Une étude toute récente s’est penchée sur l’alimentation, les habitudes de vie et la gestion du poids.(1) Les chercheurs ont suivi un groupe de plus de 120 000 personnes en santé et non obèses aux États-Unis sur une période de 20 ans. À l’aide de questionnaires, ils ont évalué la diète et les habitudes de vie dans le but de vérifier quels facteurs sont responsables de l’inexorable gain de poids de la population.

La plupart de nos concitoyens voient leur poids augmenter, année après année, d’environ une livre par an (+/- ½ kilo). Quels aliments usuels sont coupables? Et lesquels peuvent nous aider à combattre? Tous les aliments n’ont pas été évalués, mais ce qui est véritablement intéressant dans cette étude, c’est d’avoir chiffré l’effet des aliments sur le poids. Pour y voir clair, Jacob Shor, un naturopathe gradué du Collège John Bastyr, a regroupé les résultats dans le tableau suivant. Je vous invite aussi à lire son commentaire (The Potato Chip Study), plus facilement compréhensible que l’étude.(2)

Tableau: Variation du poids sur une période de 4 ans

Aliments

Variation (lb) ajustée selon l’âge

Variation (lb) ajustée selon plusieurs facteurs

Fruits

-0.69

-0.49

Légumes

-0.25

-0.22

Noix

-0.78

-0.57

Prod. laitiers entiers

+0.25

+0.10

Beurre

+0.47

+0.30

Fromages

+0.13

+0.02

Yogourt faible en gras

-1.16

-0.82

Chips (patates)

+3.01

+1.69

Patates

+2.14

+1.28

Patates frites

+6.59

+3.35

Grains entiers

-0.59

-0.37

Grains raffinés

+0.56

+0.39

Boissons sucrées

+1.32

+1.00

Sucreries ou desserts

+0.65

+0.41

Produits de viande transformée

+1.76

+0.93

Gras trans

+1.44

+0.65

Dans la colonne de droite, vous voyez l’effet présumé sur le poids de la consommation quotidienne d’une portion de chacun des aliments, une fois les facteurs qui peuvent nuire à l’interprétation supprimés (facteurs confondants). La colonne du milieu indique l’effet constaté sans aucune mesure de compensation pour les facteurs confondants, comme la sédentarité par exemple.

Un regard rapide sur ces résultats fait ressortir les grands coupables: les patates, frites ou en chips. De plus, selon cette étude, les meilleurs alliés sont les fruits, les légumes, le yogourt, les grains entiers et les noix. Oui, oui, les noix aussi!

Une chose me surprend cependant: l’effet des boissons sucrées n’est pas aussi élevé que ce à quoi je m’attendais. Plusieurs études ont démontré que ces boissons sont le plus grand coupable de l’épidémie d’obésité (voir entre autres Le sucre serait-il un «tueur en blanc»? et Les calories sont-elles toutes égales?). Évidemment, comme les résultats de cette étude proviennent de questionnaires, il faut en prendre et en laisser, mais ils nous offrent tout de même une autre façon de voir les bons et moins bons aliments. Une motivation de plus qui permet de concrétiser l’alimentation sans passer par le sempiternel compte de calories… qui, de toute façon, ne fonctionne pas. 🙂

En terminant, le temps passé à regarder la télé est aussi associé avec un gain de poids. Mais ça, vous le saviez déjà.

Références:

1. Mozaffarian D, Hao T, Rimm EB, Willett WC, Hu FB. Changes in diet and lifestyle and long-term weight gain in women and men. N Engl J Med. 2011 Jun 23;364(25):2392-404. PubMed PMID: 21696306.

2. Jacob Schor, ND, FABNO, The Potato Chip Study Study confirms links between specific foods and weight loss or gain. Natural Medicine Journal, 2011 Jul.

15 commentaires

  1. A qui de droit
    Merci de faire connaitre mon opinion ,comment maigrir sans souci ,si des personnes tente comme moi de prendre les tisanes et les timbres que l’on colle sur nous (avant bras /ventre/cote des hanches )le succes est etonnant ,que l’on transmettre le message a d’autres lors d’une reussite, faites-le savoir afin d’aider son prochain j’en suis tellement heureuse,partageons notre bonheur Perdre 10 livres en quelques semaines est un vrai regain de vivre donnez nous des nouvelles.Excusez pour les erreurs de tape
    bonne cnance Thaise
    Excusez les

  2. Boonjour
    J’ai 86 ans et je tente de maigrir car j’ai engressai de 34 livres en quelques annees et j’ai essaye plusieurs produits pour maigrir,j.ai eu le cancer del’anus ,lors de mon sejour a l’hopital un medecin a qui je lui exprimais ma deception de maigrir sans resultat,m’a conseille (oublie pas que c’est un medecin en oncologie ) de prendre une tisane pour aider ma vessie et l’intestin de BELL et de me placer des timbres a tous les 2 jours pour quelques mois .Je vous avoue la confiance etait faible mais je me suis dit pourquoi ne pas tenter cette suggestion,ce que j’ai fait et a ma tres grande surprise j’ai perdu 10 livres dans 5 semaines ,tout en faisant attention de ne pas manger de desserts mais en mangeant de tout avec moderation sans me priver .Il m’a conseille de me mettre des timbres que la cie.Bell fabrique et je le conseille a tous (tisane un verre en me levant + coller un timbre aux 2 jours) c’est un miracle pour moi je le conseille e toutes les personnes qui veulent perdre du poids Essayez-le cela vaut la le coup,Je ne connaissais pas ces tisanes et timbres avant que le docteur de hop,Maisonneuve durant ma chimio /radiotherapie,voyez-vous il y a encore des soecialistes (oncologiste)qui la tete sur leurs epaules et ne craicnent de nous aider^pour retrouver la sante,Merci de me lire et de faire connaitre l’opinion d’une de vos lectrices assidues qui est tres heureuse en ce jour
    Thaise

  3. Tout à fait d’accord avec les commentaires de Genviève et Nicole. Eh bien oui Jean-Yves… une calorie est une calorie…
    C’est avant tout une unité de mesure, qui mesure la densité énergétique d’un aliment! La pomme de terre contient à elle seule plus de 20 nutriments essentiels à notre santé. Lorsqu’elle est consommée avec sa pelure, elle devient une bonne source de fibres alimentaires.
    J’ai des jeunes patients en pleine croissance qui me consultent parce qu’ils ont mal aux jambes causés par une insuffisance en potassium. Je leur suggère d’augmenter leur consommation de fruits et légumes, de se permette une poutine et de bouger.
    Il n’y a pas de mauvais aliments c’est l’excès et le manque de variété qui est plus la cause du surpoids!
    Désolé Jean-Yves, pour une fois, je suis moins d’accord avec toi et à mon avis l’étude cité a peu de crédibilité.

  4. Wow! Je viens de découvrir votre site par l’entremise de ma collègue à la SCSP, vos études sont très intéressantes! Merci d’avoir poursuivi votre carrière en dehors de la pharmacologie c’est très rassurant de savoir qu’il existe quelqu’un de qualifié qui se permet d’avoir une vision élargie de la santé globale.
    Au plaisir de vous rencontrer

  5. Miel et Cannelle : Les bienfaits sont invraisemblables sur votre moteur de recherches Internet !…

    Je l’applique chaque matin !…

    Résultats : 40 lbs. de perdues !…

    Comme par ” Miracle ” !…

  6. Bonjour Jean-Yves!
    Vos chroniques sont tellement intéressantes que j’ai le goût de les partager avec mes ami(e)s facebook, est-ce possible ou il faut absolument que je les réfère à votre site?
    Merci pour ces informations précieuses!
    Natacha Lapierre

  7. J’ai lu avec intérêt cet article. A 68 ans je réussi à contrôler mon poids sans me priver … je fais attention bien sûr … pas trop de pain, pas de pommes de terre dans la mesure du possible, un petit verre de vin chaque soir … c’est bon pour le moral … mais mon principal allié c’est LA MARCHE … je me fais un devoir de marcher chaque matin au moins 1:15 durant l’été … quand vient l’automne je profite de la fraîcheur pour marcher de 2:30 à 3:00 par jour. Je prend mes suppléments et je suis en grande forme …

  8. Bonjour !

    Vision rafraîchissante de présenter les aliments pour mieux les apprécier.

    Et oui ! l’école de pensée de la balance énergétique (calorie absorbée – calorie dépensée), en a déçu plus d’un(e)! Dommage que les autres facteurs soient cachés au bénéfice des diètes yoyo !

    Merci de le mentionner !

    Bonne journée !

    Louise Maena

  9. Ce qui fait engraisser, ce sont les calories. Et ce qui fait fondre les calories, c’est de bouger. Les frites et les liqueurs douces font engraisser, mais ce n’est pas là leurs seuls défauts. Quand aux pommes de terre, les nutritionnistes en ont abondamment parlé, c’est le beurre et la crème qu’on y ajoute qui contiennent le plus de calories. Alors à quoi sert votre article? Nous dire qu’on peut boire n’importe quoi, qu’il n’y a pas tant de calories dans une liqueur douce… on le sait, c’est écrit sur l’étiquette de valeur nutritive, mais il y a là-dedans une tonne de sucre qui a d’autres effets néfastes. Boire un coke et manger une frite de temps à autre, aucun problème. En faire une habitude alimentaire, c’est une autre histoire.

    1. Bonjour Nicole,
      Le viel adage: une calorie est une calorie… est faux.
      Un jour, il faudra que je prenne mon courage et que j’explique le tout. En attendant, cherchez à expliquer ce qui suit :
      Une tranche de pain blanc contient le même nombre de calorie qu’une tranche de pain brun. Pourtant celle de pain brun n’affecte que très peu la glycémie comparativement à celle de pain blanc.
      Une quantité de X calories dans un gâteau vous fera engraisser alors que la même quantité de calories dans un plat de lentilles ne le fera pas.
      Et pour terminer :
      Selon une étude clinique, les mêmes aliments n’ont pas la même valeur énergétique pour les volontaires de l’étude s’ils sont consommés avant l’étude ou après une période de quelques semaines d’entrainement.
      Vous pouvez faire une petite recherche sur le sujet et/ou consulter le site de Gary Taubes.
      Il est beaucoup trop simpliste d’affirmer que le nombre de calories fait engraisser et les exercices font maigrir. Parlez-en à n’importe quelle personne qui s’entraine pour perdre du poids et qui constate que la balance et la grandeur des vêtements ne bougent pas.
      Santé!

  10. Bonjour,

    Étude très intéressante en effet ! Toutefois, je ne suis pas tout à fait d’accord avec cette vision de l’alimentation. Pourquoi encore mettre le blâme sur les aliments ? En faisant valoir des aliments comme “des méchants dans la lutte contre l’obésité”, ça donne à la population comme message de les fuire… Ne sait-on pas que de l’interdit naît l’intérêt ? À mon avis, tout es une question de fréquence et de quantité.

    Une frite, c’est gras. Une frite, c’est riche en énergie (calories). Bien sûr que si on en mange tous les jours, ça finit par “avoir du poids dans la balance”. C’est un aliment moins nutritif, alors, on l’intègre à l’occasion et on laisse la place aux légumes, aux fruits, aux noix (oui, elles sont grasses et “caloriques”, mais reste-t-il qu’elles sont nutritives 😉

    Merci d’avoir partagé cette étude Jean-Yves, très intéressant !

    Geneviève.

    1. Bonjour Geneviève,
      J’aimerais vous citer une anecdote. Il y a de ça longtemps, je travaillais dans une pharmacie en milieu défavorisé. À un moment donné, je discute avec un patient assez jeune (de mémoire, fin vingtaine). Son dossier de médicaments en passablement long pour un individu si jeune.
      En parlant avec lui, j’aborde l’alimentation suite à la fameuse question: ” Comment diminuer les médicaments que je prends?”
      Je parle alors de fruits, de légumes, de vitamines, de fibres… je lui pose des questions sur son alimentation. Il me répond qu’il mange tous les jours une poutine pour souper. (Je cache mon horreur).
      J’essaie de savoir s’il sait ce que contient ladite poutine et s’il connait l’impact de cet aliment sur sa santé.
      Réponse: Ben, ça bourre et c’est pas cher.
      Morale: Oui, je crois qu’il faut “démoniser” certains aliments parce que force est de constater que le message d’alimentation intelligente ne passe pas.
      Dans bien des cas, le message doit être beaucoup plus concret: tel aliment est mauvais et tel autre est bon.
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*