• Recherche

Cet article a été écrit par Lisa-Marie Farley, Axellite – Santé globale.

Les problèmes et douleurs au dos sont le mal du siècle, et cela ne va pas en diminuant. La douleur au dos est la troisième dépense la plus importante en santé. 93% des individus ont souffert, souffrent ou souffriront de maux de dos.

On voit de plus en plus de jeunes avec de mauvaises postures. Y a-t-il une solution pour prévenir les débalancements posturaux chez nos jeunes enfants et leur éviter des blessures et des douleurs? Oui! Voici quelques trucs qui favorisent un développement optimal des jeunes enfants.

La marche à quatre pattes

Entre 9 et 12 mois, il faut laisser le bébé marcher à quatre pattes et ne pas le brusquer à se lever debout. La marche à quatre pattes est essentielle au développement moteur de l’enfant. Elle lui permet de développer ses schèmes de mouvements croisés en bougeant un bras et la jambe opposée en même temps.

Des chercheurs ont remarqué que des problèmes de lecture, d’attention et même de dyslexie se réglaient sur des sujets de tout âge simplement en réengrammant (reprogrammant) leurs schèmes croisés.

La marche à quatre pattes creuse également le cotyle (orifice de la hanche où s’insère la tête du fémur, os de la cuisse). Ne pas creuser ce cotyle causerait, à long terme, de l’arthrose et des douleurs importantes à la hanche. Il faut donc éviter les parcs où les enfants peuvent se soulever à l’aide des barreaux, et plutôt opter pour des tapis d’éveil. Il est également important de ne pas mettre bébé dans un youpala (chaise où bébé est maintenu debout et peut marcher ou sauter), pour les mêmes raisons.

Les supports d’arche plantaire

Lorsque bébé a besoin de souliers, achetez de bonnes chaussures SANS support d’arche. Les jeunes bébés ont les pieds naturellement plats, environ jusqu’à l’âge de 4 ans,(1) et il faut les laisser ainsi. De nos jours, il est très difficile de trouver des souliers de bébé avec une semelle plate, ce qui est à mon avis inacceptable. Le support d’arche désactive les muscles du pied et empêche le bon développement de l’arche interne du pied. Ainsi, le pied reste plat au lieu de se développer normalement et débalance la posture.

Les chocs à la tête

Tous les chocs, aussi minimes soient-ils, ont un effet sur le positionnement de notre oeil. Il faut donc éviter le plus possible les chocs sur la tête, car ils peuvent causer un problème de convergence de l’oeil qui occasionne, par la suite, des dérèglements de la posture.

Si vous pensez que votre enfant est à risque de présenter un trouble de posture, ou simplement en prévention, il est bon de consulter un spécialiste (comme un posturologue) qui peut rééquilibrer la posture de votre enfant et vous donner de bons conseils.

Référence:

  1. http://www.cps.ca/fr/documents/position/chaussures-pour-enfants

9 commentaires

  1. Bonjour, j’ai lu et très apprécié cet article. En tant que physio en posture et en pédiatrie, j’aimerais bien vous donner quelques explications.

    En fait,le développement complet de l’arche plantaire est possible grâce à l’intégration des réflexes primitifs du bébé. Le plus important est le Babinski. Ce réflexe est celui qui développe le tonus des muscles extenseurs des orteils et aussi le tibial antérieur qui tire majoritairement sur le dessus du pied afin de créer l’arche. Il est la majorité du temps bien présent à la naissance, mais malheureusement comme les parents mettent les petits debout beaucoup trop tôt (soucoupe, sauteuse et jolly jumper), le réflexe devient confus, s’inverse et c’est celui de l’agrippement des orteils qui prend le dessus! Donc, l’arche s’affaisse, le pied devient sensible, le ramper avec les orteils (ce qui est un gage de réussite pour l’arche plantaire) ne peut se faire adéquatement!

    Alors voilà!

    Élise Larouche, physiothérapeute
    Terrebonne

  2. Jean-Yves,
    Merci! du fond du coeur.
    J’apprécie tout le travail de recherche que tu fais
    et que tu partages si généreusement avec tous tes lecteurs.
    Je continue à te lire assidûment.
    Maryse

  3. J’ai aussi remarqué que les enfants qui, un peu plus vieux, s’assoient par terre chaussés de souliers sont incapables de garder les pieds alignés (alors que nus-pieds ou avec des pantoufles de cuir souple les pieds s’alignent d’eux-même.)

  4. Je ne sais pas s’il y a un rapport, mais mon fils aujourd’hui âgé de 24 ans, n’a marché qu’à 18 mois, la pédiatre disait qu’il avait le dos rond. Il s’est donc déplacé à 4 pattes jusqu’à cet âge. Vers 5 ans il a eu des semelles orthopédiques, car il avait les pieds plats…
    A mon fils aîné futur papa, je vais lui déconseiller le youpala, on l’appelle aussi comme ça en Normandie.

  5. Merci! Jean-Yves.
    Ma petite-fille de 4 mois va dans le (jolly jumper) j’en déduis que c’est le
    youpala. Ma belle-fille est anglophone et j’aimerais bien qu’elle puisse
    lire cet article…plus facile que essayer de convaincre!…
    Pourrais-tu me proposer un article (en anglais) sur cet important sujet.
    Merci! Jean-Yves
    Maryse

    1. Voici un article en anglais qui semble bien documenter les effets néfastes du youpala (jolly jumper) sur le développement physiologique de l’enfant:
      http://www.coreonehealth.com/jolly-jumpers-and-infant-development. Pendant la petite enfance de notre fille, nous avons évité le youpala sur les conseils d’un sage qui n’est plus de ce monde et qui nous avait dit que ça peut influencer le système nerveux et donner des adultes “qui n’ont pas les pieds sur terre”… autant au sens littéral qu’au sens figuré! Nous avons aussi préféré : les souliers souples sans support, le plancher aux parcs de confinement et aux soucoupes-marchettes, et le lit au milieu de la chambre accessible de tous côtés (pas contre un mur). Aujourd’hui, à 30 ans, c’est une athlète en forme resplendissante. Bref, en cas de doute, il vaut mieux s’abstenir d’acheter tous ces gadgets pour bébé, qui finissent par faire mal au portefeuille et ailleurs.

  6. Merci Jean-Yves pour cet article. Il est venu confirmer notre choix en tant que nouveaux parents de ne pas acheter une soucoupe pour notre garçon de 6 mois. Mon conjoint était déjà convaincu, mais j’avais besoin d’arguments supplémentaires. Il nous sera plus facile de justifier notre décision auprès de la famille et des amis à qui nous avons refusé l’idée cadeau d’une soucoupe.

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.

*