Compteur intelligentLe débat qui fait rage à propos de la pollution électromagnétique engendrée par les compteurs dit intelligents (compteurs d’électricité d’Hydro-Québec ou compteurs d’eau) n’est pas un phénomène local. En effet, partout dans le monde, deux clans s’opposent:

D’un côté, ceux qui les fabriquent ou qui les posent nous assurent que les émissions électromagnétiques (EM) de ces compteurs sont inoffensives. Ils appuient leurs dires sur le fait que, jusqu’à maintenant, les symptômes des personnes qui affirment être hypersensibles aux EM n’ont pas pu être reproduits lors des études. Ces groupes sont appuyés par des savants universitaires qui clament aussi que les rayonnements des compteurs intelligents sont inoffensifs. À ceux qui se disent électrosensibles, ils répondent que ce ne sont que des effets psychologiques.

De l’autre côté, un mouvement citoyen (comprenant des personnes hypersensibles, des personnes sensibilisées à la santé environnementale et leurs proches) s’oppose à l’implantation de ces compteurs. Leur argument est que la quantité de des rayonnements EM ne cesse d’augmenter, que les WIFI, cellulaires et autres sources ne sont pas légiférés adéquatement et que l’innocuité de ces appareils n’a pas été démontrée. Ce groupe est soutenu par d’autres savants qui affirment que, malgré les études négatives, il existe suffisamment de données animales et d’effets documentés des différents rayonnements électromagnétiques pour que le principe de précaution soit appliqué.

Personnellement, je penche du côté de la précaution. L’histoire nous montre que de nombreuses conditions ont été ridiculisées (et décrites comme psychosomatiques) avant d’être officiellement admises: fatigue chronique, fibromyalgie, hypersensibilité chimique multiple, etc. L’OMS n’a-t-elle pas annoncée que ces rayonnements sont potentiellement cancérigènes?

Ojai, Californie du Sud

Un nouveau chapitre de cette saga sur l’électrosensibilité nous vient de Californie. La ville d’Ojai, en Californie du Sud, vient d’interdire tout compteur intelligent sur son territoire.(1) Plusieurs autres comtés de Californie ont également adopté des règlements pour limiter l’expansion de ces compteurs.(2) Comme quoi certains gouvernements prennent la santé de leurs électeurs au sérieux…

Pour en savoir plus, consultez le dossier sur ce sujet:

Références:

  1. City of Ojai First So Cal Government to Criminalize Meters
  2. CA Local Governments On Board

photo : http://stopsmartmeters.org/why-stop-smart-meters/

13 commentaires

  1. Bonjour Jean-Yves,

    Même si Hydro Québec décide d’aller de l’avant avec les compteurs intelligents. Ou en sommes-nous avec la pétition que des milliers de gens ont signée ? Est-ce qu’elle est toujours significative ? Moi, j’étais prête à payer ” la taxe ” que Hydro Québec m’imposerait pour éviter cette installation mais lorsque j’ai appris que les compteurs intelligents avaient un impact de 2 000 km, j’ai compris que seule j’étais pénalisée de toute façon j’ai donc décidé de signer cette pétition.

    À bientôt !

    BONNE JOURNÉE !

  2. Il serait pertinent d’aller vérifier l’avis des scientifiques dans le domaine, comme l’article paru dans Le Devoir du 24 mai 2012 :”Technologies Radiofréquences – Pour un débat guidé par la science.”

    Ca éclaire les lanternes !

    1. Bonjour Claudette,
      Si je vous disais que ces gens sont subventionnés ?
      Si on faisait un parallèle avec les personnes atteintes de fibromyalgie qui durant plus de 20 ans se sont vues traiter de tous les noms, que c’était dans leur tête, jusqu’à ce qu’on admette qu’il s’agissait d’une véritable maladie. Encore aujourd’hui, ces personnes ont de la difficulté à se faire traiter ou même respecter.
      La pollution électromagnétique est un phénomène nouveau. Comme société, nous n’avons pas le recul nécessaire pour porter jugement comme le font ces universitaires.
      Pasteur a été traité de fou quand il a proposé les premiers vaccins.
      Bref, gardons un certain recul.
      Je penche du côté des personnes qui souffrent parce que, étant moi-même un “extra-terrestre” avec des symptômes que le monde médical ne pouvait identifier depuis plus de 20 ans, je sympathise avec les personnes qui souffrent.
      À ceux qui disent que tout ça est psychosomatique, je leur dit : rencontrez ces gens et faites l’évaluation.
      Santé!

  3. J’en veux pas moi non plus.Hydro et le gouvernement essaient encore de nous en passer une.Je vais payer pour ne pas avoir ça chez-moi si ils réussissent quand même.C’est du vol mais bon ,si je n’ai pas le choix.Ou sortons nos chaudrons.

  4. Je ne crois pas Hydro non plus. Trop de magouilles se passent dans cette Société d’Etat comme la vente de l’île d’Anticosti prétendant qu’il ni avait pas de ressource là et comme par hasard on retrouve d’anciens cadres Hydro-Québec sur le conseil d’administration dans la compagnie pétrolière qui a acheté l’Île. J’appelle cela un vol

  5. La ville d’Ojai, en Californie du Sud!… Wowww… ça donne le goût d’y habiter!… Enfin une ville qui ose se démarquer et… d’une belle façon.

    P.S. j’aime toujours le dire… ”n’ai pas de cellulaire ni micro-onde et ce n’est pas demain la veille!”

    1. Merci André de partager ceci.
      Il est temps que quelqu’un demande des comptes. Je trouve étrange que ces grandes entités/corporations aient toujours raison et que nous ayons toujours tort…
      Un peu de recul est toujours salutaire.
      Santé!

  6. Nous ne laissons pas embarquer aveuglement encore une fois par une industrie qui veut son profit au dépend de la santé des individus , comme l’a fait bien longtemps et encore aujourd’hui l’industrie du tabac .
    Les étudiants nous donnent l’exemple , crions haut et fort nos droits . Malheureusement de nos jours il faut faire ainsi , crier fort et déranger pour espérer se faire entendre et respecter . Ce n’est pas en subissant mais en s’informant et en réagissant que nous changerons les choses . Bravo à la ville d’Ojai en Califournie du sud. Qu’attendons nous ?.

  7. Où est passé le principe de précaution face à des technologies émergentes mais somme toute, méconnues?

    Je fais partie de ceux qui refuse les arguments d’Hydro-Québec à savoir que les compteurs intelligents n’ont pas d’impact sur notre santé.

  8. Pourquoi élisons nous un gouvernement qui n’a aucun bon sens dans quoi que ce soit , économie, santé et protection de nos richesses.
    Nous avons ce que nous demandons.
    Les étudiants nous donnent une leçon, pas que je les approuve sur tout mais au moins ils vont faire bouger des choses.
    Mais le changement ne s’annonce pas (je pense)avec les prochaines élections qui se pointent.
    Souhaitons nous bonne chance. GHL

    1. Bonjour Gemma,
      Vous énoncez le même sentiment que je partage. J’ajouterais : Qui peut prendre cette place? Pour l’instant, je ne vois personne.
      Santé!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*