• Recherche

Cliquez ici pour écouter ma chronique du 2 février à L’après-midi porte conseil.

Les boissons pour sportifs représentent un marché très lucratif pour les compagnies qui les fabriquent. Ces dernières profitent aussi de l’image de ces boissons pour se donner un visage santé.

Un peu d’histoire

L’histoire des boissons pour sportifs commence en 1965, en Floride, où les athlètes universitaires étaient grandement affectés par la chaleur et la déshydratation. Les chercheurs de l’université de Floride se sont alors mis à l’œuvre et ont créé un outil pour pallier les effets de la chaleur et de la déshydratation: le Gatorade (Gator – en français alligator, le nom des équipes de sport de l’université de Floride, et ade de limonade). Leurs efforts mènent à la création du Gatorade Sports Science Intitute ou GSSI (http://www.gssiweb.com/affiliated_links.aspx). Cet institut, maintenant situé en Illinois, est largement subventionné par Pepsi puisque Gatorade est aujourd’hui un produit de Pepsico.

Coca-Cola n’allait pas être en reste! La compagnie a donc mis en marché la boisson Powerade (http://www.powerade.com/fr/) et a créé son institut de recherche, le Beverage Institute for Health and Wellness (http://www.beverageinstitute.com/). Par contre, cet institut ressemble beaucoup plus à une façade pour le lobby…

L’engouement pour les boissons pour sportifs s’est aussi étendu à d’autres compagnies. La plupart des produits se déclinent en différentes saveurs, et surtout en usages spécialisés: avant, pendant et après l’effort.

Mais qu’est-ce que c’est?

Ce n’est pas…

Les boissons pour sportifs ne sont pas des boissons énergisantes contenant de la caféine, comme les Red Bull et Guru de ce monde. Ces dernières sont contre-indiquées pour n’importe quel sportif qui se respecte. La caféine peut sembler augmenter la performance, mais en réalité, ses effets limitent la performance et nuisent à l’endurance. De plus, les boissons à la caféine augmentent la déshydratation et ont tendance à causer une vasoconstriction (réduction du diamètre des vaisseaux sanguins), donc à diminuer l’apport en oxygène et nutriments aux muscles.

C’est…

Les boissons pour sportifs ont pour but d’augmenter l’hydratation (l’eau) et de remplacer les électrolytes (sels minéraux) perdus durant la pratique de sports de haute intensité! Ce sont des boissons sucrées et salées.

Les boissons pour sportifs contiennent donc du sucre, du sel et de l’eau, en plus des saveurs, colorants divers et agents acidifiants. Les variations, d’une compagnie à l’autre, se retrouvent dans la concentration et le type de sucre (glucose, maltodextrine ou l’horrible sirop de maïs riche en fructose [HFCS]), les électrolytes présents sous forme de chlorure (sodium, potassium, magnésium, etc.) et, évidemment, les saveurs, couleurs et agents acidifiants.

Vous pouvez trouver une liste des boissons et de leurs caractéristiques sur le blogue Doctissimo.fr (http://forum.doctissimo.fr/forme-sport/boissons-energetiques/boissons-energetiques-liste-sujet_32_1.htm).

Je vous recommande aussi de lire l’article de janvier 2004 du magazine Protégez-vous, qui s’est penché sur le cas de ces fameuses boissons. Sous la plume de Stéphanie Côté, ce papier couvre le sujet de façon très intéressante (Guide d’Achat: Boissons pour sportifs Comment choisir, par Stéphanie Côté. Protégez-vous Janvier 2004. 14-17, http://www.protegez-vous.ca/pages/pdf/ancienspdf/pdf/20040114.pdf).

Pour ou contre?

Pour

L’argument en faveur de ces boissons est que, lors d’un effort très intense, soutenu et de longue durée, le corps se déshydrate et perd la capacité de s’hydrater normalement. Ainsi, on a vu des marathoniens s’effondrer à cause d’une déshydratation sévère, et ce malgré le fait qu’ils aient bu de l’eau en quantité suffisante tout le long du parcours.

Les boissons pour sportifs ont résolu le problème en fournissant un liquide dont la concentration en minéraux (osmolarité) est très près de celle du corps. Ceci permet au corps, lorsqu’il est sous un grand stress, de l’absorber facilement. Ainsi, l’athlète récupère l’eau qu’il perd (1 litre par heure et plus), ainsi que les sels minéraux qu’il sécrète via la transpiration, et une certaine quantité de sucres qu’il brûle durant l’effort.

Les boissons pour sportifs ont aussi un pH légèrement acide. Le but de cette acidité est le même, c’est-à-dire faciliter l’absorption durant l’effort intense (par contre, une boisson trop acide pourrait ralentir la vidange de l’estomac et donc être moins bien absorbée).

Les boissons spécialisées sont effectivement mieux absorbées et leur capacité de réhydrater l’athlète est réelle.(1) Lors d’une étude clinique chez des kayakistes, le Gatorade a été plus efficace que l’eau, mais les chercheurs ont aussi montré que les habitudes des athlètes sont à revoir. Peu importe la boisson choisie (eau ou boisson spécialisée), le plus important demeure l’habitude de boire très fréquemment, à petite dose, durant tout l’exercice. Dans cette étude, parce que les athlètes ne respectaient pas ce principe, même les buveurs de Gatorade n’ont pas été suffisamment hydratés.(2)

Contre

Si votre activité physique n’est pas très intense, ne vous fait pas transpirer abondamment, ne dure pas plus d’une heure et n’a pas pour but la performance, alors ces boissons ne sont pas pour vous. Il faut bien le dire, ce ne sont pas des boissons santé! Elles contiennent trop de sucre et trop de sel pour quelqu’un qui ne pratique pas un sport de très haute intensité. Ces boissons sont d’ailleurs très semblables (mis à part les bulles) et aussi néfastes, pour le sédentaire, que les boissons gazeuses (voir https://www.jydionne.com/16-sachets-de-sucre-svp/).

À l’exception des sports d’endurance extrême, comme les marathons et Ironman, l’eau et les aliments sont amplement suffisants pour répondre aux besoins des sportifs, même intenses.(3)

Si vous faites de l’exercice de façon modérée, et surtout si vous le faites pour perdre du poids, ces boissons sont inutiles et peuvent même empêcher la perte de poids à cause de leur contenu élevé en sucre. De plus, si vous êtes hypertendus, le sel qu’elles renferment peut vous être dommageable.

En bref…

Buvez de l’eau. Si l’eau ne suffit pas à vous soutenir, que vous manquez d’énergie lors d’activités intenses et lorsque la chaleur vous accable, diluez un jus de fruit moitié-moitié avec de l’eau et ajoutez-y une pincée de sel. Vous obtiendrez une boisson aussi efficace, plus santé et à une fraction du coût des boissons colorées…

Références:

1. Snell PG, Ward R, Kandaswami C, Stohs SJ. Comparative effects of selected non-caffeinated rehydration sports drinks on short-term performance following moderate dehydration. J Int Soc Sports Nutr. 2010 Aug 22;7:28. PubMed PMID:20727213; PubMed Central PMCID: PMC2936297.

2. Sun JM, Chia JK, Aziz AR, Tan B. Dehydration rates and rehydration efficacy of water and sports drink during one hour of moderate intensity exercise in well-trained flatwater kayakers. Ann Acad Med Singapore. 2008 Apr;37(4):261-5. PubMed PMID: 18461208.

3. Maughan RJ, Leiper JB, Shirreffs SM. Restoration of fluid balance after exercise-induced dehydration: effects of food and fluid intake. Eur J Appl Physiol Occup Physiol. 1996;73(3-4):317-25. PubMed PMID: 8781863.

photo: Jeff Taylor

13 commentaires

  1. Allo j aimerais savoir la recette de boisson electrolyte .mais une vrai pas juste du jus et du sel ca ces pas asse fort pour moi je crampe .merci si vs pouvez m aider car personne le peut et les produit style maxim me coute cher car je m entraine 5 6 jour semaine a velo a tres haute intensité merci

  2. Bonjour! J’ai une petite question: Quand devrions-nous prendre les boissons électrolytiques, hypertoniques, isotoniques et de récupération(je les nomme car elles sont bien distingues)..? Et en quoi sont-elles importantes pour un athlète..Je veux dire par là : Elles servent à quoi? Désolé de vous déranger, mais tout ceci m’intrigue énormément! Merci ! 🙂

    1. Bonjour Georgette,
      Pour le commun des mortels, ces boissons ne servent pas à grand chose. Pour les athlètes qui performent sous des conditions de chaleurs et de risque de déshydratation, elles sont utiles. Pour vous et moi, si vous êtes comme moi quelqu’un qui aime courir mais n’êtes pas un(e) marathonien(ne), alors, de l’eau simplement. Ou peut-être un jus de fruit additionné d’une pincée de sel et coupé à moitié d’eau, fera le travail.
      Le reste… c’est du marketing.
      Santé!

  3. Bonjour, je suis un peu perdu …
    Glucose(dextrose)
    Maltodextrine
    Fructose

    lequel de ces sucres est il preferable d’utiliser
    avant
    pendant et
    aprés l’entrainement ???

    merci

    1. Bonjour Matthieu,
      Vous êtes perdu… avec raison. Il y a autant de théories que d’auteurs sur le sujet.
      1- à éviter, le fructose et le sirop de maïs riche en fructose. Ils ne vous donnent pas l’énergie et vous font prendre de la “bédaine”
      2- si et seulement si vous faites un sport intense de longue durée : Glucose ou sucrose (glucose-fructose liés ensemble) sont des sucres intéressants durant le sport.
      3- la maltodextrine est une petite chaîne de glucose qui est métabolisée comme du glucose. Elle a l’avantage de ne pas goûter sucré (ou très peu). Elle est souvent un des ingrédients des boissons hydratantes ou énergisantes (celle pour le sport, pas les red bull de ce monde)

      Règle de base : les sucres sont à utiliser avec parcimonie durant l’effort physique intense et de longue durée. Pas après. Préférer soit un aliment complet, soit une source de protéines.
      Santé!

        1. Bonjour Sylvain
          Je n’ai pas de recette spéciale. Le problème est de trouver des sources de potassium et de magnésium pour que la recette soit efficace. Peut-être une suggestion, renseigne toi dans une boutique de produits naturels. Ils ont peut-être des suggestions du genre, jus spécial (grenade ou jus vert) ou peut-être eau de coco.
          Il faut surtout avoir du potassium et à une moindre degré le magnésium pour éviter les crampes.
          Santé! et bon succès. Tiens-moi au courant.

  4. Bonjour Jean-Yves,
    J’ai ici une recette de boisson électrolyte maison, utilisée par les personnes souffrant de diarrhée chronique.
    1 litre d’eau
    2 c. à soupe de miel
    1/4 c. à thé de sel
    1/4 c. à thé de bicarbonate de soude

    Que pensez-vous du thé vert avant l’activité physique ? Avant de partir en randonnée pédestre, je me prépare souvent une tasse de thé vert au gingembre frais rapé. J’avais lu une fois qu’une molécule dans le thé vert (dont j’ai oublié le nom) augmentait l’apport d’oxygène aux cellules. En tout cas, j’ai du moins l’impression que mon infusion m’aide à partir du bon pied 🙂

  5. superbe analyse et synthèse fort intéressante. l’historique des boissons énergisantes ne peut par contre être complète sans noter la tentative de certains anciens joueurs québécois de hockey de commercialiser un produit qui était alors (la fin des années 1980) fort intéressant soit le FLOWER POWER en l’honneur de notre Guy national et dans lequel M. Lafleur a engouffré, malheureusement, plusieurs dollars.

  6. Bonjour Monsieur Dionne,

    Je pratique un sport d’endurance (triathlon distance Ironman) et utilise régulièrement ces produits. Je peux ajouter que lorsqu’ils sont utilisés, on peut aussi ajuster la concentration en y ajoutant de l’eau pour le goût ou afin de diminuer la quantité de sucre ingéré car, du moins dans mon cas, ça peut avoir le désavantage d’irriter l’estomac lors de longs entraînements.

    Merci pour vos bon conseil!

  7. Vos connaissances monsieur Dionne
    m’impressionne.
    Et vous avez des sources pour vos allégations.
    Merci monsieur Dionne de nous donner des informations aussi pertinentes.
    Et que pensez-vous de toutes ces boissons vendues à nos enfants???

    1. Bonjour Joanne,
      Presque poème.
      Mon opinion à propos de ces boissons vendues aux enfants… Horrible.
      Les boissons sucrées ne devraient par être vendues ou données (commandites obligent) aux enfants.
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*