Nous le savons tous, les fibres alimentaires sont importantes pour la santé. La science démontre que la consommation de fibres alimentaires diminue le risque de développer des maladies cardiovasculaires, le diabète, certains cancers et même l’obésité. Les fibres améliorent le transit intestinal et augmentent l’élimination de la bile, des estrogènes excédentaires, des procarcinogènes et des carcinogènes en se liant à eux. Elles améliorent le taux de cholestérol, ralentissent l’absorption des sucres et améliorent la sensibilité à l’insuline, réduisent l’hypertension, favorisent la perte de poids, inhibent la peroxydation des lipides et ont des effets anti-inflammatoires.

Ces effets sont tous documentés et bénéfiques pour la santé… mais jusqu’à quel point?

C’est un peu la question que se sont posée des chercheurs du National Cancer Institute américain. À l’aide de questionnaires de fréquence alimentaire, ils ont suivi une immense cohorte de 219123 hommes et 168999 femmes sur une période de 9 ans. Cette étude nommée NIH – AARP Diet and Health Study (NIH pour National Institutes of Health) a donné des résultats pour le moins encourageants. Par exemple, quand on compare la partie du groupe qui consomme le plus d’aliments riches en fibres (comme des grains entiers) avec le groupe qui en consomment le moins, on s’aperçoit que les premiers ont 22% moins de risque de décès, toutes causes confondues, que les seconds. Les résultats démontrent aussi que les fibres diminuent de 24% chez les hommes et de 34% chez les femmes le risque de mourir d’une maladie cardiovasculaire, suite à une infection et/ou de maladies respiratoires.

Bref, mangeons des fibres. Cependant, puisqu’on sait que les gens qui consomment plus de fibres sont en général ceux qui mangent le mieux, peut-on attribuer les effets mesurés exclusivement aux fibres ou si l’alimentation santé en général est impliquée? Cette question n’est pas résolue (mais somme toute, a-t-elle réellement besoin de l’être?). Ce qu’il faut, c’est « manger santé! »

Références:

1. Park Y, Subar AF, Hollenbeck A, Schatzkin A. Dietary Fiber Intake and Mortality in the NIH-AARP Diet and Health Study. Arch Intern Med. 2011 Feb 14.[Epub ahead of print] PubMed PMID: 21321288.

2. Dietary Fiber Definition Committee. Report of the Dietary Fiber Definition Committee to the Board of Directors of the American Association of Cereal Chemists: The Definition of Dietary Fiber. St Paul, MN: AACC International; March 2001:112-126.

3. Anderson JW, Baird P, Davis RH Jr; et al. Health benefits of dietary fiber. Nutr Rev. 2009;67(4):188-205.

3 commentaires

  1. Je souffre de reflux gastro oesophagique et on m’interdis les aliments gras, le café,thé, tomate,agrumes etc etc.. . Je prends tous les jours des antiacides mais j’ai toujours des problèmes entre autres une petite toux sèche surtout la nuit.N’y a t’il pas un produit naturel ou une tisane qui puisse m’aider. Je vous remercie

  2. fibres, oui, mais on entend aussi évitez le pain, même le bon, etc

    nous en trouvons dans bien d’autres aliments, comment déterminer si nous en mangeons suffisamment ou trop dans notre alimentation quotidienne ?

    merci encore pour tout !!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*