• Recherche

Cliquez ici pour écouter ma chronique du 11 mai à L’après-midi porte conseil.

PFNL est l’acronyme de «produits forestiers non ligneux» (en anglais, non timber forest product, ou NTFP). En gros, les PFNL comprennent tout ce que recèle la forêt à part le bois qui sert à faire des planches ou du papier: le sirop d’érable, tous les petits fruits, les champignons sauvages, plusieurs plantes médicinales et alimentaires de sous bois, etc.

La forêt contient beaucoup plus que du «bois debout»! Même avant l’effondrement de l’industrie forestière, plusieurs s’intéressaient au potentiel de développement renouvelable de la forêt. Une forêt qui subit une coupe à blanc prend facilement 40 ans à s’en remettre… et encore. On sait que ce genre de traumatisme change le profil de végétation (type d’arbres, de plantes, et même d’animaux) pour plusieurs générations. D’ailleurs, le ministère de l’agriculture (MAPAQ) offre une panoplie de programmes pour aider les propriétaires terriens à mieux gérer leur forêt.

Rentabiliser la forêt

Il faut 40 ans et plus à un arbre pour atteindre la maturité. Les autres plantes de nos boisés sont beaucoup plus intéressantes parce qu’elles sont variées et que, si la collecte est respectueuse de l’environnement, la production se renouvelle tous les ans. Il faut savoir que les revenus tirés de la forêt peuvent facilement quadrupler avec une exploitation responsable des PFNL. De plus, chaque type de plante produit à un moment particulier et, en encourageant la diversité dans nos boisé, on échelonne les productions: des têtes de violon, qui sont les premières pousses de la fougère à l’autruche (matteucie) au printemps, jusqu’aux noix du noyer cendré ou du noyer noir en fin de saison (septembre – octobre).

Les PFNL se récoltent et se cultivent aussi. Le plus souvent, ce sont de petits propriétaires qui en font le développement.

Produits du terroir

La forêt et les boisés regorgent de produits sous-utilisés, mais l’engouement pour les produits du terroir, les produits novateurs et les saveurs d’ici est croissant. Les produits de niche sont à la mode. Cet engouement est aussi omniprésent dans les médias, principalement dans les émissions de cuisine (depuis le pionnier Daniel Pinard jusqu’aux Coureurs des bois mettant en vedette le duo père fille Gérald Le Gal et Ariane Paré-Le Gal), mais également à la radio et un peu partout. Pour les intéressés, on retrouve, sur le site de Télé-Québec, la liste des émissions Coureurs des bois et des plantes utilisées, depuis l’ail des bois (attention, c’est une espèce menacée!) jusqu’à l’asclépiade. (http://coureursdesbois.telequebec.tv/)

Des recherches sur les nutraceutiques

Nutraceutiques est le nom donné à des nutriments spécifiques dont on reconnaît les propriétés thérapeutiques. À l’heure actuelle, plusieurs substances provenant de nos forêts ont été identifiées comme nutraceutiques. Un nombre croissant de produits alimentaires et de suppléments est d’ailleurs basé sur les recherches effectuées sur ces nutriments spécifiques. On n’a qu’à penser aux fameuses phytoestrogènes du soya (isoflavones) dont on connaît les vertus pour soulager les symptômes de la ménopause et prévenir diverses maladies comme les maladies cardiaques. Les phytostérols, dont nous avons parlé récemment (Phytostérols et cholestérol), peuvent provenir de nos sous-bois.

Exemples de PFNL sur le marché

Produits dérivés de la sylviculture

· Pycnogénol: Extrait de l’écorce de pin (Pinus maritima, Pinus sylvestris, etc.); antioxydant.

· Arabinogalactan: Extrait de l’aubier de mélèze (Larix laricina); fibre immunostimulante et prébiotique.

· Extrait de marrons d’Inde (Aesculus hippocastanum): Extrait de l’écorce et surtout du fruit (marron); traitement des varices.

· Gomme de sapin: Collecte directe de la résine de sapin (Abies balsamea); expectorant. Malgré une absence presque totale d’études cliniques, la gomme de sapin a des adeptes inconditionnels. Elle est traditionnellement utilisée comme expectorant pour soulager les symptômes du rhume, la toux et la congestion bronchique, mais également comme laxatif-dépuratif. Des preuves archéologiques montrent même que l’homme mâche de la gomme de résineux depuis la préhistoire.(1)

· Bractée de tilleul: Récolte des inflorescences et des bractées (Tilia americana); calmant, antispasmodique.(2,3)

Plantes de sous-bois

· Champignons comestibles divers.

· Ginseng (Panax quinquefolium): Tonique.

· Hydraste du Canada (Hydrastis canadensis): Antibiotique contre les infections respiratoires.

· Actée à grappes noires (Actea racemosa, Cimicifuga racemosa): Soulagement de la ménopause.

· Les petits fruits, avec leur fort potentiel antioxydant: (4)

o Bleuet (Vaccinium myrtilloides): Le plus connu de nos petits fruits, le bleuet, est le varicant (espèce similaire ayant évolué à un autre endroit) de la myrtille européenne (Vaccinium myrtillus). Le bleuet est le fruit ayant le potentiel antioxydant le plus puissant. On lui reconnaît de nombreuses propriétés bénéfiques: amélioration de la vue et de la vision de nuit,(5,6) diminution du risque de rétinopathie diabétique (7,8) et amélioration de l’élasticité vasculaire (compliance artérielle)(9). Ses propriétés traditionnelles contre le diabète sont beaucoup moins connues. La racine et la feuille de bleuet contiennent des molécules (glucokinine et myrtilline) ayant le potentiel de diminuer la glycémie (sucre dans le sang).(10,11)

o Amélanchier (Amelanchier ovalis)

o Framboise (Rubus idaeus)

o Aubépine ou senelle (Cratægus oxyacantha): Tonique cardiaque pour l’insuffisance cardiaque (dans les fruits et les fleurs)

o Sureau (Sambucus Nigra; S. Canadensis): Anti-grippe, antiviral (dans les fruits et les fleurs)

o Mûre (Rubus fruticosus)

Arbustes et arbres à potentiel thérapeutique

· Argousier (Hippophea rhamonides): Tonique et source importante de vitamine C et d’acides gras essentiels.

· Épine-vinette (Berberis vulgaris): Source de berbérine, ayant un effet antibiotique.

· Hamamélis (Hamamelis virginia): Astringent, antiseptique.

· If (Taxus baccata; T. Canadensis): source d’un médicament anti-cancer, le Taxol.

· Noyer (Juglans regia; Juglans spp): le brou (enveloppe de la noix) a des effets antifongique et anti-parasitaire.

· Orme (Ulmus rubra; U. Americana): la poudre d’aubier est utilisée comme émollient et antitussif.

· Saule (Salix spp.): Anti-inflammatoire; analgésique.

· Viorne ou pimbina (Viburnum trifolium; V.trilobum): Spasmolytique, dysménorrhée.

Un exemple à suivre

Coopérative de Girardville (http://www.epicea.org/)

La coopérative de Girardville est un peu comme toutes les coops de foresterie. Ce qui la distingue, c’est que ses membres avaient déjà décidé d’explorer ce que la forêt a à offrir (autre que le bois debout) avant l’avènement de la crise forestière. Quelle ressource serait à leur portée, rentable, renouvelable et différente?

Entre alors en scène, une personne fascinante, un tripeux (passionné): Fabien Girard, un biologiste qui est l’âme du développement des produits non ligneux. C’est à cet homme et à son équipe qu’on doit la gamme de condiments d’Origina (http://www.dorigina.com/). Les nouvelles saveurs de ces produits sont issues de plantes sauvages comme le thé du Labrador, l’armoise, la berce aux 3 parfums, ou encore le poivre des dunes. d’Origina comprend aussi une gamme de produits pour la peau à base de d’huile essentielle de peuplier baumier aux effets adoucissants et cicatrisants.

Ces produits sont non seulement intéressants et novateurs à souhait, mais la façon de procéder de la coopérative est en accord avec la nature, le développement durable. Fabien Girard guide ses cueilleurs et leur enseigne de bonnes pratiques de cueillette pour garantir le renouvellement de la matière pour les années à venir.

Quelques autres compagnies intéressantes

Voici une liste (non exhaustive) d’entreprises québécoises impliquées dans les nutraceutiques et/ou produits de santé naturels et/ou produits d’herboristerie dérivés des PFNL:

Léo Désilets, facotek : Herboristerie. Léo Désilets fut un des pionniers pour faire découvrir les plantes médicinales d’ici, dont la gomme de sapin. 16, rue du Parc, Scotstown (Québec) J0B 3B0. 1-800-603-4733  www.leo-desilets.com ; http://www.facoteck.com/

Les Gommes de Sapin du Québec Inc.: Prépare et distribue des produits dérivés de la gomme de sapin et de pin. 134, rue Saint-Jean-Baptiste, Baie Saint-Paul (Québec), G3Z 1M6; 418-435-3717; http://www.gommesdesapin.com/

La Clef des Champs: Herboristerie traditionnelle. 990, Route 117, Val-David (Québec), J0T 2N0; 1-800-455-1561;  http://www.clefdeschamps.net/

Produits Sapino: Produits dérivés de la gomme de sapin (distribué par Prodex). 154, Onéida, suite 100, Pointe-Claire (Québec), H9R 1A8; 1-800-363-5472

La Pépinière Rustique: Des passionnés de la flore sauvage et de la renaturation de l’environnement. 1614, chemin du Village, Saint-Adolphe-d’Howard, (Québec), J0T 2B0; Téléphone: 819-327-2225; Télécopieur: 819-327-3474; http://pepiniererustique.com/

Pépinière Lafeuillée: Une entreprise modeste de production végétale consacrée en grande partie aux arbres et arbustes produisant des noix. 55 chemin De La Feuillée, St-Charles-Borromée, Joliette, Québec J6E 7Y8; 450-759-5458; http://www.lafeuillee.com/

Sources d’information

· www.passeportsante.net: Le meilleur site francophone d’information sur les plantes médicinales, les produits de santé naturels et les approches complémentaires en santé.

· http://www.plantesmedicinales.qc.ca/: Le site officiel de la filière des plantes médicinales biologiques du Québec.

· http://www.floraquebeca.qc.ca/: Site voué à la préservation de la biodiversité.

· http://www.mycoflor.ca/index.html: Plantes et champignons pour l’amateur d’ethnobotanique

· http://www.ntfpnetwork.ca/fr/node/71: Réseau des produits forestiers non ligneux du Canada

· http://www.fao.org/forestry/nwfp/6388/fr/: Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture

· http://www.ita.qc.ca/fr/lapocatiere/Pages/lapocatiere.aspx: Institut de technologie agroalimentaire de La Pocatière

· http://www.agrireseau.qc.ca/Agroforesterie/documents/agroforest_version_integrale.pdf: CEPAF, Centre d’expertise sur les produits agroforestiers, La Pocatière, Québec

· http://www.biopterre.com/medias/public/ldv_4bacea1e03ac7_Etude_de_marche_sur_les__PFNL_-_mise_en_valeur_DEC.pdf?phpMyAdmin=x%2CheaiQ6owvXaxyRhb33pv4tzh9: Biopterre

Herboristerie

· http://www.guildedesherboristes.org/: Guilde des herboristes (herboristerie traditionnelle)

· http://www.floramedicina.com/: FloraMedicina (école d’herboristerie)

· http://www.herbotheque.com/: Herbothèque (école d’herboristerie)

Huiles essentielles

· http://apheq.ca/: Alliance des Producteurs d’Huiles Essentielles du Québec

· www.aliksir.com: Aliksir, producteur d’huiles essentielles biologiques

· http://www.naturessence.qc.ca/: Naturessence

· http://www.union-nature.com/: Divine Essence

Champignons sauvages

· http://www.jardinssauvages.com/: Allez voir François Brouillard (Jardins sauvages) au marché Jean-Talon à Montréal pour vous procurer des produits de cueillette sauvage! La Table des Jardins Sauvages, à St-Roch de l’Achigan, propose des menus gastronomiques concoctés avec des plantes et champignons sauvages, du gibier et des produits du terroir. Un vrai régal!

· http://www.champignonssauvages.com/deli-champi.html: Champignons sauvages des Hautes-Laurentides.

· http://www.laterre.ca/foret/les-champignons-volent-la-vedette/

· http://www.amyco.ca/index.php: Champignons sauvages du Québec et du Canada.

· http://www.mycomontreal.qc.ca/: Cercle des mycologues de Montréal (CMM).

· http://www.afce.qc.ca/references_utiles/docs/fiches-multiressource/Champignons%20forestiers%20comestibles.pdf

Noix

· http://www.noixduquebec.org/: Club des producteurs de noix comestibles du Québec.

· http://www.lafeuillee.com/index.htm: Pépinière Lafeuillée.

· http://jepermaculture.forumactif.com/t119-cueillir-des-noix-au-quebec

· http://entransition.com/permaculture/noix/

· http://montoit.cyberpresse.ca/cour-et-jardin/jardin/200906/03/01-873554-des-pignons-quebecois.php: Des pignons québécois.

· http://www.songonline.ca/: The Society of Ontario Nut Growers.

· http://www.nutgrowing.org/: The Northern Nut Growers Association, Inc. (NNGA)

Références:

1. Milov DE, Andres JM, Erhart NA et al. Chewing gum bezoars of the gastrointestinal tract. Pediatrics. 1998 Aug;102(2):e22.

2. http://www.lrconline.com/Extension_Notes_French/pdf_F/bsswd_F.pdf

3. http://www2.ville.montreal.qc.ca/jardin2/voirPlante.do?idPlante=505

4. http://www.oqlf.gouv.qc.ca/ressources/bibliotheque/dictionnaires/terminologie_fruits/lex_fruits.html

5. Muth ER, Laurent JM, Jasper P. The effect of bilberry nutritional supplementation on night visual acuity and contrast sensitivity. Altern Med Rev 2000;5:164-173.

6. Sala D, Rolando M, Rossi PL, Pissarello L. Effect of anthocyanosides on visual performances at low illumination. Minerva Oftalmol 1979;21:283-285

7. Scharrer A, Ober M. Anthocyanosides in the treatment of retinopathies. Klin Monatabl Augenheilkd 1981;178:386-389. [Article in German]

8. Varma SD, Mizuno A, Kinoshita JH. Diabetic cataracts and flavonoids. Science 1977;195:87-89.

9. Colantuoni A, Bertuglia S, Magistretti MJ, Donato L. Effects of Vaccinium myrtillus anthocyanosides on arterial vasomotion. Arzneim Forsch 1991;41:905-909.

10. Bever B, Zahnd G. Plants with oral hypoglycemic action. Quart J Crude Drug Res 1979;17:139-196.

11. Allen FM. Blueberry leaf extract. Physiologic and clinical properties in relation to carbohydrate metabolism. JAMA 1927;89:1577-1581

10 commentaires

  1. J’ai une cliente sous traitment de chimoithérapie pour le cancer du sein qui se fait des tisane avec des branches de mélèze. On se demande si ça peut nuire aux traitements?

    1. Bonjour Éliane
      Pas à ma connaissance. Il n’y a pas de molécule dans les résineux (mélèze inclus) qui interfère avec les médicaments.
      Santé!

  2. Jean-Yves,

    Je m’explique mal comment tu as pu oublier de mentionner Léo Désilets, maître herboriste comme référence de compagnies commercialisant les produits d’herboristerie dérivés des PFNL. Léo a entre autres été le premier à relancer la gomme de sapin dans les pharmacies au début des années 1070.

    S’il n’est pas trop tard, j’apprécierais que notre compagnie soit citée.

    Benoit

    1. je n’ai pas trouvé de références à l’Herboristerie Desjardins sur Ste-Catherine est à Montréal. C’est pourtant un endroit qui existe depuis 1930 et on y trouve de tout. Je vous souhaite une très bonne et heureuse Année 2015 et la santé pour en profiter!

  3. Pas un reproche mais une remarque à votre site et vos courriels etraordinaire:

    Vous avez oublié:
    l’épilobe pour la prostate;
    L’herbe à dinde;
    la salsepareille;

    Parce ces plante sont très nombreuse en forêts abitibiennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*