Nos grand-mères le savaient!

Demandez à n’importe quelle personne âgée (à partir de mon âge vénérable 🙂 ) si elle prenait de l’huile de foie de morue tous les matins d’hiver dans sa jeunesse. Vous verrez que la très grande majorité le faisait. Pourquoi?

En fait, il y a très longtemps, on avait découvert le lien entre la vitamine D (ou vitamine soleil) et la prévention du rachitisme. Sous nos latitudes nordiques, le soleil ne fournit pas d’ultraviolet en hiver. Dès l’équinoxe, le soleil étant trop bas à l’horizon, les UV rebondissent dans l’espace au lieu de pénétrer jusqu’à nous. Le taux d’UVB (eh oui, les mêmes UV qu’on vilipende comme cause du cancer…) baisse alors sous le seuil nécessaire à la synthèse de vitamine D au niveau de la peau.

Nos grand-mères donnaient de l’huile de foie de morue à leurs enfants pour prévenir le rachitisme car cette huile au goût tellement merveilleux 🙂 est la meilleure source de vitamine D. Mais, à leur insu, elles faisaient beaucoup plus que prévenir le rachitisme. La vitamine D a un effet sur le système immunitaire et confère donc une protection contre les contagions et épidémies diverses (à bon entendeur, salut!) et contre plusieurs cancers. Cette protection se chiffre dans les 70% par rapport aux personnes qui ont des taux sanguins de vitamine D très bas.

Quelle est la dose idéale?

Ici, la controverse règne. D’un côté, nos autorités prétendent encore et toujours que la vitamine D est toxique, que l’apport ne devrait pas dépasser 400 à 800 UI par jour. Et encore, selon le guide alimentaire canadien, 400 UI est le maximum. Pourtant, des travaux de plusieurs sources différentes arrivent à la même conclusion: la dose devrait être beaucoup plus élevée. Tout récemment, plusieurs chercheurs de par le monde s’entendent pour affirmer que la dose utile de vitamine D, en l’absence d’UVB, se situerait entre 2000 et 5000 UI par jour! Aloia et al (1), grâce à un modèle qui intègre les bénéfices, la pharmacologie et les risques, arrivent à une dose de 3800 UI par jour.

Personnellement, je recommande 2000 UI par jour (en plus de votre multivitamine) pour la plupart des adultes qui vivent sous nos latitudes nordiques. À moins d’avoir accès à des tests sanguins de dosages de la vitamine D, je ne recommande pas la prise de plus de 4000 UI (même si une amie à moi, pharmacienne, prend 5000 UI et que son taux sanguin demeure dans la limite inférieure). Pour les enfants, selon la grandeur et le poids, la dose se situe entre 800 et 2000 UI par jour. Sur la base de ces données, je donne à mes enfants: 800 UI à ma petite de 7 ans, 1200 à ma plus grande de 11 ans et 1400 UI à mon plus vieux de 15 ans.

Est-ce que la vitamine D est une panacée?

À lire les commentaires dithyrambiques un peu partout à propos de la vitamine D, on croirait qu’elle est omnipotente et qu’elle va nous protéger de tout. Eh bien, non. La vitamine D n’est qu’un des outils de protection contre les maladies. Elle agit sur différentes cibles cellulaires, mais ne règle pas tout.

Pourquoi prendre un supplément?

Tout simplement parce que la diète ne peut absolument pas fournir ce que le soleil devrait fournir. Dites-vous que l’exposition normale au soleil d’été ou du sud (sans brûlure) fournit environ 10 000 UI par jour. De plus, la demi vie de la vitamine D est d’environ 15 jours. Ainsi, la vitamine fabriquée durant les beaux jours de l’été est disparue à 50% après 15 jours et dangereusement basse à partir de novembre (en supposant une exposition suffisante jusqu’à l’équinoxe de septembre).

Un petit détail pour terminer. Il semble que des taux très bas de vitamine D soient aussi associés aux troubles affectifs saisonniers (la dépression de l’hiver) ET que la supplémentation diminue cette dépression, avec ou sans luminothérapie.

Bon hiver!

JYD

Références:

1. Aloia JF, Patel M, Dimaano R, Li-Ng M, Talwar SA, Mikhail M, Pollack S, Yeh JK. Vitamin D intake to attain a desired serum 25-hydroxyvitamin D concentration. Am J Clin Nutr. 2008 Jun;87(6):1952-8. ( texte complet disponible gratuitement : http://www.ajcn.org/cgi/content/full/87/6/1952 )

2. Holick MF. Vitamin D and sunlight: strategies for cancer prevention and other health

3. benefits. Clin J Am Soc Nephrol. 2008 Sep;3(5):1548-54. (Texte complet disponible gratuitement : http://cjasn.asnjournals.org/cgi/content/full/3/5/1548 )

4. Hathcock JN, Shao A, Vieth R, Heaney R. Risk assessment for vitamin D. Am J Clin Nutr. 2007 Jan;85(1):6-18. (texte complet disponible gratuitement : http://www.ajcn.org/cgi/content/full/85/1/6 )

24 réflexions au sujet de « Nos grand-mères le savaient! »

  1. françoise dumoulin

    Est-ce que tu as lu l’article du docteur Gaëtan Brouillard dans la dernière Actualité médicale?
    Sur la déficience énorme en vitamine D…

    Répondre
  2. Guylaine

    Merci pour cet article sur la vitamine D, j’avais assisté à une conférence à ce sujet donné par vous, et j’avais grandement apprécié les conseils et connaissances apprissent.
    oui, moi je suis dans la mi-quarantaine et ma mère du temps de mon école primaire me donnait tous les matins d’hiver une cuillère à thé de huile de foie de morue….
    mais en tant qu’enfant je n’aimais ce goût et aujourd’hui je lui en remercie d’avoir su prendre soin de nous et je transmet ces savoirs à mes trois enfants…

    Répondre
  3. Marise Charron

    Merci Jean-Yves, très intéressant toutes ces précisions.

    Même le Dr Béliveau en a parlé la semaine passée à son émission Kampai, il a parlé de 1000 UI de vitamine D par jour.

    Avec le virus H1N1 qui risque de nous tomber dessus, je pense que 2000 UI nous protégera peut être plus que le vaccin qu’on nous propose. Une belle arme virale pour tout le monde.

    C’est toujours un plaisir de te lire ! Marise

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Anny
      J’y reviendrai plus en profondeur dans un article mais il ne faut pas les mettre dans le même bain.
      Le rétinol est la forme active de la vitamine A. Il a un seuil de toxicité et doit donc être limité dans les suppléments. Les caroténoïdes ne se transforment pas tous en vitamine A. C’est pourquoi il est faux de parler de vitamine A quand on parle de bêta-carotène dans une carotte. Ce dernier est une pro-vitamine A. La plupart des gens transforment le bêta-carotène et les autres pro-vitamine A comme l’alpha-carotène selon leur besoin. Ainsi, la toxicité associée à la vitamine A ou rétinol n’apparaît pas avec les carotènes. Au pire, l’effet secondaire est une couleur orangée de la peau. 🙂 Par contre, certaines personnes, dont certains diabétiques, ne profitent pas de l’effet pro-vitamine A des carotènes parce qu’ils ont de la difficulté à les transformer.
      Merci pour votre question.
      JYD

      Répondre
  4. SuzanneG

    Bonjour Jean-Yves,

    Je me souviens que ma mère nous en donnait une cuillerée et qu’ensuite elle nous donnait une autre de miel pour camoufler le goût. 🙂

    Répondre
  5. Anne Colas

    Une question… sous quelle formulation obtenir une concentration aussi élevée de Vitamine D?

    Je suis allée me procurer de l’huile de foie de morue en pharmacie et la concentration de la Vitamine D varie entre 135 unités et 300 (si ma mémoire est bonne). De plus l’huile de foie de morue contient de la Vitamine A en plus grande quantité. Alors si je prends suffisamment de capsule pour arriver à la dose que vous recommandez (15/jour), je vais me retrouver avec une dose de Vitamine A de plus de 18000 unités et j’ai l’impression que ce serait excessif.

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Anne
      Personnellement, la formule de vitamine D que je recommande est… la moins chère. Voici pourquoi:
      L’huile de foie de morue ou de flétan est correcte pour les petits dosages, mais devient potentiellement dangereuse pour les dosages élevés. En effet, si on prend 400 UI de vitamine D dans ces huiles, on obtient entre 3500 et 5000 UI de vitamine A automatiquement. Ainsi, lorsque la dose de vitamine D augmente au niveau recherché, la vitamine A monte jusqu’aux doses potentiellement toxiques.
      Ainsi, ma recommandation est de prendre de la vitamine D3 unitaire. La D3 est obtenue à partir d’une modification de la lanoline. Elle est donc « hémisynthtétique » mais est identique à la D3 que notre corps fabrique avec les UVB du soleil. Ce genre de produit se retrouve dans les marques privées un peu partout. Il est beaucoup moins cher que la plupart des « grandes marques. » On le prend en comprimé. Il a la même biodisponibilité que les produits chers et les liquides. Bref, pourquoi payer plus?
      On peut donc augmenter la dose jusqu’au niveau voulu sans risque de voir une autre substance augmenter elle aussi.
      Voilà
      JYD

      Répondre
      1. Alex

        Sur mon huile de foie de morue je lis pour 10ml 500micro gr de vitamine A et 20 micro grammes de vitamines D. Ça apporte le double de la vitamine D recommandée (800 ui au lieu de 400), et la moitié de la vitamine A recommandé (0.5 mg au lieu de 1mg)
        Donc je ne comprends pas comment on peut atteindre des doses de vitamine A toxiques avec de l’huile de foie de morue vu qu’on atteind meme pas les doses recommandée ! D’ailleurs les norvégien en prennent tous quotidiennement…

        Répondre
        1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

          Bonjour Alex
          Vous avez raison, il est difficile de surdoser. Par contre, c’est possible si en prenant de l’huile de foie de morue, vous cherchez à atteindre des doses importantes de vitamine D comme 5000 Ui. Dans un cas comme ça la dose de vitamine A sera trop élevée. Sera-t-elle dangereuse ? Ça dépend. 1 UI de vitamine A = 0,3 mcg de rétinol/vitamine A animale. Donc, 500mcg = 1666,67 UI. Pour la vitamine D 1mcg = 40 UI, donc 20mcg = 800 UI.
          Santé!

          Répondre
  6. Rita

    Bonjour Jean-Yves,
    Mon médecin m’a prescrit 2 comprimés par jour de Jamp-Calcium 500+D400. Est-ce que la vitamine D3 est quand même appropriée pour moi?

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Rita,
      Si vous prenez les 2 comprimés, vous aurez 800 UI de vitamine D, la dose recommandée par la fondation de l’ostéoporose. Cette dose est par contre loin en dessous de ce qui est recommandé par les experts, soit: entre 2000 et 3000 UI et plus.
      JYD

      Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour David
      Il n’y a pas de conversion entre Unité internationale et millilitre. Les produits liquides vous donneront sur l’étiquette la concentration en UI par ml. À vous de prendre la posologie qui vous convient.
      Par contre, la vitamine D se mesure en microgrammes qui seront convertis en UI.
      1mcg = 40 UI. Donc 10mcg = 400 UI; 250mcg = 1000 Ui.
      Santé!
      JYD

      Répondre
  7. Anne LeBlanc

    Bonjour,

    Je suis nutritionniste et la question de vitamine D m’interpelle. En fait, je me questionne à l’idée que la dernière version du guide alimentaire canadien qui suggère une supplémentation de 400 UI/jour ne s’adresse qu’aux personnes âgées de 50 ans et +. D’où provient l’hésitation à faire la recommandation à un plus large public si les données sont de plus en plus probantes et constantes sur le sujet?

    Répondre
  8. Alice

    Bonjour!
    Je souhaiterais savoir s’il y a une différence de composition entre la vitamine D en comprimés et l’UVédose ? bien sûr en dehors du dosage. Pour une ostéoporose de – 2,6, il m’a été prescrit une ampoule d’UVédose (100 000 UI) tous les deux mois. Ne trouvez-vous pas le dosage un peu lourd? Par ailleurs, cette ampoule ne coûte que 2€, en pharmacie, mais n’est délivrée que sous ordonnance.Cela signifierait-il qu’elle présente cetains risques? Je précise que je ne supporte pas la prise de Calcium en cachets et doit le réguler seulement par mon alimentation. Merci de votre réponse.

    Répondre
  9. Gilliéron Lopreno

    On dit beaucoup de bien de la vitamine D mais le premier ingrédient que je lis sur la liste est : aspartame, produit cancérigène selon les dernières recherches du dr Ramazzini (Bologna). Pouvez-vous m’éclairer à ce sujet merci

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Gilliéron,
      Si le produit que vous consommez contient de l’aspartame, changez de produit. Si c’est pour un adulte, il n’y a aucune raison d’avoir un édulcorant. Préférez un petit comprimé à avaler, sans saveur. Si c’est pour un enfant, je ne connais pas les produits disponibles en Suisse, mais il doit certainement y avoir d’autres choix.
      Santé!

      Répondre
  10. Francine

    Bonjour!

    J’ai deux questions:

    Dû à la prise de prednisone depuis plusieurs années pour une myasthénie, j’ai perdu de la masse osseuse (ostéopénie et peut-être même à ce jour de l’ostéoporose)
    Je prend des comprimés de calcium vendus par la pharmacie
    qui ne contiennent pas de magnésium, seulement de la vit. D
    La pharmacienne m’a dit que ce n’était plus vrai qu’il faut prendre du magnésium avec le calcium. Je suis perplexe.
    Qu’en pensez-vous?

    De plus je prend du Actonel. Je viens de cesser car j’aurai une perfusion d’Aclasta vendredi prochain. Mais j’ai lu des commentaires dans des blogues disant qu’il peut y avoir des effets secondaires permanents (séquelles). Ma pharmacienne m’a un peu rassurée mais j’ai encore des doutes. Il est vrai que les personnes qui ont de bons résultats ne sont pas celles qui en parlent le plus sur le net.
    Qu’en dites-vous?

    Merci Beaucoup! Je trouve vos articles très riches d’informations, j’ai recommandé votre blogue à toute ma famille.

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Francine,
      Idéalement, pour avoir une meilleure ossature, il faut plus que simplement du calcium. Le magnésium n’est pas nécessaire à l’absorption du calcium. Par contre, il est vital pour la solidité des os. De même, la vitamine D devrait être prise à au moins 3000 UI par jour pour pouvoir renverser l’effet de la cortisone. Si vous n’avez pas eu d’effets secondaires avec actonel (douleurs aux articulations et aux muscles) alors le risque est plus faible d’en avoir avec aclasta. Par contre, si vous en avez eu, alors vous êtes sure d’en avoir.
      Allez voir les articles sur le calcium et l’ostéoporose dans le site et faites-vous votre propre opinion.
      Santé!

      Répondre
  11. Ping : Pourquoi et comment vous soigner naturellement

  12. Ping : Pourquoi et comment vous soigner naturellement - Primal Alpha™

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *