Publicité
Imprimer cet article

Un temps des Fêtes épicé!

En cette période du temps des Fêtes, les épices sont à l’honneur! Elles tiennent aussi une place bien particulière dans le monde des plantes médicinales. Les vertus des épices que nous utilisons quotidiennement sont nombreuses! Je vous propose donc un aperçu des vertus des quatre épices les plus utilisées pendant cette période de l’année, accompagnées de quelques recettes intéressantes!

Vanille, pour le goût et la conservation

La vanille est de loin la saveur la plus utilisée au monde. Elle demeure l’une des saveurs les plus capiteuses dont la popularité ne se dément pas au fil des ans. C’est probablement aussi la plus étrange des épices puisqu’elle est la seule orchidée cultivée extensivement pour son usage alimentaire. Il faut distinguer les vanilles naturelles provenant du fruit (ou gousse) de la saveur synthétique de vanille (vanilline et éthylvanilline). Les vanilles naturelles ont assurément des arômes et saveurs beaucoup plus complexes grâce à la présence de multiples molécules aromatiques qui diffèrent d’un cultivar à l’autre et d’une région de production à l’autre.

Effet sur la flore intestinale, antioxydant

L’extrait de vanille inhibe la capacité des bactéries de reconnaître leurs semblables et de s’y agglomérer. Cette capacité permet aux bactéries, en particulier aux pathogènes, de croître et d’atteindre une masse critique qui peut entraîner le déséquilibre du milieu (comme la flore intestinale) et l’infection. En inhibant cette propriété, la vanille pourrait donc, théoriquement, avoir un effet bénéfique sur la flore intestinale.(1) De plus, in vitro, la vanille possède de bonnes capacités antioxydantes.(2)

Sans avoir de grands effets médicinaux (peut-être l’avenir nous en dévoilera-t-il), la vanille a à tout le moins l’avantage d’améliorer sainement le goût et la conservation des aliments auxquels on l’ajoute.

Pour en savoir plus: Route des épices: la vanille

Fabriquez votre propre extrait de vanille

Extrêmement simple à faire! Vous avez besoin de 6 à 8 gousses de vanille et de rhum brun ou de vodka, au choix. Déposez les gousses de vanille dans un pot et remplissez-le jusqu’au trois quart de rhum ou de vodka. Attendez quelques semaines, et le tour est joué !

 

Un peu de cannelle avec ça?

La cannelle provient principalement de l’écorce de 2 espèces: la cannelle (Cinnamomum zeylanicum ou C. verum), dite vraie ou de Ceylan, et la casse (Cinnamomum aromaticum ou C. cassia), aussi appelée cannelle de Chine ou cannelle du Vietnam.

La cannelle est utilisée comme épice dans de nombreux mets. D’ailleurs, en observant différentes associations culinaires, on constate l’étendue de l’usage des épices, tant du point de vue historique que géographique. Fait intéressant: les pommiers et les canneliers n’ont jamais poussé sur les mêmes territoires. Il est étrange, tout de même, que la combinaison pomme-cannelle soit devenue traditionnelle!

Antiseptique, hypoglycémiante et pédiculicide

La cannelle a deux usages médicinaux principaux: son huile essentielle a d’importantes propriétés antiseptiques, et la casse aurait des effets hypoglycémiants (pour diminuer le sucre dans le sang).

Les données au sujet de l’effet antiseptique sont assez convaincantes pour que plusieurs compagnies alimentaires se tournent, lorsque possible, vers l’huile essentielle de cannelle comme agent de conservation: notamment, les compagnies Häagen Dazs (pour sa crème glacée au chocolat) et Nature’s Path (pour plusieurs de ses céréales).

Autre point intéressant, il semble que l’huile essentielle de cannelle soit pédiculicide (contre les poux de tête).(3)

In vivo et in vitro, la fraction hydrosoluble de la casse a des effets mimant ceux de l’insuline.(4) Le principe actif serait un polymère de flavonoïdes (polyphénol)(5), unique à la casse, qui stimulerait le récepteur cellulaire de l’insuline et en augmenterait la sensibilité.

Pour en savoir plus: Route des épices: la cannelle

Une boisson chaude saupoudrée de cannelle?

Durant le temps froid, pourquoi ne pas inclure à vos sorties hivernales un vin chaud ou un jus de pomme chaud rehaussé d’un bâton de cannelle? Ou encore, saupoudrez un peu de cannelle sur vos cappuccinos, cafés lattés et autres boissons chaudes!

 

Clou de girofle : anesthésique et antimicrobien

Les plus anciennes références trouvées mentionnent l’usage du clou de girofle comme antiseptique, pour rafraîchir l’haleine et comme anesthésique. Ce dernier effet est probablement le plus connu puisque, encore aujourd’hui, l’huile de clou est vendue comme anesthésique, principalement pour les maux de dent. D’ailleurs, l’huile de clou s’est avérée aussi efficace que la benzocaïne comme anesthésiant de la muqueuse buccale avant une injection pré obturation.(6)

Plusieurs chercheurs ont aussi démontré (in vivo et in vitro) que le clou de girofle a aussi des effets antimicrobiens, antioxydants,antifongiques, antiviraux et cytotoxiques, sans être mutagène ni insectifuge.(7) Le clou aurait, entre autres, un effet antifongique puissant contre les principaux dermatophytes (des champignons qui causent des infections de la peau, des ongles et des cheveux).(8)

Finalement, le clou, seul ou en association avec lacannelle, est capable d’inhiber la Listeria monocytogenes dans un aliment laitier.(9) Vivement les recettes du temps des fêtes dans lesquelles ces saveurs sont à l’honneur!

Pour en savoir plus: Route des épices: le clou de girofle

Une boule de Noël qui parfume la maison?

Lorsque j’étais enfant, ma grand-mère faisait chaque année une étrange boule de Noël. Elle prenait une orange bien ferme et pas trop grosse et la hérissait de suffisamment de clous de girofle pour qu’on ne distingue presque plus la couleur de la pelure. Cette boule, qui porte aussi le nom poétique de pomme d’ambre, dégageait un parfum complexe qui durait des semaines.

Gingembre : pour des déplacements des Fêtes plus confortables

Le gingembre est utilisé tant dans la préparation des plats principaux que dans celle des desserts puisqu’il s’allie à toutes les saveurs, qu’elles soient salées ou sucrées. Il a deux principaux effets médicinaux: anti-inflammatoire et anti-nauséeux. Il serait d’ailleurs aussi efficace que l’ibuprofène (Advil™) pour soulager l’inflammation.(10,11)

L’usage du gingembre contre la nausée est globalement accepté. Il existe même un Gravol® naturel dont l’ingrédient actif est le gingembre et qui a l’avantage de ne pas causer de somnolence! Durant la grossesse, malgré une controverse initiale, il est maintenant communément admis que le gingembre est une réponse efficace et sécuritaire aux nausées associées à cette période.(12-16) Il semble également efficace pour les nausées très sévères induites par la chimiothérapie.(17)

Le gingembre a aussi un effet stimulant intéressant contre la fatigue, même si la science ne s’est pas encore attardée à cet effet dans des études cliniques. Ce sont probablement ses principes actifs, gingérols et shogaols, qui procurent une sensation d’énergie. Le gingembre pourrait probablement être classé comme adaptogène, mais comme son effet est rapide, appelons-le plutôt tonique.

Pour en savoir plus: Route des épices: le gingembre

Un petit remontant contre le froid: le Glühwein (vin chaud)

Maintenant que vous connaissez plusieurs des propriétés des épices du Temps des Fêtes, voici une recette qui vous permettra de vous réchauffer le cœur pendant cette période de temps froids, tout en profitant des leurs effets bénéfiques!

Le vin chaud trouve ses origines en Europe du Nord, principalement dans les pays germaniques où il se nomme Glühwein. C’est une boisson réconfortante incomparable quand on rentre du froid, d’une journée de ski par exemple. Moins calorique que le chocolat chaud, il laisse une douce impression de chaleur.

Les recettes de vin chaud sont aussi nombreuses que les utilisateurs… voici donc ma recette personnelle (pour 3 à 6 personnes):

· 1 bouteille de vin rouge (pas besoin de prendre un grand cru!)

· quelques bâtons de cannelle (autant qu’il y a de convives)

· 4-5 clous de girofle

· quelques tranches de gingembre frais (1 à 2 cm)

· 7-8 grains de poivre de Jamaïque (le fameux All spice)

Faites chauffer doucement tous ces ingrédients, jusqu’à obtention d’un léger frémissement. Servez dans une tasse et mettez-y l’un des bâtons de cannelle.

Le fait de chauffer le vin le désalcoolise puisque l’alcool s’évapore longtemps avant le point d’ébullition du liquide. Le point d’ébullition de l’alcool est de 78 degrés Celsius alors que celui de l’eau est de 100 degrés C.

Variantes:

· Couper le vin de jus d’atocas moitié-moitié.

· Jus chaud: Remplacer le vin par du jus d’atocas et/ou de pommes.

Passez de joyeuses et savoureuses Fêtes!

Références :

  1. Choo JH, Rukayadi Y, Hwang JK. Inhibition of bacterial quorum sensing by vanilla extract. Lett Appl Microbiol. 2006;42(6):637-41. PMID: 16706905
  2. Shyamala BN, Naidu MM, Sulochanamma G, Srinivas P. Studies on the antioxidant activities of natural vanilla extract and its constituent compounds through in vitro models. J Agric Food Chem. 2007;55(19):7738-43. PMID: 17715988
  3. Yang YC, Lee HS, Lee SH, Clark JM, Ahn YJ. Ovicidal and adulticidal activities of Cinnamomum zeylanicum bark essential oil compounds and related compounds against Pediculus humanus capitis (Anoplura: Pediculicidae). Int J Parasitol. 2005 Dec;35(14):1595-600.
  4. Jarvill-Taylor KJ, Anderson RA, Graves DJ. A Hydroxychalcone Derived from Cinnamon Functions as a Mimetic for Insulin in 3T3-L1 Adipocytes. J Am Coll Nutr 2001;20(4):327-36.
  5. Anderson RA, Broadhurst CL, Polansky MM, et al. Isolation and characterization of polyphenol type-A polymers from cinnamon with insulin-like biological activity. J Agric Food Chem. 2004 Jan 14;52(1):65-70.
  6. Alqareer A, Alyahya A, Andersson L. The effect of clove and benzocaine versus placebo as topical anesthetics. J Dent. 2006 Nov;34(10):747-50.
  7. Chaieb K, Hajlaoui H, Zmantar T, et al. The chemical composition and biological activity of clove essential oil, Eugenia caryophyllata (Syzigium aromaticum L. Myrtaceae): a short review. Phytother Res. 2007 Jun;21(6):501-6.
  8. Park MJ, Gwak KS, Yang I, et al. Antifungal activities of the essential oils in Syzygium aromaticum (L.) Merr. Et Perry and Leptospermum petersonii Bailey and their constituents against various dermatophytes. J Microbiol. 2007 Oct;45(5):460-5.
  9. Cava R, Nowak E, Taboada A, Marin-Iniesta F. Antimicrobial activity of clove and cinnamon essential oils against Listeria monocytogenes in pasteurized milk. J Food Prot. 2007 Dec;70 (12):2757-63.
  10. Bliddal H, Rosetzsky A, Schlichting P, Weidner MS, Andersen LA, Ibfelt HH, Christensen K, Jensen ON, Barslev J. A randomized, placebo-controlled, cross-over study of ginger extracts and ibuprofen in osteoarthritis. Osteoarthritis Cartilage. 2000 Jan;8(1):9-12. PubMed PMID: 10607493.
  11. Altman RD, Marcussen KC.Effects of a ginger extract on knee pain in patients with osteoarthritis. Arthritis Rheum. 2001 Nov;44(11):2531-8. PubMed PMID: 11710709.
  12. Fischer W et al. Ginger treatment of hyperemesis gravidum. Eur J Obstet Gynecol Reprod Biol 1990;38:19-24
  13. Vutyavanich T, Kraisarin T, Ruangsri R. Ginger for nausea and vomiting in pregnancy : randomized, double-masked, placebo-controlled trial. Obstet Gynecol. 2001 Apr;97(4):577-82. PubMed PMID: 11275030.
  14. Borrelli F, Capasso R, Aviello G, Pittler MH, Izzo AA. Effectiveness and safety of ginger in the treatment of pregnancy-induced nausea and vomiting. Obstet Gynecol 2005 Apr;105(4):849-56. PubMed PMID: 15802416.
  15. Ernst E, Pittler MH. Efficacy of ginger for nausea and vomiting: a systematic review of randomized clinical trials. Br J Anaesth 2000;84(3):367-71. PMID: 10793599
  16. Boone SA, Shields KM. Treating pregnancy-related nausea and vomiting with ginger. Ann Pharmacother. 2005 Oct;39(10):1710-3 PubMed PMID:16131535.
  17. Zick SM, Ruffin MT, Lee J, Normolle DP, Siden R, Alrawi S, Brenner DE. Phase II trial of encapsulated ginger as a treatment for chemotherapy-induced nausea and vomiting. Support Care Cancer. 2009 May;17(5):563-72. Epub 2008 Nov 13. PubMed PMID: 19005687.
Partagez!

Classé sous: Épices

Mots-clefs:

FluxCommentaires (9)

Inscrire un commentaire | Trackback URL

  1. anna maria de luca dit :

    Bonjour M. Dionne, merçi pour partager vos connaissances et prendre le temps de nous répondre. Un joyeux Noel et bonne année à vous et toutes votre famille. Anna.

    [Répondre]

  2. Richard Bourret dit :

    À propos de la cannelle.

    J’ai lu, je ne sais plus où, qu’il y a dans la cannelle un élément qui éclaircit le sang (j’ai oublié le nom de cet élément) et que la cannelle de Chine en contient beaucoup plus que celle de Ceylan, de telle sorte que les personnes qui prennent du coumadin, par exemple, doivent y aller molo avec la cann. de Chine, alors qu’elles n’ont rien à craindre de celle du Ceylan. Qu’avez-vous à dire là-dessus? Légende urbaine?

    Merci pour la boule de Noël; je vais m’en faire une!

    [Répondre]

    JYD répond:

    Bonjour Richard
    Oui et non.
    L’élément est une coumarine. Oui, la cannelle de Chine (ou du Vietnam) alias la casse en contient plus.
    Non, vous n’aurez pas d’interaction significative avec le coumadin. Par contre, si vous essayez de traiter un diabète avec de la cannelle en poudre, alors vous risquez fort d’avoir des troubles de foie avant d’avoir une réduction de votre glycémie. Les dose pour le diabètes, si on prenait de la cannelle en poudre, serait de l’ordre d’une à 2 cuillères à thé. C’est pourquoi pour l’effet hypoglycémiant, mieux vaut un extrait.
    Pour la saveur, pas de problème de toxicité.
    Santé et Bonne année 2014

    [Répondre]

  3. Marie-Claude Langlois dit :

    Bonsoir, Monsieur Dionne!
    Original et intéressant, votre message pour le temps des Fêtes! Ai pris plusieurs notes! Et dès demain, très curieuse du résultat, je m’empresse de planter, le plus artistiquement possible, des clous de girofle dans une orange!
    J’apprécie chacun de vos articles.
    Joyeuses et, si possible, reposantes Fêtes!
    Heureuse année 2014 à vous et à vos proches.

    [Répondre]

  4. neptunya dit :

    Bonjour,

    Encore merci pour cette article mis en partage sur mon blog.

    Au plaisir de vous lire d’ici la fin de l’année.

    Sinon bon solstice d’hiver à tous.

    [Répondre]

  5. Manon Letarte dit :

    Chouette, merci Jean-Yves pour ces informations sur le monde des épices. Nous avons tous ces épices en vrac et 300 autres encore à l’Apothicaire de Bromont :-)
    http://www.lapothicaire.ca

    De très joyeuses fêtes et bonne continuité Jean Yves !

    [Répondre]

  6. Francine Genest dit :

    Merci M. Dionne pour les informations que vous donnez si généreusement, passez de bonnes Fêtes.

    [Répondre]

  7. claudette leboeuf dit :

    Merci de nous rappeler ce que ma mère et ma grand’mère faisaient et nous donnaient selon les besoins et événements.

    JOYEUX NOËL jean-Yves ainsi qu’à toute la famille

    ainsi qu’à tous les amis FB de JYD

    XXXXXXXX

    p.s. je conserverai cette belle recette de vin chaud que je dois avoir reçue ….

    [Répondre]

  8. zahra dit :

    merci infiniment pour ces informations si précieuses et bonne année 2014.

    [Répondre]

Inscrire un commentaire