«La diète méditerranéenne est plus efficace pour combattre le diabète que la diète habituellement recommandée.» C’est la conclusion à laquelle sont arrivés des chercheurs italiens après avoir comparé (durant 4 ans, chez des volontaires ayant un diabète type 2 et un surpoids) l’effet d’une diète méditerranéenne à celui d’une diète typique faible en gras telle que recommandée par AMA (American Medical Association) ou AHA (American Heart Association). La diète méditerranéenne a favorisé la perte de poids et la réduction de la glycémie et a retardé l’usage des médicaments. Au bout des 4 ans, seulement 44% des personnes ayant suivi la diète méditerranéenne avaient besoin de médicaments anti-diabète alors que la proportion s’élevait à 70% dans l’autre groupe.

Ce sont de bien beaux résultats, mais il y a une erreur d’interprétation, voire de conception dans ce genre d’étude. Primo, dans la plupart des études sur le lien alimentation – diabète type 2, on s’évertue à ne pas dire que le diabète de type 2 est un épuisement du système de gestion des sucres (pancréas – insuline – sensibilité à l’insuline) et qu’il est donc directement relié à l’apport en glucides. Plus vous mangez de glucides raffinés (sucres et féculents – alias farines blanches), plus vous augmentez votre risque de diabète. C’est aussi simple que ça.

Deuxièmement, la diète méditerranéenne contient des glucides en bonne quantité, mais ce sont des glucides complexes provenant de fruits, légumes et grains entiers. Cette diète est également riche en fibres, bons gras, et antioxydants. Dans la diète de comparaison, vous remarquerez l’usage d’une diète faible en gras, et non faible en glucides!!! Les organismes ci-haut mentionnés considèrent le diabète comme un facteur de risque cardiovasculaire et, dans leur grande sagesse, sont d’avis que la meilleure diète de prévention cardiovasculaire est la diète faible en gras… Ceci malgré 40 ans de promotion et de documentation qui donnent des résultats… pour le moins mitigés.

Bref, la véritable conclusion de cette étude n’est pas que la diète méditerranéenne est efficace pour repousser le diabète de type 2 et faire maigrir (ce qui est vrai), mais plutôt que la diète faible en gras recommandée par AMA et AHA est non seulement inefficace, mais nuisible à la santé. L’erreur principale est de considérer les gras (tous les gras) comme néfastes. C’est un peu comme d’affirmer que les moyens de transports sont dangereux pour la santé. Il y a de bons gras et de mauvais gras tout comme il y a la marche et la conduite automobile en excès de vitesse.

Référence:

1. Esposito K, Maiorino MI, Ciotola M, Di Palo C, Scognamiglio P, Gicchino M, Petrizzo M, Saccomanno F, Beneduce F, Ceriello A, Giugliano D. Effects of a Mediterranean-style diet on the need for antihyperglycemic drug therapy in patients with newly diagnosed type 2 diabetes: a randomized trial. Ann Intern Med. 2009 Sep 1;151(5):306-14.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*