• Recherche

En 2004, la ville de Montréal et de nombreuses autres municipalités du Québec se sont dotées d’un règlement pour limiter l’usage des pesticides sur leurs territoires, en particulier près des écoles et garderies et sur les propriétés privées.

Le Ministère du développement durable, de l’environnement et de la lutte aux changements climatiques du Québec a complètement interdit l’usage de certaines substances comme le 2,4-D, le mécoprop, etc.

Ingrédients actifs interdits pour l’entretien des pelouses au Québec

Noms commerciaux des pesticides de la classe 3 interdits sur les surfaces gazonnées

Noms commerciaux des pesticides de la classe 4 interdits sur les surfaces gazonnées

Catégories de pesticides Ingrédients actifs
Insecticides Carbaryl

Dicofol

Malathion

Herbicides 2,4-D toutes formes chimiques

Chlorthal diméthyl

MCPA toutes formes chimiques

Mécoprop toutes formes chimiques

Fongicides Bénomyl

Captane

Chlorothalonil

Iprodione

Quintozène

Thiophanate-méthyl

http://www.mddelcc.gouv.qc.ca/pesticides/permis/code-gestion/index.htm#actifs

Certaines substances bénignes sont permises, comme le borax, les savons insecticides, le vinaigre (acide acétique – herbicide), le soufre et quelques biopesticides approuvés.

Règlement de la Ville de Montréal

Le règlement de la ville de Montréal (Règlement sur l’utilisation des pesticides – http://ville.montreal.qc.ca/sel/sypre-consultation/afficherpdf?idDoc=6240&typeDoc=1 ) mentionne explicitement qu’il s’applique « à l’ensemble du territoire de la ville. » De plus, au point 3, on apprend que : « L’utilisation et l’application de pesticides sont interdites à l’extérieur des bâtiments. »

Des pesticides interdits d’usage, en vente libre

Quelle ne fut pas ma surprise lorsque je suis arrivé devant l’étalage de pesticides de ma quincaillerie! Cette section est fort bien garnie de produits interdits d’usage, dont un des herbicides les plus controversés: le Roundup™.

Roundup: un pesticide très controversé

Le Roundup™ est un produit désherbant, un herbicide puissant qui tue à peu près tous les végétaux. Il contient plusieurs substances, mais la plus connue est le glyphosate. Selon la compagnie (Monsanto), ce produit serait sécuritaire. Par contre, quand on cherche un tout petit peu, on s’aperçoit rapidement que le glyphosate n’est pas si sécuritaire que ça.

Le glyphosate a été déclaré «probablement cancérigène» par l’OMS. Chez l’humain, les taux sanguins de ce produit toxique augmentent partout, de par le monde.(1) Une étude canadienne, publiée en 2001, montre que des hommes exposés au glyphosate plus de deux fois par an ont 50% plus de chance de développer un lymphome non hodgkinien que des hommes n’ayant jamais été exposés.(2) Le risque de myélome multiple (un autre cancer) est aussi augmenté par le glyphosate.(3)

Le glyphosate, comme plusieurs autres pesticides, peut aussi affecter la fertilité.(4)

Lisez les 2 articles suivants pour en savoir plus sur les effets néfastes des pesticides sur la santé :

Si le glyphosate est toxique, le Roundup™ l’est encore plus à cause des autres substances (excipients) qu’il contient.(5)

Des experts américains et britanniques ont publié, en février 2016, un consensus assez sombre pour demander qu’on diminue l’usage du Roundup™.(1) Plusieurs organismes écologistes s’opposent également à son usage.(6) Il y a même eu, le 21 mai dernier, une marche dans plusieurs villes du Québec et du monde pour s’opposer aux manipulations (lobby) du fabricant Monsanto.(7)

Est-ce légal?

J’ai appelé différents bureaux pour avoir plus d’informations et pour m’assurer que mon instinct que le Roundup™ n’était pas permis en vente libre était juste. J’ai communiqué avec la ville de Montréal, la ville de Mont-Royal, le groupe Équiterre, les Amis de la terre, le Ministère du développement durable et de l’environnement, etc.

Voici l’explication, reçue de Équiterre, du pourquoi la vente est permise malgré que l’usage ne le soit pas:

  • L’homologation d’un produit est de compétence fédérale. C’est donc à Ottawa que l’on décide quel produit est acceptable pour la vente. Le Roundup™ est homologué par Ottawa.
  • La vente pourrait être encadrée par le provincial, comme pour les autres substances mentionnées dans le tableau plus haut, mais le glyphosate ne l’est pas.
  • L’usage est régit par le palier municipal. À Montréal, l’usage des pesticides, dont le glyphosate, est interdit. Un citoyen ne donc peut pas l’utiliser… officiellement. Mais comme la ville n’a pas autorité pour en interdire la vente, un citoyen peut en toute légitimité acheter du Roundup™. Il ne peut pas l’appliquer, mais tant qu’il n’est pas pris sur le fait par un agent de la municipalité…

Paradoxe… Interdit d’usage, mais vendu et accessible à tous.

La seule façon de se protéger est donc de ne pas l’acheter et de s’assurer, autant que possible, que nos voisins ne l’achètent pas non plus… On peut aussi faire pression sur nos élus pour qu’ils fassent appliquer le gros bon sens et le principe de précaution.

Santé!

Références:

  1. Myers JP, Antoniou MN, Blumberg B, et al. Concerns over use of glyphosate-based herbicides and risks associated with exposures: a consensus statement. Environ Health. 2016 Feb 17;15:19. doi: 10.1186/s12940-016-0117-0. PubMed PMID: 26883814; PubMed Central PMCID: PMC4756530. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4756530/
  2. McDuffie HH, Pahwa P, McLaughlin JR, et al. Non-Hodgkin’s lymphoma and specific pesticide exposures in men: cross-Canada study of pesticides and health. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2001 Nov;10(11):1155-63. PubMed PMID: 11700263. http://cebp.aacrjournals.org/content/10/11/1155.long
  3. De Roos AJ, Blair A, Rusiecki JA, et al. Cancer incidence among glyphosate-exposed pesticide applicators in the Agricultural Health Study. Environ Health Perspect. 2005 Jan;113(1):49-54. PubMed PMID: 15626647; PubMed Central PMCID: PMC1253709. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1253709/
  4. Schimpf M, Milesi MM, Ingaramo PI, et al. Neonatal exposure to a glyphosate based herbicide alters the development of the rat uterus. Toxicology. 2016 Jun 7. pii: S0300-483X(16)30093-2. doi: 10.1016/j.tox.2016.06.004. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 27287056. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27287056
  5. Uren Webster TM, Santos EM. Global transcriptomic profiling demonstrates induction of oxidative stress and of compensatory cellular stress responses in brown trout exposed to glyphosate and Roundup. BMC Genomics. 2015 Jan 31;16:32. doi: 10.1186/s12864-015-1254-5. PubMed PMID: 25636363; PubMed Central PMCID: PMC4318436. http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4318436/
  6. http://www.combat-monsanto.org/spip.php?rubrique6
  7. http://atquebec.org/2016/05/21/communique-marches-citoyennes-plus-fortes-que-monsanto-a-travers-tout-le-quebec/

4 commentaires

  1. Curieusement, cette semaine une citoyenne de Rosemère m’en parlé du fait que plusieurs de ses voisins utilisent des pesticides pour tuer les mauvaises herbes (herbicides); elle a parlé à la mairesse qui semble s’en foutre royalement. Cette citoyenne est allé parler avec des policiers de la ville, que très gentiment l’ont affirmé que ce n’était pas de leur juridiction d’appliquer la loi sur les pesticides. Les citoyens savent pertinemment que les pesticides sont interdits à Rosemère, la mairesse aussi, mais si la supposée autorité néglige de faire son travail pour continuer à gagner des prix des jardins fleuris, nous ne pouvons pas faire grand-chose d’autre que changer de mairesse et faire l’application de la loi sur les pesticides un point de la campagne électorale. Encore deux ans de patience.
    Les pesticides, comme les matériaux dentaires, sont protégés par des clauses grand-père qui permettent leur utilisation parce qu’ils sont utilisés depuis longtemps. C’est ainsi que le bisphénol est interdit dans les jouets souples des enfants, mais pas sur leurs molaires en dentisterie. Pas de mercure sur un lac de quelques milles de diamètre, mais la même concentration acceptable dans le lac de salive de votre bouche. Le DDT est interdit depuis 25 ans, mais il continue à être fabriqué et vendu à des pays sans interdiction ou surveillance et ensuite nous le mangeons dans ces fruits si parfaits d’ailleurs. Raison de plus pour manger bio et local.

  2. Merci de toutes ces informations primordiales.

    Faut ajouter que le glyphosate (Roundup) engendre l’autisme.

    Aussi, contrairement ce qu’on croyait, le glyphosate se bio-accumule (2)

    Voir
    https://people.csail.mit.edu/seneff/DC_congressional_hearing.html
    U.S. Congressional Hearing on Glyphosate
    Tuesday, June 14, 2016
    Powerpoint Slide Presentations
    Dr Stephanie Seneff

    http://www.drperlmutter.com/empowering-neurologist-dr-stephanie-seneff/?utm_source=DrPerlmutter.com+Newsletter&utm_campaign=65fd2c66c3-Dr_Stephanie_Seneff6_8_2016&utm_medium=email&utm_term=0_3e059546f6-65fd2c66c3-99287253&mc_cid=65fd2c66c3&mc_eid=277298da58

    (2)- http://www.momsacrossamerica.com/glyphosate_testing_results

    1. Merci Pierre
      Oui, c’est vrai. Par contre, la puissance du Lobby de cette compagnie et de plusieurs autres rend la transmission de l’information difficile. les autorités sont “aveugles” à ce sujet.
      On continue quand même 🙂
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*