Appliqué sur les dents, le fluor renforce l’émail. Par contre, certains affirment qu’on devrait en ajouter à l’eau de nos aqueducs. Est-ce bon pour la santé?

Historique

Jusqu’au début des années 1980, des comprimés de fluorure de sodium étaient prescrits pour traiter l’ostéoporose. Il est vrai que le fluor a la capacité de se fixer dans les tissus calcifiés (les os et les dents) et de les durcir. Les os des femmes qui prenaient du fluor devenaient rapidement très denses et très opaques à la radiographie. Génial! Oui mais… Au fur et à mesure que la densité augmentait, le risque de fracture augmentait encore plus! Le fluor rendait donc les os plus durs ET plus cassants. C’est pourquoi Santé Canada a retiré le fluor des tablettes.

Plus récemment, le fluor a été ajouté dans les multivitamines pour enfants. Au milieu des années 1990, les pédiatres canadiens ont cessé d’encourager cette pratique. L’ajout de fluorure dans les multivitamines n’entrainait pas vraiment de réduction des caries, mais il augmentait de façon importante la fluorose, ces taches blanchâtres sur les dents. Les bénéfices prévus n’étant pas au rendez-vous, le fluor disparut des multivitamines pour enfants. À l’époque, on suspectait aussi le fluor de provoquer d’autres méfaits, mais comme ceux-ci n’étaient pas suffisamment démontrés, on n’en parla pas.

Fluoration de l’eau

Depuis les années 1940, plusieurs municipalités nord-américaines ont ajouté des fluorures dans l’eau potable en prétendant que cette consommation diminuait la carie dentaire chez les enfants.

Par contre, sur les bases de la toxicité chronique du fluor, plusieurs pays européens ont interdit la fluoration de l’eau.(1) D’ailleurs, dans certaines communautés, le fluor naturellement présent est un problème de taille. Ces communautés déploient des efforts constants pour l’éliminer de l’eau potable.(2)

Les tenants de la fluoration

Dans une revue systématique, C.A. Yeung affirme que la fluoration de l’eau a des effets positifs sur les dents. Par contre, malgré le nombre important de publications recensées (5418), l’auteur n’arrive pas à chiffrer la prétendue réduction de caries dentaires.(3)

Il faut aussi savoir que, dans plusieurs études faisant l’éloge de la fluoration de l’eau, on a comparé des communautés au statut socioéconomique élevé où l’eau était fluorée avec des communautés plus pauvres, sans fluoration. LE facteur le plus important pour la santé des dents demeure, encore et toujours, le statut socioéconomique (qui entraine une meilleure alimentation, une meilleure hygiène). Le fluor a-t-il amélioré les résultats? Fort probablement pas.

Les opposants à la fluoration

Le regroupement Fluoride Action Network aux États Unis et le International Society for Fluoride Research s’opposent à la fluoration de l’eau.

Sur le site du Fluoride Action Network, on peut lire une lettre de Dr. Hardy Limeback, BSc, PhD, DDS et ex-Président de la Canadian Association for Dental Research. Il y affirme, documentation à l’appui, que la fluoration de l’eau est une erreur, que la toxicité du fluor est cumulative, et surtout que le taux de caries en Amérique du Nord est tellement faible qu’il devient impossible de mesurer l’effet du fluor dans l’eau. De plus, il confirme que les principaux facteurs pour la santé des dents sont l’hygiène dentaire et l’alimentation.(4)

Question de dosage

Plusieurs tenants de la fluoration de l’eau calculent que le fluor est sécuritaire à des concentrations de 0,7 ppm à 4 ppm (ce qui correspond à 0,7 à 4 mg par litre). Le problème de cette approche est qu’elle ne tient pas compte de la quantité d’eau consommée. Ainsi, une personne qui ne consomme que très peu d’eau n’absorbera que très peu de fluor. Par contre, une personne qui consomme plus de 2 litres d’eau par jour pourra avaler plus 8 mg de fluor chaque jour de sa vie!

Un pavé dans la mare

Le hic est que le fluor ne s’accumule pas uniquement dans les tissus calcifiés: il est aussi stocké dans le système nerveux. Par exemple, sur le site de Second Look, on apprend que des recherches, depuis 1997, montrent que la glande pituitaire se calcifie et concentre les fluorures.(5) Cette accumulation entraine un ralentissement, un vieillissement prématuré et un dysfonctionnement glandulaire.

Tout récemment, la revue scientifique Lancet Neurology a publié les travaux de deux chercheurs sur les neurotoxines. Dans ce document, il est bien sûr question des pesticides, du fameux BPA et d’autres toxines, dont le fluor. Le propos des Dr Grandjean et Landrigan porte surtout sur les effets neurocomportementaux de ces toxines. En effet, plusieurs toxines affectent le comportement et le développement du cerveau. Plus ces substances sont présentes tôt dans la vie des enfants (nourrisson ou même in utero chez maman), plus ces effets sont graves. Vous serez peut-être surpris d’apprendre que ces chercheurs classent sur un même pied d’égalité le DDT et le fluor!(6) En 2012, ils ont d’ailleurs identifié l’effet neurotoxique du fluor en démontrant que l’exposition au fluor affecte l’intelligence.(7)

Le fluor ne joue aucun rôle biologique dans le corps humain; il n’est impliqué dans aucune fonction cellulaire ou enzymatique. On se demande bien pourquoi on cherche régulièrement à nous convaincre de ses bienfaits…

Santé!

 

Références:

  1. Is fluoride considered a poison in most European countries? Par Julia Layton
  2. Jagtap S, Yenkie MK, Labhsetwar N, Rayalu S. Fluoride in drinking water and defluoridation of water. Chem Rev. 2012 Apr 11;112(4):2454-66. doi: 10.1021/cr2002855. Review. PubMed PMID: 22303811.
  3. Yeung CA. A systematic review of the efficacy and safety of fluoridation. Evid Based Dent. 2008;9(2):39-43. doi: 10.1038/sj.ebd.6400578. PubMed PMID: 18584000.
  4. Limeback H. Why I am now officially opposed to adding fluoride to drinking water.
  5. Luke J. The Effect of Fluoride on the Physiology of the Pineal Gland
  6. Grandjean P, Landrigan PJ. Neurobehavioural effects of developmental toxicity. Lancet Neurol. 2014 Mar;13(3):330-338. doi: 10.1016/S1474-4422(13)70278-3. Review. PubMed PMID: 24556010.  (accessible http://download.thelancet.com/pdfs/journals/laneur/PIIS1474442213702783.pdf )
  7. Choi AL, Sun G, Zhang Y, Grandjean P. Developmental fluoride neurotoxicity: a systematic review and meta-analysis. Environ Health Perspect. 2012; 120: 1362–68.

 

31 commentaires

  1. Selon ce professeur de l’Université Laval le fluor offre une protection contre la carie mais seulement par le contact direct sur la dent et ce serait efficace seulement chez les enfants. Donc comme quelqu’un d’autre l’a dit plus haut boire du fluor en espérant que ça diminue les caries c’est un peu comme manger de la crème solaire. Et pourtant j’ai entendu à la radio il y a quelques mois le directeur de la Santé Publique le Dr.Arruda dire que c’est l’ingestion du fluor qui est importante et pas le contact avec la dent. On se demande où il a pris cette conclusion.

    http://www.youtube.com/watch?v=pR8qCeZ8Txk

    description:
    “Entrevue avec M. Sérodes, professeur de Génie des eaux à l’Université Laval, diffusé sur Vox TV en mars 2008 (9 min)”

    Et ici on peut lire une étude qui compare la présence des caries avec VS sans fluor dans l’eau dans deux villes de Finlande. Conclusion: ça change pas grand chose pour les caries dentaires.

    Caries trends 1992-1998 in two low-fluoride Finnish towns formerly with and without fluoridation.

    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11093019?dopt=Abstract

    Alors même si boire du fluor ne cause pas de risques pour la santé, la justification initiale pour en mettre dans l’eau des villes ne tient pas.

    Il suffit d’expliquer aux jeunes qu’ils doivent se brosser les dents surtout après avoir mangé des sucreries. La Santé Publique devrait se concentrer là-dessus au lieu de dépenser un demi-million de dollars pour convaincre les gens que l’eau de leur ville devrait être fluorée.

    1. Bonjour Michael
      En plus, il faudrait dire aux mêmes autorités que les autorités que les fluorures sont corrosifs et entrainent un vieillissement des infrastructures d’aqueducs 🙂
      On a déjà peine à les entretenir.
      Santé!

  2. Merci pour cet article. Je ne comprends pas qu’avec toute l’information dont nous disposons que l’Ordre des dentistes promouvoit encore la fluoration de l’eau. Il y a tellement de problématiques de santé publique qui mériteraient qu’on s’y attarde avant la problématique de caries dentaires, qui a quand même beaucoup diminué dans les dernières années, en particulier à cause de l’éducation.

    Les chercheurs holistiques en matière de santé dentaire suggèrent de se rincer la bouche régulièrement avec de l’eau salée, ce qui a pour conséquence d’éliminer les bactéries nuisibles dans la bouche, responsable de nombreux problèmes dentaires. Un taux d’acidité dans la bouche augmente la prolifération des bactéries nuisibles et diminuent celles des bactéries utiles. Le bicarbonate de sodium utilisé régulièrement aide à l’équilibre acido-basique de la bouche. Aussi, la santé dentaire passe par la santé en général. La façon dont nous nourrissons notre corps, a un impact certain sur la santé de nos dents.
    Merci!

    1. Bonjour Marie Michèle
      Un ami dentiste dit aussi que la santé de la bouche est le reflet de la santé globale. Donc vous avez raison : L’éducation est la seule solution durable.
      Santé!

  3. Bonjour,
    beaucoup d’information sur la fluoration de l’eau est disponible en français sur le site http://www.fluoraction.com
    Bonne lecture !

    “Si le fluor est rejeté dans l’air, c’est un polluant; déversé dans une rivière, c’est un polluant; déversé dans un lac, c’est un polluant. Mais si on l’injecte directement dans le réseau d’eau potable, ce n’est plus un polluant. Incroyable !” – Dr Hirzy, Chimiste senior au siège social de l’Agence de protection environnementale des Etats.-Unis.

  4. ” Les os des femmes qui prenaient du fluor devenaient rapidement très denses et très opaques à la radiographie. ”

    N’est-ce pas la même chose avec les bisphosphonates?

    1. Bonjour Danie
      Non, ce n’est pas la même chose. Par contre, on est en droit de se demander s’il est pertinent de les prescrire… pour des raisons similaires.
      Santé!

  5. moi, je suis contre l’addition de fluor dans l’eau.
    car ce n’est pas naturel de prendre une substance isolée.
    à l’état naturel il est associé à d’autres substances.
    le fluor qu’on ajoute dans l’eau provient de surplus d’usines, de qualité douteuse.
    ça coute énormémant cher pour finalement se retrouver dans les égouts.

    1. Bonjour Réjean
      Qui plus est, les fluorures sont corrosifs et vont endommager les dits égouts qui sont déjà dans des états… douteux. Sans parler du fait que les fluorures sont considérés comme des polluants.
      Santé!

  6. Un bel article très juste quant aux effets du fluor. Il est important de se renseigner puisqu’avec les débats sur la fluoration de l’eau dans les villes québécoises, certains sont amenés à prendre des décisions déplorables sur la base de mauvaises information (trop souvent les gens pensent que le fluor est mis dans l’eau pour l’asseptiser alors que ce n’est pas le cas!).

  7. Bonjour Jean-Yves, mon dentiste m’a prescris un dentifrice au fluor (Fluoridex). Je le prends depuis quelques mois pour un problème d’usure d’émail causé part des aliments ou de médicaments. Est-ce dangereux pour la santé? La mise en garde est de ne pas l’avaler et parle d’un pourcentage cancérigène. On guérit nos dents mais on s’empoisonne??? Par quel autre produit pourrais-je remplacer ce dentifrice?

    Merci J.Y.

  8. Merci Jean-Yves pour cet article. C’est un sujet d’actualité et ça me permet de mieux me situer dans ce débat ! Tout comme DJOY, je serais aussi intéressée à connaître les critères d’un “bon dentifrice”, certains dentistes affirmant que les dentifrices naturels sont très abrasifs pour les dents … Merci !

    1. Comme Jean-Yves Dionne l’écrit lui-même dans son premier paragraphe le fluor appliqué sur les dents renforce l’émail. Il peut donc même reminéraliser celle-ci et ainsi empêcher une décalcification (première étape de la carie) de continuer à se développer. Si on évite une carie on évitera un traitement curatif. Ainsi se brosser les dents avec un dentifrice fluoré en le crachant ensuite est recommandé. Ne pas rincer après votre brossage pour que le fluor pénètre la zone décalcifiée est une bonne chose. Mais important de cracher et pas avaler la pâte. La dose topique, utile pour les dents c’est-à-dire contenu dans les rinces ou les dentifrices et appliquée en cabinet dentaire par une hygiéniste ne doit pas être confondue avec le fluor systémique que le corps absorbe tel que celle dans l’eau ou dans un rince et/ou un dentifrice qui serait avalé.

    2. Bonjour Lise
      Les avis sont partagés là-dessus. Disons que le risque est minime si la pâte à dents n’est pas avalée et bien rincée.
      Santé!

  9. Le fluor, c’est comme la crème solaire; on l’applique en surface, on ne l’avale pas! Et encore là, il s’avère beaucoup moins efficace pour prévenir la carie qu’on le croyait.

    Même que l’Association Dentaire Américaine – qui a toujours appuyé la fluoration – recommande aujourd’hui de ne pas utiliser de l’eau fluorée pour fabriquer les formules de nourrissons avant l’âge de trois ans- tellement c’est toxique.

    Bravo pour ton courage éditorial (scientifique) sur ce sujet épineux .

    Pierre Larose

    1. En parlant de crème solaire, je croyais qu’elle était absorbé par l’organisme au même titre que les patch de nicotine que l’on utilise pour arrêter de fumer! Toujours est-il que j’évite la crème solaire ainsi que le fluor. Je les remplace par des minéraux au travers des légumes.

  10. Effectivement le fluor est plus que controversée, néanmoins j’ai essayé de me passer de dentifrice au fluor (pas évident en europe de l’ouest sadly), en achetant lors d’un voyage aux States, un dentififrice de la marque Desert Essence nommé “tea tree oil ultra care”. Au niveau care, ça n’a pas été top, car il m’a donné des aphtes à répétition, et donc j’ai fait des recherches et j’ai vu qu il contenait du sodium lauroyl sarcosinate, substance qui favorise les aphtes chez certains. Alors ma question jean Yves, pouvez vous please me conseiller un bon dentifrice SANS FLUOR ET SANS SODIUM LAUROYL ou avec toute autre substance qui favorise les aphtes.
    Dernière question, j’ai remarqué que lorsque j utilisais ds le passé des dentifrices au fluor, j’avais souvent ds migraines assez violentes après. Le fluor peut il donner ces maux de crâne? Thank you so much, au plaisir de voir vos réponses…

    1. Bonjour DJOY
      Une grande recherche que vous proposez. LE SLS (Sodium lauryl sulfate) est un décapant. Il est l’agent moussant dans bien des dentifrices avec ou sans fluor (de même que dans des shampooings et des savons). Il est irritant et de plus, augmente le risque d’aphtes comme vous l’avez constaté.
      Le lien migraine – fluor ? je ne sais pas. Je ne l’ai jamais lu. Par contre, certains ingrédients dans le dentifrice pourraient déclencher ces migraines. De plus, les migraines peuvent être une forme d’allergie.
      Pour les produits, je vais voir ce que je peux faire… ce sera long et je ne fais pas de promesse… Manque de temps.
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*