Route des épices: le curcuma

Le curcuma (Curcuma longa) est un petit cousin du gingembre (famille des zingibéracées). Comme pour ce dernier, la partie qu’on en consomme est le rhizome, une tige souterraine appelée à tort racine. Le rhizome du curcuma est d’une couleur jaune intense très caractéristique, d’où son utilisation répandue comme colorant alimentaire. On le retrouve dans des produits divers comme les moutardes et les chips à saveur nachos qui tachent les doigts.

Historique

Au Moyen Âge, le curcuma était fort peu prisé comme épice. Mis à part le monde arabe et la péninsule ibérique conquise par ce dernier, le curcuma était virtuellement inconnu en Europe jusqu’à l’importation des currys et autres recettes indiennes par l’empire britannique. À l’opposé, en Inde et dans l’Asie du Sud-Est, le curcuma représente une des principales épices utilisées depuis des temps immémoriaux. On en retrouve d’ailleurs mention dans les Védas (documents religieux écrits en sanscrit et comptant parmi les plus vieux écrits au monde – estimés à 4000 ans av JC).(1) Le curcuma est parfois nommé safran des Indes à cause de sa couleur similaire. Fait anecdotique, le mot curcuma viendrait de l’arabe khourkoum (ou peu aussi lire al-kurkum) qui signifie safran.

En Inde et en Asie, on utilisait le curcuma pour mille et un usages, bien au-delà de sa saveur dans les currys. Saviez-vous que la couleur typique jaune du vêtement de certains moines bouddhistes était obtenue grâce au curcuma? En médecine ayurvédique (médecine traditionnelle indienne), le curcuma était utilisé pour la dyspepsie, les flatulences (gaz), les maladies du foie et du tractus urinaire et comme purificateur du sang. Il servait également à traiter les dermatites et les rhumes. L’usage le plus novateur, historiquement, est celui d’agent de conservation. Cet emploi peut s’expliquer grâce, entre autres, à l’effet antioxydant très puissant de ses principes actifs, les curcuminoïdes (aussi appelés curcumines).

Une épice qui soulève l’intérêt

Aujourd’hui, de très nombreuses études démontrent les effets du curcuma. Sur PubMed (l’un de mes sites de références), j’ai trouvé pas moins de 1564 références le concernant, dont 42 études cliniques. Les principaux sujets de recherches sont:(2)

· Effet anti-inflammatoire (3)

· Effet antioxydant

· Effets gastro-intestinaux (4-7)

· Prévention et traitement de cancers

· Traitement du VIH

· Traitement de la fibrose kystique

· Prévention et traitement de la maladie d’Alzheimer (8)

On peut presque dire que le curcuma, avec le thé vert, sont les plantes fétiches du Dr Richard Béliveau. D’ailleurs, dans son livre Les aliments contre le cancer (9), il voue un chapitre entier aux vertus anti cancer du curcuma.

Malgré les nombreuses études et les multiples utilisations traditionnelles du curcuma, la Direction des produits de santé naturels de Santé Canada n’a retenue que deux usages dans sa monographie: son effet carminatif, contre les gaz, et son effet stomachique, comme stimulant de la digestion.(10)

Alimentaire ou supplémentaire?

Le curcuma contient de 3.9% à 12.3% de curcuminoïdes. Par contre, dans les épices disponibles dans le commerce, cette concentration peut s’abaisser à un taux variant entre 1.06% et 5.70%.(11) La consommation d’huile et/ou de poivre améliore l’absorption de ces molécules. D’ailleurs, grâce au poivre, l’absorption très mauvaise des curcumines (environ 0,1%) passe à 40%.(12) Vive la cuisine indienne!

Les doses utilisées dans les études sont sans commune mesure avec les doses alimentaires. Il est impossible d’obtenir de 500 mg à 12 000 mg de curcumine par jour par l’alimentation seulement!

Les suppléments disponibles contiennent des extraits à 95% curcumine soit seuls (comme antioxydant ou anti-inflammatoire); soit combinés à des ingrédients connus pour les articulations (comme la glucosamine); soit associés à des huiles de poisson.

Si votre seule source de curcuma est alimentaire, ne vous gênez pas pour en mettre! Je ne peux pas vous garantir d’effets extraordinaires, mais même à 12 000 mg de curcumine par jour (ce qui reviendrait à consommer entre 100 g et 1 kg de curcuma), c’est un produit très sécuritaire.(11) Alors, comme on dit si bien chez nous: mettez-en, ce n’est pas de l’onguent!

Références :

1. Vanier P. Le curcuma au fil du temps. www.passeportsante.net accès le 30 janvier 2009.

2. Ringman Jm, Frautschy SA, Cole GM, et al. A Potential Role of the Curry Spice Curcumin in Alzheimer’s Disease. Curr Alzheimer Res. 2005 April ; 2(2): 131–136.

3. Deodhar SD, Sethi R, Srimal RC. Preliminary study on antirheumatic activity of curcumin (diferuloyl methane). Indian J Med Res. 1980 Apr;71:632-4.

4. Hanai H, Iida T, Takeuchi K, et al. Curcumin maintenance therapy for ulcerative colitis: randomized, multicenter, double-blind, placebo-controlled trial. Clin Gastroenterol Hepatol. 2006 Dec;4(12):1502-6.

5. Bundy R, Walker AF, Middleton RW, Booth J. Turmeric extract may improve irritable bowel syndrome symptomology in otherwise healthy adults: a pilot study. J Altern Complement Med. 2004 Dec;10(6):1015-8.

6. Thamlikitkul V, Bunyapraphatsara N, Dechatiwongse T, et al. Randomized double blind study of Curcuma domestica Val. for dyspepsia. J Med Assoc Thai. 1989 Nov;72(11):613-20.

7. Rasyid A, Rahman AR, Jaalam K, Lelo A. Effect of different curcumin dosages on human gall bladder. Asia Pac J Clin Nutr. 2002;11(4):314-8.

8. Baum L, Lam CW, Cheung SK, et al. Six-month randomized, placebo-controlled, double-blind, pilot clinical trial of curcumin in patients with Alzheimer disease. J Clin Psychopharmacol. 2008 Feb;28(1):110-3.

9. Béliveau R, Gingras D, Les aliments contre le cancer, La prévention et le traitement du cancer par l’alimentation. Édition Trécarré (Quebecor media) 2005.

10. Curcuma Monographie http://www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodnatur/applications/licen-prod/monograph/mono_turmeric-curcuma-fra.php

11. Hatchera H, Planalp R, Cho J, Torti FM, Torti SV. Curcumin: From ancient medicine to current clinical trials. Cell Mol Life Sci. 2008;65 :1631–52.

12. Shoba G, Joy D, Joseph T, Majeed R, Rajendran, Srinivas PS. Influence of piperine on the pharmacokinetics of curcumin in animals and human volunteers. Planta Med 1998;64:353-6.

33 réflexions au sujet de « Route des épices: le curcuma »

  1. Francine Genest

    Je me demande si le curcuma acheté en éticerie et quelque soit sa marque ou son origine a les même bienfaits ou autrement dit est-ce qu’il y en un meilleur pour ses effets sur la santé?

    Répondre
    1. Réjeane

      Je fais un peu de mauvais cholestérol, j`ai 72 ans et j’ai beaucoup de difficulté avec la consommation des médicaments pour le cholestérol( mal aux muscles, au rein etc.) est-ce que le curcuma pourrait me faire du bien? Alors je crois que oui, je ne perd rien pour essayer. Quand pensez-vous?

      Répondre
      1. JYD Auteur de l’article

        Bonjoru Réjeanne,
        à moins d’avoir d’autres facteurs de risque cardiovasculaires importants, il n’est pas utile de traiter le cholestérol à votre âge. À 72 ans, il est beaucoup plus important de chercher à améliorer votre qualité de vie que de vous médicamenter pour peut-être vous donner une demi année hypothétique de longévité… si vous avez mal partout, à quoi ça sert ?
        Le curcuma n’est pas très efficace pour le cholestérol. Par contre, il aide contre l’inflammation et donc augmente votre qualité de vie.
        Santé!

        Répondre
    2. Léa Wooki

      Le curcuma broyé, torréfié, en poudre n’est pas identique ou similaire entre eux.

      Il y a de nombreux paramètres qui font que le curcuma récolté ici, n’a pas les mêmes éffets que le curcuma récolté là.

      De plus, lors de la torréfaction, du broyage, tout va dépendre de la méthode de stockage. La façon de stocker le produit. Par exemple, la curcumine tolère mal la lumière.

      L’idéal est la consommation de curcuma frais, non broyé, non torréfié, bio. Disponible ici http://goo.gl/VtdwT2

      En espérant avoir répondu à votre question

      Merci de m’avoir lue

      Répondre
  2. Anny Schneider

    Avez-vous goûté au curcuma frais, râpé dans une trempette par ex, même dans le salades de fruits (sans poivre néanmoins)?
    En Amérique centrale, ça pousse partout, comme le brave chiendent ici. On en trouve maintenant du frais dans les boutiques indiennes et sud-américaine de Montréal et chez Avril, du certifié bio, même. Quel arôme, hélas, perdu au séchage… Sans contester néanmoins ses bienfaits en haute dose, en teinture ou en gros format en poudre pour les enflammés chroniques et les immuno-déprimés.
    Gracias Juan-Yves, pour tes nombreuses bonnes « saintes thèses »!
    Joyeuses Pâques (au chocolat noir et pur?) et vive le renouveau!

    Répondre
    1. Linou

      Allô je suis heureuse de savoir qu’on peut se procurer du curcuma bio… sauf que je suis allée chez Avril et ils m’ont dit qu’ils ne pouvaient s’approvisionner du curcuma frais bio… ???

      Répondre
  3. claudette leboeuf

    par contre il tâche tant que j’hésite à l’utiliser en grande quantité, y-a-t-il un moyen d’éliminer cela ?
    se vend-il autrement ? capsules ou homéopathie ?
    merci

    Répondre
  4. Jacques Cardinal

    Je trouve ça difficile d’intégrer le curcuma à mon alimentation. Est-ce que je peux trouver à la pharmacie du coin du curcuma en capsules.

    Merci.

    Répondre
  5. Guylaine

    Moi, pour plus l’utiliser j’en ai mis dans une salière et je le conserve sur la cuisinière, et hop! dans le chaudron
    de cette façon j’en mets dans presque tout
    et les enfants n’en voit pas la différence

    Répondre
  6. Michèle

    Un commentaire de Claude, supprimé par erreur:
    Mangez-en c’est l’anti-cancer 2010, seulement decouvert en Octobre 2009 officiellement!
    Premiers effets anti-cancer sur les tumeurs dans les 24 heures, donc prevenir et guerir, et sans promesse de medecins charlatants qui prennent votre fric avant de mourir.
    Michèle (Webmaître)

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Claude,
      D’accord avec vous sur l’importance du curcuma. Par contre, je ne sais pas du tout où vous avez pris votre « octobre 2009 ». En effet, les fonctions biologiques du curcuma sont connues depuis des générations en Inde et la science officielle (toujours en retard 🙂 ) a des publications dès les années 70, comme celle-ci de 1996 :
      Krishnaswamy K. Indian functional foods: role in prevention of cancer. Nutr Rev. 1996 Nov;54(11 Pt 2):S127-31. Review. PubMed PMID: 9110589.
      De toute façon, le curcuma est une des plantes dont la consommation est à encourager… pas uniquement pour ses effets santé.
      JYD

      Répondre
  7. fanny martin

    merci Monsieur Dionne, pour ce super article,
    j’ai acheté des gelules vides à la pharmacie et un gros flacon de curcuma bio; je ferai donc mes gelules de curcuma maison, pouvez-vous me confirmer que 6 gelules par jour me feraient bénéficier des bons avantages du curcuma.
    existe-t-il des contre-indications pour une personne agée souffrant de diverticules?
    je vous remercie encore pour vos bons conseils
    fanny martin

    Répondre
  8. renson

    SVP, pouvez-vous me dire si 1 personne à qui toute épice est interdite ainsi que tout anti-inflammatoire peut prendre du curcuma ??? Tout cela à cause de son état rénal!!!
    Merci d’avance

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Renson,
      Primo, je re-vérifierais cet interdit. Il n’est pas logique pour une maladie rénale, même l’insuffisance grave, d’interdire les épices.
      Deuxio, le curcuma est sécuritaire.
      Santé!

      Répondre
  9. Ping : PharmaBlogue, Du curcuma pour les joueurs de tennis (tendinites)

  10. Christelle

    Bonjour,

    Où peut-ton en acheter au Québec?
    Est-ce que nous pouvons le retrouver, par exemple, au maxi dans le rayon des épices? Est-ce facile à trouver? Peut-on en retrouver partout ou dans des magasins bien précis?

    La raison de ça, c’est que je suis atteinte du fameux  »syndrôme du colon héritable » et des problèmes gastro-intestinaux depuis la prise d’anti-inflammatoire… Je suis plus que tannée de me faire prescrire plein de trucs qui ne fonctionnent en rien sûr mes crampes, mes périodes de diharré et constipation, etc. J’ai plus l’impression que je me détruis davantage à l’heure actuelle et je recherche quelque chose de naturel qui pourrait atténuer ou même éliminer mes symptômes..

    Merci.

    Merci.

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Christelle
      Le curcuma est disponible dans toutes les épiceries mais je vous suggère d’en choisir un bio comme la clef des champs disponible en boutique d’aliments naturels.
      Le curcuma est utile. Permettez-moi de vous suggérer les fibres d’acacia, la marque la plus connu Clear Organic de Renew life, est très utile pour le intestin irritable.
      Santé!

      Répondre
  11. Pascal Buisson

    Bonjour , j aurais aimé savoir quelle est la dose journaliere de curcumine aditionnee de Piperine pour palier a l’impossibilite de soins maintenant dans le cas d’une leucemie myeloide aigue et Chlorome principalement sur le dos , le ventre et le crane , et qui s est declaree apres le traitement chimiotherapique ( 4 x R CHOP, 3 R ICE, 3x E-SHAP)et radiotherapique ( 10 seances .30G sur un metastase au lombaire 5 ) . On parle aussi de vitamine A mais je ne connais pas les doses journaliere . Si vous pouviez m’aider dans ce sens. MERCI

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Pascal
      J’éviterais la vitamine A animale (rétinol) avec la chimio. Le curcuma est intéressant. Je ne connais pas de dose spécifique mais actuellement, il n’y a pas de dose toxique et il peut aider à améliorer le traitement oncologique. Par contre, ça mériterait une consultation avec un professionnel.
      Santé!

      Répondre
  12. atina

    Bonjour monsieur, Je demeure dans la ville de Québec. Je suis à la recherche de doigts de curcuma mais il semblerait qu’on ne tient pas ce produit dans ma région. Pouvez-vous me donner des adresses où je pourrais m’en procurer. Merci!!

    Répondre
  13. RENARD EVELYNE

    Le curcuma peuton le prendre pour les diverticules ? Comme j’ai une hernie hiatale et souvent des brulures d’estomac puisje l’utiliser quand meme ? Merci pour la reponse

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Evelyne
      Oui, vous pouvez le prendre. Pas de risque. Son effet anti-inflammatoire devrait aider mais je ne suis pas sûr que ce soit très efficace. Par contre, il n’y a pas de risque pour le reflux ou l’hernie hiatale
      Santé!

      Répondre
  14. Gilbert

    Bonjour,

    Que pensez-vous des préparation qui augmente la biodisponibilité du curcuma ?
    Je pense au flexofytol :
    « curcumin in a specific excipient and in the presence of emulsifiers that facilitate penetration through the intestinal barrier ».
    « 42 mg of this optimized curcumin preparation in a small capsule is equal to the ingestion of 57 g of native curcumin or 1 kg of Curcuma powder »
    « formation of micro-emulsions were made possible thanks to the presence of a high HLB (Hydrophilic-Lipophilic Balance) emulsifier: Polysorbate 80 (Tween 80®) combined to curcumin in a well-defined ratio. … »

    références :
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3591524/
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4209497/#R6
    http://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4032499/

    Merci d’avance

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Gilbert
      Il y a plusieurs technologies pour augmenter l’absorption des curcumines qui naturellement ne sont pas absorbée (0.1%).
      Ces technologies sont nécessaires pour l’activité du curcuma
      Santé!

      Répondre
  15. Jean

    Merci pour cet article. Le Curcuma ne cessera de nous impressionner avec ses multiples vertus. Et j’ai également lu des études sur ses effets à prévenir certains cancers.

    Pour ma part, je n’ai jamais goûté à du curcuma frais tel quel, mais j’ai eu echo d’extraits de curcuma commercialisés sous forme de compléments alimentaires disponible ici http://www.supersmart.com/fr–curcuma–i159–

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Jean
      Oui, le curcuma est fascinant. Assurez-vous soit de le prendre avec du poivre et une huile soit de prendre un extrait qui a une biodisponibilité (absorption) démontrée parce que le curcuma tout seul est très mal absorbé
      Santé!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *