La boisson énergisante Red Bull® a été le premier produit à recevoir un NPN (Numéro de produit naturel) émis par Santé Canada, en 2004. Depuis l’instauration de la loi sur les produits de santé naturels (PSN), c’est ce NPN qui permet la mise en marché des PSN.

Le Red Bull® n’est pas un aliment, c’est donc un PSN

En 2004, la compagnie qui fabrique le Red Bull® (Red Bull GmbH, en Autriche) était aux prises avec un dilemme:

D’un côté, elle voulait promouvoir son produit en affirmant que cette boisson donnait une sensation d’énergie et qu’elle aidait à combattre la fatigue.

De l’autre, la règlementation sur les aliments ne permettait ni ces allégations, ni la présence de deux des ingrédients du Red Bull®, soit la taurine et le glucoronolactone (un sucre particulier). Pour en savoir plus sur la taurine, consultez: La taurine est-elle dangereuse?

La compagnie a donc choisi d’utiliser la règlementation de la Direction des produits de santé naturels (DPSN) qui venait tout juste d’entrer en vigueur en janvier 2004.

Plusieurs études cliniques avaient déjà été publiées sur le produit.(1-3) Leurs résultats montrent que cette boisson fait bel et bien ce que prétend la compagnie: aide à augmenter la sensation d’énergie et permet de combattre temporairement la fatigue. Un dossier de type pharmaceutique a donc été présenté à la DPSN et l’approbation a rapidement été obtenue.

UN PSN, vraiment?

Le Red Bull® et toutes les autres boissons du même type ne sont pas des produits de santé. Tant qu’à moi, je dirais aussi qu’elles ne sont pas naturelles, mais la définition de ce terme est tellement large que, finalement, ces boissons peuvent entrer dans la catégorie «naturelle». Mais vraiment pas dans la catégorie «santé»… La consommation de ces produits riches en caféine est dangereuse:

· Elle cause des problèmes de dépendance, de toxicité, etc.

· Des décès sont survenus.

· Le mélange de ces boissons avec de l’alcool accroît leur toxicité.

· La dépendance et la toxicité sont pires chez les enfants.(4) – Voir aussi La consommation de caféine: reflet d’une société malade.

Santé Canada était donc aux prises avec une «patate chaude» parce que les risques sont maintenant connus, mais que la règlementation de la DPSN n’a pas été conçue pour lui permettre d’imposer des limites sur la consommation de ces boissons.

Pour résoudre cette affaire, Santé Canada placera ces boissons dans une classe particulière d’aliments d’ici la fin de 2012 (tant qu’à moi, cette catégorie devrait s’appeler «néfaste food» et regrouper tous les autres produits néfastes pour la santé 🙂 ). Comme on l’apprend sous la plume de Lise Bergeron dans la dernière édition de Protégez-vous, ce changement donne des pouvoirs accrus à Santé Canada.(5) Par exemple, le contenu en caféine devra dorénavant être affiché.(6) Fini le temps où les compagnies camouflaient le contenu en caféine en n’indiquant qu’une quantité de guarana. Plusieurs consommateurs (et même certains vendeurs), en lisant la liste des ingrédients, sont convaincus que le produit ne contient pas de caféine, alors que le guarana est la source de caféine la plus concentrée! Et même ceux qui le savent n’ont généralement pas les informations nécessaires pour en déduire le contenu réel en caféine.

Ce changement de catégorie n’est peut-être pas la solution parfaite, mais il permet au moins de mieux encadrer les boissons énergisantes et autres sources de caféine. Le consommateur désireux de connaître le contenu de ce qu’il boit y aura dorénavant accès. Il ne reste qu’à espérer que le message passera que ce n’est pas parce que ça se vend au dépanneur que c’est sécuritaire. Plus les consommateurs seront informés, plus on aura de chances que la consommation de ces produits par les personnes à risque (surtout les plus jeunes) diminue.

Je termine avec un message personnel à tous les amateurs du mélange boisson énergisante et alcool: Prendre plusieurs de ces mélanges rend aussi saoul que la même quantité d’alcool d’une autre source… mais on ne s’en rend pas compte! La vigilance et les réflexes sont diminués (et aussi, trop souvent, le jugement!). Le risque d’accidents graves est donc augmenté plus que sous l’effet de l’alcool seul!

Références:

1. Seidl R, Peyrl A, Nicham R, Hauser E. A taurine and caffeine-containing drinkstimulates cognitive performance and well-being. Amino Acids. 2000;19(3-4):635-42. PubMed PMID: 11140366.

2. Barthel T, Mechau D, Wehr T, Schnittker R, Liesen H, Weiss M. Readiness potential in different states of physical activation and after ingestion of taurine and/or caffeine containing drinks. Amino Acids. 2001;20(1):63-73. PubMedPMID: 11310931.

3. Mets MA, Ketzer S, Blom C, van Gerven MH, van Willigenburg GM, Olivier B, Verster JC. Positive effects of Red Bull® Energy Drink on driving performance during prolonged driving. Psychopharmacology (Berl). 2011 Apr;214(3):737-45. PubMed PMID: 21063868; PubMed Central PMCID: PMC3053448.

4. Wolk BJ, Ganetsky M, Babu KM. Toxicity of energy drinks. Curr Opin Pediatr. 2012 Apr;24(2):243-51. PubMed PMID: 22426157.

5. Les boissons énergisantes changent enfin de statut Par Lise Bergeron Mise à jour : 11 mai 2012 | Mise en ligne : 09 mai 2012

6. Aliments vendus comme produits de santé naturels Santé Canada

 

6 commentaires

  1. Cette boisson est vraiment dangereuse. J’ai vu un reportage l’an passé où de jeunes hommes en forme étaient foudroyés d’un arrêt cardiaque suite à la consommation de ce breuvage.Le patron de l’entreprise fuyait les journalistes et refuse toute entrevue.Je ne comprends pas que ce produit soit accepté par Santé Canada. Santé mon oeil!
    Monique

  2. Bonjour,
    Personnellement je ne pense pas que la caféine soit vraiment une substance néfaste, des millions de personnes à travers le monde consomment du café.
    Et de plus en plus d’études montrent des bénéfices santé potentiels de la caféine.
    A dose excessive tout est mauvais pour la santé, ne parlons pas des boissons alcoolisées et autres sodas.
    A ce compte là il faudrait presque créer une catégorie spéciale pour chaque aliment… Laissons les gens raisonner par eux-même, la plupart ont me semble t-il un cerveau.
    Cordialemment,
    Pascal

    1. Bonjour Pascal,
      Il ne faut pas confondre café et caféine. Le café est chaud et habituellement consommé sur une certaine durée. Il contient une myriade de substances, notamment des antioxydants (acide caféique, etc.). Il contient aussi des substances qui limitent les grandes quantités en un court laps de temps. Les acides chlorogéniques en quantité donnent surtout de la diarrhée.
      Par contre, la caféine isolée a perdu ces contrôles que la nature a inclus dans le café. De plus, les boissons énergisantes sont froides et peuvent donc être consommées plus rapidement.
      Je suis d’accord avec vous que les gens ont un cerveau et devraient l’utiliser. Mais force est de constater que le gros bon sens se fait de plus en plus rare. La publicité ciblée couplée à une accessibilité sans restriction mène à des abus …
      Santé!

  3. Je m’excuse Jean-Yves, je viens juste de réaliser que je pouvais le faire directement sur votre site, et partager l’information via les média sociaux. Peut-être qu’un petit bouton de couleur différente comme vert fluo m’aurait permis de le voir plus rapidement….. Depuis le temps que je lis tes chroniques et c’est la première fois que je le vois. MFG

  4. Bonjour Jean-Yves, J’aimerais vous faire une petite suggestions: pourriez-vous ajouter les différents liens pour les réseaux sociaux, Facebook, etc. pour que l’on puisse publier vos articles directement sur notre mur de facebook ou tout autres réseaux sans avoir à faire du copier coller. C’est plus rapide, et nous permet de diffuser facilement à tous nos amis et famille vos articles intéressants pour la santé.

    Merci à l’avance et mes meilleures salutations!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*