Une petite graine banale, un grand pas en prévention

La graine de lin est un aliment immémorial. C’est une plante aux milles usages, d’où son nom Linum usitatissimum, qui signifie « lin le plus utilisé » ou le plus utilitaire ou le plus courant. 8000 ans avant notre ère, on trouve des traces archéologiques de son utilisation en Chine. Le lin est utilisé pour sa fibre (les égyptiens en faisait un tissu très prisé), pour son huile (qui protège les meubles en bois) ainsi que pour sa graine (comme aliment). Son histoire est bien racontée sur le site grain de lin : http://graindelin.wordpress.com/2013/03/25/creation/ et http://graindelin.wordpress.com/info-lin/.

Source de phytoestrogènes

Dès qu’on parle de cancer ou d’effet hormonal, la consommation de graine de lin (entière ou moulue, cuite ou crue, ou son huile) demeure controversée. En effet, la graine de lin est une source de phytoestrogènes, notamment les précurseurs des lignanes endogènes des récepteurs hormonaux. En bon français, la graine contient une série de molécules qui, une fois transformées par les bactéries de l’intestin, génèrent des molécules identiques à celles que nous produisons en métabolisant l’estrogène. Les molécules produites lors du métabolisme des hormones peuvent avoir un effet protecteur contre les cancers hormonaux ou un effet pro-cancer. La consommation de graine de lin semble nous pousser à produire plus de molécules anticancers.

Revue systématique

Une nouvelle revue systématique (compilation de plusieurs études publiées sur le sujet) montre que la consommation d’environ 25g de graines de lin par jour confère les bénéfices suivants :

  • Diminue légèrement les symptômes de ménopause.
  • Restaure l’apoptose (mort naturelle programmée) des cellules des tumeurs (les cellules cancéreuses deviennent presque éternelles parce qu’elles perdent cette programmation).
  • Inhibe la prolifération (multiplication) des cellules cancéreuses du sein.
  • Diminue l’expression de la protéine HER2 par les cellules cancéreuses. Plus cette protéine est présente, plus le cancer est agressif (malin).

Elle pourrait en plus :

  • Améliorer les cytologies atypiques.
  • Améliorer les densités anormales aux mammographies.
  • Avoir un effet anti-angiogenèse. L’angiogenèse est la capacité des tumeurs de créer de nouveaux vaisseaux sanguins pour répondre à leurs besoins. Ainsi, la consommation de graines de lin pourrait réduire la capacité invasive des tumeurs.

Finalement, le risque de cancer du sein pourrait être réduit de 18% et la mortalité due à ce cancer de 32%. Qui plus est, l’état de bien-être (santé mentale) est amélioré de 76%. (1,2)

Et chez l’homme ?

Les publications concernant la graine de lin sont moins complètes chez l’homme que chez la femme, mais plusieurs études montrent que la consommation de graines de lin :

  • Réduit la prolifération des cellules du cancer de la prostate.(3)
  • Réduit les lipides sanguins et la glycémie après les repas.(4)
  • Réduit le mauvais cholestérol et les facteurs de risque des maladies du foie.(5)
  • Réduit l’inflammation et les marqueurs de la maladie cardiovasculaire.(6)

Bref, l’humble graine de lin mérite d’être redécouverte et incluse dans nombre de recettes. Et surtout, il faut arrêter d’affirmer que la consommation de phytoestrogènes (comme les lignanes de la graine de lin) est nocive chez les personnes qui ont un antécédent de cancer hormonodépendant! Cette « fable » s’est répandue parce que certaines personnes, voyant le mot « estrogène » dans phytoestrogène, ont immédiatement supposé que ces molécules avaient les mêmes effets. Et pourtant, tout le monde sait que l’habit ne fait pas le moine. 🙂

Pour plus d’information sur le cancer et sa prévention, lisez aussi:

Les mammographies sauvent-elles des vies?

La vraie prévention du cancer du sein

Des cosmétiques, causes du cancer du sein?

Pour hommes seulement (6e partie)

Santé!

 

Références :

  1. Flower G, Fritz H, Balneaves LG, Verma S, Skidmore B, Fernandes R, Kennedy D,  Cooley K, Wong R, Sagar S, Fergusson D, Seely D. Flax and Breast Cancer: A Systematic Review. Integr Cancer Ther. 2013 Sep 8. [Epub ahead of print] PubMed PMID: 24013641.
  2. Sayer Ji, Flaxseed Can Prevent And Kill Breast Cancer, Meta-Analysis Reveals sur http://www.greenmedinfo.com/
  3. Demark-Wahnefried W, Polascik TJ, George SL, Switzer BR, Madden JF, Ruffin MT  4th, Snyder DC, Owzar K, Hars V, Albala DM, Walther PJ, Robertson CN, Moul JW, Dunn BK, Brenner D, Minasian L, Stella P, Vollmer RT. Flaxseed supplementation (not dietary fat restriction) reduces prostate cancer proliferation rates in men  presurgery. Cancer Epidemiol Biomarkers Prev. 2008 Dec;17(12):3577-87. doi: 10.1158/1055-9965.EPI-08-0008. PubMed PMID: 19064574; PubMed Central PMCID: PMC2703189.
  4. Kristensen M, Savorani F, Christensen S, Engelsen SB, Bügel S, Toubro S, Tetens I, Astrup A. Flaxseed dietary fibers suppress postprandial lipemia and appetite sensation in young men. Nutr Metab Cardiovasc Dis. 2013 Feb;23(2):136-43. doi: 10.1016/j.numecd.2011.03.004. Epub 2011 Jul 29. PubMed PMID: 21802266.
  5. Fukumitsu S, Aida K, Shimizu H, Toyoda K. Flaxseed lignan lowers blood cholesterol and decreases liver disease risk factors in moderately hypercholesterolemic men. Nutr Res. 2010 Jul;30(7):441-6. doi: 10.1016/j.nutres.2010.06.004. PubMed PMID: 20797475.
  6. Prasad K. Flaxseed and cardiovascular health. J Cardiovasc Pharmacol. 2009 Nov;54(5):369-77. doi: 10.1097/FJC.0b013e3181af04e5. Review. PubMed PMID: 19568181.

Photo : Sanjay Acharya

35 réflexions au sujet de « Une petite graine banale, un grand pas en prévention »

  1. Suzanne

    Bonjour JY,

    En ce qui me concerne, j’ai remarqué que je suis intolérante aux graines de lin. Lorsque j’en consomme, je souffre d’eczéma. As-tu déjà entendu une chose pareille? Aurais-tu une explications à ceci. Merci d’avance.

    Répondre
    1. Anne

      Bonjour,
      Est ce que vous prenez de la graine de lin biologique…je vous donne l’exemple d’un copain il avait une grosse intolérance au beurre d’arachide il venait tout plaquer rouge avec démangeaison à la première cuillerée… il a décidé d’essayer le beurre d’arachide biologique…plus aucune rougeur ni démangeaison. Il en est bien heureux encore aujourd’hui…
      Peut-être pourriez vous essayer!!

      Répondre
    2. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Suzanne
      C’est possible. C,est individuel. Par exemple, pour moi, la graine entière dans le gruau, parfait. Si j’ai le malheur de la moudre : laxatif assez efficace. 🙂
      Bref, c’est à ajuster selon sa constitution. Si la graine de lin n’est pas pour vous, alors il y a d’autres choses, comme le chia, etc.
      Santé!

      Répondre
  2. Johanne

    En pré-ménopause et en ménopause, l’oestrogène n’est pas recommandée aux femmes, notamment celles qui pourraient avoir vécu des cas d’embolies, phlébites (elles ou dans leur famille), on préconise davantage la progestérone (bio-identique). De même, n’encourage-t-on pas la consommation de soya qui contient aussi de l’oestrogène.

    Alors quoi faire en pré-ménopause et ménopause lorsque l’oestrogène n’est pas requis?

    Répondre
    1. Nicole

      Cette question m’interpelle ayant moi-même fait un trombo-phlébite et étant en ménopause (57ans)sans hormonothérapie. Je suis une consommatrice de ma graine de lin quotidiennement (1c.soupe)
      Merci M. Dionne de répondre.

      Répondre
      1. JYD Auteur de l’article

        Bonjour Nicole
        Continuez. Votre consommation est protectrice. Les phytoestrogènes (lin ou légumineuses) n’ont pas les effets d’aggraver ;a coagulation comme les oestrogènes de synthèse. Au contraire.
        Santé!

        Répondre
    2. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Johanne
      Les phytoestrogènes alimentaires ne sont pas contrindiquées du tout dans un cas de phlébite. En particulier, la graine de lin avec sa source importante d’oméga 3 qui peuvent aider à réduire l’hypercoagulation (pas aussi puissant que les huile de poisson mais mécanisme similaire)
      C’est justement le mythe des phytoestrogènes qui est répandu.
      Il est vrai que les oestrogènes (contraceptif et/ou hormone de remplacement) ne sont pas indiquées avec un historique de phlébite. Par contre, cette précaution ne tient pas pour les phytoestrogènes (légumineuse, lin, etc.).

      Dites-vous qu’il n’y a pas d’œstrogène végétale. Les phytoestrogènes sont des molécules qui ont une certaine affinité pour les récepteurs hormonaux (1/1000 de l’affinité de l’estradiol) mais n’ont pas d’effet stimulant oestrogénique. Si tel était le cas, les végétariens, les hommes asiatiques et tous les consommateurs de soya (ou de graine de lin) seraient féminisés avec des seins.
      Santé

      Répondre
  3. Danielle

    Très intéressant. Est-ce que la graine de chià a les mêmes propriétés ? Sinon, quelles sont les avantages de l’une par rapport à l’autre ?
    Merci, vos articles sont toujours d’actualité.

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Danielle
      La graine de chia a un peu plus d’oméga 3. Il semble que son profil nutritionnel soit aussi un peu supérieur. Les fibres sont sensiblement les mêmes sauf que son contenu en fibre dure est plus faible mais le contenu en fibre soluble est semblable.
      Certains la trouve plus digeste. Par contre, elle est nettement plus couteuse que la graine de lin. Et finalement, à ma connaissance, elle ne contient pas de phytoestrogènes.
      Santé!

      Répondre
  4. Anna Maria De Luca

    Bonjour M. Dionne. Je prends chaque matin 2 cuillères à soupe de graine de lin, que je moule moi-meme dans du jus de carotte. Votre article va m’encourager à continuer sachant que ce n’est pas du temps perdu. Pourriez-vous me dire la meilleure façon de conserver les graines de lin. Merci. Anna.

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Anna Maria
      La graine entière se conserve très bien température pièce dans un bocal au sec. La graine moulue devrait être gardée dans le frigo et utilisée rapidement en dedans d’une semaine.
      Santé!

      Répondre
  5. patricia

    Bonjour,

    Auriez vous quelques idees de recettes pour utiliser au mieux cette merveilleuse graine de lin …..
    cordialement
    et merci pour vos articles

    Répondre
  6. Diane

    Bonjour M. Dionne

    J’ai lu récemment (quoique je ne me souviens plus exactement où) que la graine de lin n’est pas recommandée aux personnes souffrant d’hypothyroïdie. Est-ce vrai? Je prends depuis du chia. Est-ce mieux? Dois-je moudre la graine de lin et/ou le chia avant de l’inclure à mon gruau bio? Merci de votre réponse.

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Diane
      je l’ai lu aussi mais en fait, ça ne tient pas la route. Certains aliments peuvent être goitrigène : le soya et surtout les crucifères (choux). Ces derniers contiennent des molécules (thiocyanates) qui peuvent inhiber la thyroïde s’ils sont consommés en grandes quantité crus. La graine de lin contient un peu d’acide phytique qui pourrait chélater l’iode (théorie). La réalité, les acides phytiques (contenus dans tous les légumes verts) peuvent diminuer l’absorption des minéraux positifs (fer, calcium, zinc, etc.) pas les ions négatifs (Iode, chlorure, etc.). La graine de lin contient aussi des thiocyanates mais ces derniers sont très stables et n’ont pas d’effet sur la thyroïde.
      Bref, ne vous en faites pas.
      Santé!

      Répondre
  7. Louis Bergeron

    Cette phrase du texte est-elle exacte ?
    Les molécules produites lors du métabolisme des hormones peuvent avoir un effet protecteur contre les cancers hormonaux ou un effet PRO-cancer.

    ne devrait-on pas lire ce qui suit ?
    Les molécules produites lors du métabolisme des hormones peuvent avoir un effet protecteur contre les cancers hormonaux ou un effet ANTI-cancer.

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Louis
      Non, justement, l’estradiol peut être métabolisé soit en 16-hydroxyestrone & 16-hydroxyestradiol (potentiellement cancérigène) soit en 2 hydroxy-estradiol & 2 hydroxyestrone (anti-cancer)
      http://www.yourmenopausetype.com/menopausequestionsandanswers/04232000.html
      La prise de prémarine semble encourager la permière voie. La prise d’estradiol non. La prise de graine de lin semble encourager la 2e voie métabolique d’où son effet anti-cancer.
      Santé!

      Répondre
  8. Nathalie

    Bonjour Jean-Yves ,
    toutes les questions que se posent Nicole , Johanne et diane m’interpellent aussi 🙂 ayant déja fais une thrombophlébite à cause d’oestrogènes dans une pilule contraceptive.

    en attente de vos réponse et..santé !!

    Répondre
  9. barbara

    Bonjour ,

    J’ai une hypothyroïdie de haschimoto,je prends des granions d’iode (oméopathie) et des graines de lin,

    Pensez vous que les graines de lin annule les bienfaits de l’iode comme j ai pu le lire ?
    ,

    Merci pour votre réponse,

    Répondre
    1. JYD Auteur de l’article

      Bonjour Barbara
      Non, si la graine de lin n’est pas consommée en même temps, pas de problème. par contre, si vous parlez d’homéopathie, alors aucun risque interaction puisque vous ne parlez pas d’iode alimentaire ni de dose pondérale mais bien de dynamisation énergétique.
      Santé!

      Répondre
  10. Pascal

    Merci Jean Yves !La proportion considérable de personnes (dont je fais partie) en quête d’informations vraies à propos de la santé ne peux que se réjouir de la qualité de vos réponse ainsi que de votre altruisme.

    Répondre
  11. doha

    Bonjour ,je consomme beaucoup les graines de lin (50grames par jour pendant plus qu’une année) et je sens comme si je suis devenue dépendante a chaque fois je fais un petit tour a la cuisine pour en manger est ce que ça vous paraît normal?

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Doha
      Si ça vous donne des désagréments, alors, c’est trop. Autrement, tant que vous aimez ça, je n’y vois pas de problème
      Santé!

      Répondre
  12. Myriam

    Bonjour
    ma mère est actuellement traitée pour un cancer du sein hormono-dépendant. Elle a eu chimio puis chirurgie et actuellement radiothérapie.
    Je me suis procurer des graines de lin germé en poudre produite exclusivement par un laboratoire belge me semble t il, mais du coup je suis un peu sur ma réserve pour lui en faire consommer, maintenant et même après la radio puisque la fameuse anti-hormonothérapie est prévue ensuite…
    Qu’en pensez vous ?
    Merci beaucoup par avance

    PS: vous dites consommez les graines de lin non moulues, mais parait-il que les bienfaits ne sont alors pas assimilables par les intestins, de plus pourraient être plutôt défavorables au colon ?

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Myriam
      Merci pour votre question. Désormais, les questions personnelles à propos de votre santé et/ou d’interactions entre les produits naturels et les médicaments seront répondues exclusivement via le forum.
      http://www.jydionne.com/forum/
      Merci de votre compréhension
      Santé!

      Répondre
  13. francomme

    bonjour j’ai lu que la prise graines de chia peuvent donner le cancer de la prostate si c’est vrai je n’ai pas envie de prendre des risques, pour moi et tous les autres ce serai bien d’avoir une réponse.merci.

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Francomme
      Celui qui écrit ça devrait refaire ses devoirs. Non, il n’y a pas de lien entre le chia et le cancer.
      Le seul lien pourrait être une étude qui montre que les cellules cancéreuses semblent stocker des omégas 3. Mais ce « stockage » n’est pas lié à l’apport ni au taux sanguin. Bref, continuez à bénéficier des bienfaits de cette graine
      Santé!

      Répondre
  14. Ping : Phytoestrogènes: oui ou non? Par Jean Yves Dionne De Franchement Santé – Naturopathe-Holistique-Iridologue

  15. fleur

    bonjour,

    la graine de lin pourrait elle réduire le nombre de nodules thyroidiens? je suis en hyperthyroidie avec nodules. j’en consomme 1c à soupe par jour depuis quelques semaines, je vois pour le moment qu’un bienfait remarqué sur mes cheveux (arrêt de la chute qui était importante). sinon que prendre pour réduire les nodules?

    j’ai lu que les nodules se développeraient si l’on serait en carence de sel (ils grossiraient pour capter le maximum de sel), serait-ce vrai? faudrait il donc que je consomme plus de sel? à ce sujet j’ai remplacé mon sel blanc par du vrai sel gris naturel.

    merci.

    Répondre
    1. Jean-Yves Dionne Auteur de l’article

      Bonjour Fleur
      l’effet sur les cheveux de la graine de lin est dû aux omégas 3 qu’il contient.
      Pour les nodules, une consultation serait de mise. http://www.jydionne.com/consultations/
      Dites-vous que dans les sels de mer, il n’y a pas d’iode parce que celui-ci est volatile. il fait absolument prendre soit un aliment de la mer comme des algues soit du sel iodé pour obtenir son iode. Pensez aussi au sélénium
      Santé!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *