Avec le vieillissement de la population et les avancées technologiques, le mythe de la fontaine de jouvence revient en force. À preuve, le courant des « extropiens » gagne de plus en plus d’adeptes.(1,2) Le fondateur de ce mouvement, Max More, prétend que l’homme a le contrôle de sa destinée et qu’il doit faire tout en son pouvoir pour améliorer l’humain. Il pousse ce concept jusqu’à proposer le « post-humain » ou le « trans-humain » qui est l’aboutissement d’une sorte d’amalgame de diverses approches: amélioration de la qualité de vie, diète personnalisée, thérapie génique, suppléments et médicaments, implants, chirurgies et autres technologies. Le tout ayant pour but d’améliorer les capacités (toutes les capacités) de l’homme, de son apparence jusqu’à sa longévité, en passant par sa force physique et son intelligence.

On peut lire dans ses Principes extropiens 3.0: « L’Extropianisme est un transhumanisme […] Comme extropiens nous cherchons à nous améliorer nous-mêmes, à améliorer nos cultures, et nos environnements. Nous cherchons à nous améliorer physiquement, intellectuellement, et psychologiquement… Nous allons plus loin que de nombreux humanistes en proposant certaines altérations de la nature humaine, dans la recherche de ce progrès. Nous mettons en question les contraintes traditionnelles d’ordre biologique, génétique et intellectuel, pesant sur notre progrès et notre potentiel. »(1) Les individus qui souscrivent à cette philosophie sont donc de grands consommateurs de tout ce qui peut, de près ou de loin, améliorer la qualité de vie et l’apparence physique ou promettre une plus grande longévité.

Cette philosophie n’est pas totalement nouvelle puisque Nietzsche enseignait déjà que le but de la terre était d’engendrer le surhomme. L’idéal post-humain n’est finalement qu’un essai pour créer ce surhomme de Nietzsche : « Voici, je vous enseigne le Surhomme. Le Surhomme est le sens de la terre. Que votre volonté dise : Que le Surhomme soit le sens de la terre. »(3)

Un autre joueur important dans le monde de la médecine anti-âge est la Life Extension Foundation qui, comme toute bonne fondation américaine, fait office de portail commercial.(4) Cette fondation collige et diffuse, à l’aide d’un site Internet, d’un magazine et d’un catalogue de livres et de suppléments, toute information ayant trait aux diverses approches devant sensément repousser la limite d’âge du corps humain. Leur site regorge d’information sur les différentes recherches pouvant avoir un impact réel ou spéculatif sur la qualité de vie et la longévité. Par exemple, en date du 19 avril 2012, on retrouve dans les nouvelles quotidiennes (Daily news) les titres suivants :

Hearing loss, a hidden — and correctable — problem for seniors
(The Sacramento Bee, Calif. 18 Apr 2012 )

La perte de l’audition un problème caché — et corrigeable — pour les personnes de l’âge d’or.

Testosterone may help depressed men
(NewsRx.com 06 Apr 2012 )

La testostérone peut aider les hommes déprimés.

Living longer in good health
(Tulsa World 04 Apr 2012 )

Vivre plus longtemps en bonne santé.

Genetic study yields longevity clue
(United Press International 30 Mar 2012 )

Des études génétiques donnent des indices sur la longévité.

Et ainsi de suite…

Ce courant de pensée prend définitivement de l’ampleur dans notre société, comme le démontre un pourriel* que j’ai reçu, il y a quelques temps. On pouvait y lire : « Nous considérons que le vieillissement et la mort sont des maladies incurables. Nous mettons tous nos efforts pour trouver le traitement adéquat et vaincre ces dernières frontières. » L’euphémisme gérontologie expérimentale (5,6) est utilisé pour couvrir ce champ d’exploration.

Le post-humain à nos portes?

Non, l’idéal du post-humain est loin d’être à nos portes. Force est de constater que personne n’a encore vu d’octogénaire avec un corps de 35 ans! Par contre, il est intéressant de suivre les développements dans ce domaine et de constater les applications possibles dans la vraie vie, comme l’amélioration de la qualité de vie par des modifications des habitudes de vie et de consommation.

À ce jour, la seule pratique montrant un impact sur la longévité, tant chez l’animal (7,8) que chez l’humain,(9-11) est la restriction calorique. Cette approche est fondée sur la théorie des radicaux libres et son postulat de base est que la principale source de radicaux libres est l’alimentation. Les tenants de cette thèse affirment que, en mangeant moins, on produit moins de radicaux libres et que, de ce fait, on vieillit moins vite. Les données préliminaires semblent leur donner raison mais, pour paraphraser un épicurien bien connu, Daniel Pinard, « Les gens ne vivent pas plus longtemps, c’est simplement que ça semble plus long parce la vie est plus plate » !

Dans le premier article sur ce sujet, nous avons abordé les diverses théories qui ont cours pour expliquer le vieillissement (voir Âge et anti-âge). Dans les prochains, nous verrons les principaux produits vendus en réponse à ces diverses théories. Selon la documentation disponible, nous tenterons de discerner la pertinence de l’usage de ces produits et les avantages et/ou inconvénients qui peuvent en découler.

* Courriel indésirable envoyé sans discernement à des listes d’adresses.

Références :

1. http://editions-hache.com/essais/more/more1.html

2. On Becoming Posthuman http://www.maxmore.com/becoming.htm

3. Nietzsche, F. Ainsi parlait Zarathustra.

4. http://www.lef.org/

5. http://www.larecherche.fr/content/recherche/article?id=15843 Le bestiaire de la gérontologie expérimentale. Magazine La recherche.

6. Le vieillissement cellulaire http://bryckaert.bernard.free.fr/vieilcelb.htm

7. Sohal RS, Weindruch R. Oxidative stress, caloric restriction, and aging. Science. 1996 Jul 5;273(5271):59-63. Review. PubMed PMID: 8658196; PubMed Central PMCID: PMC2987625.

8. Barzilai N, Banerjee S, Hawkins M, Chen W, Rossetti L. Caloric restriction reverses hepatic insulin resistance in aging rats by decreasing visceral fat. J Clin Invest. 1998 Apr 1;101(7):1353-61. PubMed PMID: 9525977; PubMed Central PMCID: PMC508712.

9. Meydani M, Das S, Band M, Epstein S, Roberts S. The effect of caloric restriction and glycemic load on measures of oxidative stress and antioxidants in humans: results from the CALERIE Trial of Human Caloric Restriction. J Nutr Health Aging. 2011 Jun;15(6):456-60. PubMed PMID: 21623467; PubMed Central PMCID: PMC3229089.

10. Trepanowski JF, Canale RE, Marshall KE, Kabir MM, Bloomer RJ. Impact of caloric and dietary restriction regimens on markers of health and longevity in humans and animals: a summary of available findings. Nutr J. 2011 Oct 7;10:107. Review. PubMed PMID: 21981968; PubMed Central PMCID: PMC3200169.

11. Heilbronn LK, de Jonge L, Frisard MI, DeLany JP, Larson-Meyer DE, Rood J, Nguyen T, Martin CK, Volaufova J, Most MM, Greenway FL, Smith SR, Deutsch WA, Williamson DA, Ravussin E; Pennington CALERIE Team. Effect of 6-month calorie restriction on biomarkers of longevity, metabolic adaptation, and oxidative stress in overweight individuals: a randomized controlled trial. JAMA. 2006 Apr 5;295(13):1539-48. PubMed PMID: 16595757; PubMed Central PMCID: PMC2692623.

26 commentaires

    1. Bonjour Yvon
      Sans avoir tout vérifié, ça semble intéressant. Par contre, si étude clinique il y a, je ne l’ai pas trouvée. J,ai trouvé de la donnée animale qui semble très intéressante dans les domaines du vieillissement et de la production de l’énergie par les mitochondries de nos cellules.
      Santé!

          1. Merci Sylvain
            J’aimerais savoir dans quel magazine, cette étude est publiée. je ne semble pas capable de la trouver.
            Si vous aviez la référence complète (plutôt que le communiqué de presse de Chromadex) ce serait apprécié
            Santé!

  1. Merci Jean-Yves, j’irai demain acheter un des deux pcq je prends régulièrement du thé vert.
    J’ai reçu un massage en drainage lymphatique auj., d’après la spécialiste, tout est beau, je dois continuer à faire attention, lever mes jambes souvent, etc…

    En lisant ta chronique, j’avais élevé mon pied de lit mais d’après mon ORL, c’est la tête du lit que je devrais lever. Elle prétend que mon problème de voix enrouée ou perte viendrait de reflux que je ne sens pas. J’ai cessé Pantoloc quotidiennement et refusé un autre médicament, pour le moment. Elle m’a remis une liste à ne pas faire: pas de café, thé, chocolat, menthe, gomme à la menthe, etc…. j’adopterai modération ….

    Bonne semaine !!!

  2. Bonjour Jean-Yves,

    Je reviens de voir une ORL, 1ere fois pour l’acouphène développée avec un rhume en déc. et ce matin pour ma gorge. “âge” faut s’en douter.
    Maintenant qu’on a compris ça, que fait-on ? voix enrouée avec le froid, parlé un plus longtemps, après une marche, chaleur comme ce matin lorsque je lui ai parlé… Pantoloc à prendre et elle voulait me prescrire autre chose que j’ai refusé pour le moment. Plus de chorale et arrêter de parler lorsque ça commence à chatouiller… OK autre chose que je peux prendre pour améliorer ?
    Lever ma tête de lit, pas évident puisque je soulève le pied pour mon insuffisance veineuse à moins de m’acheter un autre lit, pas prête…
    Bon, c’est ennuyant tout ça, je me sens en forme même si je ne peux pas prendre de longues marches à cause de mal de pieds, mais le gym ça va. J’apprends à faire avec,
    mais…. comme je voudrais…… oui, on peut en rire Je crois qu’il y en a plusieurs dans la même situation que moi, vit plus longtemps mais pas toujours prêts à être diminués….
    Santé Jean-Yves et au plaisir de t’entendre dimanche….

    1. Bonjour Claudette,
      une suggestion : un produit pour les veines comme le marron d’Inde ou encore le Lympho-K. J’ai comme l’impression que si vous améliorez la circulation votre trouble d’oreille a des chances de s’améliorer lui aussi. D’ici là, essayez le thé vert…
      Santé!

  3. Je viens de prendre connaissance de l’article sur la Médecine anti-âge. Très intéressant!

    Connaissez-vous le Dr Thierry Hertoghe, spécialiste de la médecine anti-âge en Belgique?
    Son approche est intéressante. Quelle est votre avis sur ce médecin?

    Il y a aussi le “Manuel de la médecine de Ste Hildegarde” par les Dr Gottfried Hertzka / Dr Wighard Strehlow Éditions RÉSIAC. ‹‹ Dans l’ensemble de la création sont cachées de secrètes vertus curatives qu’aucun homme ne peut connaître, si elles ne lui sont pas révélées par Dieu » Hildegarde de Bingen. Qu’en pensez-vous, si vous la connaissez?

    1. Bonjour Mimi,
      Je ne suis pas très familier avec ces médecins. Par contre, même si je suis un tenant de l’approche individuelle anti-âge, je suis toujours un peu méfiant envers les gourous. Pour ce qui est de Hildegarde Von Bingen, je me plais à imaginer ce qu’elle aurait été ici de nos jours… 🙂
      Au plaisir

  4. Bonjour,
    Je suis certain que Galilée n’aurait pu s’imaginer qu’un jour on irait marcher sur la lune et je crois même que la science fiction n’existait pas encore et pourtant nous sommes aller sur la lune.

    Dans beaucoup de domaine, la réalité dépasse la fiction. Dans la série télévisée Star Trek des années 60, tout était fiction, mais combien de technologies sont nées de ce qui prime abord n’était que de la fiction.

    Dans 100 ans,notre époque actuelle sera vue comme l’âge de pierre. Tout ce qui nous semblait impossible sera 100 fois dépassé. Chaque jour les humains repoussent les limites dans tous les domaines et rien n’empêchera l’humain d’aller sur mars, de quitter le système solaire, de quitter la galaxie et de trouver une autre terre d’accueil avant que le soleil n’engloutisse la terre dans son orbite.

    Tout est possible à celui qui a la foi, la foi en lui.

    Voici un lien de Futura-Santé sur: Médecine régénérative : des promesses énormes chez les souris.

    http://www.futura-sciences.com/fr/news/t/medecine/d/medecine-regenerative-des-promesses-enormes-chez-les-souris_38265/#xtor=EPR-17-%5BQUOTIDIENNE%5D-20120422-%5BACTU-medecine_regenerative_:_des_promesses_enormes_chez_les_souris%5D

  5. Discussion intéressante !

    En lisant ce blogue, je me disais que tous ces courants (ex.: extropianisme, transhumanisme, anti-âge etc.) me semblent être une facette de la montée de la “société de performance”, qui touche à peu près tout le monde à un certain degré. Il ne faut pas s’imaginer que ce courant ne concerne qu’un petit groupuscule d’illuminés en mal de science-fiction. Après tout, ne fait-on pas véhiculer comme message que jeunesse ne rime avec beauté et performance ? À tort où à raison, on voit de plus en plus de gens avoir recours à divers moyens de “rester jeune” ou “dans le coup” à un âge avancé sur tous les plans: chirurgie plastique pour l’apparence, viagra pour la performance sexuelle, suppléments pour la performance sportive etc. Plus intéressant encore, ces quelques exemples de moyens que je viens de mentionner ne sont pas utilisés que par des “Baby-boomers” ou “Sugar Daddies” vieillissants. Un grand nombre d’adultes et de jeunes adultes les utilisent également. Il suffit de penser à l’usage croissant de médicaments anti-parkinsonniens, anti-Ahlzeimer ou anti-ADHD par des étudiants souhaitant améliorer leurs performance académiques. J’ai l’impression qu’on assiste à quelque chose d’assez fondamental comme phénomène de société. On est en train de passer de vouloir “être en santé” à vouloir “être plus qu’en santé”. Il n’est donc pas si surprenant que ça que la médecine anti-âge prenne de l’ampleur à bien y penser. Il serait facile de discuter plus longuement du sujet…

    Voilà pour ma petite réflexion de soirée !

    Pour alimenter un peu la discussion, j’attire votre attention vers un le site du magazine H+, qui illustre bien les courants dont il est question :

    http://hplusmagazine.com/

    Merci et bonne soirée !

    1. Bonjour et merci Junior,
      Je ne connaissais pas ce magazine. À première vue, très intéressant.
      La problème de la performance à tout prix se répercute à tous les niveaux de la société. Depuis le travail professionnel jusqu’à la vie intime en passant par la macroéconomique. Quelques fois, j’envie les gens qui vivent dans des sociétés traditionnelles où la technologie n’est pas encore apparue. Mais comme ce n’est pas possible, je tente, moi aussi, de tirer mon épingle du jeu… 🙂
      Santé!

  6. je crois que la restriction de calorie fait la différence pour conservé le corps jeune et en santé ainsi que de bon supplément je le fais depuis toujours cèst faisable et gratifiant car mes résultats sont a 75 ans une filiere médicale absente de maladie

  7. il ne faudrait pas oublier dans l’ensemble des travaux sur les perspectives d’augmentation de la longévité, ceux préconisés par la Fondation Mathusalem, organisme anglais mis en place par Aubrey de Gray, cet ancien informaticien devenu “gérontologiste biomédical”. Pour ses propos relativement précurseurs, voir le site de la fondation (qui donne incidemment, un prix d’un million de dollars à l’article scientifique de l’année qui s’inscrit le mieux dans ce que préconise la fondation), ainsi que le lien suivant: http://www.ted.com/talks/aubrey_de_grey_says_we_can_avoid_aging.html, pour mieux saisir les idées préconisées par Aubrey de Gray.

    1. Bonjour Dominique,
      Les propos de M. de Gray sont intéressants mais spéculatifs. J’aime mieux le concret. Il existe actuellement certaines approches et produits qui donnent des résultats. Les recherches sont sévèrement manquantes pour démontrer tout ça, mais je vais me pencher sur les “trucs” utiles plutôt que de spéculer sur ce que la recherche pourra donner…
      Santé!

  8. Ainsi, nous nous devons d’appliquer dans notre quotidienne la notion élémentaire de – Qualité de Vie – et ce dans toutes les sphères de nos sociétés, de l’état d’urgence à l’état de paix intérieure:)
    C’est une question de reconnaissance et de respect de la nature Humaine.
    Et qu’est-ce que la nature Humaine?
    Qu’en est-il des droits et obligations de la personne Humaine ?

    1. Bonjour Charlaimy,
      Profondément philosophique… Je vous citerai 2 personnes :
      1- mon grand père qui affirmait qu’à la naissance nous acquérons une responsabilité envers la génération qui nous suit… (J-Y Dionne 1895-1985)
      2- Les enseignements du Christ : Aime ton prochain comme toi-même, ou encore, ne fais pas aux autres ce que tu ne veux pas qu’ils te fassent.
      Je vis selon ces principes… si nos dirigeants le faisaient aussi…
      Santé!

  9. J’ai lu dernièrement cette phrase : Sommes nous malade parce que nous vieillissons ou vieillissons nous parce que nous sommes malade? Elle m’a beaucoup fait réfléchir car la réalité c’est que nous serions programmé pour vivre environ 120 ans selon la théorie des télomères. Je crois que même si l’on invente des moyens génétiques pour repousser cette limite, nous ne vivrons pas plus vieux puisque l’on arrive même pas près de cette limite pour le moment. Je ne crois pas que la maladie soit programmé dans nos gènes (sauf exceptions). Il faut donc s’assurer d’éviter le maximum de stress oxydatifs et d’entretenir nos défenses le mieux possible afin de vivre plus vieux et surtout en santé. Ce qui nous ramène toujours au style de vie…

  10. Bravo, je ne sais pas si le but de cette chronique était de nous faire sourire, ça réussi avec moi…

    Oui, faire de notre mieux pour vivre le plus longtemps possible “en santé” mais on hérite aussi d’une génétique et on ne peut pas se recréer mais apprendre à vivre chaque jour heureux d’être en vie!

    On est né un jour et on mourra un jour, en santé ou malade….

    Merci de nous permettre de connaître ces prophètes de rêves irréalistes mais qui enchantent certains de nos frères et soeurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*