• Recherche

C’est ce qu’on peut lire à la porte des restaurants chics en Suisse, au printemps. Cette primeur est courue par les clients comme une finesse, un peu comme les asperges fraîches. Mangée en entrée, avant un plat de poisson, la salade de dents-de-lion est appréciée pour sa saveur et ses multiples bienfaits.

Vous admettrez avec moi que dent-de-lion sonne beaucoup plus joli que pissenlit! Les deux noms font référence à certaines particularités de la plante. Le premier s’inspire de la forme de ses feuilles profondément dentelées, qui rappellent la dentition du lion, tandis que le second s’inspire plutôt de son effet…

Mais le plus comique et le plus intéressant à propos de cette plante si commune, est la perception qu’on en a. Si, en Suisse, en Italie et dans d’autres pays d’Europe, on la considère comme une gastronomie saisonnière prisée, ici (en Amérique), la pauvre dent-de-lion est l’ennemie jurée de tous les adeptes de la tondeuse. Est-ce parce qu’elle est trop commune, pas assez « exotique »?

Peu importe, il est quand même curieux de voir ces mêmes « gazonophiles » aller à la pharmacie s’acheter une cure de nettoyage du printemps. Il n’est pourtant pas nécessaire d’acheter une cure du printemps quand on peut joindre l’utile à l’agréable en consommant ce légume riche en vertus nutritionnelles et médicinales tout en sarclant son gazon. Surtout maintenant, depuis que les pesticides sont interdits en ville. Profitez-en pour vous faire une petite salade! Cueillez simplement les feuilles ou la plante entière (oui, la racine se mange aussi!). Trempez-la dans l’eau froide pour la nettoyer et servez avec la verdure de votre choix, ou toute seule. Voilà, un légume plus local et plus écologique que n’importe quel autre!

Les bienfaits du pissenlit

La dent-de-lion (Taraxacum officinale) est une plante très intéressante pour le système digestif. Elle contient des composants amers qui stimulent la digestion paresseuse. Sa feuille, un des meilleurs diurétiques végétaux, est aussi une bonne source de potassium et de carotènes.

Sa racine est excellente pour revigorer votre foie. Elle favorise l’élimination des toxines de l’organisme (propriétés dépuratives) et augmente l’écoulement de la bile (effet cholagogue) pour une meilleure digestion. La racine est aussi une source d’inuline, une fibre qui a un effet prébiotique, donc qui aide à la multiplication des bonnes bactéries (probiotiques, bifidobactéries) dans l’intestin.

La plante entière est utilisée pour stimuler l’appétit, pour l’irritation de l’estomac (dyspepsie), pour les flatulences (gaz) et pour alléger la sensation de « trop-plein » après les repas.

Jean-Yves

photo: UpstateNYer

2 commentaires

  1. Contente de voir notre gentil apothicaire naturopathe en ligne avec des nouveautés régulières
    YÉ!
    À propos du pissenlit ,petit ajout d’herboriste sauvage, j’ajouterais ceci:
    comme le temps de feuilles est presque passé même au Québec, c’est le moment de cueillir les tiges et d’en grignoter un par jour et d’ en ajouter une de plus jusqu’au septième. De faire pareil , mais en ordre décroissant, donne une bonne cure dépurative et cholagogue. C’est amer mais donne une purge douce gratos!
    Aussi, son latex frais appliqué plusieurs fois par jour sur une verrue peut la faire disparaître.
    En outre, la décoction de ses fleurs dans le double d’eau et de la gélatine ou agar-agar, sucré ou salée au goût, donne une belle gelée dorée. Quant au vin de pissenlit, lui aussi fait avec les fleurs, on en trouve une multitude de recettes dans les livres et sur le net, tradition avant tout québécoise, même si le pissenlit est une autre sacrée importée tenace de ma trempe….
    Salut aux amoureux de TOUTES les plantes!

    1. Merci beaucoup Anny, c’est un super complément à mon petit article.
      Je savais que je pouvais compter sur toi pour enrichir mes dires.
      Bonne continuation
      Jean-Yves

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*