La saison des carnavals est souvent associée aux abus d’alcool. 🙂 Le soir même, ça peut être plaisant (ou pas), mais le lendemain, ça l’est rarement. Le réveil survient toujours trop tôt (surtout si vous avez de jeunes enfants)!

À moins de vouloir devenir ascètes, nous rêvons tous de trouver le moyen de profiter des plaisirs et de certains excès raisonnables (je sais, c’est contradictoire) sans subir les foudres d’un foie engorgé et d’une tête qui préférerait faire l’autruche sous l’oreiller plutôt que de voir poindre le jour. Après un repas bien arrosé de vin rouge, qui aime se réveiller à 2 ou 3 heures du matin en nage (il n’y a pas que la ménopause qui donne des chaleurs) et en cherchant son air?

D’abord, quelques mythes

Un mythe qui a la vie dure: l’alcool réchauffe!

FAUX. L’alcool procure une sensation de chaleur parce qu’il cause une vasodilatation. Le sang chaud se rend donc aux extrémités froides et les réchauffe, entrainant, en bout de ligne, une perte de chaleur. Prendre un p’tit coup de fort au froid augmente donc les risques de subir des hypothermies et des engelures.

Le café réduit le taux d’alcool

FAUX. Le café peut vous aider à vous sentir plus vigilant, mais il ne change rien à votre état. Le taux d’alcool reste le même, la vitesse de réaction aussi et le policier qui vous arrêtera peut-être sera tout aussi non compréhensif!

Les causes de la gueule de bois

Dans un article de KH McDonough publié dans Toxicology, on apprend que les effets toxiques de l’alcool, tant aigus que chroniques, sont principalement des dommages de types oxydatifs causés par la génération de radicaux libres. Ainsi, une partie des effets nocifs sont dus à un épuisement des réserves d’enzymes antioxydantes du corps comme la glutathion peroxydase, la superoxyde dimutase, etc.(1) Les autres effets désagréables sont causés par la déshydratation, la baisse de la glycémie (sucre dans le sang) et, surtout, la saturation du métabolisme de l’alcool qui produit alors un métabolite toxique (de l’acétaldéhyde) au lieu du métabolite bénin habituel (l’acide acétique).

Réduire le prix à payer

Voici les résultats d’une petite recherche que j’ai effectuée pour dénicher des perles rares qui peuvent nous aider à prévenir la gueule de bois. J’ai entre autres trouvé des recettes comportant plusieurs ingrédients suggérés par des médecins alternatifs comme Andrew Weil et Julian Withaker. Voici un commentaire sur la pertinence de quelques-uns de ces produits.

Le cocktail du Dr Withaker

À prendre avant la soirée, et aussi le lendemain…

· 500 mg de N-acétylcystéine

· 1 000 mg de vitamine C

· 150 mg d’extrait standardisé de chardon Marie

· 50 mg de vitamine B1

N-acétyl cystéine (NAC)

Le NAC, en association avec des antioxydants comme la vitamine C, aide à maintenir les taux de glutathion (enzyme antioxydante) qui sont autrement diminués par les radicaux libres créés lors du métabolisme de l’alcool. Il n’y a pas, évidemment, d’étude clinique publiée sur l’effet du NAC sur l’alcool et la gueule de bois, mais la logique est intéressante puisque le NAC est un précurseur du glutathion.

Vitamine C

Antioxydant connu, la vitamine C a pour effet de réduire les dommages des radicaux libres. Son utilisation pour la gueule de bois répond donc à une certaine logique, mais, vous l’aurez deviné, personne ne s’est penché sur son efficacité pour cette indication précise.

Chardon Marie (note – la plupart des plantes pour le foie font l’affaire)

Le chardon Marie (Silybum marianum) est une plante bien connue pour ses effets de détoxication et de régénération du foie. Elle montre la capacité de prévenir la diminution des enzymes antioxydantes associées à la consommation aiguë ou chronique d’alcool.(2) La dose recommandée varie de 140 mg à 210 mg d’un extrait normalisé (70 % à 80 % de silymarine). L’artichaut a la même réputation que le chardon Marie, alors, lorsque vous en voyez de beaux à la fruiterie, pourquoi ne pas les inclure au menu?

Vitamine B

La vitamine B1 est un ingrédient classique du traitement de l’alcoolisme à cause de son rôle dans la prévention des atteintes neurologiques comme le delirium tremens.(3) Elle pourrait peut-être jouer un rôle chez l’individu non alcoolique, mais ça reste à prouver. Toujours est-il que 50mg (dans le cocktail du Dr Withaker) est très au-dessous de la dose toxique et ne cause pas d’effet secondaire. Si ça ne vous aide pas, au moins, ça ne vous nuira pas. La vitamine B6 pourrait aussi réduire la gueule de bois par son effet antinauséeux.

Autres produits intéressants

Ginseng

Le ginseng (Panax ginseng) augmente la clairance (vitesse d’élimination) de l’alcool en activant les enzymes qui en sont responsables.(4) Chez l’humain, il augmente la vitesse d’élimination de l’alcool de façon significative. Une heure après la consommation d’alcool, le groupe traité avait un taux d’alcool sanguin de 35% inférieur au groupe contrôle.(5) Le ginseng démontre aussi des effets sur la vigilance et la coordination motrice qui aident à contrebalancer les effets de l’alcool. Chez le rat, le ginseng a renversé le processus de dégénérescence du foie provoqué par la consommation d’alcool et pouvant mener à la cirrhose.(6) Le ginseng protège les organes vitaux et le système nerveux central des effets néfastes de l’alcool, ce qui pourrait réduire la fatigue associée à la consommation d’alcool et favoriserait une meilleure énergie. Une étude effectuée en URSS a également noté que les performances des participants (auxquels on donnait de la vodka) étaient améliorées par l’ingestion préalable d’éleuthérocoque (Eleutherococcus senticosus, aussi appelé ginseng de Sibérie) lors de tests de précision, de vitesse et de coordination.(7)

Une bonne formule de ginseng représente donc un outil intéressant pour rendre les fêtes (et surtout les lendemains) plus agréables. Par contre, certaines particularités ou précautions sont utiles à connaître:

1. Le ginseng est stimulant. Si vous en consommez une dose importante (1 à 3 grammes, comme suggéré pour réduire la gueule de bois), ne la prenez pas trop tard dans la journée pour éviter que l’effet énergisant ne vous empêche de dormir (sauf si l’effet du point 4 est recherché).

2. Les effets du ginseng sont cumulatifs. Une dose est peut-être bien, mais la répétition quotidienne de cette dose sur une certaine période de temps est préférable, tant pour la fatigue que pour l’amélioration du métabolisme.

3. Des interactions sont possibles, notamment avec les hypoglycémiants (comme Diabeta®; augmentation possible de l’effet) et la warfarine (Coumadin®; réduction possible de l’effet).

4. Finalement, le ginseng est une des rares plantes dont l’effet aphrodisiaque est montré par des données probantes.(8)

Homéopathie

Si l’homéopathie vous intéresse, les dilutions de Nux vomica ont aussi la réputation d’aider à réduire les effets indésirables de l’alcool. Prenez 3 granules avant la fête et 3 autres le lendemain.

Boire beaucoup d’eau

Le truc tout simple d’alterner un verre d’eau et un verre de vin permet à la fois de réduire la quantité totale d’alcool ingurgitée et les méfaits de la déshydratation.

Lorsqu’il est trop tard pour prévenir…

Consultez la fiche sur la gueule de bois de passeportsanté.net.(9) Vous y trouverez quelques petits trucs pour vous soulager.

À éviter absolument

Des mélanges d’alcool et de boissons énergétiques sont maintenant offerts dans les bars. Tenez-vous-en loin. On se sent peut-être plus euphorique, plus en contrôle… mais on est tout aussi saoul! De plus, la surdose (qui commence dès la 2è consommation de boisson énergétique avec vodka) peut entrainer des effets graves. Des gens sont morts à 3 consommations en une soirée!

Conclusion

Bien entendu, peu importe le truc ou la recette, trop, c’est trop! Il n’existe pas de moyen efficace pour enrayer complètement la gueule de bois et les autres effets de l’alcool.(10) Buvez beaucoup d’eau pour éviter la déshydration et essayez l’une des suggestions ci-haut. Vous pourrez améliorer le ratio plaisir / désagréments, mais une chose est sûre: mieux vaut prévenir. Joyeux Carnaval! Joyeuse Fêtes des neiges! Joyeux Hivernival! Ou, simplement, beaucoup de plaisir entre amis.

Références

1. McDonough KH. Antioxidant nutrients and alcohol. Toxicology. 2003 Jul 15;189(1-2):89-97.

2. Das SK, Vasudevan DM. Protective effects of silymarin, a milk thistle (Silybium marianum) derivative on ethanol-induced oxidative stress in liver. Indian J Biochem Biophys. 2006 Oct;43(5):306-11.

3. Harper C. The neurotoxicity of alcohol. Hum Exp Toxicol. 2007 Mar;26(3):251-7.

4. Joo CN, Koo JD, Kim DS and Lee SJ: Biochemical studies of ginseng saponins. XI. The effect of ginseng saponins on aldehyde dehydrogenase. Hanguk Saenghwa Hakhoe Chi 10:109-120, 1977.

5. Lee FC, Ko JH, Park JK and Lee JS: Effects of Panax ginseng on blood alcohol clearance in man. Clinical and Experimental Pharmacology & Physiology 14(6):543-546, 1987

6. Yu HY, Kim CM and Koo KH: An experimental study on the effect of ginseng saponin upon alcoholic liver injury. Hanyang Uidae Haksulchi 2:287-304, 1982

7. Fulder S. Le Tao de la médecine – Ginseng, remèdes orientaux et techniques de l’harmonie, Presses de la Renaissance, France, 1983, p. 227.

8. Nocerino E, Amato M, Izzo AA. The aphrodisiac and adaptogenic properties of ginseng. Fitoterapia 2000;71:S1-S5

9. Gueule de bois www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/Fiche.aspx?doc=gueule_bois_do Accès le 2010-02-03

10. Pittler MH, Verster JC, Ernst E. Interventions for preventing or treating alcohol hangover: systematic review of randomised controlled trials. BMJ. 2005 Dec 24;331(7531):1515-8.

9 commentaires

  1. Bonjour Jean-Yves,

    Pour ce qui est du cocktail du Dr Withaker

    Référence:
    “À prendre avant la soirée, et aussi le lendemain…

    · 500 mg de N-acétylcystéine

    · 1 000 mg de vitamine C

    · 150 mg d’extrait standardisé de chardon Marie

    · 50 mg de vitamine B1

    N-acétyl cystéine (NAC)”

    Doit-on prendre tout ces trucs avant la soirée et après également ?

    Merci et j’attend votre réponse

    1. Bonjour Pierre
      Si on suit à la lettre le Dr Whitaker on devrait prendre son cocktail avant ET après l’excès d’alcool.

      À mon avis, il y a des principes à retenir, mais pas à la lettre. L’important est d’avoir suffisamment de ressources pour que le foie fasse son travail et que l’acool soit détoxiqué avant de faire des dommages. Ainsi, suffisament d’antioxydants, suffisamment d’eau et suffisamment de sucres disponibles permettent de minimiser le lendemain de la veille… dans certaines limites 🙂 Un petit chardon marie fait des merveilles…
      JYD

      1. Bonjour Jean-Yves

        Merci beaucoup pour la réponse. Donc la prochaine fois que je fais des excès, je ferai l’essaie du Dr. Whitaker et son cocktail avant et après ladite soirée

        Mais selon vous combien de temps avant ? Et lorsqu’il dit après, parle-t-on toute de suite après la soirée ou le lendemain matin selon vous ?

        Un autre détail j’ai acheté de la vitamine B1 mais 100mg, toutefois votre site parle d’une dose toxique et propose 50mg, est-ce que 100mg est trop ? Donc ça donne 200mg en tout, 100mg avant et 100mg après, qu’en pensez-vous, est-ce trop ou devrais-je me limiter à 50 mg tel que proposé ?

        Une autre chose, lorsque vous parlez de suffisament de sucre que voulez-vous dire ? Pourriez-vous élaborer sur ce sujet SVP

        Moi je dois dire que mon problème majeur le lendemain de veille est le mal de tête, c’est devenu insuportable je dirais.

        Merci à l’avance

        1. Bonjour Pierre
          Je ne me souviens pas avoir écrit 50mg comme dose toxique de la vitamine B1. Il s’agit plutôt de 500mg et plus.
          Question temps, 30 minutes à 1 heure avant et à la fin de la soirée serait un bon horaire.
          Question sucre, il faut savoir qu’un des effets de l’alcool, enfin de trop d’alcool, est d’entrainer une hypoglycémie. Donc, le fait de manger diminue cet effet. C’est pourquoi l’alcool au souper entraine, habituellement, moins de séquelles que sans repas.
          JYD

  2. Merci Jean-Yves pour cet article qui tombe bien à point( j’ai un neveu qui a eu 18 ans la semaine dernière et qui projette un samedi soir au Carnaval…)
    Ma question:Où peut-on se procurer de
    N-acétyl cystéine (NAC), et sous quelle forme?

    1. Bonjour Dominique
      Le NAC se trouve en capsules, habituellement à des dosages d’environ 500mg par capsule.
      C’est aussi un très bon expectorant…
      Des compagnies comme AOR, Natural Factor, Organika, etc. en produisent. À Québec, n’importe quelle boutique d’aliments naturels comme Aliment santé Laurier, la Rosalie, etc. auront au moins une de ces compagnies en stock.
      Au plaisir
      Et Joyeux Caranaval.
      JYD

  3. Merci Jean-Yves,
    Justement en février, 3 de mes 6 jeunes 22-28 ans vont fêter et souvent pas mal fort. L’armoire de PSN étant déjà bien garnie, l’information s’avérera particulièrement utile!
    En attendant qu’ils deviennent “raisonnables”!!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*