• Recherche

Nous sommes très nombreux à nous soucier de la provenance des aliments que nous consommons, de leur préparation et de leur contenu, mais il n’est pas toujours évident de trouver l’information à ce sujet. Pour nous aider à identifier les aliments bio du Québec, de tout nouveaux repères viennent d’être dévoilés vendredi dernier à l’expo Manger Santé et Vivre Vert de Montréal.

La Filière biologique du Québec, LeQuébecBio.com, le Conseil des appellations réservées et des termes valorisants (CARTV) et les Aliments du Québec se sont regroupés pour développer deux nouvelles appellations : « Aliments BIO du Québec » et « Aliments BIO préparés au Québec ». Chacune est assortie de son logo distinctif.

Logo Aliments bio du QuébecLogo Aliments bio préparés au Québec

Le logo « Aliments du Québec » est déjà bien connu des consommateurs. L’ajout de ces nouveaux outils permet de reconnaitre les aliments d’ici qui sont produits ou fabriqués en régie biologique. Ainsi, non seulement le logo nous confirme le contenu et la production, mais également la provenance, donc la distance parcourue. Nous pouvons donc manger local, bio et encourager l’économie d’ici tout en respectant l’environnement, notre santé et nos convictions.

Au plaisir de manger santé!

15 commentaires

  1. J’ai entendu d’un producteur québecois, que ”préparé au Québe” ne voulait pas dire::100% de produits québecois! Il pourait y avoir des ingrédients, de base, comme le boeuf, qui pourait être d’un utre pays???

    1. Bonjour Julien
      Vous avez raison… partiellement.
      C’est à dire que le produit fabriqué au Québec n’est pas tenu d’être 100% québécois. Par contre, si l’ingrédient utilisé est disponible ici, il devra provenir d’ici. Ainsi, un chocolat peut être “fabriqué au Québec” même si le cacao ne pousse pas ici. Mais une tourtière devra utilisé les ingrédients (notamment la viande) du Québec pour avoir une appellation fabriquée au Québec.
      À l’opposé un aliment du Québec, doit contenir exclusivement des ingrédients d’ici.
      En tout cas, c’est que m’ont dit les gens du ministère.
      Santé!

  2. Bravo pour cette initiative… d’autant plus que le bio ecarte les agents de conservation, les colorants et d’autres produits chimiques et de synthese.

  3. Bonjour Yves…

    J’aime la novelle qui fait une différence pour moi importante…Au même temps je me pose la question: Pourquoi on n’affiche pas si le produit est OGM (organisme génétiquement modifié)ou non? Pour moi c’est un facteur très important. Les produits OGM ont une influence sur la génétique humaine. À mon avis l’affichage, “biologique”, exprime l’information que le produit à été cultivé ou élevé sans l’utilisation de pesticides chimiques, d’engrais chimiques ou d’autres produits chimiques, mais il ne dit rien sur la modification génétique, qui a un impact néfaste sur la santé de l’être humain.
    Bonne journée…Michel

    1. Bonjour Michel
      Biologique égale sans OGM.
      Ceci dit, la raison principale pour laquelle l’étiquetage des OGM n’existe pas : Les lobbys. Ils sont tellement puissants et tellement riches que même la Californie avec sa proposition 37 s’est affaissée devant les millions dépensés.
      Mais le biologique demeure notre seule protection.
      Santé!

  4. Impressionnant !
    Je suis amateur de teinture mère
    Dernièrement, je me faisais de l’alcool à l’ail
    26 oz Vodka et un bulbe d’ail…dans un pot, un mois à la noirceur
    J’aime bien comme apéritif,servi 1/2oz dans 6 onces jus tomates
    Ma fille a une amie qui cultive l’ail BIO
    Depuis des années, j’achetais l’ail à l’épicerie
    J’avais comme résultat un alcool verdâtre,comme chartreuse.
    J’ai essayé cet ail BIO …..l’alcool est restée claire
    Il faut sentir pour découvrir l’ail !
    Vraiment impressionnant, il y a vraiment une différence !
    A l’avenir on achètera l’ail BIO….pas beaucoup plus $$$$$

  5. C’est rassurant, par contre étant donné l’acceptation de produits contenant une quantité d’OGM au delà du seuil recommandé par Santé Canada, au Canada. J’espère qu’une politique du même genre que celle de Santé Canada sera appliquée au Québec.

  6. tu as raison, c’est une bonne nouvelle. Parce qu’il ne suffit plus de manger bio, mais encore + de considérer la provenance des aliments. La conscience s’agrandit. Je trouve que nous avançons vite et c’est réjouissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*