Les fabricants d’organismes génétiquement modifiés ou OGM (avec Monsanto en tête de liste), non contents de promouvoir leurs graines brevetées à l’aide d’arguments biaisés, ciblent maintenant nos enfants avec leur campagne de démagogie. En effet, le manuel scolaire Cyclades destiné aux enfants du primaire fait l’apologie des OGM. La dernière version en ligne du magazine Protégez-vous en cite un extrait: «Dans le futur, on verra apparaître de plus en plus de fruits et de légumes génétiquement modifiés capables de se défendre contre les virus et les insectes. On n’aura donc plus besoin de se servir des pesticides polluants. Nutritifs, résistants, les fruits et les légumes seront, dit-on, encore plus savoureux. Les pommes n’auront plus de pépins, les fraises seront plus sucrées et plus juteuses, et les poires se conserveront plus longtemps.»

C’est grâce au travail acharné de Vigilance OGM (http://www.infoogm.qc.ca/), et en particulier de sa présidente, l’agronome Christine Gingras de Nature Québec, que nous sommes informés de cette promotion éhontée qu’on ne peut passer sous silence.

On nous a déjà promis des OGM plus rentables et qui permettraient de diminuer l’utilisation des pesticides. Ces promesses ont-elles été tenues  Non. L’accroissement des rendements n’est pas au rendez-vous, l’utilisation de pesticides a augmenté (mais pas de n’importe quel pesticide: celui vendu par le fabricant d’OGM…) et en plus, les allergies sont de plus en plus fréquentes (pensez par exemple aux nourrissons allergiques aux formules au soya ou aux différentes intolérances alimentaires comme au gluten). On ne nous a jamais démontré que de jouer ainsi dans la génétique des aliments était sécuritaire pour nous. Il y a d’ailleurs des doutes sérieux à ce sujet.

Les enfants du primaire ont généralement tendance à accepter comme vrai ce qui est écrit dans un manuel scolaire. Les spéculations sur les futures merveilleuses vertus de produits dont on ne connaît pas l’innocuité n’y ont absolument pas leur place. Il faut dénoncer ces manoeuvres d’endoctrinement de nos enfants et retirer ces manuels.

Supportons Vigilance OGM (http://www.infoogm.qc.ca/passez-a-laction/) et demandons à nos députés que cessent de telles pratiques.

La mobilisation contre les fabricants d’OGM et contre tous les consortiums qui veulent museler la voix populaire trouve écho partout sur la planète. En ce moment même, en Californie, une grande coalition demande au gouvernement d’obliger l’étiquetage des OGM dans l’alimentation. Le mouvement «Committee for the Right to Know» (Comité pour le droit de savoir) se développe aux États-Unis avec la campagne pour l’étiquetage des OMG http://www.labelgmos.org/. Cet organisme indépendant a soumis une proposition California Ballot Initiative to Require Labeling of Genetically Engineered Foods Submitted to Attorney General qui passera au vote en novembre prochain.

On voit que la population de par le monde veut être informée des enjeux qui les touchent. Cette population, c’est vous et moi. Pour faire des choix éclairés, nous ne voulons pas seulement connaître la quantité de calcium, de gras ou de glucides que nous ingérons, mais aussi la provenance des aliments et leur contenu en OGM.

Références:

· Communiqué : http://www.infoogm.qc.ca/2012/04/25/apologie-des-ogm-a-l’ecole/#more-1157

· Something Historical is About to Happen – But Your Participation is Critical

18 commentaires

  1. Bonjour JYD,

    Nous verrons jamais ce code barre parce qu’ils ne sont pas obligés de l’inscrire.

    Vérifiez les petites papayes provenant de Hawaï qui sont en majorité OGM, vous me direz si vous trouvez Ce code.

    Tout comme les aliments irradiés: les épices non bio le sont toutes mais sont exemptes du code. Les bio… personne ne vérifie si elles le sont pendant le transport. Aujourd’hui c’est très simple d’irradier toute la cargaison lors des arrêts routiers des camions… ni vu, ni connu et surtout pas mentionné…$$$ oblige 🙂

  2. Les grandes sociétés capitalistes contrôlent la planète en contrôlant l’alimentation.
    Pas besoin de se faire élire, ils achètent les politiciens.

    Ou bien, on s’adresse aux ministres ignorants comme notre ministre de l’agriculture et nos fonctionnaires se taisent et plient les genoux.

    Mais je crois que la nouvelle génération, celle des étudiants dans la rue, permet de croire que ces jeunes feront oublier les générations de moutons que nous sommes.

  3. Ce qui est intéressat, c’est que l’étiquetage des légumes ou fruits frais ogm sont obligatoire (code commencent par 8). Mais ces mêmes légumes et fruits ogm transformé pour un plat ou en conserve ne sont pas régie par cette réglementation.

  4. Oprah vient de toucher le sujet dans sa lettre en ligne et offre cinq moyens d’éviter les OGM :

    http://www.oprah.com/health/How-to-Reduce-Exposure-to-GMOs

    1. Achetez bio;

    2. Cherchez l’étampe « Non-GMO Project Verified ». Près de 6000 produits sont déjà ainsi identifiés. La compagnie Whole Foods a l’intention d’avoir tous ses produits ainsi étiquetés : « 365 Everyday Value »;

    3. Utilisez que les vitamines et supplements recommendés par l’organisme Non-OGM Project qui sont fabriqués sans OGM : http://www.nongmoproject.org/Utiliser

    4. Évitez les aliments OGM – ne pas manger ces aliments si ne sont pas certifiés bio parce que la majorité de ces aliments sont OGM;

    5. Copiez et consultez la liste de produits dans la guide de ce même organisme – vous pouvez la télécharger à votre téléphone intelligent : http://www.nongmoshoppingguide.com/ Greenpeace a une liste aussi : http://guideogm.greenpeace.ca/

    1. Bonjour Annick,

      Pour vous protéger, si vous n’avez pas le budget pour manger 90% et plus bio, alors mangez au moins ces aliments certifiés bio et de préférence locaux. Maintenant vous comprenez pour quoi la certification est dispendieuse : les semences bio sont certifiés non OGM et sans autres toxines.

      Ensuite pour la planète, il faut joindre et appuyer les différents organismes qui font pression pour l’étiquetage des OGM ET les aliments irradiés… informez votre entourage comme JYD le fait. Utilisez le media sociaux, donnez l’exemple et lors des élections exigez à votre candidat de prendre position sur l’étiquetage des OGM. Écrivez à votre député, etc. En autre mots, passons à l’action. Les futures générations vont apprécier votre geste.

  5. Merci pour vos articles toujours pertinents et surtout pour dénoncer ce lamentable lavage de cerveau de nos plus jeunes par le Ministère de la déformation!
    Votre courage et votre honnêteté sont inspirantes.

  6. Totalement inacceptable. Quand va-t-on obliger la divulgation des OGM ? À quelles portes doit-on frapper? Quelle est le lien légal et d’affaires entre les fabriquants d’ogm et les cies pharmaceutiques?

    1. Bonsoir Richard,

      La réponse à votre question : aucune loi interdit aux compagnies des OGM de ne pas s’associer aux compagnies pharmaceutiques.

      En fait, les compagnies des produits chimiques contrôlent, les produits pharmaceutiques, les semences (hybrides et OGM), les pesticides, fertilisants et fongicides utilisés en agriculture, les compagnies qui transforment les aliments, etc. …sans oublier qu’elles financent la recherche universitaire et gouvernementale… En autres mots ces compagnies contrôlent ce que nous mangeons et les produits pour « soigner » une fois que nous tombons malades et ils sont eux-mêmes qui approuvent « l’innocuité » de leurs produits (agricoles, pharmaceutiques et chimiques).

      Chaque pays approuve les plantes OGM qui accepte de produire dans son territoire, mais, comme il n’y a pas d’étiquetage, les OGM croissent les frontières en toute impunité.

      Par exemple, aux EU ces produits OGM sont acceptés : le canola (originellement le colza), le maïs (alimentation animale) le maïs sucré (alimentation humaine), le soya, le coton, le miel, le riz, le sucre de canne, le lin, la papaye (les petites de Hawaï), la courge (incluant le zucchini), le radicchio, le tabac, les petits-pois, la pomme de terre (Atlantic, Russett Burbank, Russet Norkatah, et Shepodyles), les produits laitiers (hormone rbGH OGM), sans oublier que le bétail (et la volaille) mange des OGM qui affecte l’ADN du bétail et par conséquence celle du consommateur… http://www.disabled-world.com/fitness/gm-foods.php

      Le miel du Canada n’est pas accepté en Europe parce qu’elle peut provenir des OGM.

      Les vitamines C, K, D, A, et le complexe B sont fabriqués à partir de plantes OGM…

      Sans oublier le saumon OGM qui est déjà dans la population sauvage (ces génies ont oublié que les saumons sautent…).

      Le blé OGM va se commercialiser sous peu… http://sortirduchaos.wordpress.com/2012/05/01/ogm-le-pain-transgenique-au-canada-nest-quune-question-de-temps/

      L’Australie développe plusieurs plantes OGM, céréales et légumineuses; ce pays est le leader du blé OGM : http://www.grdc.com.au/uploads/documents/Varieties%20Group.pdf

      Greenpeace montre très clairement la filière australienne et vous allez comprendre pour quoi les OGM ne sont pas étiquettes et se trouvent, même pas approuvés, dans votre assiette : http://www.greenpeace.org/australia/en/what-we-do/Food/The-problem-Genetic-Modification/wheat-scandal/

      Les plus importants producteurs d’OGM : Monsanto, Novartis, Dupont de Nemours, Aventis, Rhône Poulenc, Agrevo, Zeneca.

      Les premiers producteurs de pesticides : Novartis, Monsanto, Rhône Poulenc, Dupont de Nemours, Agrevo, Zeneca et Bayer.

      Les plus importantes compagnies pharmaceutiques : Pfizer, Johnson & Johnson, GlaxoSmithKline, Novartis, Roche Group, Abbott Laboratorie, Merck, Bristol-Myers Squibb, Wyeth et Eli Lilly.

      Vous voyez bien que plusieurs noms se répètent ; j’espère avoir bien répondu à votre question.

  7. Bonjour JY,

    Ce sujet me tienne très à cœur. J’ai écrit un article sur le canola il ya plus de 15 ans, à la demande d’un organisme américain pour les enfants avec des troubles du développement….qui a décidé de ne pas le publier. Trop d’in formation pour leurs membres 🙂

    Concernant le ministère d’éducation québécois: Le problème est que les textes utilisés dans les écoles sont approuvés par des ignorants.

    Je me souviens d’avoir lu dans un texte du secondaire que les chevaux étaient originaires de l’Amérique du Nord….il y a eu l’ancêtre du cheval avant que l’homme arrive dans ce continent et les uniques ossements, pas de squelette complet, ont été trouvés qu’en Amérique du Sud. Il existe un grand débat sur des troupeaux des chevaux rapportés par des espagnols en 1530; étains ils de descendants des troupeaux abandonnés par les premiers groupes d’espagnoles ou des chevaux autochtones? Facile à démêler avec des tests ADN mais pas faits à date. Une chose est certaine, les cheveux actuels en Amérique du Nord ont été importés par les espagnols et ensuite les autres européens. Mais le petit cahier scolaire disait autrement…

    La semaine dernière je remplacé un prof en science au primaire et le sujet était la reproduction… une présentation très mal rédigée par le prof et de plus les élèves avaient mal comprit la reproduction des hippocampes. Ils étaient certains que c’était les mâles qui « font les bébés » (leur prof leur avait dit ainsi selon eux) et ils ne voulaient pas comprendre que la femelle dépose les œufs dans la poche ventrale du mâle et c’est lui qui les garde jusqu’à maturation; ce n’est pas le mâle qui produit les œufs, il ne fait que les cuver.

    Pour revenir aux OGM, le problème est plus rependu et insidieux qu’on croit. Par exemple, pendant un certain temps, aucun livre de cuisine ne pouvait être publié s’il n’avait pas une majorité de ses recettes à partir de l’huile de canola. Gros problème, l’huile de canola non déodorisé, goûte horrible, même celle certifié bio….elles sont toutes maintenant filtrés pour le goût, même les bios. De plus, même le conseil canadien du canola (CCC) conseille de ne pas faire chauffer cette huile (trop haute en acides gras polyinsaturés -AGP). Mais, si vous lissez les ingrédients des aliments cuits et frits…le canola est omniprésent.

    Puisque le CCC fait des dons à des organismes tels l’ordre de diététiciens, ces membres le recommandent sans y réfléchir et se demander sur les conséquences des AGP chauffés.

    En Inde il y a des villages entiers anéantis à cause de la dépendance des fermiers au coton OGM et les pesticides; les hommes se suicident quotidiennement.

    Dans l’ouest canadien, les cas d’allergies au pollen du canola n’arrête pas de se multiplier. De plus, puisque le canola est fabriqué à partir des trois plantes de la même famille, et que le canola est très facile à se modifier, il envahie les champs à des kilomètres et modifie la génétique des plantes sauvages. Bravo pour la biodiversité… Le canola terminateur (ne se reproduise pas, pour éviter que les fermiers gardent la semence et la sèment plus tard…) envahie les champs et modifie ainsi les plantes sauvages…encore bravo pour la biodiversité.

    J’ai lu à quelque place que le canola envahie les champs voisins et les cinq pesticides (puisqu’elle est devenue une plante invasive donc, une peste…) supposés de la contrôler ne sont pas efficaces, Monsanto envoi ses hommes à les enlever manuellement.

    Entre temps, Monsanto continue à ruiner des fermiers qui ont la mal chance d’avoir, à leur insu, du canola OGM dans leurs champs. Je vous recommande de visionner Le monde selon Monsanto dans YouTube http://www.youtube.com/watch?v=z57ZzkSgo54

    Les OGM dans l’alimentation : http://guide-ogm.greenpeace.fr/guideogm.pdf

    OGM approuvés au Canada: Maïs, riz, soya, canola, coton, pomme de terre, tomates, lin, betteraves, luzerne, courge, papaye. http://www.ogm.gouv.qc.ca/utilisation_actuelle.html

    Solution : manger bio et local et supportons Vigilance OGM 🙂

  8. Bonjour,

    Une autre mauvaise nouvelle
    Dow Chewmicals va mettre sur le marché un nouveau mais OGM avec comme pesticide le 2,4-D
    Le nom du produit est ENLIST.
    C’est un pesticide dérivé de l’Agent Orange. Vous vous souvenez l’Agent Orange que l’aviation américaine pulvérait aau dessus du Viet Nam.

    Un agriculteur reconnu a affirmé” A ticking chemicals time bomb ”

    Il est temps d’arrêter ces companies qui veujlent mener le monde par le bout du nez pour que leurs actionnaires augmentent leurs revenus.

    Formons un mouvement pour exiger de nos gouvernement que les OMG, les produits irradiés, les pesticides utilisés et autres poisonssoit identifiés sur chaque produits.

    Le client-consommateur se doit d’avoir le droit de choisir..

    Plus, pensez à CHINA GREEN PEACE qui vient de publier que le plus gros producteur de thé en Chine, la Cie Lipton, a utilisé plus de 27 différents pesticides du début à la vente de son produit.

  9. Bonjour JY,

    Make my day! Hier J’envoyais un courriel à Kashi propriété de Kellog pour dénoncer la fraude intellectuelle dans l’utilisation de l’image naturelle pour leurs produits. Il semble que leurs céréales 7 grains que j’aimais bien soit contaminé par un soya OGM. http://www.takepart.com/article/2012/04/26/kashis-gmo-controversy-rages

    Par ce courriel, je dénonçais leur manque d’étique et leurs pratiques. Que mon niveau de confiance envers les conglomérats était déjà extrêmement bas que maintenant il esr à -1.

    De plus, j’affirmais dans ce courriel qu’en temps que consommateur, que même si Kellog achetais le Paradis que plus jamais je ne ferais confiance en Dieu et qu’il devrait mettre leur CEO à la porte sans bonus de séparation et autres parachutes ce qui risque bien d’arriver.

    JY, merci pour l’info permettant de faire des gestes pro-actifs comme les dons contre Monsanto.

    Pierre

  10. Je lis tous tes articles mais celui-la me fait vraiment réagir. Il faut sensibiliser les parents et surtout les enseignants.C’est vraiment sournois de valoriser les OGM dans les manuels scolaires.Quelle est l’opinion du ministre de l’éducation? À suivre de très prêt.

  11. Bonjour Jean-Yves,
    je suis d’accord qu’il est grand temps que l’étiquetage des OGM soit obligatoire.
    Si on ne mange pas BIO, on est certain de manger des OGM à un moment donné.

    Où mettre de la tête dans tout ça? C’est le pouvoir de l’argent? des lois pas assez sévères? la pollution ? l’ alimentation? le manque d’information? Nos habitudes? Notre attitude? Le stress? Ou à notre difficulté à nous adapter a ce monde qui tourne à 300 à l’heure qui nous rend vulnérable et malade ??? …
    Merci de nous amener des réponses…

  12. Bravo et merci de dénoncer. J’ai enseignée 30 ans au secondaire…mais peu importe le niveau ou la matière J’aurais abordé le sujet, discuté puis fait écrire aux députés et ministres, on aurait dessiné des affiches et exposée dans l’école, mis des tracts dans les journaux des camelots (oups! est-ce permis?), monter un kiosque à l,expo sciences annuelle. Participer au concours des jeunes auteurs avec nos poésies dénonciatrices. OH! si les professeurs un peu au courant des OGMtil y en a, s’y mettait.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*