Cliquez ici pour écouter ma chronique du 20 avril à L’après-midi porte conseil.

Il se dépense des milliards en cosmétiques dans le monde, et ce n’est plus l’apanage des femmes. On voit de plus en plus de publicités pour des gammes de produits de beauté pour hommes.(1,2,3) Personnellement, je n’ai aucun problème avec ces produits puisque j’en utilise quelques-uns. Cependant, si je tiens à conserver une peau d’apparence saine, je ne suis pas prêt à hypothéquer ma santé pour ce faire. Avant d’acheter un cosmétique, quel qu’il soit, je m’assure qu’il ne contienne aucun ingrédient nocif. Voici donc, pour votre gouverne, une liste des substances potentiellement dangereuses:(4)

· Le DEP (diethyl phthalate) est un additif retrouvé dans certains parfums, après-rasages, shampooings et désodorisants. Le DEP est associé à des effets perturbateurs hormonaux, comme des atteintes du compte spermatique.

· De l’acétate de plomb! On le retrouve dans certains colorants capillaires. Il agit comme fixatif de la couleur. Le plomb est un neurotoxique et il affecte aussi l’appareil reproducteur.

· Le goudron est très utile dans les produits pour la démangeaison du cuir chevelu. Par contre, il est associé à un risque de cancer.

· Le triclosan, dont j’ai déjà parlé, est un antibactérien (voir Les antibactériens sont-ils sécuritaires?). C’est une substance inutile qui peut avoir des effets perturbateurs hormonaux.

· Le formaldéhyde agit comme agent de conservation. C’est un irritant, un allergène, et il est associé à certains cancers.

· Les parabènes sont aussi des agents de conservation. On met en doute leur innocuité. Certaines recherches les mettent en cause dans des cancers.

· Certains filtres solaires ont montré une activité œstrogénique dans des études animales. Consultez Les écrans solaires: salutaires ou pernicieux? pour plus de détails.

Lire les étiquettes… est-ce suffisant?

Malheureusement, dans ce monde merveilleux de l’apparence, les étiquettes, même si elles sont régies par une réglementation, ne contiennent pas toujours la liste exhaustive des ingrédients. Difficile alors de faire un choix éclairé!

L’organisme américain Environmental working group (EWG) a publié un site pour nous aider à trouver les produits sécuritaires: http://www.cosmeticsdatabase.com/. Ce site permet de chercher, à l’aide du nom d’un cosmétique, si ce dernier contient des substances à éviter.

Le site Safe cosmetics est une autre référence. Il contient la liste des compagnies de cosmétiques qui se sont engagées à exclure les substances toxiques de leurs produits.

Finalement, les produits fabriqués chez nous et certifiés BIO par un tiers comme Écocert, sont des produits de choix puisqu’ils ne contiennent aucune substance chimique toxique.

Après tout, qu’on soit homme ou femme, on a bien le droit de prendre soin de notre apparence… en toute sécurité!

Références:

1. http://cosmeticsformen.20minutes-blogs.fr/

2. http://www.unhomme.fr/page-al-cosmetique_homme.html

3. http://www.01men.com/editorial/315457/bien-etre/

4. http://www.safecosmetics.org/article.php?id=734

19 commentaires

  1. Cornelia Dum a fait un travail immense… Et elle a eu la générosité de nous le faire partager. Elle mérite qu’on l’encourage!

    1. Je suis d’accord avec vous Mme Leblanc , Cornélia as travaillé vraiment très fort pour ce guide et elle mérite vraiment qu’on l’encourage. Je le sais car je connais personnellement Cornélia.
      Namasté Cornélia , j’espère que tu vas bien.
      Louise

  2. Voici une ressource du Québec susceptible de répondre à vos questions et de vous aider.

    Le Guide des produits de beauté, d’hygiène et des cosmétiques non toxiques est un moyen d’échapper à une partie des polluants de la soupe chimique dans laquelle nous baignons. Ce document vous aide à décrypter les étiquettes sur chaque produit cosmétique en vous évitant les produits chimiques toxiques et nuisibles, vous fournit la liste détaillée des ingrédients dangereux pour la santé et l’environnement, vous apprend quels outils utiliser pour choisir des produits sains et met à votre disposition plus de 450 produits pour femmes, enfants et hommes, tous analysés, ingrédient par ingrédient et sélectionnés en fonction de leur innocuité, tout en donnant des indications sur les prix et les endroits où ces produits sont détaillés. En le consultant, vous allez apprendre de précieux astuces pour faire la différence entre le véritable et le faux bio qui, dernièrement, prolifère sans vergogne semant encore plus de confusion auprès de la population et ce dont votre peau et vos cheveux ont véritablement besoin, au-delà de slogans publicitaires, pour être en santé.

    Soutenu par plusieurs organismes, Le Guide des produits de beauté, d’hygiène et des cosmétiques non toxiques est disponible gratuitement sur http://www.corneliadum.com, un site à but non lucratif.

  3. Il est important pour notre santé de s’intéresser à la composition de nos produits de beauté. Pour ma part, j’ai trouvé la solution, je les confectionne tous moi-même à partir de produits naturels. C’est maintenant devenu une passion, mais pour celles qui n’ont pas forcément le temps il existe des tas d’astuces simplissimes et rapides pour prendre soin de notre peau au quotidien. Beaucoup pensent que le naturel est moins efficace, je ne comprends pas pourquoi. Personnellement depuis que j’ai arrêté les produits chimiques sur ma peau, je me sens en meilleure santé et belle au naturel! Et surtout rassurée de savoir exactement ce que j’utilise. Adieu les produits chimiques et leur risque de cancer ou autre!

  4. Merci Jean-Yves

    Je croyais que l’urticaire piquait, moi, c’est comme une petite plaque grosseur d’un gros bouton ou piquure, ça ne pique pas mais pas très esthétique et comme je n’aime pas trop la cortisone, je mets une couche mince le soir avant de me coucher au lieu de 3 fs par jr à cause de la chaleur et du soleil car juste sortir dehors le soleil est là et on le veut aussi… Si je peux, j’irai au J Bot dimanche.
    Au plaisir…
    Concernant la naturopathie, ma soeur qui est massothérapeute peut aussi signer comme naturopathe, il me semble que bien du monde se réclament “naturopathes”, je communiquerai avec votre proposition.

  5. Bonjour Jean-Yves

    J’ai des rougeurs sur le thorax, les bras, ça ne pique pas, ce n’est pas cancéreux selon la dermatologue, onguent cortisone prescrit. mais
    que puis-je faire pour : diagnostic : peau du bras gauche, biopsie:
    dermite d’interface lichénoïde avec atteinte des follicules pileux.
    le reste serait trop long à écrire
    si vous pouvez m’aider, je peux vous faire parvenir une copie ou si vous devez voir ma soeur qui revient demain, ça me fera plaisir de vous revoir ou je lui remettrai.
    rapport 1111005468 CHUM Hotel-Dieu pathologie
    MERCI et Santé, et comment va le projet ???
    clauleboeuf@videotron.ca

    1. Bonjour Claudette,
      Il m’est difficile de vous aider à distance comme ça.
      Une suggestion: prenez des omégas 3 de poisson (en gélules ou liquides). Une dose d’au moins 2 000 mg d’oméga 3.
      Sans être un traitement, un apport élevé d’omégas 3 aide à réduire l’aspect inflammatoire de votre condition. Avec la réduction d’inflammation, l’urticaire tend à baisser.
      Une consultation avec un bon naturopathe serait de mise. Vérifiez sur le site de l’ANAQ pour en trouver un près de chez vous.
      Santé!

  6. Que dire des produits Lise Watier? En tous cas, ils ne contiennent pas de Parabènes, c’est préciser sur les flacons.

    Merci de me répondre.

    Huguette Martel.

    1. Bonjour Huguette,
      Je ne sais pas. Lise Watier a au moins le mérite d’être une compagnie d’ici, mais au niveau de la qualité des produits, je ne sais pas.
      Santé!

      1. Attention! Si le contenant ne présente pas le sigle et logo Ecocert, les fournisseurs des ingredients de base peuvent préserver aux parabènes. Ainsi si Lise n’ajoute pas de parabènes chacun des ingredents de sa formule peut en contenir sans qu’elle ait à l’inscrire.

        Lorsqu’un produit est certifié, Ecocert a déjà vérifié chaque fournisseur d’ingredient pour assurer la salubrité et l’absence dingredients cachés comme le paraben.

        DRUIDE travaille sous le contrôle d’Écocert et fabrique toutes les gammes de soins dans son usine au Québec depuis 1979.

  7. Comment s’y retrouver ?

    compliqué acheter de bons cosmétiques pour “femme”…

    Merci, chronique intéressante !!!

    Bonne semaine !

    1. Bonjour Micheline,
      Justement, on n’a pas à se souvenir de ces composés chimiques. La meilleure façon est de choisir des produits qui ne contiennent que des ingrédients que vous connaissez, ou même que vous pourriez manger. Ainsi, on évite les substances… étranges.
      Santé!

  8. Bonjour monsieur Dionne,

    Qu’en est-il du goudron de pin? est-il tout aussi cancérigène? J’en ai vu dans un savon.

    Merci pour l’information!

    Geneviève

    1. Bonjour Geneviève,
      Tous les goudrons ont ce potentiel. Le goudron de houille (alias dérivé du charbon) est probablement le pire. Les goudrons végétaux ou les créosotes contiennent des molécules potentiellement dangereuses. Par contre, il faut faire une distinction. Contrairement aux ingrédients douteux cosmétiques, les goudrons sont utilisés pour la démangeaison, le psoriasis et l’eczéma. Donc, on les utilise pour une vertu médicamenteuse et non simplement cosmétique. Ainsi, l’usage est restreint et le risque réduit.
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*