Suite de Vitamine 201

Lien entre diète d’aliments raffinés et besoin de suppléments

Les aliments sains devraient normalement contenir les nutriments nécessaires à leur bon métabolisme. Par exemple, les grains entiers sont riches en minéraux, en vitamines comme la vitamine E, en fibres, en acides gras essentiels, etc.

Une fois raffinés en farine blanchie, ils perdent la plupart des nutriments essentiels. Il ne reste que l’amidon et le gluten. Aucune fibre, aucune huile, et aucune vitamine! Et on a le culot de nous faire croire que le fait d’enrichir la farine, résout le problème. On enrichit avec 5 nutriments alors qu’on en élimine 32 lors du raffinage!

Les légumes et les fruits ne contiennent plus ce qu’ils contenaient il y a 50 ans. Cette affirmation est supportée par les travaux de Dr D. Thomas, un médecin britannique qui n’a fait qu’une simple chose: il a comparé les teneurs des aliments en minéraux publiées par son gouvernement (La Grande Bretagne) entre 1940 et 1991.(1) Le Dr Thomas persiste et signe. Il a revu les chiffres jusqu’à 2002 et ses conclusions sont… similaires !(2) Nos aliments ont perdu du contenu nutritionnel de façon importante depuis 1940. Dans certains cas, la différence est de 40%.

Les carences nutritionnelles endémiques

L’apport calorique chez plusieurs personnes, en particulier chez les femmes (voir le livre: À 10 kilos du bonheur de Danielle Bourque) est nettement en dessous de l’apport suffisant pour fournir tous les micronutriments nécessaires à la santé. On sait aussi que certaines populations sont plus à risque de carences alimentaires. Ici même, 60% de la population adulte de l’Amérique du Nord souffre d’une carence en magnésium.(3,4)

Les carences nutritionnelles induites par les médicaments

Plusieurs médicaments diminuent la capacité du corps de bien utiliser certains nutriments. Par exemple, les anovulants réduisent l’absorption du magnésium et de la vitamine B6.

Il existe maintenant un livre de référence sur le sujet:

· Drug-induced Nutrient Depletion Handbook. Pelton R, Lavalle JB, Hawkins EB & Krinsky DL. Lexicomp editor 1999.

Et une version grand public par les mêmes auteurs:

· The Nutritional Cost of Prescription Drugs. Morton Publishing co. 2000.

Ce qu’en pensent les experts

En 2002, JAMA (Journal of the American Medical Association) a publié 2 articles de fond qui remettent en cause la position officielle sur la supplémentation. Ils reconnaissent maintenant qu’il est légitime de consommer des vitamines et minéraux «même si on mange bien». (5,6)

La sommité mondiale sur le sujet: Dr Walter Willett

Walter Willett, de l’université Harvard, est reconnu mondialement comme un des plus grands experts en nutrition. Il a rebâtit une pyramide alimentaire dans laquelle, par exemple, les farines raffinées ne sont plus la base de l’alimentation, mais plutôt un aliment à consommer rarement (en haut de la pyramide). De plus, il ajoute une multivitamine pour la plupart des gens. Je vous invite à consulter le site de Harvard qui contient ses conclusions: The Nutrition Source Healthy Eating Pyramid

Mot de la fin

Si vous mangez bio, connaissez les contenus nutritionnels de tous vos aliments, avez une vie Zen et pas stressé du tout et vivez dans en environnement non pollué, alors vous n’avez pas besoin de multivitamines avec minéraux.

Références:

1. Thomas D. A study on the mineral depletion of the foods available to us as a nation over the period 1940 to 1991. Nutr Health. 2003;17(2):85-115. PMID: 14653505.

2. Thomas D. The mineral depletion of foods available to us as a nation (1940-2002)–a review of the 6th Edition of McCance and Widdowson. Nutr Health. 2007;19(1-2):21-55. Review. PubMed PMID: 18309763.

3. Rude RK, Gruber HE. Magnesium deficiency and osteoporosis: animal and human observations. J Nutr Biochem. 2004 Dec;15(12):710-6. Review. PubMed PMID: 15607643.

4. Tucker KL. Dietary Intake and Bone Status with Aging. Curr Pharm Des 2003 ;9:2687-2704.

5. Fletcher RH, Fairfield KM. Vitamins for chronic disease prevention in adults: clinical applications. JAMA. 2002 Jun 19;287(23):3127-9. (Texte complet accessible gratuitement)

6. Fairfield KM, Fletcher RH. Vitamins for chronic disease prevention in adults: scientific review. JAMA. 2002 Jun 19;287(23):3116-26. (Texte complet accessible gratuitement)

23 commentaires

  1. bonjour JYD on m’a prescrit pour la Polyatrique rhumatoide methotrexate 10mg 2capsules une fois par semaine et apo-hydroxyquine 200mg. par jour et jamp-acide folique 5mg une fois semaine le lendemain de methotrexate. je voudrais savoir si je peus prendre un produit naturel qui n’entre pas en interaction avec les medicaments que je prends pour la douleur et la raideur parce que je dors pas tres bien a cause de la douleur dans l’epaule et le cou.Merci d’etre la pour nous .

    1. Re bonjour Francine,
      Oui, en plus des omégas 3 et de la vitamine D, essayez l’extrait de membrane de coquille d’oeuf. Curieusement, ce produit donne de bons résultats. Il existe sous quelques marques. Le plus connu : Fast Joint Care de genuine health.
      Santé!

  2. Bonjour Jean-Yves,

    Je veux d’abord vous feliciter pour toutes vos connaissances concernant les supplements, vitamines et mineraux. Vous etes vraiment un des rares pharmaciens aussi renseigne sur le sujet.

    Je suis dans la soixantaine et je prends des supplements depuis plus de quarante ans. Comme je vis maintenant aux Etats-Unis, je me demande si vous pouvez me conseiller une “multivitamine appropriee” a mon age.

    Je vous remercie a l’avance de votre reponse.

    Marie

    1. Bonjour Marie
      Il m’est difficile de vous orienter ers un produit américain. Je ne suis pas très familier avec ceux-ci.
      Je connais Solgar qui est une bonne marque. Autrement, genuine health, natural factors sont des marques canadiennes distribuées aux USA.
      Bonne recherche,
      JYD

  3. Bonjour,
    Je prend prolopa50/12.5 1 caps. avant chaque repas.
    Au déjeuner je prend:aspirin 81 mgms,Co-enzyme q10 extra,
    vit D 400 u.i.
    Indéral 10 mgms 1/2 co matin et soir.
    Peut-il y avoir interaction entre ces médicaments?
    La banane nuit-elle à l’absorbtion du Co-enzyme?
    Merci

    1. Bonjour Hélène,
      À ma connaissance, la banane ne nuit pas à l’absorption du CoQ10. Par contre, il est suggéré de prendre celui-ci en mangeant avec une source d’huile ou de corps gras pour améliorer son absorption. L’indéral (propranolol) réduit l’utilisation du CoQ10, d’où l’intérêt de prendre un supplément. La dose minimale est de 60mg par jour. Idéalement, la dose de CoQ10 est de 100mg à 240mg par jour pour être efficace.
      Santé!
      JYD

  4. Bonjour,
    Je prend prolopa50/12.5 1 caps. avant chaque repas.
    Au déjeuner je prend:aspirin 81 mgms,Co-enzyme q10 extra,
    vit D 400 u.i.
    Indéral 10 mgms 1/2 co matin et soir.
    Peut-il y avoir interaction entre ces médicaments?
    La banane nuit-elle à l’absorbtion du Co-enzyme?
    Merci

  5. J’ai la maladie d’Addison et une intolérance au lactose qui semble très prononcée. Afin d’éviter l’ostéoporose, on me conseille de prendre les produits laitiers… comment puis-je compléter avec les vitamines et les minéraux les probables carences qui me guettent si je ne puis prendre autant de produits laitiers que désirés. De plus, dois-je compenser le complexe B si je consomme des cortico-stéroides chaque jour et ce, pour toujours.

    1. Bonjour Sylvie,
      Il est vrai qu’avec votre condition, vous devez compenser en prenant plus de calcium ET d’autres minéraux. Les produits laitiers ne sont qu’une option, plus usuelle mais pas obligatoire pour obtenir le calcium nécessaire. En fait, les produits laitiers contiennent la plus grande concentration de calcium, mais ce n’est ni le plus assimilable, ni le mieux retenu par l’organisme. Je vous suggère de vous procurer mon livre SOS Os, des os solides à tout âge. Vous y trouverez beaucoup d’information utiles.
      Santé!
      JYD

        1. Boujour Sylvie
          Oui, les corticos peuvent réduire le métabolismes (causer une déplétion) de plusieurs substances :
          Calcium, vitamine D, Potassium, magnésium, zinc, vitamine C, acide folique, B12, vitamine A, sélénium et chrome. Il serait donc logique de prendre une multivitamine complète.
          Santé
          JYD

  6. Tu mentionnes que les anovulants réduisent l’absorption du magnésium et de la vitamine B6. Concrètement, comment cette carence en magnésium et/ou Vit.B6 est elle apparente? Quels sont les signes physiques/physiologiques d’une telle carence? Merci pour ta réponse à venir.

    1. Bonjour Michèle et Suzanne (qui m’a fait aprvenir la même question),
      On note l’effet de ces carences par des symptômes comme le SPM. En effet, le SPM est caractérisé par des carences en magnésium et en B6. Donner ces 2 nutriments aide grandement. Ensuite, on note ces symptômes de carences :
      Agitation, nervosité accrue, tendance aux spasmes et crampes diverses (en France on parle de spasmophilie), insomnie, moins grande résistance au stress, constipation, etc.
      Dans les cas plus graves, ostéopénie (il est connu que les femmes qui consomment des anovulants ont une densité osseuse moins forte que celle qui n’en consomment pas. Voir mon livre SOS Os.), troubles cardiovasculaires, etc.
      Voilà
      JYD

  7. Le Lait contient beaucoup d’Omega 6 à cause de la nutrition industrielle des animaux(lire Soja&Maïs…): voir l’article du Dr D Shcreiber dans Le Point 22oct09

    Pour ce qui est de la Pyramide alimentaire, merci de nous la communiquer. J’utilise celle de Barry Sears qui pointe dans le même sens en insistant davantage sur l’EAU…Les deux se complètent bien

    Merci Jean-Yves pour tes précieuses & dynamiques informations

  8. Bonjour à tous!

    Faisant le lien entre la The Nutrition Source Healthy Eating Pyramid et des articles de LaNutrition.fr, je constate que :
    – Cela va dans le même sens concernant la vitamine D, ce qui est une bonne chose pour prévenir les grippes.
    – Et sont en opposition concernant les laitages, surtout au lait de vache, à proscrire (en fait, source de perte de calcium, plus les risques de cancers accrus en particulier de la prostate).

    Donc, peut mieux faire, non ?

    Cordialement, Romain.

    1. Bonjour Romain
      Vous avez bien raison. Ces deux sources (Thierry Souccar – Nutrition.fr & Walter C Willett The Nutrition Source Healthy Eating Pyramid) ont sensiblement le même discours. Indépendant des divers lobbys alimentaires.
      La question du lait est moins claire. Il est tout à fait vrai, comme le mentionne Souccar dans son livre “Lait mensonge et propagnade” édition Thierry Souccar 2007, que l’industrie laitière est particulièrement habile pour moduler le message pour ses propres intérêts. Le lien entre la consommation de lait et les maladies, cardiovasculaires et cancer, n’est pas aussi clair que ça. Il est vrai que le lait de vache est le meilleur aliment pour le veau, pas pour l’adulte humain. Les grandes quantités (plus que 2 verres par jour) sont néfastes. Par contre, lorsqu’il est fermenté dans un fromage (un vrai, pas un fromage industriel) ou un yogourt (même commentaire), il perd ses aspects négatifs… mais ici comme ailleurs, la modération a meilleur goût!
      La vitamine D est LA vitamine montante de par ses propriétés pour le système immunitaire. La prochaine sera la vitamine K, vilipendée à cause des anticoagulants… 🙂 mais ça c’est une autre histoire.
      Merci pour votre commentaire
      Santé!
      JYD

  9. Très bien dit, merci Jean-Yves.
    Si ma mémoire est bonne, un autre problème est que le sol des EU et le CAN est pauvre en zinc (suite au retrait des glaciers), alors en partant les plants sont pauvres en zinc même si de culture bio. La majorité des fermiers bio ignorent ce fait et ils n’ajustent pas en conséquence…

    1. Bonjour Maria
      La démonstration que les sols sont pauvres en tel ou tel minéral est très difficile à faire. Le cas de la Finlande, particulièrement pauvre en sélénium, est rare. La réalité est que les sols pauvres ont de mauvais rendements et sont donc amendés avec des engrais, peu importe le système de culture. Les amendements de sol dans le Bio sont des composts et autres substances naturelles, tandis que dans le système conventionnel ce sont des engrais, avec l’effet environnemental et santé qu’on leur connait.
      Par contre, si le sol est véritablement faible en un ou plusieurs minéraux, les plantes seront malades et ne produiront pas.
      Un autre aspect négligé du sol est l’acidité. Un sol acide permet à la plante d’incorporer certains minéraux qu’on ne voudrait pas voir, comme l’aluminium.
      Santé!
      JYD

      1. Bonjour Jean-Yves,

        Merci de tes commentaires. J’ai trouvé ma source: Zinc and other Micro-Nutrients de Carl C. Pfeiffer(1978) pg 7: “The American human diet contains only one-tenth of that of animal feed, namely 15 to 20 ppm of zinc. Soil exhaustion, food processing, careless cooking and the consumption of junk food contribute to this low level.
        Lack of zinc in soils. Since zinc, like iodine, sulfur and selenium, occurs on the soil as water-soluble salts, excessive rainfall can leach the zinc from the soil. Glaciated areas (e.g., northern areas of the United States) may have soils deficient in zinc. This is well known to agriculturists who advice the addition of zinc to fertilizers…Some land plants accumulate from the soil as much as 16% of their ashed weight as zinc. When a crop containing 100 ppm is removed from the field, the soil will lose 1 ppm of zinc. The best soil contains only 50ppm of zinc, so theoretically 50 such annual crops would exhaust the soil in 50 years or two generations. Some of the fertile lands of the earth have been tilled for many centuries and their zinc content has been totally exhausted. Such soils occur in Egypt, Iran and Irak, where the first zinc deficient humans were found…..”

        Il y a plus de 10 ans j’avais demandé aux fermiers bio comment ils compensaient pour cette perte et autre le Dr Taylor qui a une ferme bio dans le Ouest de Montréal (il fallait avoir un PhD en chimie apparemment pour être au courant :)) personne savait qu’il y avait un manque de zinc dans nos sols canadiens et il l’ajoutait en conséquence. Dr Taylor m’a assuré qu’il n’utilisait des algues puisqu’elle sont très riches aussi en métaux lourds, dioxines, BPC et tout les contaminants de l’eau…elles sont très efficaces pour la filtrer.

        Cette information m’a convaincue que prendre des suppléments est une excellente idée. Ça faisait plus de trente ans que j’avais lu l’info, mais apparemment elle a fait toute une impression sur moi et je ne l’ai pas oublié 🙂

        Une autre chose, autre Dr Taylor, aucun fermier bio à qui j’ai demandé ne faisait des analyses du sol… En théorie manger bio c’est mieux, mes les agriculteurs sont des humains et errare humanum est, alors je vérifie et protège mon derrière en prenant des suppléments surtout en hiver… parce que autrement perseverare diabolicum 🙂

        Encore merci pour tes informations.
        María

        1. Bonjour Maria
          Concernant le zinc, il est connu dans le monde agricole qu’une déficience en zinc du sol entraîne une mauvaise production. Le zinc, chez les plantes comme chez les animaux, est un oligo-élément vital à de nombreuses enzymes. Que certains sols soient carencés, cela ne fait pas de doute, mais que les terres agricoles le soient, difficile à prouver. De plus, comme les plantes en souffriront, les agriculteurs et agronomes feront les amendements nécessaires. Rendement oblige.
          Vous noterez que le texte que vous citez parle des zones glacières. Il faut faire très attention entre le fait que le glacier soit passé par ici et l’effet de ce dernier sur les terres agricoles. Ainsi, les zones où le glacier a laissé sa trace sont les endroits de moraine, comme au Nord de Trois-Rivières, les zones de granit et de pierre ignée très près du sol (les montagnes comme les Laurentides), le bouclier canadien, etc.
          Toutes ces terres sont de mauvaises terres. Les terres agricoles sont presque toujours des terres d’alluvion comme la plaine du St-Laurent qui autrefois était la mer de Champlain. (les géologues et agronomes ne m’en voudront pas trop, j’espère, pour la simplification)
          Donc, oui, le glacier a eu un impact notable sur les sols restant après son passage, mais la réalité de la culture ne peut pas s’expliquer que par ce phénomène.
          Santé!
          JYD

          1. Comme je t’aime bien mais aussi Carl Pfiffer, j’ai décidé de poser la question à un agronome et il me dit que l’analyse foliaire est très précis pour connaître les micronutriments des sols. Il a ajouté un article qui mentionne les facteurs causant une déficience et affirme que les sols d’Amérique latine sont pauvres en zinc. Une liste de « suppléments » pour le sol est incluse. Un point intéressant est que le fait d’ajouter de la chaux baisse le pH mais au même temps le zinc devient moins soluble et disponible aux plantes. L’enrichissement du sol en zinc ce fait pendant des périodes de 5 ans. Ce qui valide l’info de Pfiffer.
            Les facteurs qui affectent le niveau de zinc : texture et pH du sol, niveau de phosphate, matière organique du sol, nivellement et arrosage, lixiviation, sols frais et humides et activité biologique. Puisque c’est un problème de rendement, comme tu as bien mentionné, les sols sont équilibrés en conséquence. Ce qui m’a surpris des cultivateurs bio d’ici est le fait de me répondre qu’ils ne font pas d’analyses… Peut-être qu’ils font à l’œil, si la plante ne se développe normalement ils ajoutent plus d’engrais. En tout cas, après avoir lu cet article qui donne les quantités de zinc dans les régions canadiennes, j’arrêtent de m’en faire pour le zinc : ceqg-rcqe.ccme.ca/download/fr/200/

  10. Bonjour Jean-Yves,

    Où trouve ton le livre “SOS os” que tu as écris. Je le réfère a des clients/patients et il semble difficile à trouver. Chez tau, chez renaud bray ? Il faudrait que je commande de Genuire Health…

    Merci pour tout ce que tu fais… j’apprécie vraiment!
    Geneviève Primard

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*