Cliquez ici pour écouter ma chronique du 8 juin à L’après-midi porte conseil.

Acidification

D’un côté, des naturopathes affirment que certains aliments ainsi que le stress acidifient notre corps et que cette acidification est une porte ouverte à la maladie.

De l’autre, des praticiens plus scientifiques (médecins, nutritionnistes et autres) soutiennent au contraire que rien ne peut altérer le pH (niveau d’acidité) du sang.

Qui dit vrai?

En fait, les deux parties ont raison. Cependant, chacun ne regarde que d’un seul côté de la médaille.

Ce n’est pas du pH du sang dont parlent les naturopathes, mais plutôt de l’effort que doit fournir notre corps pour éliminer la surcharge de déchets acides générés par notre alimentation industrielle, trop riche en viande et féculents et trop pauvre en fruits et légumes.

Pour en savoir plus sur ce sujet, je vous réfère à mon article du 30 novembre 2009, Acidification: mythe ou réalité.

Invitation à la Fête de la plante médicinale

Êtes-vous libre dimanche?

Quant à moi, je serai à la Fête de la plante médicinale organisée par la Guilde des herboristes et qui a lieu au Jardin botanique de Montréal.

De 10h à 16h30, venez voir, sentir, goûter et apprécier les plantes médicinales. Profitez-en pour vous informer en parlant avec des producteurs, des praticiens, des passionnés, des herboristes de partout. La plante à l’honneur cette année est le sureau, merveilleux petit fruit bleu presque noir aux propriétés antivirales et immunomodulatrices.

À 13h30, je vous entretiendrai du lien entre la science d’aujourd’hui et la tradition d’hier sous le titre: «Les plantes médicinales, antiques remèdes d’autrefois ou outils thérapeutiques contemporains?» Plusieurs plantes, qui étaient pourtant efficaces autrefois (!), font aujourd’hui l’objet de controverses. Les médias, avec leurs articles négatifs (comme «Inutile, l’échinacée?»), sèment le doute sur l’efficacité de ces remèdes utilisés en toute sécurité depuis des générations. Faut-il croire que la science possède toutes les réponses? Que les études sont toutes valables? Que la science doit obligatoirement nier la tradition? Bien sûr que non, mais pour trier le bon grain de l’ivraie, il faut prendre le temps d’analyser les études dans le détail et de faire des liens entre la science et la tradition. Je vous propose donc les résultats de mes analyses et de mes recherches sur les plantes médicinales, principalement sur ces plantes sources de conflits.

Venez me rencontrer en grand nombre!

Note: Pour éviter la lourdeur du texte, l’usage du masculin s’adresse à tous. 🙂 Pas trop de langue de bois et de politiquement correct.

Photo: Jonathunder

7 commentaires

  1. Je suis tellement désolée de vous avoir manqué ainsi que toutes les représentations. Je ne sais pas pourquoi je me sentais mal ce matin-là, je suis allée à la messe tôt pour me rendre au Jardin mais j’ai dû me retirer dans un coin, sentiment étourdissement.
    Je cherche ce que j’ai pu manger, 3 jours, chou? en attente de mes verres, je vis avec des verres avec antireflet abîmé, je ne sais pas car j’ai mangé maison seulement… ce qui est sûr, ça va passer, je peux vaquer à autre chose à la maison mais c’est désagréable …
    Santé et succès dans vos projets…

  2. Très intéressant votre billet sur l’acidification de 2009 M. Dionne ! Je me suis toujours questionnée sur l’indice PRAL. Merci de donner l’heure juste. Vous me rassurez en mentionnant notamment qu’il faut “en prendre et en laisser”. Beaucoup de gens se mettent à éliminer des aliments ou se priver en lien avec ce type d’alimentation.
    Santé! 🙂
    Geneviève.

  3. J’espère qu’un jour, pareille organisation aura lieu en Belgique.
    En attendant je vous souhaite bonne fête des plantes.
    fanny

  4. Que pensez-vous des régimes amaigrissants qui utilisent des gouttes homéopathiques avec HCG?

    Merci

    Marie-Claude Deschênes

  5. Merci je vais essayer de venir. Quand j’étais petite, il y avait un sureau au fond du jardin de mes parents et ma mère faisait du sirop avec les baies ainsi que de la confiture.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*