Cliquez ici pour écouter ma chronique du 23 mars à L’après-midi porte-conseil.

Selon l’Enquête québécoise sur les limitations d’activités (EQLA), réalisée en 1998 par l’Institut de la statistique du Québec, approximativement 1,4% des adultes québécois sont atteints d’une déficience visuelle. La déficience visuelle chez les adultes est principalement liée à la vieillesse (35%) et à la maladie (26%).(1)

DMLA

La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est la cause première de la cécité chez les personnes âgées de plus de 50 ans.(2) Elle attaque le centre de la rétine, qu’on appelle la macula. C’est dans la macula que se fait la vision précise des objets et des couleurs.(3) Lorsque la macula se détériore, la vision centrale devient de plus en plus floue. La DMLA affecte donc la qualité de vie de façon importante. Imaginez perdre la vue précise. Vous captez la lumière, vous êtes capable de vous déplacer, mais la lecture… oubliez ça!

La rétinite pigmentaire est une autre forme de dégénérescence maculaire, une variante génétique de la DMLA.(4)

Malheureusement, on ne connaît pas de moyen de guérir cette maladie. Tout au plus peut-on freiner sa progression.

Cataracte

La cataracte est une autre dégénérescence de l’œil très fréquente et est caractérisée par l’opacification du cristallin (la lentille de l’œil). Contrairement à la dégénérescence maculaire, la cataracte se traite par chirurgie.(5)

Facteurs de risque

Les facteurs de risque de la DMLA et de la cataracte sont sensiblement les mêmes:

·Âge: le risque de DMLA augmente de manière significative à partir de 50 ans, alors que la cataracte sénile se manifeste surtout après 70 ans.

·Tabagisme: le seul facteur pronostique prouvé.

·Antécédents familiaux: le risque de DMLA est multiplié par 4 si un frère ou une sœur est atteint. 20 % des cas seraient familiaux.

·Hypertension artérielle: augmente le risque de DMLA d’un facteur de 1,26.

·Exposition solaire (UV).

·Traitements: certains traitements comme des corticothérapies prolongées augmenteraient le risque de cataracte.

·Maladies: le diabète et certaines maladies métaboliques affectent la santé du cristallin.

·Nutrition: la dénutrition ou encore une diète pauvre en fruits et légumes colorés. Une diète riche en aliments à index glycémique est aussi un facteur de risque (farine blanche, féculents, sucres, etc.)

Outils de prévention

Pour garder vos yeux en santé le plus longtemps possible, il ne faut pas attendre que la dégénérescence s’installe. Commencez dès maintenant à soigner vos yeux. Voici donc des moyens de prévenir certains troubles dégénératifs de l’œil.

Les lunettes soleil demeurent la meilleure protection contre les UV.

Certaines substances, dans l’alimentation ou dans les suppléments, peuvent également prévenir les dégénérescences de la rétine et la cataracte.

La lutéine (et la zéaxanthine)

La lutéine et la zéaxanthine, deux caroténoïdes (pigments végétaux colorés), sont particulièrement concentrées au niveau de la macula, dans la rétine. Ces deux caroténoïdes agiraient comme des filtres et protégeraient principalement des dommages de la lumière bleue. Au niveau épidémiologique, un lien inverse a été établi entre la concentration sanguine de ces caroténoïdes et la prévalence de dégénérescence maculaire.(6) En d’autres mots, plus vous mangez de sources de ces carotènes, moins vous avez de risque de développer une dégénérescence maculaire.

Les suppléments de lutéine et zéaxanthine semblent jouer un rôle dans la prévention des troubles de la rétine,(7) mais leur effet curatif n’est pas prouvé.(8) Par contre, selon une étude publiée dans Optometry 2000, des dosages plus élevés (40mg/jour pour 9 semaines et 20 mg/jour ensuite, pour un total de 26 semaines) ont mené à une amélioration significative de la vision chez des patients ayant une dégénérescence de la rétine confirmée.(9) Une étude de cas a utilisé deux volontaires pour déterminer l’effet d’une dose de 30 mg de lutéine libre par jour. En 20 à 40 jours, la capacité des filtres bleus de l’œil a augmenté. Cet effet a plafonné après environ 50 jours. La lumière bleue et, inversement, la capacité de l’œil de s’en protéger, sont des facteurs de risque importants pour le développement des dégénérescences maculaires.(10)

Les doses de lutéine recommandées par les différents auteurs varient entre 6 et 12mg par jour en prévention, et jusqu’à 40mg en traitement (traitement qui reste, pour l’instant, très spéculatif).

La lutéine et la zéaxanthine peuvent aussi aider à prévenir la cataracte (de 20 à 50%).(11)

Sources alimentaires de lutéine et zéaxanthine

Les légumes vert foncé sont ceux qui renferment le plus de lutéine. Notez que la plupart des données actuelles ne séparent pas la lutéine et la zéaxanthine.

Teneur en lutéine et zéaxanthine de quelques aliments(12)
Aliment Portion
(250 ml)
Quantité
Chou vert frisé cuit 130 g 24 mg
(zéa.: 0,224 mg*)
Épinards cuits 180 g 20 mg
(zéa.: 0,322 mg*)
Courges d’été cuites 180 g 4 mg
Courges d’hiver cuites 205 g 3 mg
Brocoli 156 g 2 mg
(zéa.: 0,023 mg*)
Pois verts en conserve 170 g 2 mg
(zéa.: 0,058 mg*)
Maïs en conserve 256 g 2 mg
(zéa.: 0,686 mg*)

Sources :
USDA National Nutrient Database for Standard Reference, Release 16. Lutein + zeaxanthine (mcg) Content of Selected Foods per common Measure, sorted by nutrient content..
* USDA Nutrient Data Laboratory. Agricultural Research Service. Zeaxanthin Content of Selected U.S. Foods – 1998.

La vitamine C

La vitamine C en supplément est un antioxydant puissant. Le cristallin est le tissu du corps qui en contient le plus. Il semble que l’usage de vitamine C pourrait aider à prévenir la cataracte. On parle ici d’une dose de 500mg par jour, idéalement avec d’autres antioxydants, tels la vitamine E et le bêta-carotène. Pour les carotènes, il est préférable d’avoir un apport alimentaire de plusieurs carotènes comme le lycopène de la tomate, la capsaxanthine du piment, le bêta-carotène des carottes et patates douces, etc. Dans les aliments, ces molécules antioxydantes se retrouvent associées à d’autres qui multiplient leurs effets.

Les omégas 3

La consommation d’omégas 3 marins (AEP et ADH) pourrait aussi réduire le risque de développer une DMLA. (Voir Dégénérescence maculaire: une lueur d’espoir)

Autres nutriments

Le sélénium, le zinc, la vitamine B2 et les flavonoïdes (alias les plantes au fort potentiel antioxydants comme le bleuet, le ginkgo, etc.) peuvent aussi jouer un rôle.

La fameuse étude AREDS

Vous avez peut-être vu sur les tablettes des suppléments portant l’appellation AREDS. AREDS (Age-Related Eye Disease Study) est une importante étude ayant évalué l’impact de divers facteurs sur les maladies oculaires liées à l’âge. Lors de cette étude, les patients prenaient quotidiennement des suppléments contenant 15mg de bêta-carotène, 500mg de vitamine C, 400UI de vitamine E, 400µg de sélénium et 80mg de zinc élémentaire. En utilisant ces suppléments sur une période moyenne de 6,3 ans, les participants ont eu un facteur de protection de 28% par rapport au placebo.(13)

Malheureusement, les suppléments vendus sous le vocable AREDS contiennent généralement des dosages loin au-dessous de ceux de l’étude.

Cette même étude a permis l’évaluation de divers autres facteurs de risque des dégénérescences de l’œil. Les résultats démontrent que la réduction de la charge glycémique de l’alimentation diminue le risque de développer la DMLA. Chez ceux qui ont une diète plus riche en aliments à index glycémique élevé (aliments raffinés, farines blanches, sucre et féculents), le risque de développer une DMLA est augmenté de 49% par rapport à ceux qui ont une diète à charge glycémique plus basse (plus de fruits et légumes, moins de féculents).(14)

Résumé des dosages pertinents selon JYD

Lutéine et zéaxanthine: au moins 6mg, idéalement 12mg et plus.

Vitamine C: 500mg par jour.

Vitamine E: entre 200UI et 400UI de source naturelle (d-alpha tocophérol), idéalement des tocophérols mélangés.

Zinc: 30mg.

Vitamine B2: 10mg à 25mg.

Sélénium: 200mcg.

Cuivre: 2mg.

Oméga 3 de poisson: 600mg (EPA & DHA). Dans le cas de la rétine, il semble que le DHA soit plus important, mais ça reste à confirmer.

Caroténoïdes divers: apport alimentaire d’abord.

Et n’oubliez pas de réduire votre consommation d’aliments à index glycémique élevé et d’augmenter celle de fruits et légumes…

Références :

1.Regroupement des aveugles et amblyopes du Québec (RAAQ) http://www.raaq.qc.ca/index.php?section=03&quelContenu=03_02

2.Association québécoise de la dégénérescence maculaire http://www.degenerescencemaculaire.ca/index.php?id=88

3.http://fr.wikipedia.org/wiki/Dégénérescence_maculaire_liée_à_l%27âge

4.http://fr.wikipedia.org/wiki/Rétinite_pigmentaire

5.http://fr.wikipedia.org/wiki/Cataracte_(maladie)

6.Mares-Perlman JA, Fisher AI, Klein R, et al. Lutein and zeaxanthin in the diet and serum and their relation to age-related maculopathy in the third national health and nutrition examination survey. Am J Epidemiol2001;153(5):424-32

7.Pratt S. Dietary prevention of age-related macular degeneration. J Am Optom Assoc 1999;70:39-47.

8.Aleman TS, Duncan JL, Bieber ML et al. Macular pigment and lutein supplementation in retinitis pigmentosa and Usher syndrome. Invest Ophthalmol Vis Sci 2001 ;42(8):1873-81

9.Dagnelie G, Zorge IS, McDonald TM. Lutein improves visual function in some patients with retinal degeneration: a pilot study via the Internet. Optometry2000 ;71(3):147-64

10.Landrum JT, Bone RA, Joa H et al. A one year study of the macular pigment: the effect of 140 days of a lutein supplement. Exp Eye Res1997 ;65(1):57-62

11.Lyle BJ, Mares-Perlman JA, et al. Antioxidant intake and risk of incident age-related nuclear cataracts in the Beaver Dam Eye Study. Am J Epidemiol. 1999 May 1;149(9):801-9.

12.http://www.passeportsante.net/fr/Solutions/PlantesSupplements/Fiche.aspx?doc=luteine_ps

13.Age-Related Eye Disease Study Research Group. A randomized, placebo-controlled, clinical trial of high-dose supplementation with vitamins C and E, beta carotene, and zinc for age-related macular degeneration and vision loss: AREDS report no. 8. Arch Ophthalmol. 2001 Oct;119(10):1417-36. Erratum in:Arch Ophthalmol. 2008 Sep;126(9):1251. PubMed PMID: 11594942; PubMed Central PMCID: PMC1462955.

14.Chiu CJ, Milton RC, Gensler G, Taylor A. Association between dietary glycemic index and age-related macular degeneration in nondiabetic participants in the Age-Related Eye Disease Study. Am J Clin Nutr. 2007 Jul;86(1):180-8. PubMed PMID: 17616779.

 

 

11 commentaires

  1. menacée de DLM M (myopie) donc plutôt une cause mécanique ? j’ai lu vos préconisations à propos de AREDS et cela me convaincq bien. Juste à propode la vit B2 ai-je bien lu comme dose proposée 12mg (bcp plus que la norme, ce qi n’est apparemment pas inquiétant car il n’y a pas de dose maximum pour cette vitamine. J’aimerais cependant avoir votre confirmation)
    Merci infiniment pour cet article qui synthétise super bien tout ce que j’ai pu lire à ce sujet sur internet
    Bien à vous
    Martine Garros

  2. Monsieur Dionne votre article sur la cécité m’a bcp intéressé. Je me pose une question à propos de la vit B2, la Riboflavine et vous préconisez la valeur de 12mg/——-jour, ce qui est 10x plus que le dose habituelle. Est-ce bie cela ? et en ce cas est-il possible de trouver cette dose dans une alimentaion végétarienne ?

    Il existe un complément chez Biovea de vit B12, pensez vous qu’en l’utilisant à la dose de 12mg/———jour ce soit sans inconvénient (ce qui semble être le cas pour cette vitamine )

    Je suis menacée de DMLM(Myopie) et cherche à prévenir autant que je le peux.

    Merci de votre réponse

    1. Bonjour Martine
      Je sais qu’en France, on est “allergique” aux dosages élevés mais dites-vous que la vitamine B2 se donne à des doses de 400mg au coucher pour des migraines sans effet secondaire et avec des résultats intéressants. Donc 10 à 25mg par jour sont sécuritaires.
      Je ne sais pas en France mais ici, il est assez facile d’avoir une multivitamine fournissant un complexe de vitamine B de 25mg ou 50mg voire 100mg.
      Santé!

  3. Décolement de la rétine

    Outre ces maladies de l’oeil liées à des possibles carences alimentaires ou des troubles liés à la conditions physique, attention au “décolement de la rétine”.

    Cet accident physique touchant principalement les myopes et les diabétiques peut aussi vous toucher surtout après 50 ans.

    DIagnostique: objets flotants brouillant la vision, ou/et apparition de légers éclairs sans raison environementale.
    Le “décolement de la rétine” peut mener en quelques jours ou semaines à la cécité de l’oeil impliqué!
    C’est une urgence médicale prioritaire si on constate ces symptomes plusieurs jours durant.

    Détection: demander à un simple oculiste un examen du fond de l’oeil qui détermine la situation en moins d’une heure. (Bien sûr il faut vérifier si votre oculiste a spécifiquement cet équiement de diagnistique.)

    Un accident ou un simple choc physique à la tête peut en être à l’origine ou simplement la génétique familliale!

    Le traitement se pratique avec d’autant plus de facilité et de succès que le trouble est détecté le plus tôt possible.

    En connaissance de cause

    Ce petit compte rendu, si j’en avais trouvé un semblable sur l’internet avant d’être moi-même ennnuyé par cette situation m’aurait sauvé beaucoup beaucoup de soucis à tant de niveau!
    N’hésitez pas à le faire circuler.

    1. Bonjour Aline,
      Oui, vous êtes bel et bien abonnée. Je suis désolée pour le texte en anglais lors de l’abonnement, mais je n’ai malheureusement pas accès au code pour le changer.
      Merci de votre intérêt!
      Michèle, Webmestre

  4. J’ai de la difficulté avec mon mot de passe,le dernier est-il correct?
    J’aimerais bien que tout soit en français dans vos demandes d’inscription.Merci beaucoup.J’ai 78 ans et j’aime énormément vos renseignements.Je vous félicite pour tout votre savoir et la volonté d’aider les gens.C’est très méritant.Nous avons tous besoin de vous et l’ordi.est le meilleur outil pour nous être utile.Continuez….Aline.

  5. Monsieur Dionne,

    J’ai une question autre que celle de la semaine, mais je n’ai pas d’autre tribune pour la poser.

    Est-il vrai que l’aubépine contribue à maintenir un bon rythme cardiaque? Je suis affectée de cette anomalie et de tachycardie supraventiculaire depuis 40 ans. Suite à des examens, le cardiologue m’a confirmé que ce type est sans danger. Est-il sécuritaire d’utiliser de l’aubépine? Y a-t-il des contre indications ou des interactions avec d’autres médicaments. Je prends 0.250 de Syntroïde de même qu’un comprimé de 6mg de bromazepam avant le coucher pour contrôler l’anxiété.

    Merci de votre attention,
    Nicole D. L.

  6. Merci monsieur Dionne pour vos bon articles et avis sur la santé. Je souhaite que vous soyez lu par de plus en plus de gens !

    Suite à une recherche dans la littérature scientifique sur les omega 3 entre autre, des études mentionnent que l’acide docosapentaenoic (DPA) est un type d’acide gras, provenant des omega 3, qui favorise le bon fonctionnement du cortex visuel, l’EPA étant plus destiné à la partie cognitive du cerveau, en ce qui a trait à sa distribution au plan cérébral seulement. Le DPA n’est jamais ou que très rarement mentionné, alors que le corps en a aussi besoin pour la santé des vaisseaux sanguins (DPA synthétisé par le EPA à ce niveau normalement).Les préoccupations de la santé publique visant l’ampleur des problèmes de santé, les maladies cardiovasculaires sont plus mises sur la sellette. Cependant, les effets de ces maladies dont les problèmes occulaires font parties deviennent des traces alors que pour l’être humain qui en souffre c’est important de le savoir pour pouvoir agir et limiter la dégénérescence.

    Y ajouter l’exercice et tout se complète !

    bonne journée !

    Louise Maena Paquette

  7. Merci, très intéressant et moi qui ne porte jamais de lunettes de soleil, est-ce que je vais payer la note? un opticien, il y a très longtemps m’avait dit que l’oeil était fait pour se protéger, ce n’est pas la raison pour laquelle je n’en porte pas, c’est l’ajout sur une lunette ou en avoir toujours 2 sur soi, j’en ai une dans l’auto et j’oublie de la porter…je veux voir les vraies couleurs.
    et
    je trouve compliqué toutes ces vitamines, on ne peut manger de tout à tous les jours, alors je vais espérer que ma nourriture et mon style de vie feront en sorte que je vieillisse le plus en santé possible!
    Ciao et bon salon à Québec !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*