• Recherche

Le débat sur les OGM n’est pas terminé!

Ces fameux organismes génétiquement modifiés ont certes des utilités. Par exemple, les mutations provoquées sur certains outils de laboratoires ont permis de faire des pas de géant dans la compréhension de processus biologiques et cellulaires. On leur doit le développement de quelques nouvelles thérapies.

Par contre, lorsque appliqué à la production agricole, le génie génétique n’a qu’un et un seul but: augmenter les revenus de celui qui possède le brevet. Dans le cas des OGM alimentaires, la preuve de l’innocuité, pour nous et pour l’environnement, n’a toujours pas été faite hors de tout doute. Bien entendu, des études apportent des arguments pour et d’autres, des arguments contres. Mais nous, consommateurs, sommes-nous en droit de choisir? Le gouvernement canadien est d’avis que non.

Du 3 au 7 mai dernier, la Commission du Codex alimentarius, qui s’est réunit à Québec, a discuté de l’étiquetage des OGM. Le Brésil y a présenté une position qui reconnaît à chaque pays le droit d’adopter le modèle qui lui convient le mieux pour l’étiquetage des aliments contenant des OGM. Cette position était appuyée par de nombreux pays et par l’Union européenne. Quant au Canada, il s’y est opposé.

Notre gouvernement veut non seulement empêcher l’étiquetage des aliments contenant des OGM (dans tous les pays!), mais pire, il parle d’empêcher l’appellation sans OGM. Dites-moi, mais dites-moi donc, est-ce notre intérêt qu’il défend si ardemment?

Les consommateurs, vous, moi, en Europe, au Canada et dans tous les pays, veulent savoir! Ils veulent prendre leurs propres décisions.

Allez voir sur le site de union consommateur pour en savoir plus et faire connaître votre mécontentement à notre ministre de la santé (ça ne prend qu’une petite minute):

http://www.consommateur.qc.ca/union-des-consommateurs/?page_id=368

Santé!

JYD

5 commentaires

  1. Bonjour Jean-Yves,

    J’avais reçu ce lien de mon fermier de famille, mais je suis contente de voir que la vague de réaction se poursuit. Espérons que ce mouvement portera fruit.

  2. Alors qu’on en est au temps des potagers qui débutent, cette réponse canadienne absurde et manipulatrice me donne de l’urticaire !!!
    Merci de nous présenter ce lien, je fais suivre à mes contacts. Plusieurs gouttes d’eau forment un océan…

  3. Bonsoir Jean-Yves,

    Mais comme c’est enrageant de nous faire mener comme ça. Décidément, une autre preuve que notre cher gouvernement passent les intérêts de Monsanto et al bien avant les nôtres. Ont-ils peur de ces compagnies ou retirent-ils de gros bénéfices d’elles ?

    Merci beaucoup de ton implication. J’espère qu’un très grand nombre de gens signeront la pétition pour que nos dirigeants réalisent que nous ne sommes pas des pantins et qu’ils ne peuvent pas faire ce qu’ils veulent lorsque leurs décisions sont au détriment de notre santé, celle de nos animaux et de l’environnement. Encore une fois, merci.

  4. Bonsoir Jean-Yves,

    Je suis contente que tu en parles.
    On ne peut parler de ‘qualité alimentaire’ et de nourriture ‘vraie’ ou ‘authentique’ sans penser à l’agriculture et aux OGM.

    Encore une preuve décevante que les ‘intérêts’ des compagnies ont du pouvoir sur les prises de décision de nos dirigeants et passent bien avant la liberté et le bien-être des gens.
    On dirait que ça sent l’influence U.S …??

    Merci encore de nous prêter tes antennes !

  5. Ce n’est pas le premier geste indécent que pose ce gouvernement.
    Il est très important de savoir et pouvoir choisir ce que nous voulons manger.
    Jean Yves votre émission et votre site sont très pertinent.
    Merci GHL

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*