• Recherche

Une mère de famille américaine poursuit le fabricant de Nutella pour publicité trompeuse.

Rien que du bon…

La publicité du produit laisse entendre que le produit contient surtout des noisettes (alors que ce n’est que le 3e ingrédient) et qu’il est «partie intégrante d’un déjeuner nutritif ou d’une collation saine». On nous vante les propriétés nutritives des noisettes qui «constituent une source importante de vitamine E, de fer, de calcium, de magnésium et de potassium» et «regorgent aussi de protéines, de bons gras et de fibres.»

Regardez d’un peu plus près

Lorsqu’on se donne la peine de lire l’étiquette, force est de constater que le produit n’est pas aussi santé que ce qu’on voudrait bien nous faire croire. Les 2 premiers ingrédients sont: sucre et huile de palme modifiée. En consultant les informations nutritionnelles, on apprend qu’une portion de 19g contient 11g (58%) de sucre! Les gras saturés et le sucre comptent ensemble pour environ 70% du poids des ingrédients du Nutella. Pour ce qui est des valeurs nutritives, elles sont bien faibles: 1g de protéines, 1g de fibres, 10% de la valeur quotidienne de vitamine E et seulement 2% de la valeur quotidienne de calcium et de fer. L’apport nutritif du produit ne compense assurément pas pour sa composante néfaste food!

La poursuite

Mme Athena Hohenberg, mère d’un enfant de 4 ans, affirme avoir été choquée quand elle a appris ces faits. En pensant offrir un déjeuner nutritif à son enfant, elle lui donnait du sucre et des gras de mauvaise qualité qui sont parmi les principaux coupables de l’épidémie d’obésité chez les enfants.

Mme Hohenberg considère donc que le Nutella ne fait pas partie d’un déjeuner équilibré et que la publicité est mensongère. Elle demande au fabricant de retirer cette publicité, de faire une campagne pour corriger le message et de rembourser les consommateurs floués.

Si Mme Hohenberg ressort gagnante de cette affaire, cela pourrait avoir un impact fort intéressant sur la véracité des allégations qu’on nous sert dans les publicités. C’est à suivre… 🙂

Entretemps, ne vous fiez pas aux publicités. Prenez le temps de lire les étiquettes!

Texte de la poursuite:

http://www.courthousenews.com/2011/02/02/Nutella.pdf

Communiqué:

Nutella manufacturer faces lawsuit over nutrition claims

By Caroline Scott-Thomas, Food Navigator-USA.com, 07-Feb-2011

21 commentaires

  1. Bonjour
    Y-a-t’il du nouveau dans cette affaire ?
    Je suis bien contente de lire ce billet !
    Non mais franchement, du nutella nutritif … n’importe quoi !

  2. alors pourquoi est-ce que la pub continue disant qu’on mange tant de noisettes et que les enfants sont meilleurs que les autres qui n’ont pas mangé du Nutella ??? À quoi sert cette dénonciation si ça continue comme avant …

    1. Bonjour Claudette,
      Pourquoi ? Parce que les grosses compagnies se croient tout permis. C’est pour ça qu’il faut transmettre l’information.
      Santé!

  3. La poursuite s’est réglée cette semaine. Nutella a réglé hors cour pour 3M$ US réparti sur les acheteurs, l’équivalent d’un remboursement de 4$ par pot vendu sur la période où la pub s’affichait. Voici le lien: http://ottawa.ctv.ca/servlet/an/local/CTVNews/20120427/nutella-spread-lawsuit-120427/20120427/?hub=OttawaHome
    Ce qui m’étonne, c’est la réaction des gens à la fin de l’article. La plupart trouve l’histoire stupide et que la dame aurait juste dû lire l’étiquette. Mais le fond, c’est que les compagnies ne devraient s’afficher comme produit santé quand ils vendent du bonbon à tartiner!

    1. Merci Normand,
      Le hic, c’est que malgré que la compagnie a été déboutée aux USA, elle continue impunément ici, au Canada… Allez comprendre.
      Santé!

  4. YES !!!

    C’est un bon moyen pour que l’intégrité en matière de publicité trouve sa place !

    Quelques poursuites comme celle-là, diffusées au grand public, pourraient sûrement faire changer les choses à grande échelle ???

    Félicitations à cette dame !

  5. Intéressante nouvelle… je ne savais pas…

    Pour ma part, je ne consomme aucun produit alimentaire qui est annoncé à la télé, n’achète aucun produit provenant d’une multinationale.

    Si le produit avait été biologique, c’est certain que le fabricant n’aurai pas eu le droit d’ajouter les deux (2) premiers ingrédients… car ce n’est indiqué mais c’est du sucre et de l’huile raffiné… des substances que notre corps ne reconnait tout simplement pas!

    La meilleure chose à faire, c’est d’encourager la filière biologique. Acheter, c’est voter!

    Bravo Madame Hohenberg.

      1. Bonjour Fromont,
        Un petit point. L’huile de palme non modifié n’est pas une source de gras trans. L’huile de palme modifiée de mauvaise qualité s’appelle habituellement huile de palmiste. L’huile de palme brute n’est pas très utilisée dans l’industrie alimentaire classique parce qu’elle a un gout, qu’elle n’est pas très stable, et a une couleur rougeâtre, etc.
        Par contre, dans le monde du Bio, on choisit habituellement une huile brute qui est, entre autres, source de tocotriénol et de caroténoïdes.
        Santé!

      2. Fromont, merci pour votre mise au point. Et aussi JYD pour avoir pris le temps de répondre.

        Il faut être aux aguets et lire les étiquettes sur les emballages même lorsque c’est BIO!

  6. Hourra, les gens sont de moins en moins dupe… Mais avouons qu’il y a beaucoup de travail à faire pour faire démentir la quantité industrielle de fausses informations que l’on reçoit des médias et des grosses compagnies (autant alimentaires que produits d’hygiène corporelle).
    Merci du partage de cette anecdote, et puissions nous tous développer notre sens du gros bon sens!

  7. J’ai vécu en Europe durant mon enfance et le nutella existait déjà mais sous une forme beaucoup moins sucrée, avec beaucoup de noisettes et aucun grans trans. Des années plus tard, de retour au Canada, j’ai découvert que Nutella était sur les tablettes des épiceries mais quelle ne fût pas ma surprise de constater que ce produit n’avait rien à voir avec ce que j’avais dégusté en France. Un autre exemple des produits européens adaptés au marché nord-américain avec beaucoup de pertes et peu de gains.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*