• Recherche

Je viens de lire un article qui fait un lien entre la prise régulière d’une multivitamine et les télomères, des marqueurs de l’âge cellulaire. Les télomères sont de petites sections d’ADN à l’extrémité de nos gènes. Leur rôle n’est pas parfaitement élucidé, mais on sait qu’à chaque fois que nos cellules se divisent, la longueur des télomères diminue. Ainsi, on peut estimer l’âge de notre corps par la longueur de ces structures.(1)

Ce concept est encore controversé, mais on constate que, dans des maladies génétiques impliquant un vieillissement accéléré, les télomères sont plus courts ou carrément absents. Une étude chez des jumeaux identiques indique aussi que ceux qui ont les télomères les plus longs ont davantage de chances de vivre plus longtemps.(2)

Revenons à l’étude qui a suscité mon intérêt. Des chercheurs ont examiné la longueur des télomères dans les chromosomes des leucocytes (globules blancs) provenant d’échantillons de sang de 740 femmes. Ils ont constaté que celles qui utilisaient une multivitamine régulièrement avaient des télomères en moyenne 5,1% plus de long que les non-utilisatrices.(3) Ce lien statistique apparaît pour un usage régulier estimé (à l’aide d’un questionnaire) à un minimum de 4 fois par semaine. Les chercheurs ont évalué que les nutriments alimentaires ayant l’effet le plus puissant étaient la vitamine E et la vitamine C. Un supplément de fer, par contre, pourrait avoir l’effet inverse.

Selon les auteurs cités dans le magazine Nutraingredients, il «s’agit de la première étude épidémiologique sur l’usage de multivitamines et la longueur des télomères. Les utilisatrices régulières ont souvent un style de vie santé et des apports nutritionnels de micronutriments plus élevés qui rendent l’interprétation des résultats difficiles.»(4)

Toujours est-il que la prise de multivitamines est le fait de personnes qui prennent soin de leur santé. La multivitamine ne remplace pas la nutrition, mais elle pourrait bien être un outil pertinent, sécuritaire et, finalement, peu dispendieux pour améliorer la santé et réduire le vieillissement pathologique. Bref, encore une étude qui contredit ceux qui affirment que prendre une multivitamine, «c’est payer cher pour jeter des vitamines dans la toilette!»

Jean-Yves

Références:

1. Télomères sur wikipédia

2. Aviv A. Leukocyte telomere length: the telomere tale continues. Am J Clin Nutr. 2009 Jun;89(6):1721-2. Epub 2009 Apr 22.

3. Xu Q, Parks CG, DeRoo LA, Cawthon RM, Sandler DP, Chen H. Multivitamin use and telomere length in women. Am J Clin Nutr. 2009 Jun;89(6):1857-63. Epub 2009 Mar 11.

4. Daniells S. Multivitamins linked to younger biological age: Study. Nutraingredients 2009 May 27.


6 commentaires

  1. Nous avons reçu une question par courriel et nous pensons qu’elle peut être d’intérêt général. Voici donc la question de Lida:
    Que penser de cette molécule controversée qu’est le DHEA. En effet, je suis témoin d’une incroyable frénésie liée à cette molécule autour de moi. Bon nombre de mes connaissances, surtout les femmes, sont convaincues par les effets anti-vieillissements du DHEA et essaient de s’en procurer à tout prix sur Internet. Personnellement, je suis très prudente avec les suppléments hormonaux ( sauf la vit. D, bien sûr).
    Les études cliniques auxquelles j’ai eu accès ne sont pas concluantes et sont souvent très contradictoires. Cela dit, comme je ne suis pas une experte en études clinique, je n’ai pas su décortiquer rigoureusement les études en questions.
    J’apprécierais beaucoup de connaitre votre opinion et votre avis d’expert là-dessus Jean Yves.
    Bien à vous!

    1. Bonjour Lida,
      Ce cher DHEA. J’ai un petit problème avec cette substance.
      Oui, le DHEA aide à augmenter les hormones de sa cascade : progestérone, œstrogène, testostérone, mais aussi potentiellement le cortisol (quoique là je tire un peu fort).
      Le problème clinique est que, comme elle sert de précurseur à l’oestrogène et à la testostérone, elle a la fâcheuse tendance à se transformer dans la mauvaise. Oestrogène chez les hommes et testostérone chez les femmes.
      Chez la femme, selon le dosage, ce n’est pas trop pire et souvent perçu comme une amélioration : plus d’énergie, plus de tonicité musculaire, plus “affirmative et combative” … mais si le dosage ou la voie métabolique est augmentée, on voit apparaître… de la pilosité.
      Chez l’homme, si l’oestrogène augmente… la masse graisseuse augmente et potentiellement un début de gynécomastie (des seins, souvent perçu comme une sensation désagréable plus qu’un véritable sein).
      Bref, je n’aime pas.
      Les 2 meilleurs moyens d’augmenter les taux de DHEA et d’hormone de croissance sont : L’exercice physique intense et le sommeil!!!
      Santé!
      JYD

      1. DHEA,parlons en, j’ai 67 ans et dès le matin je me sentais épuisée,très déprimée, une fatigue ÉPOUVANTABLE, aucun appétit et la perte de ma force, le physique n’est pas du tout 1 souci , dans ma famille nous faisons beaucoup plus jeune que notre âge et donc quand j’ai parlé de ce mal être à mon médecin, il m’a proposé la DHEA j’ai accepté uniquement pour essayer de retrouver plus d’énergie et de bien être et donc 3 mois plus tard, je marche 8 km par jour,plus de déprime, que d’énergie!!!!!, je suis retourné à mon potager 13h30 par jour et je fais 3 h/jour à la peinture, aussi 1 mental très clair et je recommence à faire des blagues, je suis trop bien et pourtant je me disais, ça c’est 1 attrape nigaud, mon mari est scotché du changement opéré chez moi du coup il va en parler à son doc,il court 10 km par jour mais il sent une baisse du côté de son mental.ZENETE du pacifique sud

        1. Bonjour Zenete
          merci pour votre témoignage
          Dommage que la DHEA sit illégale ici. Il existe bien une formule sous prescription mais pas en vente libre. J’aimerais beaucoup.
          Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*