Une de mes amies a tout récemment arrêté de fumer et j’ai été très surpris lorsqu’elle m’a annoncé qu’elle était beaucoup plus calme depuis qu’elle ne fumait plus. Il me semble qu’on entend plus souvent le contraire, mais elle semblait effectivement reposée.

Elle m’a alors expliqué que sa cigarette lui volait au moins 2 heures par jour! Voici son calcul:

Cela prend environ 10 minutes pour fumer une cigarette. Elle fumait au maximum la moitié de ses cigarettes en faisant autre chose (conduire, par exemple). À un paquet par jour (25 cigarettes), il en reste donc au moins 12 qu’elle allait fumer dehors, cessant du même coup son activité du moment (12 x 10 minutes = 2 heures).

Ainsi, pendant qu’elle préparait le souper, par exemple, elle devait prévoir des pauses cigarettes et avait toujours l’impression de courir. Au cours de ses nombreuses activités quotidiennes, elle se dépêchait constamment pour aménager dans son horaire les 2 heures requises pour fumer ses cigarettes. Y aviez-vous pensé? En tout cas, pour elle, ces 2 heures supplémentaires par jour sont une très bonne motivation à persévérer.

Oui, mais prendre une pause, ça fait du bien. Non?

C’est vrai. Les fumeurs qui travaillent dans un bureau profitent de leur pause cigarette pour relâcher un peu la pression et jaser entre collègues. Ces pauses sont donc « santé » en ce qu’elles font baisser leur taux de stress. Et il est bien connu que les non-fumeurs s’accordent beaucoup moins souvent ce genre de pauses.

La solution?

L’idéal serait donc de ne pas fumer (évidemment), mais de s’accorder des « pauses cigarettes » lorsqu’on est au bureau. Avez-vous des amis(es) qui fument? Sortez donc avec eux lorsqu’ils prennent leur pause. Avec le vent dans le dos, vous abaisserez votre taux de stress sans nuire à vos poumons!

Image : Wikipédia, Stefan-Xp

1 commentaire

  1. Que dire du germanium organique pour aider à éliminer les toxines du tabac ? J’avais lu, il y a plus de 15 ans, qu’il est essentiel pour «nettoyer» les poumons en particulier, mais aussi tout le système.
    Goji, ail, aloès ?

    Les fumeurs sont des parias… On ne voit que très rarement des conseils qui leur sont destinés et qui pourraient les aider avant qu’ils aient réussi à arrêter de fumer. Ils sont presque toujours victimes d’agressivité. Rares sont les personnes qui ont une compréhension de ce problème

    Souvent, les «vieux fumeurs» vivent dans des «conditions psychologiques» qui les empêchent d’arrêter.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*