cosmétiques naturels. J’ai découvert des belles marques de produits. Maintenant j’utilise les produits de KAMELYA AROMACOSMÉTIQUE qui sont des produits naturels, sans produits toxiques et Québecois. Je suis très satisfaite ds résultats. J’ai l’impression qu’ici au Québec nous ne sommes pas aussi sensibilisé qu’en Europe qui eux ont de nombreuses marques de produits naturels très intéressants. Merci pour vos articles très intéressants.

  4. Bonjour JY,

    Savez-vous sous quel dénomination se cachent les parabènes? Je connais le Parahydroxybenzoate de méthyle (E218) et le Parahydroxybenzoate de propyle (E216). Mais il y en a d’autres si je vous ai bien compris.

    Merci et bon weekend,

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*