• Recherche

Enfin, le beau temps est arrivé. Plus besoin de s’emmitoufler jusqu’au bout du nez! Depuis peu, les UVB ont refait leur apparition (de fin mars à fin septembre sous nos latitudes nordiques.) Ainsi, sans aucun effort, ni aucun achat de supplément, le soleil nous fournit notre dose de vitamine D (consultez aussi les articles traitant de la vitamine D), et même plus. Il nous suffit de mettre le nez dehors entre 10h et 14h. Pourtant, depuis quelques décennies, le discours en vigueur est de se protéger contre cette «cause du cancer de la peau»!

Il est vrai que le soleil n’est pas que bénéfique, mais il n’est pas que néfaste non plus. Précisons quelques points:

1-    La race humaine a évolué sous le soleil, sans protection. Si le soleil était si dangereux, la race humaine n’existerait pas… Le corps humain a appris à résister aux attaques des rayons solaires.

2-    Il est vrai que le soleil est moins filtré qu’autrefois à cause de la réduction de la couche d’ozone. Nos chers produits industriels (fréon) en sont la principale cause.

3-    Ce n’est pas l’exposition au soleil qui est un facteur de risque du cancer, mais bien la brûlure du soleil, particulièrement en bas âge.

En résumé, l’exposition au soleil est une bonne source de vitamine D, mais il faut éviter de brûler (voir : Avoir une belle peau!). Il est possible de profiter de tous les bienfaits solaires sans risque.

Autres bénéfices du soleil

Un groupe de chercheurs britanniques arrive à la conclusion que le soleil, au-delà de son effet sur la vitamine D, a des effets mesurables sur la santé.

Bienfaits cardiaques

Ils constatent que l’exposition au soleil réduit le risque de maladies cardiaques, en particulier si elle est accompagnée d’une consommation d’aliments riches en nitrates (betterave, légumes verts, etc.). Le soleil augmente la production et l’activité d’un médiateur nommé oxyde nitreux (NO), qui est un vasodilatateur connu. Une variation de l’exposition au soleil se traduit par une variation inverse de la maladie cardiaque: plus on s’expose au soleil, moins on souffre de maladie cardiovasculaire. Les chercheurs constatent que l’exposition solaire estivale entraine une réduction des AVC et des syndromes coronariens tels angine, infarctus, fibrillation auriculaire et mort subite. (1)

Asthme, allergies, sclérose en plaques, etc.

Le soleil a aussi d’autres propriétés intéressantes:

  • Il peut aider à réduire le psoriasis, l’asthme et certaines infections.
  • Il pourrait aider à diminuer les allergies chez les enfants.(2)
  • L’exposition solaire serait non seulement un outil de prévention de la sclérose en plaques(3), mais pourrait aider à diminuer sa progression.(4)

Il ne faut donc pas se priver de s’exposer au soleil par peur d’un éventuel cancer. Il faut juste, ici comme ailleurs, user de notre gros bon sens.

Unité d’érythème solaire

Il existe une unité que tous devraient connaître: l’unité d’érythème solaire. Cette unité correspond à la durée d’exposition solaire nécessaire pour obtenir un début de rougeur de la peau. Vous comprendrez que la valeur de cette unité varie en fonction de votre type de peau. Un noir africain a besoin de beaucoup plus de temps au soleil qu’un scandinave blond aux yeux bleus. Cette unité varie aussi en fonction de la latitude. Au Nord, comme chez nous, les rayons UV sont beaucoup moins intenses qu’à l’équateur. Le bronzage a également un effet sur la durée de cette unité: plus la peau est bronzée, plus sa tolérance au soleil est grande. Au printemps, lorsque la peau n’a pas vu le soleil depuis des mois, la durée est plus courte qu’à l’automne, après un été à jouer dehors.

Pour profiter des bienfaits solaires, l’important est d’avoir une unité d’érythème solaire sur la plus grande partie du corps, le plus souvent possible sans protection. Ainsi, la peau ne brûle pas et le corps emmagasine les bienfaits, vitamine D et autres, sans risque.

Connaissez votre propre tolérance au soleil. Comme disait le philosophe, connais-toi toi-même (gnōthi seauton, Socrate… on a des lettres quand même 😉 )

En terminant, n’oubliez pas que l’alimentation est le principal facteur modifiable dans plusieurs maladies (voir aussi L’exercice vert, pour « être bien dans sa tête »). Donc, mangeons des bons aliments, surtout l’été avec la plus grande disponibilité des légumes frais, allons jouer dehors et… Santé!

 

Références:

1-    Feelisch M, Kolb-Bachofen V, Liu D, Lundberg JO, Revelo LP, Suschek CV, Weller RB. Is sunlight good for our heart? Eur Heart J. 2010 May;31(9):1041-5. doi: 10.1093/eurheartj/ehq069. PubMed PMID: 20215123. (texte complet accessible gratuitement)

2-    Mullins RJ, Camargo CA. Latitude, sunlight, vitamin D, and childhood food allergy/anaphylaxis. Curr Allergy Asthma Rep. 2012 Feb;12(1):64-71. doi: 10.1007/s11882-011-0230-7. Review. PubMed PMID: 22006065.

3-    Hart PH, Gorman S, Finlay-Jones JJ. Modulation of the immune system by UV radiation: more than just the effects of vitamin D? Nat Rev Immunol. 2011 Aug 19;11(9):584-96. doi: 10.1038/nri3045. Review. PubMed PMID: 21852793.

4-    D’hooghe MB, Haentjens P, Nagels G, Garmyn M, De Keyser J. Sunlight exposure and sun sensitivity associated with disability progression in multiple sclerosis. Mult Scler. 2012 Apr;18(4):451-9. doi: 10.1177/1352458511423778. Epub 2011 Sep 27. PubMed PMID: 21952096.

 

Photo: Lykaestria, English language Wikipedia

24 commentaires

    1. Bonjour Caroline
      en gros, il s’agit de la durée nécessaire pour votre peau à un moment donné pour obtenir un début de rougeur. Cette unité de temps varie en fonction du type de peau (de noire à blanc/albinos), du bronzage (début de saison vs fin de saison), de l’intensité du rayonnement (latitude Nord-Sud, altitude), etc.
      http://biologiedelapeau.fr/spip.php?mot167
      https://www.tanningtraining.com/btc/ch6.html?prodid=2
      http://www.bioline.org.br/pdf?dv04095
      Santé!

  1. Bonjour,
    J’ai eu 1 premier test de 78 nmol (31 ng), j’ai augmenté à 4000 ui/jr pour obtenir 104 nmol (42ng). Mon médecin a refusé de faire un 3e test en août 2013. Je prévois augmenter la dose en approchant le 70e.

    De plus en plus, les résistances s’estompent. Mais, il y a un profit à faire avec les céréales suite à l’annonce de leur supplémentation en essai avec Kellogg Special K

    http://goo.gl/BHqv9m

    Pour ceux qui lisent l’anglais, ces sites Vit-D sont mes références pour le commun des mortels en plus d’ici.

    http://www.facebook.com/VitaminDCouncil
    http://www.vitamindcouncil.org/
    http://www.vitamindwiki.com/Proof+that+Vitamin+D+Works

  2. Bonjour,
    Ayant un déficit en vitamine D (13ng) que vient de révéler un bilan sanguin, je voudrais savoir si marcher au soleil 15 minutes deux fois par semaine dans une ville polluée comme Paris suffirait (août et septembre, octobre éventuellement si la météo le permet). Merci.

    1. Bonjour Isabelle
      Probablement pas. 15 minutes 2 fois apr semaine serait peut-être suffisant pour maintenir un taux correct mais pas corriger une carence avérée. Surtout quand le smog et la pollution agissent comme un filtre solaire. En plus la surface de peau exposée est un facteur. Il faut un minimum de peau pour faire de la vitamine D. Finalement, Paris a la même latitude de Montréal. À partir de l’équinoxe de septembre (21) jusqu’à celle de mars, il n’y a pas d’UVB qui passe. Donc pas de vitamine D.
      Bref, vous seriez mieux de prendre un supplément à forte dose.

    1. Bonjour Daniel
      Si la vitamine D était considérée comme une hormone, si elle était brevetée, donc coutait beaucoup plus cher, si elle avait l’objet de plusieurs études d’intervention à grande envergure, si elle était prescrite uniquement par un MD et non en vente libre (donc encore plus cher pour l’état), alors elle serait remboursée…
      🙂
      Santé encore et toujours… une démarche individuelle de conscientisation

  3. Bonjour Jean-Yves,

    Voici ce que j’ai pu lire sur le site web pourtant très crédible de PasseportSanté …. :

    3 expositions au soleil de 15 min par semaine entre 11h et 14h sont nécessaires pour avoir la quantité de vitamine D adéquate. L’apport nutritionnel recommandé en vitamine D est en moyenne de 600 Ul soit 15 µg par jour. Attention, l’application d’un écran solaire avec un indice de protection d’au moins 15 est vivement recommandée voire indispensable.

    http://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=se-remettre-de-hiver

    Application d’un écran solaire FPS d’au-moins #15 en plus ! C’est vraiment aberrant d’induire ainsi les gens en erreur, dans l’ignorance la plus totale quoi ….

    Bonne Journée Santé !

  4. Merci encore pour pour vos renseignement sur la vitamine D. J’ai commencee un peu d’eczema a l’interieur de ma main droite, auriez vous quelques conseils. Merci, Jean-Yves.

    1. Bonjour Anna Maria
      Il y a plusieurs choses possibles. Depuis les omégas 3 en supplément jusqu’à la simple huile d’olive localement.
      Santé!

  5. ReBonjour Jean-Yves,

    J’avais juste oublié ce dernier point :
    Est-il vrai également que, même s’il y a assez de rayons UVB bénéfiques à la synthèse de la vitamine D sous l’heure du midi par exemple, il faudrait en plus que la température soit au-moins de 20 C et plus ( surtout ) afin d’en maximiser son effet salutaire via notre peau ?

    Comme quoi, sans une certaine chaleur estivale, la réaction chimique ou biologique ( transformation du cholestérol sous l’épiderme ), ne pourrait s’y effectuer efficacement ?

    Merci encore à l’avance, pour prendre le temps de répondre à mes questions !

    Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Je n’ai pas lu de telle information. Il se peut que la vasodilatation (soit par la chaleur soit par le sport ou l’activité physique) améliore le mécanisme mais je ne suis pas sûr.
      Santé!

  6. Bonjour Jean-Yves,

    Selon vous, que pourraient faire tous ces gens qui travaillent de jour et qui ne peuvent pas prendre de pause plein air sur leur heure du midi ?

    Et ceux et celles qui n’ont pas de semaine de vacances cet été ou encore qui n’ont qu’une journée ou deux de congé par semaine ? Ce n’est vraiment pas évident pour ces gens là, surtout en tenant compte que le soleil n’est pas toujours présent lors de leurs seules journées de congé hebdomadaire. Après tout, on est au Québec, et non en Californie ou en Arizona !

    Aussi, il ne faudrait surtout pas oublier les travailleurs(ses) de nuit de plus en plus nombreux(ses), qui ne peuvent pour la plupart pas, être dehors avant 14 ou 15 hres, seul moment bénéfique de la journée ….

    Ah oui, à ce sujet, est-il possible que cette période d’exposition solaire bénéfique peuve s’étendre jusqu’à environ 15 h 30 au lieu de 14 hres le 21 juin ?

    Et au début d’avril et de septembre, se peut-il qu’il n’y aient pas assez suffisamment de rayons bénéfiques,à notre latitude d’environ 45-46N, sauf entre 12 h 15 et 13 h 15 approximativement ? C’est certain que plus on s’expose autour de 12 h 45, plus ça me semble davantage bénéfique

    Mais comme vous le mentionnez si bien, une exposition assez courte, surtout pour les personnes au teint très clair, qui ne peuvent pas s’exposer plus de 10 minutes.

    Faut-il que le soleil soit au-moins à 45 degrés ou à 50 degrés au-dessus de l’horizon, afin que nous puissions débuter la synthèse de vitamine D ?

    Je sais qu’il faut que notre ombre soit à tout le moins plus courte que notre grandeur, mais cela est toutefois bien vague et peu utile selon moi, comme renseignement !

    Qu’en est-il au juste à ce sujet ? J’apprécierais grandement que vous nous éclairiez davantage là-dessus svp ( hauteur du soleil en degrés et/ou indice UV minimum 5 ? ).

    Merci à l’avance pour toutes vos réponses !
    Félicitations et continuez votre excellent travail salutaire ! Bonne Journée Santé !

    1. Bonjour Daniel
      Pour tous ceux qui ne peuvent ou ne veulent pas s’exposer au soleil à ces heures (peu importe la raison), mieux vaut prendre un supplément à l’année.
      Pour ce qui est de l’angle, je ne sais pas. Il est logique de considérer le problème sous cet angle puisque le UVB ne nous atteignent pas justement à cause de l’angle. Si l’angle est trop grand, alors l’atmosphère fonctionne comme un prisme et réfléchit les UVB (longueur d’onde plus longue) dans l’espace.
      Santé!

  7. Les crèmes solaires, cause de cancer?… ces substances chimiques pénètrent à travers la peau pour se disperser dans notre organisme au même titre que les ”patch” de nicotine!… associé avec un corps qui est acide, voilà une belle recette pour le cancer!… Et l’on nous dit que c’est le soleil!… Moi je crois plutôt que c’est le soleil qui guérit le cancer!… mais surtout en combinaison avec une saine alimentation (i.e. biologique et vegan à 90%). Cela nous procurent des défenses naturelles contre les rayons du soleil.
    Dans notre cas, les produits que nous appliquons sur notre peau doivent être comestible.
    Vive le soleil!

  8. Bonjour Jean-Yves,

    Merci pour ce texte. Petite question : concernant les bénéfices du soleil qui ne sont pas liés à la vitamine D dont vous parle dans votre texte, est-ce que nous pouvons avoir ces bénéfices si les rayons UV sont bloqués avec un écran solaire?

    1. Bonjour Nathalie
      Je ne sais pas mais je crois qu’une partie sera disponible. L’effet NO, hypotenseur, est probablement accessible.
      Par contre, une bonne pratique serait d’utiliser l’écran uniquement quand la durée d’exposition dépasse votre tolérance. Ainsi, vous avez le meilleur des deux mondes.
      Santé!

  9. Bonjour, je serais tenté d,y aller pour prendre le soleil surtout il se fait tres rare de se temps si, mon dermato m,as dit que j,avais des taches brunes qui sont des pré cancer d,avoir une protection optimal j,ai des taches brunes depuis mes 30 ans il les brule a l’azote car c,est supposément des pré cancer je suis en top shape pas de maladie aucune je fais de la prévention j’ai 76 ans je peut etre fiere de moi j,ai tout fait pour sa exercise, manger léger nourissant, activités de toute sorte alors je fais ce qu’il y a a faire je vais au soleil avec protection si c,est pour longtemps autrement pas suis je ok !!de m’écouter j’adore etre au soleil

    1. Bonjour Claudette
      Bravo. Il faut savoir que les 2 ne sont pas mutuellement exclusif. Vous pouvez aller quelques minutes au soleil avant d’appliquer la protection. Ou encore, vous pouvez appliquer cette protection sur les zones à risque et bénéficier de la vitamine D et des autres bienfaits sur le reste du corps. L’important est de ne pas bruler.
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*