Le groupe Alliance for Natural Health USA (ANH), une organisation d’activistes pour la surveillance des politiques et de la science aux États-Unis, vient de publier un document très intéressant en réponse aux efforts de deux élus, le sénateur Dick Durbin et le membre du Congrès Henry Waxman. En effet, depuis quelques années, ces derniers sont en croisade pour limiter l’usage des suppléments, voire l’interdire. Leurs différents projets de lois pour restreindre l’usage des produits de santé naturels (PSN) ont été déboutés au parlement de Washington.

La dernière tactique de ces deux élus est encore plus insidieuse. Elle ressemble fort à celle qu’on voit à Bruxelles, siège de la communauté européenne, pour limiter l’usage de certaines plantes, ou même ici, au Canada. Par une série de manœuvres de désinformation bien orchestrées, ils tentent de démontrer que les produits de santé naturels, les plantes médicinales, les vitamines et même les produits homéopathiques sont dangereux.

Avez-vous remarqué le nombre de fois, dans les médias, qu’on rapporte des nouvelles à propos des produits retirés ou des effets secondaires des PSN?

En quête d’effets graves

Après l’échec de leurs tentatives antérieures, les deux élus américains ont mandaté le

Government Accountability Office (GAO – équivalent du vérificateur général au Canada… mais pas tout à fait) pour qu’il fasse une revue des effets secondaires rapportés pour les suppléments alimentaires (dietary supplements). Ils voulaient savoir « quels suppléments peuvent causer ou ont causé de graves problèmes de santé. » Ils ont par contre omis, dans leur démarche, de demander les mêmes informations pour les médicaments et les vaccins…

Les résultats du GAO les ont réellement surpris. Selon les données du rapport, 6307 effets secondaires (on ne parle pas ici de graves problèmes de santé!) ont été rapportés à la FDA entre 2008 et 2011, une moyenne de 1575 cas/an. Selon l’analyse de la ANH (Supplement Safety: What You Need to Know about ConsumerLab.com—and More, publiée en juin 2012), un seul décès, dont la probabilité de cause à effet est douteuse étant donné que le produit naturel impliqué est décrit comme «inconnu», est rapporté dans le lot.

Le chiffre de 1575 rapports d’effets secondaires devient insignifiant quand on le compare au nombre d’utilisateurs de PSN aux États-Unis: 157 millions (environ 1 cas d’effet secondaire pour 100000 utilisateurs)!

Comparons un tout petit peu…

L’acétaminophène (paracétamol en Europe) est responsable, à lui seul, de 100000 appels aux centres anti-poisons, 56000 visites à l’urgence, 2600 hospitalisations et près de 500 décès par année aux États-Unis! Et c’est toujours le premier choix pour la fièvre des enfants.

Les vaccins: Dès qu’on aborde le sujet des vaccins, les opinions sont campées, les oppositions féroces et sans appel. Il n’en reste pas moins que ces médicaments sont distribués à très large échelle et que leur processus d’approbation auprès des agences gouvernementales est écourté. Qui plus est, les vaccins contiennent des protéines qui ont un très fort potentiel de provoquer des effets adverses et des allergies, surtout lorsqu’elles sont injectées. Pourtant, il est presque impossible de rapporter un effet secondaire des vaccins. Il faut être tenace. Aux États-Unis, il est même interdit de poursuivre un fabricant de vaccins. Malgré tout, en 2008, les vaccins ont été à l’origine de 26517 rapports de cas d’effets secondaires, dont 3923 sont considérés comme graves.

Les médicaments approuvés par la FDA (Food and Drug Administration) ont quant à eux fait l’objet de 526527 rapports de cas en 2008, dont 275421 sont considérés comme graves.

Certains argumentent que les effets secondaires des PSN sont trop peu rapportés, mais dites-vous bien que cette réalité est vraie de tous les médicaments, dans les mêmes proportions.

Bref, il est difficile de comprendre cette montée de bouclier contre les PSN dont on démontre, encore une fois, l’impressionnante innocuité (sécurité)… Loin de moi l’idée de dire que les PSN sont la réponse à tout, et surtout pas que n’importe quel produit peut être mis en marché. Par contre, il faut admettre que les PSN sont sécuritaires et qu’ils peuvent servir d’outils thérapeutiques dans plusieurs indications.

Santé!

 

Référence:

  1. Durbin and Waxman’s Anti-Supplement Tactic Appears to Have Backfired. March 19, 2013 par Alliance for Natural Health USA.

31 commentaires

  1. Il est facile de penser que ceux qui sont contre, comme les 2 politiciens américains que vous mentionnez en début d’article, sont des personnes qui ont des intérêts financiers dans des industries pharmaceutiques , que ce soit directement ou indirectement….. Je ne serais pas surprise que ce soit la réalité, et pas juste aux États Unis… Au Québec et au Canada… Ne soyons pas dupes, la corruption ne sévit pas seulement dans l’industrie de la construction … Merci monsieur Dionne pour vos articles toujours intéressants et pertinents.

  2. Si vous voulez bien, allez sur YouToube et tapez le titre «ils veulent exterminer 80% de la population», et regardez le film. La deuxième partie du film parle des vaccins et des médicaments. La première partie est explicative concernant l’organisation d’un monstre mondial.

    Vous pourriez peut être trouver bien des réponses à vos questions. C’est choquant d’apprendre tout cela…mais ça explique pas mal de choses!

    Bonne journée…Michel

    J’espère que ça peut vous aider à comprendre pourquoi

  3. Je compatis avec votre souffrance mais je pense que vous n’êtes peut-être pas au courant du nombre de décès causés par les médicaments … sans oublier les nombreux effets secondaires parfois très graves de la prise d’un seul médicament à la fois et ceci, pris sous la surveillance d’un médecin ,d’un pharmacien et de celle de santé Canada comme vous l’avez mentionné. Est-ce un gage de sécurité suffisant ? Il semble bien que non car alors , pourquoi autant d’effets secondaires et de décès … S.V.P lâchons un peu les produits naturels qui font selon moi beaucoup plus de bien que de torts !

  4. On n’a qu’a se poser la question suivante: A qui cela profite? En fait, les grandes pharmaceutiques cherchent par tous les moyens à mettre la main sur les produits naturels, puisqu’ils se rendent compte des “méfaits” de la médecine allopathique et du fait que de plus en plus de gens leur tourne le dos.

    Donc, en apparence les grandes (lobbying aupres de Santé Canada et de la FDA pour l’Amérique du nord), mais c’est seulement pour pouvoir s’en emparer et ensuite les vendre sous leurs contrôle, le tout pour des sommes encore plus faramineuses que leurs médicaments actuels.

    1. Excellente question! C’est clair que la récupération des produits dits naturels, de l’allopathie, et autres alternatives santé, c’est une source de profit faramineuse. Il n’y a qu’à voir comment les grandes multinationales ont récupéré le commerce de l’eau : Dasani (Coca-Cola), Montclair, Vittel & Perrier (Nestlé), Vichy Célestin (Groupe Alma et Otsuka, un consortium pharmaceutique japonais!) parce qu’ils savent où se trouvent les profits financiers. L’acquisition de marques alimentaires biologiques par les multinationales a commencé depuis plusieurs années en Amérique du Nord : Cascadian Farm (General Mills), Kashi (Kellog), sans mentionner toutes les marques bio (ex. Spectrum Organics, Rice Dream, etc.) qui appartiennent maintenant à Heinz qui a des tentacules partout. Aller voir la structure 2012 de l’industrie du bio : https://www.msu.edu/~howardp//organicindustry.html C’est très payant cette récup’… ça représente des milliards de dollars! Ce n’est pas étonnant que des élus américains s’acharnent à interdire l’usage des PSN et s’opposent à l’identification des OGM sur l’étiquetage, que l’Association du commerce biologique (Organic Trade Association) aux É-U soit infiltrée par des administrateurs qui siègent aussi aux conseils de multinationales. Dans le roman de science-fiction « Tous à Zanzibar » (titre anglais : Stand on Zanzibar) écrit en 1968, l’auteur John Brunner prédit l’avenir de 2010 : certaines de ses histoires sont quasi prophétiques, telle que l’industrie du bio qui est tombée entre les mains de… la Mafia!
      Que faire? Acheter des produits locaux les moins transformés, directement de la ferme si possible; apprendre à cuisiner simplement et sainement, lire les étiquettes et boycotter les marques récupérées.

  5. Ma mère et ma soeur consommatrices excessives de tout ce qui se nomme «produits naturels sont toutes les deux mortes de maladies neurodégénératives importantes.

    Dans les deux cas les médecins qui étaient à leur chevet, ont attribué ces deux morts lentes à la consommation à l’excès de ces maudits «produits naturels» souvent fabriqués sans grande surveillance et toujours consommés sans aucune surveillance professionnelle.

    Au moins avec les médicaments prescrits, le malade est sous surveillance de son médecin, de son pharmacien et celle de santé Canada.

    1. Je comprends tout à fait que vous maudissiez les “produits naturels” puisque selon vous c’est ce qui a “tué” votre mère et votre sœur. En mettant les choses en perspective, l’excès semble être une composante non négligeable qui aurait pu aussi contribué à leur triste sort. Par exemple, boire de l’eau en excès peut mener à un déséquilibre sérieux des électrolytes dans le corps humain et même mener à la mort dans des cas extrêmes! Pourtant nous ne pouvons pas vivre sans eau parce que l’eau c’est la vie… Tout dépend de : quoi, quand, comment, et pourquoi nous introduisons des substances dans notre corps. La nitroglycérine est un produit chimique hautement toxique et explosif qui a causé la mort de bien des personnes; mais en dosage contrôlé elle peut faire rebattre des cœurs… Bref, rien n’est bon ou mauvais en soi, tout est une question d’équilibre et d’harmonie. C’est l’excès qui est dangereux: comme l’excès de la rapacité des profiteurs, que ce soit dans le domaine des produits naturels ou des médicaments, comme l’excès de naïveté ou d’ignorance des consommateurs. Alors comment faire pour éviter l’excès? Apprendre à se connaître, s’informer, remettre les choses en question, faire des choix respectueux envers soi et ce qui nous entoure, dénoncer encore et encore comme a dit Françoise, ne pas rester un mouton ni baisser les bras comme a décrit Hélène, et surtout s’éduquer comme en continuant à lire cette formidable infolettre de monsieur Dionne qui est un scientifique avec éthique et qui nous montre sans relâche que…”Science sans conscience n’est que ruine de l’âme” (Rabelais) et que les ténèbres gothiques du Moyen Âge sont toujours d’actualité. Merci à monsieur Dionne de partager ses connaissances avec nous.

      1. Propos vraiment pertinents. J’ajouterais que la connaissance nous donne du pouvoir sur notre vie.

        Suivre le courant,c’est si facile mais qu’y as t-il au bout du chemin … ? Ne vaut t-il pas mieux se poser la question …

    2. Bonjour Jean-Guy
      J’aimerais connaitre la liste de ces produits consommés de façon excessive. Personnellement, sans rien connaitre du dossier, je suis un peu sceptique par rapport au lien de cause à effet entre la consommation et une maladie neurodégénérative.
      Je ne connais pas de substance qui cause de telles dégénérescences. La génétique, oui. Les pesticides, oui. Des maladies auto-immunes, oui. Mais des produits de santé naturels ? Je ne connais pas.
      Mais comme je ne connais pas tout et loin de là, je peux ignorer. Par contre, connaissant aussi la formation médicale, je doute beaucoup de cette accusation.
      Trop souvent j’ai été appelé pour corriger le tir dans des cas similaires. L’autorité médicale avait blâmé quelque chose qui, finalement, n’avait rien à voir avec le problème. Les opinions émises comme des faits sont dangereuses.
      Par contre, vous avez raison sur un point “consommation à l’excès” de n’importe quoi n’est pas indiqué.
      Santé!

  6. Un grand Merci Mr. Dionne pour votre grande générosité et votre honnêteté , qualités rares de nos jours …

    Lorsque nous regardons les gains faramineux des compagnies pharmaceutiques , il n’est pas bien difficile de comprendre les raisons pour lesquelles ont s’attaque aux produits naturels qui font de l’ombre à leurs marge de profits … On n’as qu’à étudier l’histoire de la fabuleuse plante qu’est le chanvre et qui pourrais soigner tant de maladies … J’invite les lecteurs à prendre quelques minutes et aller visionner sur you tube quelques témoignages assez éloquants. Vous en tirerez vos propres conclusions. Je pense qu’il est temps qu’on se réveille … !

    1- Taper dans la barre de recherche sur you tube :
    Prostate Cancer Cured with Cannabis Oil – Part 1 – Sprial Up with Ava Marie ( environ 15 minutes )

    2- Même titre mais , part 2 pour l’explication scientifique si désirée ( environ 15 minutes )
    Je crois que vous allez adorer Mr. Dionne

    3- Meet the Martha Stewart of Marijuana Cheryl Shuman Cured Herself of Cancer ( 4 minutes )

    Je ne sais pas si ça seras possible étant donné la controverse sur le sujet mais , ça serait intéressant d’avoir l’avis des gens la-dessus.

    1. Bonjour Louise
      Il est difficile d’avoir l’heure juste à propos du cannabis avec la mentalité puritaine de prohibition qui règne à Ottawa à ce sujet. La disponibilité de ce produit est virtuellement impossible. Il faut le fabriquer soit même… à partir de Haschich. Il contient bel et bien des molécules anticancers mais est-ce vraiment ce qui a fonctionné dans ces cas ? est-ce que le thé vert, le curcuma, la vitamine D, etc. auraient des effets similaires ? À quelle dose ? Bref, il nous manque des informations mais vous avez raison, c’est un sujet intéressant… et non toxique.
      Santé!

      1. Bonjour Mr.Dionne ,

        Je me demandais si vous aviez eu le temps de visionner les 2 témoignages vidéos du chercheur Californien concerné? Il précise qu’un médecin lui as prescrit car le cannabis médicinal est légal là-bas et il parle également de la quantité requise.
        Et on ne parle pas de le fumer mais bien de l’ingérer pour être efficace. Dire qu’on permet à des patients cancéreux de le fumer pour diminuer leurs douleurs quand on aurait simplement à leur donner sous une autre forme pour peut-être les guérir …

        Il n’as rien pris d’autre . De mon coté , je me considère un peu comme Thomas et franchement , il m’as convaincue par son explication scientifique.

        Il faut dire que ce n’est pas le seul témoignage que j’ai regardé car il y en as plusieurs autres de disponible sur you tube . J’aurais bien aimé avoir ces renseignements plus tôt mais enfin … ce qui est fait est fait et le positif de ceci est que l’épée que j’ai suspendue au-dessus de la tête me semble maintenant moins menaçante.C’est déjà beaucoup .

        Merci encore pour tout et bonne journée

        1. Bonjour Louise
          J’ai regardé ces vidéos mais il y a déjà longtemps. Comme je vous l’ai écrit, le seul problème est la disponibilité et la qualité des produit. D’où la suggestion de les faire soi-même.
          Mais il n’y a aucun problème autre. Si vous avez accès, allez-y!
          Pour mieux comprendre ma position, lisez : https://www.jydionne.com/legalisation-du-cannabis-un-chaud-debat/
          et https://www.jydionne.com/cannabis-a-la-fortune-du-pot/
          Santé!

          1. Bonjour Jean-Yves,

            Il semble que nous soyons 2 Louise à vous écrire sur le sujet, et puisqu’il semble que ce soit l’autre Louise qui ait répondu sauf pour la réponse à Fanny, je vais donc m’identifier maintenant comme Louise B.

            Mais je profite du fait que le sujet soit maintenant sur le cannabis pour poser une petite question: Est-ce qu’on pourrait utiliser le cannabis en teinture de plante pour ne pas contrevenir à la loi en le fumant ou en avoir les effets pervers? Est-ce que de cette façon ses propriétés seraient les même ou peut-être même plus curatives?

            Merci

          2. Bonjour Louise B
            Le problème n’est pas la forme (huile, teinture, ou autre) c’est l’accessibilité.
            À ma connaissance, on peut faire pousser chez soi 3 plants. Mais je ne suis pas sûr de ce que j’avance.
            Il y a encore une grosse paranoïa puritaine qui origine dans la prohibition chez nos décideurs. Le cannabis… c’est péché.
            Autre point, je ne suis pas sûr non plus de la capacité de l’alcool d’extraire la molécule qui nous intéresse. SI elle est extraite par l’huile, alors il faudra prendre de l’alcool à plus de 60% autrement vous ne l’aurez pas en concentration suffisante.
            Santé!

          3. Bonjour Jean-Yves ,

            J’ai lu vos deux articles sur le sujet et j’ai appris comme toujours avec vous , des choses très intéressantes.

            Merci encore de tout l’effort que vous mettez afin d’éduquer et informer. C’est vraiment très apprécié.

            Louise

  7. Messieurs Durbin et Waxman n’ont pas plutôt pensé à s’attaquer à la malbouffe? Tant qu’à partir en croisade… vaut mieux que ce soit pour quelque chose!

    D’ici là, je vais continuer à me (nous) soigner (en fait, ça arrive si peu souvent que j’hésite à en parler! Oui je sais, il y a une grande part de chance) avec mes petits produits naturels qui prouvent leur efficacité année après année auprès de mes 4 enfants (non vaccinés).

    Inutile de dire que j’adore vous lire monsieur Dionne!

  8. Bonjour,
    Merci de dénoncer encore et encore.
    Le Dr Rath (http://www.alliance-du-dr-rath-pour-la-sante.org)et tant d’autres crient au scandale (depuis des décennies pour certains) des lobbys de l’agro-pharmaco-chimie qui se préoccupent surtout de la santé de ses intérêts financiers et pas toujours de celle de l’humanité.
    Ceci doit être signalé à AVAAZ.Org, ce mouvement citoyen qui nous permet d’élever notre voix contre ces monstres financiers, et qui s’est opposé en notre nom à la “communauté européenne” pour la libre circulation des produits naturels, l’an dernier.
    Il faut résister encore et toujours !

  9. merci Monsieur Dyonne, une fois de plus vous révélez une injustice, il est vrai que sauf grande urgence, la plupart des médicaments seraient remplacés avec bonheur par des moyens plus naturels, moins agressifs, et beaucoup de personnes commencent à le savoir. mais les deux poids et mesures que vous citez pour le contrôle existe aussi pour le remboursement des produits naturels, beaucoup de médicaments sont remboursés en partie ou en totalité, mais les produits naturels qui nous aideraient bien à nous maintenir en santé ne sont pas remboursés et coûtent tres chers, peut être trop chers pour que tout le monde en bénéficie, pour répondre à Louise, je pense que les gens choisiraient plutot les produits naturels s’ils en avaient les moyens 🙂

    1. Je n’ai aucun doute que les gens choisiraient les produits naturels s’ils en avaient les moyens mais pour cela il faudrait qu’ils aient l’impression que leurs produits soient remboursés comme le sont les médicaments. Je suis toujours surprise par contre de constater le prix que paie certaines personnes pour leur médicaments qu’on imagine presque gratuits; il en va de $100 à $300 et plus parfois. A côté de cette démesure, les produits naturels ne sont pas si chers en définitive. C’est un mode de penser et de vivre. Sauf que le gouvernement n’encouragera jamais les gens à prendre des produits naturels pour protéger leur santé, ça irait à l’encontre de leurs politiques protectionnistes.

      Il appartient donc à chaque individu de sortir du troupeau et de se conscientiser sur sa responsabilité face à sa santé. J’aime bien ces annonces qui sensibilise les gens sur les 10 dernières années de leur vie. Il est temps que la société y pense.

  10. Il faut conserver l’œil ouvert car cette même chasse aux sorcièrex est assez avancée en France où ils ont perdu encore plus que nous et à chaque fois que je vois une pétition pour préserver les plantes et les produits naturels, je la signe car je sais très bien que ça s’en vient ici aussi. J’ai eu très peur il y a quelques années, en fait en 2005 avec l’avancée du codex Alimentarus qui avait réussi à faire en sorte que les produits bio soient considérés comme dangereux parce qu’ils n’avaient pas reçus “la protection” des insecticides ” et que les plantes étaient dangereuses pour je ne me souviens plus quelle raison. Heureusement L’EHPM veillait au grain et a forcé le Codex a faire marche arrière avec un règlement de cour.
    Cette même chasse aux sorcières me rappelle les ” études” faites contre le Kava Kava qui nous a été enlevé à cause de 3 supposés décès dans le monde et dont on ne dit pas dans quelles circonstances et avec quel autre produit possiblement plus nocif. C’était une plante tellement fantastique l’industrie pharmaceutique commençait à perdre des dollars en anxiolytiques alors ils ont appliqué leur puissance.
    Bien qu’on entende parler souvent de plaintes sur les médicaments on dirait que les gens continuent de se boucher (pas juste fermer) les yeux en voulant absolument continuer à croire que le système médical est bon pour eux et que hors la médecine, point de salut.
    Quand Louis parle de nouveaux problèmes de santé mentale inventés pour vendre des médicaments, voici un lien pour un film assez explicite.

    http://epanews.fr/video/video/show?id=2485226:Video:1252109&xgs=1&xg_source=msg_share_video

    1. Bonjour Louise. Effectivement, Mort Sur Ordonnance du Dr Strand est un excellent ouvrage. Je travaille au sein de la société à laquelle le Dr Strand est associé. Il s’est “converti” à la médecine Nutritionnelle “par accident” suite à des réalisations intéressantes de sa femme.

      Avez-vous déjà lu “Ce que votre médecin ignore de la médecine nutritionnelle pourrait vous être fatal”?

      Louis, avez-vous la référence pour Tous Fous?

  11. Merci pour toutes vos bonnes informations, hélas les médecins ne vous lisent pas, quand on leur mentionne qu’on ne désire pas prendre tel médicament parce qu’on s’est informés sur le net des effets néfastes par exemple des statines ils nous menacent presque de ne plus nous soigner.
    Quant à moi je suis plus prète à croire quelqu’un qui n’a rien à me vendre.

  12. Bonjour,
    je viens d’aller voir sur le web:
    c’est publié au Québec ? c’est drôle, c’est tout à fait ce que je venais d’écrire..merci de la référence

    MORT SUR ORDONNANCE

    La vérité consternante que cache la surconsommation de médicaments. – Ray D. Stand

    Vous ne le saviez peut-être pas, mais les Nord-Américains servent dorénavant de cobayes pour déterminer la sécurité de certains des médicaments les plus dangereux qui soient. Si vous avez pris des médicaments mis sur le marché récemment, ou d’autres offerts à titre d’échantillons, vous aussi vous faites partie du grand essai clinique en cours.

  13. Vous faites bien de nous le rapporter.Concernant les vaccins anti- grippaux,je ne le fais plus donner.La dernière fois que je l’ai reçu,1 heure après,je faisais de la fièvre et j’ai été malade durant trois mois.Au printemps qui a suivi j’ai eu la grippe aussi forte,sinon plus que si je n’avais pas reçu le dit vaccin. J’avais développé de nouvelles allergies,j’ai consulté un allergologue,qui ne comprenait pas d’où ça venait. J’ai arrêté de recevoir les vaccins contre la grippe et surprise. Ce à quoi j’étais devenue allergique est complètement disparu. Alors les vaccins sont complètement bannis dans mon cas. Si il vous arrive de développer des nouvelles allergies,posez-vous la question.

  14. On peut ajouter à l’ouvrage que j’ai indiqué avant, un autre récemment paru TOUS FOUS ?
    On y parle des dommages considérables causés par certains médicaments prescrits à tour de bras pour régler les problèmes de santé mentale souvent inventés. On va bientôt tout médicaliser.

  15. Bonjour JY
    c’est toujours David contre Goliath. C’est à croire que les multinationales ont le droit d’empoisonner les humains $$$ pour mieux les soigner par la suite $$$ et d’autres prendront la relève pour soigner les effets secondaires en donnant d’autres médicaments $$$. Ça me lève le coeur de voir l’insouciance et l’ignorance des gens qui tels des moutons ne disent rien et baissent les bras. C’est pour cela qu’à vous je lève mon chapeau en espérant qu’un jour vous ne soyez pas coincé avec du chantage par ces dites grosses compagnies qui limiteraient votre champ d’action.
    Hey, vous les humains…levez-vous et réagissez !!! (et c’est le même manège avec la médecine vétérinaire et l’homéopathie).
    hélène l

    1. J’aime ce que vous exprimez!

      Ce que j’aime dans votre texte c’est votre façon émotive et spontané de réagir et de vous exprimer. Si tous les gens auraient une telle réaction, nous ne serions pas dans la situation actuelle.

      Je vous souhaite une belle journée.
      Michel

  16. On peut lire MORT SUR ORDONNANCE écrit par un médecin américain qui justement parle des effets mortels de plusieurs médicaments.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*