Je vous ai déjà parlé de l’Académie de l’Apothicaire, le site de formation et d’information sur les produits de santé naturels que mon équipe et moi-même avons mis en ligne en avril dernier. Nous y travaillons toujours pour vous offrir de plus en plus d’information et nous avons récemment mis en ligne un tout nouveau cours.

Santé osseuse et prévention des fractures

Le spectre de l’ostéoporose, tel une épée de Damoclès, plane au-dessus de nos têtes. Plusieurs personnes, surtout des femmes, se font prescrire des médicaments pour cette indication alors qu’elles se sentent en parfaite santé. Où trouver l’information pour comprendre? Y a-t-il des alternatives de traitement? La médication est-elle nécessaire?

Ces questions, la plupart des professionnels de la santé se les posent aussi, mais les informations crédibles sont plutôt difficiles à trouver.

Toutes les réponses, dans un seul cours

La nouvelle formation interactive de l’Académie de l’Apothicaire répond à ces questions. Elle aborde la problématique de l’ostéoporose, son diagnostic, son importance comme facteur de risque de fracture et son traitement. Basée sur les données les plus probantes, «Santé osseuse et prévention des fractures» révèle ensuite les différents produits de santé naturels et autres outils utiles dans une approche intégrée, tant pour améliorer le capital osseux que pour prévenir les fractures. La dernière partie de cette formation présente 4 personnes ayant des problèmes de santé osseuse et propose des outils pour chacun d’eux.

Accréditation professionnelle

Comme tous nos cours, «Santé osseuse et prévention des fractures» est accréditée par l’Ordre des pharmaciens du Québec. L’Académie de l’Apothicaire est également reconnue par la SOFEDUC (Société de formation et d’éducation continue), ce qui permet aux membres de plusieurs associations et ordres professionnels d’obtenir des unités de formation continues.

Bientôt disponibles: des livres électroniques

Sous peu, nous offrirons aussi des livres pour tous en format électronique (livrels). Il ne nous reste qu’un petit détail technique à régler et nous vous présenterons le premier livrel de la série Ma santé entre mes mains : «Quand les articulations font mal: Arthrite, arthrose et compagnie». Le second livrel, «Ossature sans fracture: Vaincre l’ostéoporose, naturellement», est déjà en production et sera offert peu de temps après.

Des informations indépendantes, pour tous

Que vous soyez pharmacien, physiothérapeute, naturopathe ou simplement quelqu’un qui tient à sa santé, l’Académie de l’Apothicaire vous offre des informations objectives, crédibles et reconnues sur les produits de santé naturels et les approches complémentaires. Venez nous visiter et inscrivez-vous sur www.apothicaire.ca.

Au plaisir de toujours mieux vous informer sur la santé et les produits naturels.

Jean-Yves

19 commentaires

  1. Bonjour,
    cette question peut intéresser tous vos lecteurs, je crois. J’ai assisté à votre conférence et j’ai acheté votre livre SOS OS. Je fais de l’ostéoporose avancée et j’ai convaincu mon médecin de remplacer les biphosphonates par Bône Buider en capsule cinq capsules par jour. Mais depuis quelque temps je le tolère difficilement. Puis-je sans danger baisser à trois par jour et avez-vous d’autres produits à proposer depuis la parution de votre livre( 2008), produits qui seraient plus tolérables pour les gens qui ont des problèmes d’intolérance gastrique. Merci de votre réponse.

  2. Bonjour Jean-Yves,

    c’est un cours qui semble très intéressant et pertinent pour moi.

    Je suis une femme de 50 ans. Je m’alimente bien et de façon variée, sans toutefois être portée sur le biologique ou autre tendance alimentaire spécifique. Je m’entraîne régulièrement (cardio 3x par semaine en alternance avec musculation en salle 3 x par semaine). Je prends 1000mg de vitamine D en saison hivernale depuis 3 ans. J’ai des habitudes de vie saine (non fumeuse, pas d’abus d’alcool, malbouffe à l’occasion seulement, entraînement, …).

    Suite à un examen médical de routine, j’ai passé une scintigraphie osseuse. Après les avertissements sérieux du médecin (j’aurais apparemment des os d’une femme de 70 ans, et dans dix je serai très à risque de fractures), j’étais ébranlée et je me suis informée plus sur le sujet, notamment en lisant les différents articles que vous avez écrit.

    Mes résultats d’examen sont les suivants : vitamine d à 72 et valeur T de la colonne lombaire : -3,4 col fémoral : -1,6 et hanche totale : -1,6. Donc ostéopénie et ostéoporose si je me fie aux informations trouvées sur votre site.

    Merci de vos bons conseils à venir,

    Et au plaisir de me procurer votre livre électronique à la fin juillet 🙂

    J.

    1. Bonjour Jocelyne
      Fin juillet, mon livre électronique sortira sur l’ostéoporose. Mon premier commentaire est d’augmenter la vitamine D pour augmenter votre taux sanguin à 125nmol. Soit par le soleil (20 minutes entre 10 et 14h ou plus sans bruler) soit par un supplément à 3000 UI par jour.
      un multiminéraux serait aussi une bonne idée.
      Mais, pas de raison d’avoir peur. 80% des fractures apparaissent chez des personnes qui ne font PAS d’ostéoporose. Donc, elle n’est qu’un facteur mineur.
      Santé!

  3. Bonsoir JY

    Je viens de lire le contenu de la formation, et en effet c’est fort différent du livre. Par contre est-ce le même coût si on veut juste être étudiant libre, sans demander de crédits, ni passer les examens ? Car ça me semble fort intéressant.

    Merci !
    hélène l

    1. Bonjour Hélène
      Les livres électroniques pour tous sont prévus fin juillet. Ils se détailleront $20.95. Les cours sont calculés en fonction des crédits et impliquent beaucoup plus d’information.
      Santé!

  4. Bonjour JY

    De retour de voyage ! J’aimerais savoir si le cours que vous offrez sur votre site a un contenu semblable, pareil ou différent de votre livre SOS.

    Merci et bonne journée à vous…

    hélène l

  5. Réponse à Madame G. Cardinal,

    Le Prolia (des anticops monoclonaux) agit de même façon que les bisphophonates (Fosamax, Actonel, etc…) en empêchant la destruction de l’os par les ostéoclastes…Mais, pour que les ostéoblastes (cellules qui reconstruisent l’os), il faut que les ostéoclastes travaillent… si leur travail est bloqué par les médicaments ci-dessus, alors le remodèlement osseux est compromis… svp, consultez un livre d’anatomie ou de physiologie (Marieb, Tortora ou autres) pour mesurer l’importance du remodèlement osseux… Avec ces médicaments, l’os est en “stand by”!… L’os n’est pas seulement minéral (ce qui assure sa rigidité), il a aussi une matrice protéique qui assure sa flexibilité… Avec les médicaments ci-dessus, l’os devient cassant! Renseignez-vous… entre autres, sur le site de http://www.santedesfemmes.com (site québécois dans la même ligne que celui de Monsieur JY Dionne) pour prendre sa santé en mains!

  6. Merci Jean-Yves et bravo à toute l’équipe!
    C’est donc à suivre…
    Je suis certaine que votre détermination à poursuivre vos recherches et donner l’heure juste à nous tous sera récompensée par des personnes heureuses de trouver des nouvelles façons de faire et des réponses à leurs questions.
    Au plaisir de vous lire.

      1. Changez de style de vie… adoptez un régime à 90% biologique (surtout biologique pour les viandes si vous consommez des animaux) sans produits laitiers et sans blé pendant 6 mois et voyez comment vous vous sentez. Vous serez surpris du changement.

      2. Bonjour Franca
        Comme je l’écrivais à Ghislaine, ce n’est pas un premier choix. Pas plus que le calcium seul.
        Commencez par prendre de la vitamine D. Ensuite, els minéraux intéressants sont le magnésium et le bore. Une formule de minéraux incluant ces 2 serait une bonne idée. Mais vitamine D d’abord.
        Et question pour vous. Pourquoi votre médecin vous prescrit ce médicament ? Si vous faites de l’ostéopénie, (donc un score T plus grand que -2,5), vous n’avez pas besoin de médicament. Point. L’ostéoporose n’est pas une maladie
        Santé!

    1. Bonjour Ghislaine
      Disons simplement que ce médicament n’est pas un premier choix. Il y a beaucoup mieux à faire avant de commencer les médicaments. Commencez par la vitamine D à 3000 UI par jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*